Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

royal monceau

  • Tea time au bar Long de l'hôtel Royal Monceau : mes impressions

     

    royalm.jpg

    Invitée à la journée presse précèdant la réouverture de l'hôtel Royal Monceau -mi-octobre- (appartenant désormais à la chaîne Raffles) à laquelle je n'avais pu assister pour cause de Festival du Film Britannique de Dinard, j'ai décidé d'y aller avec des amis, un mélancolique dimanche automnal, instant idéal pour se réfugier dans cet antre chaleureux, ou du moins que j'imaginais comme tel, et pour apprécier le lieu sans être influencée par quiconque.

    P1020962.JPG

    Arrivée la première, une serveuse (avec le sourire en option) me signifie que le bar est complet. J'attends donc bien sagement qu'on vienne me chercher, un quart d'heure plus tard, pour être installée à un espace exigu divisé en deux parties où se trouvent déjà deux personnes que ma présence empêche de parler en toute intimité (et je les comprends) et qui me révèlent attendre qu'on prenne leur commande depuis trente minutes. J'observe que leur table n'a pas été débarrassée, pas plus que celle à laquelle on m'a installée. Après avoir demandé deux fois (sans me départir de mon sourire, je précise, au cas où je serais suspectée d'être une de ces clientes hautaines et constamment mécontentes), on me change finalement de table, cette fois pour une plus grande et, une fois mes amis arrivés, nous permettant de discuter sans que nos voisins profitent de la conversation. Entre-temps la serveuse qui m'avait accueillie (aussi souriante que physionomiste donc) m'a demandée si j'avais réservé et a tenté de placer d'autres convives à l'extrémité de la table. 

    P1020944.JPG

     Il nous aura ensuite fallu attendre à nouveau quarante-cinq minutes pour qu'on prenne notre commande. Heureusement que mes amis sont aussi bavards que sympathiques... et patients! Pas une fois on ne nous a demandé si tout allait bien, ni pendant notre afternoon tea ni au moment de l'addition et la seule fois où un serveur est revenu vers nous c'est pour proposer à l'un de nous trois de lui verser son chocolat, au bout de quarante-cinquantes minutes, lequel était bien évidemment froid.

    P1020946.JPG

     Ajoutez à cela un espace particulièrement peu fonctionnel, les clients et le personnel vous effleurant sans cesse au passage, sans parler des lustres certes esthétiques mais véritables obstacles sur leur passage. Tout aussi étonnantes les toilettes situées au premier étage, et éloignées du bar, là non plus pas très fonctionnelles.

    Heureusement, nous pouvions toujours nous consoler avec des pâtisseries Pierre Hermé (à un prix moyen de 15€), vous pourrez aussi opter pour la formule tea time à 37€ ou siroter un chocolat chaud dans une tasse ludique en forme d'oeil ou de poisson. Dans un souci d'objectivité, précisons qu'à l'entrée de l'hôtel l'accueil est beaucoup plus souriant.

    P1020950.JPG

     Le problème c'est que dans un palace digne de ce nom le service est censé être égal partout et que le client ne doit pas avoir le sentiment d'être un numéro (qui plus est un numéro embarrassant). Evidemment, ayant dîné au Bristol deux jours avant, la comparaison était inévitable et forcément au détriment du Royal Monceau. La force du Royal Monceau, c'est inévitablement son décor. On retrouve le style Philippe Starck, lumineux, chaleureux, inventif mais ce n'est malheureusement pas suffisant pour prétendre appartenir au cercle très fermé (qui s'étendra néanmoins encore l'année prochaine puisque 4 nouveaux palaces vont s'ajouter à la liste) des palaces parisiens. Rien d'irréversible sans doute mais il serait bien de rectifier rapidement car nul n'ignore qu'à Paris les modes se font aussi vite qu'elles se défont... Et un cadre luxueux, aussi ostentatoire soit-il, n'arrivera jamais à faire oublier un service défaillant, signe distinctif des vrais palaces. Sans doute reviendrons-nous prochainement pour tester un des deux restaurants et pour vérifier ce qu'il en est, si l'accueil au bar est toujours aussi glacial que le cadre est chaleureux. Je vous en reparlerai donc.

    P1020955.JPG

    J'y suis retournée depuis... Retrouvez mon nouvel article sur le tea time et la visite du Royal Monceau, en cliquant ici.

     

    La première photo est issue du site internet officiel du Royal Monceau, les autres sont d'inthemoodforluxe.com.

  • Réouverture du Royal Monceau Raffles Paris: toutes les informations

    royalmonceau.jpg

    Je vous parlais, il y a quelques jours, de la réouverture du Royal Monceau Raffles. Vous trouverez ci-dessous toutes les informations complémentaires sur cette réouverture.

    Après d’importants travaux de rénovation, Le Royal Monceau Raffles Paris qui avait fermé ses portes au mois de juin 2008 reprendra sa place dans le cercle très fermé des hôtels de grand luxe le lundi 18 octobre.

     

    Sous l’impulsion du propriétaire Qatari Diar et d’Alexandre Allard concepteur du projet, le  créateur Philippe Starck a totalement redessiné les lieux et repensé leur esprit pour faire du  Royal Monceau le premier d’une nouvelle génération de palaces à Paris. La gestion de l’hôtel a été confiée au groupe hôtelier Raffles, qui a choisi Le Royal Monceau  pour sa première implantation en Europe, et sa direction générale à Sylvain Ercoli qui a  occupé précédemment ces mêmes fonctions dans certains des établissements les plus prestigieux du monde. Palace. Et Parisien. Selon Philippe Starck « Le Royal Monceau est un projet qui concrétise le rêve de créer un lieu différent, un lieu qui existe d’abord par ses vibrations, par les énergies en fusion de son  histoire, de Paris et de ses hôtes. Un rêve de créer un espace qui soit d’abord mental et  sentimental , tissé de rencontres, de sensations et d’émotions, habité par l’esprit français, traversé de culture et voué à la véritable élégance, celle de l’intelligence, des relations humaines et des moments poétiques. »

    Site internet: http://www.leroyalmonceau.com

     

  • Réouverture de l'hôtel Royal Monceau décoré par Philippe Starck

    royal7.jpgDeux ans après sa mémorable "demolition party" et après deux ans de travaux, appartenant désormais à Quatari Diar et exploité par le singapourien  Raffles hotels and resorts ,   le Royal Monceau appelé maintenant "Royal Monceau Raffles Paris" rouvre donc enfin ses portes.

    L'Express de cette semaine consacre plusieurs pages à cette spectaculaire rénovation dont le designer Philippe Starck a été le maître d'oeuvre.  Vous y verrez les premières photos de l'établissement rénové, le site de l'hôtel étant encore en friche.

    On y apprend également que c'est un fidèle de Ducasse, Laurent André qui dirigera les cuisines des trois restaurants de l'hôtel où vous pourrez également trouver des pâtisseries Hermé.

     L'art est au centre de cet hôtel: créations contemporaines dans le Grand Salon, exposition de dessins inédits de Jean-Michel Basquiat, un concours photo autour du portrait dont les six lauréats verront leurs oeuvres achetées par l'hôtel et exposé etc.

     Le jardin a été créé par le paysagiste Louis Benech.

    L'hôtel est par ailleurs équipé d'une salle de cinéma destiné aux avant-premières ou à la projection de films à la demande de clients.

    Quant au spa, il ouvrira ses portes début 2011, il contiendra la plus grande piscine d'hôtel à Paris. Au même moment sera inaugurée la galerie d'art contemporain de l'hôtel mais aussi sa boutique mode et design dirigée par l'équipe du concept store l'Eclaireur.

    Le Royal Monceau version 2010 aura 85 chambres, 55 suites de 55 à 190m2  et 10 appartements de 160 à 380 m2. Prix des chambres à partir de 730€, suites à partir de 1200€. 37 Avenue Hoche. Paris VIIIème - Tel: 01-42-99-88-00 Réservations en cliquant ici.