Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plazza athénée

  • Test du tea time de la galerie des Gobelins de l'hôtel Plaza Athénée à Paris

    tourisme, luxe, Paris, tea time, Plazza Athénée

     

    Je poursuis mes tests de tea time à Paris, après le (décevant) Royal Monceau et le Shangri-la (très agréable surprise), direction l’Avenue Montaigne et le Plaza Athénée en compagnie de deux habituées des lieux. Pour le tea time, rendez-vous donc dans la Galerie des Gobelins située au rez-de-chaussée. La première impression est que l’accueil est froid et hautain à l’image de la rue, d’une élégance froide et hautaine. Rien ne m’insupporte davantage dans un palace que lorsqu’on cherche à vous faire sentir le poids (historique, en renommée…) des lieux et à vous faire comprendre que ce lieu est unanimement et internationalement reconnu et que donc qu’il est d’emblée hors de question d’émettre la moindre réserve. Cette remarque concerne essentiellement l’accueil au tea time (les deux habituées qui m’accompagnaient partageaient cette déception) mais peut-être sommes-nous tombées un mauvais jour (c’était plein) même si c’est aussi ce qui distingue normalement un palace d’un hôtel classique : l’égalité remarquable du service.

    tourisme, luxe, Paris, tea time, Plazza AthénéeEnsuite on vous propose une carte « couture » avec son « défilé pétillant », ses « avant-premières »…, ses salades intitulées « taille mannequin ». Vous pourrez également choisir des plats chauds, les « Fashion show » parmi lesquels : cockpot aux légumes d’automne légèrement gratinés, risotto aux cèpes, pavé de lieu jaune cuit vapeur… mais également des sandwiches mais ce pourquoi la galerie des Gobelins du Plaza est si prisée, ce sont bien sûr ses pâtisseries dont la plus célèbre « L’Oréade » (photo ci-dessous et ci-contre), dessert lauréat de la coupe du monde de la pâtisserie 2005 signé Christophe Michalak et composé d’un coulis de framboise, de glace vanille kirsch, de chantilly et de croustillant deux chocolats (16€).

    tourisme, luxe, Paris, tea time, Plazza Athénée

     Vous pourrez également opter pour le vacherin exotique ou « Le chocolat » (caramel et praliné à la noisette du Piémont). Vous pourrez par ailleurs emporter chez vous les pâtisseries signées Christophe Michalak comme « la plaque zodiacale »  ou « Bisounours » notamment.

    Le mélange des saveurs du dessert en question est relativement savoureux mais si on ne m’avait pas indiqué au préalable qu’il avait reçu la coupe du monde, je ne l’aurais pas deviné (je ne suis certes pas une spécialiste en pâtisseries, j’en conviens). J’en ai mangé de meilleurs et surtout il n’était pas forcément nécessaire de me répondre avec condescendance lorsque j’ai interrogé un membre du personnel sur le caractère glacé du dessert en question.  Là encore un peu de modestie ne ferait pas de mal…

    Le cadre est luxueux et reste agréable  avec les volutes des harpes pour compagnie même si je trouve que cette galerie fait davantage lieu de passage que cocon hors du temps comme c’est pas exemple le cas du lieu où est servi le tea time au Shangri-la. Espérons que ces nouveaux palaces comme le Shangri-la et bientôt le Mandarin Oriental permettront aux hôtels installés de comprendre que le luxe c’est aussi savoir s’adapter, se renouveler, se remettre en question et que personne n’en détient le monopole. D’autres, comme le Bristol, l’ont parfaitement compris…

    Tous les jours de 8H à 1H30- Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du Plaza Athénée à Paris .