Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

trouville

  • Hôtel MGallery by Sofitel Les Cures Marines de Trouville : nouvelle brasserie l'Ephémer et rénovations

    Cures Marines de Trouville 41.JPG

    Voilà un (splendide) établissement dont je vous avais parlé avec enthousiasme dès son ouverture en avril 2015 à l’occasion de laquelle j’avais eu le plaisir d’y séjourner et de découvrir ainsi les lieux. J’en garde le souvenir d’un séjour relaxant dans un havre de paix et de luxe discret.

    Je vous ai  également souvent parlé ici des hôtels MGallery, des établissements dont j’affectionne tout particulièrement la singularité, la décoration soignée et chaleureuse, l’héritage historique, la personnalité et la personnalisation, le luxe, l’accueil, les structures à taille humaine et tous ces petits plus qui procurent un supplément d’âme à ces hôtels délicieusement différents.

    Retrouvez mon article détaillé avec mon avis sur l’établissement Les Cures Marines de Trouville suite à mon séjour en avril 2015 (dont sont extraites les 4 photos ci-dessous) en cliquant ici.

     

    En janvier 2018,  à l’hôtel MGallery L’échiquier Opéra, à Paris, un autre hôtel avec une véritable Histoire comme c’est souvent le cas avec MGallery était présentée l’offre « Inspired by her », judicieuse offre réalisée à partir des souhaits des femmes et pour des femmes. A cette occasion fut aussi annoncée la nouvelle égérie monde de MGallery, l’incarnation de l’élégance à la française, Inès de la Fressange, en sa présence.

    Retrouvez mon article détaillé au sujet cette soirée et de l’offre Inspired by her en cliquant ici, une offre que propose bien entendu l’établissement Les Cures Marines de Trouville.

    Depuis mon premier séjour en avril 2015, l’établissement MGallery by Sofitel de Trouville s’est construit une belle renommée…et son restaurant gastronomique le 1912 a même obtenu une étoile Michelin !

    Même si l’établissement, flambant neuf, n’a pas encore subi les outrages du temps, il était un peu victime de son succès puisque la salle de petit déjeuner ne pouvait pas accueillir autant de clients qu’il le fallait, puisque les cuisines n’étaient pas forcément assez fonctionnelles, de même que l’accès à la thalasso. Rien de bien grave mais de quoi rendre quelques rénovations nécessaires, permettant également de créer, à l’emplacement de l’ancien bar, une nouvelle brasserie intitulée l’Ephemer.

    Et il faut dire que c’est vraiment réussi ! Le lieu est toujours aussi lumineux et la décoration exhale vraiment un parfum d’ailleurs et de bien-être immédiat.

     

    À l’heure du déjeuner ou du Brunch à la Brasserie l’Ephémer ou au Tea-Time, vous pourrez ainsi  déguster les pâtisseries du nouveau Chef Pâtissier Sébastien Gamot qui a travaillé avec Alain Ducasse, Christophe Michalak, Yannick Alléno et Pierre Hermé, autant dire les meilleurs dans le domaine. Vous y trouverez essentiellement des classiques, parfois revisités. Ses desserts sont également servis au 1912, le restaurant étoilé de l’établissement où il travaille avec le chef Johan Thyriot.

    Après 3 semaines de fermeture en janvier, l’espace brasserie a ainsi été réorganisé avec la création d’une cuisine dédiée à cet espace et le déplacement du bar dans un cadre encore plus intime. Les travaux ont ainsi été réalisés par l’architecte à l’origine de l’aménagement du lieu, Jean-Philippe Nuel dont on retrouve le style d’une modernité chaleureuse. L’espace brasserie passe ainsi de 45 à 80 couverts et est ainsi doté désormais de deux espaces buffets pour les brunchs du dimanche midi et pour les buffets de fruits de mer chaque vendredi soir.

    L’accès à la Thalassothérapie et au Spa (au décor toujours aussi chaleureux, véritable invitation à l’évasion, à la relaxation et à la sérénité) a également été rendu plus fonctionnel. Vous y trouverez ainsi des produits de qualité dont les vernis Kure Bazaar que je vous ai souvent recommandés ici et que je porte moi-même car il s’agit d’un vernis « éco-trendy sans tests sur les animaux ».

    Vous y trouverez aussi la marque prestigieuse Kos Paris « née d’une passion pour les plantes rares, cultivées avec respect, qui ont fait la preuve de leur efficacité et du désir d’élaborer une ligne de cosmétiques naturels haut de gamme qui combine le pouvoir d’actifs issus du monde végétal, de textures riches et  le respect de l’environnement. Après de longues recherches et beaucoup de passion, nous avons formulé des soins cosmétiques dont beaucoup sont issus de l’agriculture biologique, sans conservateur, sans silicone, sans paraben, ni dérivés pétrochimiques et huile minérale dans une démarche de respect de l’environnement et de la peau. Aujourd’hui KOS PARIS signe un large choix de produits pour le corps et le visage aux parfums voluptueux, invitations à vivre des instants précieux dans l’intimité de sa salle de bain ou dans les spas de luxe en France ou aux 4 coins du monde» selon les termes de sa créatrice Sophie Allouche. Je vous recommande ainsi tout particulièrement l’huile de beauté anti-âge et éclat pour cheveux et corps que vous trouverez bien entendu sur place dans un très beau packaging aux couleurs de l’établissement.

    Ayant redécouvert les lieux car juste de passage à Deauville pour Normandes en tête et pour renouveler mon partenariat avec le CID (Centre International de Deauville) pour le prochain Festival du Cinéma Américain (je vous annonce ainsi en avant-première que des pass seront à nouveau à gagner pour le festival sur mes différents blogs), je n’ai pas eu le temps de tester la brasserie et le tea-time des Cures Marines de Trouville, ce que je ferai sans aucun doute lors de mon prochain passage tant ce que j’en ai vu m’a mise en appétit.

    Mon seul bémol lors de mon séjour en 2015 concernait les horaires d’ouverture de la piscine. Sachez également que celle-ci est désormais rendue plus accessible aux non curistes.

    Un immense merci au directeur commercial de l’établissement, Marc Scognamiglio (en photo ci-dessous), pour la visite personnalisée et pour son accueil enthousiaste, affable et chaleureux.

    Vous l’aurez compris, en trois ans, cet établissement s’est imposé comme un incontournable. L’endroit idéal pour se ressourcer en Normandie à 2 heures de Paris…!

    Cures Marines Trouville Hotel Thalasso & Spa – MGallery by Sofitel

    Boulevard de la Cahotte
    14360 – TROUVILLE SUR MER
    FRANCE

    Pour contacter l’hôtel:

    Tel: (+33)2/31144280
    Télécopie: (+33)2/31142561
    E-mail: H8232@accor.com

    Site internet de l’hôtel 

    Page Facebook de l’hôtel

    Retrouvez également Les Cures Marines de Trouville sur Instagram (@curesmarinestrouville) et sur twitter (@curesmarines).

    Retrouvez également cet article sur mes blogs Inthemoodforhotelsdeluxe.com et Inthemoodfordeauville.com.

  • Déjeuner au restaurant Les Vapeurs à Trouville

    Brasserie les vapeurs Trouville 4.JPG

    Il y a des restaurants, brasseries ou parfois cafés dont la renommée est telle que, dès l’énoncé de leur nom, vous les associez à la localité dans laquelle ils se trouvent, à l’attractivité de laquelle ils contribuent d’ailleurs aussi. C’est le cas, par exemple, de Sénequier à Saint-Tropez.

    C’est aussi le cas des Vapeurs à Trouville. Pour moi les Vapeurs, c’est d’abord cette brasserie où, dès mes premiers festivals du cinéma américain de Deauville, j’entendais dire que Spielberg ou d’autres aux noms aussi prestigieux, à chacune de leur escale au festival, s’y faisaient emmener après une séance. C’est aussi le souvenir d’un mémorable déjeuner avec ma grand-mère, lors d’un de mes tout premiers festivals du cinéma américain de Deauville il y a une vingtaine d’années (cf In the mood for Deauville, le blog que je consacre à Deauville et principalement au Festival du Cinéma Américain).

    Pour une raison que j’ignore, je n’y suis jamais retournée depuis. Peut-être parce que, parfois, je préfère ne pas toucher aux souvenirs de crainte de les ternir. Peut-être parce que j’ai mes habitudes de l’autre côté de la Touques.

    Toujours est-il que ce midi de mars 2018, de passage à Deauville (photo ci-dessus devant l’hôtel Barrière Le Normandy), notamment pour Normandes en tête mais aussi pour renouveler mon partenariat avec le CID pour le prochain Festival du Cinéma Américain (je vous l’annonce en avant-première, à nouveau, je vous ferai gagner des pass pour le festival sur In the mood for Deauville, In the mood for cinema et In the mood for film festivals) je l’ai franchie, la Touques, et j’ai même franchi le seuil des Vapeurs.

    L’accueil est affable. Le décor est délicieusement intemporel et me donne l’impression de remonter le temps. Au mur, des lithographies ou des affiches joyeusement absurdes, décalées. L’ambiance est celle de ces brasseries d’antan où le temps semble s’écouler avec plus de douceur et de légèreté et cela me procure l’impression d’être plongée dans cette atmosphère des brasseries que j’aime tant, celle qui me rappelle le film Garçon de Claude Sautet, comme si l’ombre d’Yves Montand, si vivante et facétieuse, planait là aussi.

    La carte est une autre agréable surprise : du fait maison, des produits dont la traçabilité est clairement indiquée, un approvisionnement seulement en poissons frais et sauvages, des viandes de bœuf certifiées de race Normande et d’origine Normande.

     

    En plat, j’ai choisi la Suggestion du Chef, les St-Jacques grillées beurre blanc, légères, onctueuses, délicieuses.

    Pour le dessert, le choix était cornélien devant toutes ces pâtisseries maison toutes plus tentantes les unes que les autres !

    J’avoue avoir longuement hésité entre les profiteroles et leur chocolat maison et la tarte Normande aux pommes servie chaude avec de la crème de Normandie avant d’opter pour le Paris Brest tandis que mon acolyte a choisi la tarte au citron. Des desserts gourmands et là aussi délicieux !

    Le restaurant Les Vapeurs propose tout ce qu’on attend d’une excellente brasserie, de la qualité dans les produits sélectionnés, de la variété, de la générosité dans l’atmosphère et dans l’assiette. En plus d’un excellent déjeuner, j’ai passé un moment savoureux hors du temps, comme une Madeleine de Proust… Je vous recommande donc vivement Les Vapeurs. Et c’est certain, désormais je m’aventurerai plus souvent de l’autre côté de la Touques et j’y retournerai !

    (Photos ci-dessous prises à Trouville, aux Cures Marines de Trouville ou depuis les Cures Marines de Trouville, je vous en parle bientôt à nouveau…)

    Retrouvez également cet article sur Inthemoodforcinema.com, Inthemoodfordeauville.com, et Inthemoodforluxe.com.

  • Idée de séjour pour un week-end : Trouville

    trouville1.jpg

    Comme souvent, je vous embarque aujourd’hui pour une nouvelle destination week-end en France. J’ai choisi pour vous une de mes destinations balnéaires préférées. J’ai pourtant mis du temps à la découvrir et à l’apprécier à sa juste valeur. En effet, fréquentant et couvrant le Festival du Cinéma Américain de Deauville depuis 25 ans, en ayant même fait le cadre de deux des nouvelles de mon recueil sur les festivals de cinéma Les illusions parallèles, je ne franchissais que rarement la Touques (j’en connais même qui habitent le fameux 21ème arrondissement et qui ne la franchissent jamais) et à succomber au charme de Trouville, plus authentique que sa célèbre voisine diront certains même si je ne suis pas forcément d’accord, restant une inconditionnelle de Deauville. Je ne suis néanmoins pas insensible au charme indéniable de Trouville, à sa luminosité et à sa douce mélancolie qui ont tant inspiré les auteurs et les peintres. Je ne me lasse d'ailleurs pas de la photographier tant ses lumières et ses couleurs sont magnifiquement versatiles...

    trouville5.jpg

     

    Deauville et Trouville, situées de part et d’autre de la rivière La Touques ont ainsi longtemps rivalisé de chic et d’élégance, inaugurant leur casino la même année : 1912 (qui est d’ailleurs le nom du restaurant gastronomique de l’hôtel des Cures Marines). Deux univers. Deux lieux au charme singulier, envoûtant, indicible. Deux lieux qui possèdent une âme.

    trouville4.jpg

     

    Si les planches de Deauville sont les plus célèbres, Trouville possède aussi ses planches qui vous permettent d’agréables promenades sur le front de mer et d’admirer les splendides demeures qui les jalonnent (bien souvent divisées en appartements). La plage est elle aussi magnifique (peut-être encore plus agréable que celle de Deauville). Vous y trouverez aussi de nombreuses activités du poney à la piscine sans oublier le Casino situé face à la mer lui aussi.

    trouville3.jpg

    Un peu plus loin, vous trouverez une multitude de restaurants sur le port depuis lequel vous pourrez observer les bateaux de pêche : 27 chalutiers qui approvisionnent chaque jour les 10 poissonniers du Marché aux Poissons et la soixantaine de restaurant de la station avec des produits frais de la mer (maquereaux, soles, crevettes, coquilles st Jacques, bulots…).

    trouville12.jpg

     

    Parmi les nombreux atouts de Trouville, il y a bien entendu aussi sa proximité de Paris puisque de la Gare Saint-Lazare, vous pourrez y accéder en deux heures seulement.

     

    peinture.jpg

     

    Eugène Boudin, Impératrice Eugénie sur la plage à Trouville, 1863

    Trouville vous plonge là aussi dans un décor très cinématographique (même si c’est la voisine, Deauville, qu’immortalisa Claude Lelouch). Elle inspire et inspira d’ailleurs de nombreux artistes en tous genres : des auteurs comme Alexandre Dumas, Flaubert, Marcel Proust, Marguerite Duras ou des peintres impressionnistes comme Charles Mozin, Paul Huet, Corot, Boudin, Courbet, Monet, Bonnard et plus récemment le célèbre affichiste Savignac. Trouville a même désormais son festival de cinéma dédié aux films cultes.

    Trouville, séjour, hôtel, séjour France, week-end, luxe, Normandie

     

    Pour séjourner, parmi les adresses que je vous recommande à Trouville, il y en a pour tous les goûts. Vous trouverez ainsi de petits établissements particulièrement élégants et charmants comme l’hôtel Le fer à cheval mais aussi un établissement grand luxe Les Cures marines de Trouville qui a ouvert à nouveau ses portes, après d’imposantes rénovations, le 13 avril 2015 (voilà une date qui plairait à l’amoureux de la ville voisine, Claude Lelouch).

    trouville20.png

     

    L’hôtel jouxte ainsi le Casino de Trouville et se situe au cœur des anciens Thermes de Trouville. Dès l’entrée, deux gigantesques colonnes vous transportent ailleurs… A Tara peut-être ? Une élégance d’autrefois, un je-ne-sais-quoi d’ « Autant en emporte le vent »… Devant l’hôtel, une belle terrasse permet de s’alanguir et de siroter tout en admirant la vue et la mer aux couleurs si joliment versatiles et propres à la Côte Normande tout en regardant le ballet des promeneurs sur la promenade Savignac, des planches créées en 1867.

    trouville6.jpg

     

    trouville15.png

     La première impression lorsque vous franchissez la porte d’entrée est une sensation de bien-être, de clarté, de luminosité, de douce tranquillité. Les lignes noires et blanches du hall imaginées par Jean-Philippe Nuel procurent au hall une silhouette élancée (à l’image peut-être de celle des clients après ou même avant leur thalasso) tout en finesse et élégance.

    trouville17.png

     

    A droite se situe le bar. Le lieu, aux allures de salle de bal, grâce aux hauts plafonds, aux fenêtres gigantesques et à la décoration très inspirée, est baigné d’une lumière chaleureuse. Au fond du bar se situe un grand escalier qui mène au restaurant gastronomique. Le temps suspend son vol. Vous avez l’impression d’être transporté dans le temps, ou de voguer sur un somptueux paquebot vers une terre inconnue et enchanteresse.

     

    trouville18.jpg

     

    Sur les murs des chambres, mais aussi à la piscine et dans les couloirs vous trouverez des photographies anciennes reproduites, belle et judicieuse invitation à l’évasion et à voyager aussi dans le temps mais aussi évocation de l’Histoire de cet établissement érigé en 1912.

    trouville7.png

    trouville9.jpg

     

    Sur les murs, vous trouverez aussi des citations d’auteurs comme Marguerite Duras ou Gustave Flaubert (autre invitation au voyage, littéraire celui-là) dont le destin a croisé et peut-être modifié celui de Trouville tout comme Trouville a influé sur leurs destins et leurs écrits.

    trouville8.jpg

     

    trouville10.png

    Vous pourrez aussi profiter de l’un des deux bassins d’eau de mer chauffée de sa somptueuse thalassothérapie (autre atout incontestable de l’établissement). Et avec son restaurant gastronomique (récemment récompensé d’une étoile Michelin),  je vous garantis que tout en prenant soin de votre santé vous pourrez réjouir vos papilles.

    trouville13.jpg

     

    Alors, si vous ne savez pas où aller ce week-end, vous savez ce qu’il vous reste à faire : direction la gare Saint-Lazare et deux heures plus tard vous admirerez l’incomparable ciel normand, magnifiquement lunatique, et profiterez de la belle sérénité de Trouville !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Article sponsorisé

  • Mode - En Ralph Lauren (ligne POLO) et Sinequanone à Deauville et Trouville

    A Deauville et Trouville, porter du Ralph Lauren est plus qu'une évidence: un pléonasme. Quelques photos avec des vêtements de la ligne POLO de Ralph Lauren de la collection automne/hiver 2014/2015 et printemps/été 2015. Une robe Sinequanone et quelques accessoires Cosmo Paris, Armani jeans, Burberry, Tommy Hilfiger etc pour agrémenter la tenue.

    cures7.jpg

    mode,deauville,trouville,sinequanone,ralph lauren,polo,armani jeans,burberry

    mode,deauville,trouville,sinequanone,ralph lauren,polo,armani jeans,burberry

    Robe Ralph  Lauren (ligne Polo), Chaussures Tommy Hilfiger, Sac Armani Jeans, Lunettes Burberry, ceinture Versace. Sur les planches de Deauville.

    cures27.jpg

    Robe Ralph  Lauren (ligne Polo), Chaussures Tommy Hilfiger, Sac Armani Jeans, Lunettes Burberry, ceinture Versace, collier Swarovski. A l'hôtel Les Cures Marines de Trouville (mon article, ici).

    normandy.jpg

    Robe Ralph Lauren (collection POLO), collier Swarovski. Dans les salons de l'hôtel Normandy à Deauville.

    cures4.jpg

    Veste Ralph Lauren (collection POLO), chemisier Ralph Lauren (collection POLO), ceinture Ralph Lauren (POLO), Lunettes de soleil Burberry, Bottines Cosmoparis.  A l'hôtel Les Cures Marines de Trouville (mon article, ici).

    cures21.jpg

    Veste Ralph Lauren (collection POLO), chemisier Ralph Lauren (collection POLO), ceinture Ralph Lauren (POLO), Lunettes de soleil Burberry, Bottines Cosmoparis, sac Armani jeans. Sur les planches de Deauville.

    cures22.jpg

    Veste Ralph Lauren (collection POLO), chemisier Ralph Lauren (collection POLO), ceinture Ralph Lauren (POLO), Lunettes de soleil Burberry, Bottines Cosmoparis. A l'hôtel Les Cures Marines de Trouville (mon article, ici).

    deauville1.jpg

    Veste Ralph Lauren (collection POLO), chemisier Ralph Lauren (collection POLO), ceinture Ralph Lauren (POLO), Lunettes de soleil Burberry, Bottines Cosmoparis. A l'hôtel du Golf Barrière de Deauville (mon article sur l'hôtel, ici).

    deauville8.jpg

    deauville7.jpg

    deauville13.jpg

    Ci-dessus, polo Ralph Lauren (Ligne POLO), jeans Armani jeans. A l'hôtel du Golf Barrière de Deauville (mon article sur l'hôtel, ici).

    deauville16.jpg

    Robe Sineqanone. Escarpins Cosmoparis. A l'hôtel du Golf Barrière de Deauville (mon article sur l'hôtel, ici).