Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paris

  • Nouve an 2017 - Dîner du réveillon dans 3 palaces à Paris: Ritz, Bristol, Four seasons George V

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à l'article sur mon site Inthemoodforhotelsdeluxe.com et découvrir 3 menus de réveillon d'exception dans ces 3 palaces parisiens.

    george5.jpg

  • Mon avis sur le restaurant Marco Polo : restaurant de gastronomie italienne à Saint-Germain-des-Prés

    Cliquez sur la photo ci-dessous pour accéder à mon avis sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com.

    marcopolo5.JPG

  • Mon avis sur le Bistrot de la Grille Saint-Germain, rue Mabillon, Paris 6ème

    grille3.jpg

    Vous êtes comme moi: vous en avez assez des établissements parisiens où vous devez vous estimer heureux, voire remercier, d'être mal reçus? Où tout le budget passe dans le décor et où il n'y a rien (ni quantitativement, ni qualitativement) dans l'assiette? Où on vous observe de la tête aux pieds lorsque vous arrivez (sans vous dire bonjour, évidemment) et où vous "case" en "vitrine" si votre physique est jugé digne de cette place de premier choix ou à côté de la porte battante des cuisines (au mieux) ou des toilettes (au pire), dans le cas contraire? Où le décor est un copié/collé de celui du voisin, avec l'indispensable lustre Starck? Avec 10 pizzas, 15 salades, 20 viandes, 30 poissons à la carte? (au moins) Où l'addition arrive alors que vous avez à peine fini de dîner? Bref, vous en avez assez de ces restaurants qui sont des lieux où voir et/où être vus mais tout sauf des restaurants? Alors, j'ai ce qu'il vous faut!

     Je connais parfaitement le 6ème arrondissement où j'ai le plaisir d'habiter et crois avoir testé quasiment tous ses établissements, du moins ceux de Saint-Germain-des-Prés. Il y a ceux où je reviens (comme Evi Evane, situé dans la rue perpendiculaire) et ceux où aller une fois ne m'a vraiment pas donné envie de revenir.

    grille1.jpg

    Le Bistrot de la Grille Saint-Germain se situe au croisement de la rue Guisarde et de la rue Mabillon, là où Paris prend des airs de ville typique de province. L'établissement n'a pas changé depuis que je vis à Paris (il y a 11 ans, donc) et est toujours tenu par un Mayennais (département dont je revendique d'être originaire). La cuisine est gourmande, traditionnelle. Pas de fioritures dans la présentation (et tant mieux) mais une cuisine comme "chez Maman" que vous dégustez en toute confiance (ce n'est vraiment pas le cas partout) dans un décor de bistrot d'antan, agrémenté de photos d'acteurs en noir et blanc, délicieusement suranné, un de ces bistrots intemporels dont Claude Sautet a si bien su retranscrire l'ambiance inénarrable. Vous y croiserez ainsi les habitués du quartier, quelques célébrités ou encore des touristes américains. Le Saint-Germain-des-Prés que j'aime... L'accueil est par ailleurs chaleureux et décontracté.

    grille9.jpg

    J'ai opté pour le "poulet fermier rôti à la normande, purée", aussi gourmand que généreux et pour la "tarte tatin, petit pot de crème fraîche", un délice également.

    Le prix est par ailleurs très raisonnable pour le quartier autant pour la nourriture que pour les vins avec, également, des plats du jour du marché, très abordables.

    grille10.jpg

    Une adresse, vous l'aurez compris, que je vous recommande vivement et surtout où je reviendrai régulièrement.

     Bistrot de la Grille Saint-Germain

    14 rue Mabillon

    75006 Paris

  • Mon avis sur le SHANGRI-LA HOTEL PARIS

    shang33.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

     

    Après y avoir dégusté des tea times à plusieurs reprises depuis l'ouverture, j'ai eu le plaisir de pouvoir visiter l'hôtel Shangri-la Paris il y a quelques jours, une visite qui a confirmé la présence du Shangri-la Paris dans le trio de tête des palaces parisiens en tête duquel je place Le Four Seasons George V et Le Bristol. Rien de mieux qu'une mélancolique et pluvieuse journée d'automne pour se réfugier dans cet havre de luxe et de tranquillité.

    shang23.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    Un peu d'Histoire tout d'abord... Le Shangri-la Paris est un ancien hôtel particulier du Prince Roland Bonaparte, construit en 1896, situé dans le 16ème arrondissement de Paris. En le parcourant vous découvrirez ainsi de nombreux signes (et sigles) de cette époque et du Prince. Le lieu est inscrit aux Monuments Historiques depuis 2009 et a été entièrement rénové en 2010 (4 années de travaux ont été nécessaires) et a ouvert le 17 décembre 2010.

     

    shang56.jpg

    shang60.jpg

    shang44.jpg

    shangrila2.jpg

    shangri8.jpg

    shang24.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

     

    L'hôtel dispose de 101 chambres et suites (65 chambres et 36 suites) entièrement rénovées et qui offrent des vues vertigineuses et uniques sur la Tour Eiffel et les grands monuments parisiens. Je vous suggère ainsi la suite impériale (ma préférée que je vous recommande si vous avez envie de jouer aux princes-ses- ) ou, si vous ne regardez pas à la dépense, la Shangri-la qui offre une vue rare et exceptionnelle sur Paris. Petit détail qui fait (aussi) la différence: vous trouverez des produits Bulgari dans les salles de bain.

    shang25.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    Le Shangri-la Paris possède trois restaurants, supervisés par le Chef doublement étoilé Philippe Labbé, et  propose à la fois une cuisine française et asiatique. Philippe Labbé a ainsi été nommé Cuisinier de L'Année 2013 par Gault &Millau et le restaurant L'Abeille a obtenu 2 étoiles au Guide Michelin 2012 tandis que le Shang Palace a obtenu 1 étoile au Guide Michelin 2012. Deux restaurants étoilés dans un même palace, une autre caractéristique d'exception et une autre bonne raison de choisir le Sgangri-la Paris.

    shang27.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

     

     Il possède aussi un bar, idéal pour les rendez-vous intimes. 

    shang21.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

     

    L'hôtel possède par ailleurs 4 salons de réception historiques qui accueillent les événements les plus prestigieux comme la remise des prix Romy Schneider et Patrick Dewaere à laquelle j'avais eu le plaisir d'assister.

    shang1.jpg

    Enfin, last but not least, l'hôtel possède une piscine de 16 mètres baignée de lumière naturelle, calme et magnifique. Un privilège rare à Paris. Au spa sont proposés des soins signés Carita.

     

    shang32.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    Ce qui frappe de prime abord quand vous entrez dans l'établissement, presque dissimulé aux regards, comme une adresse secrète et jalousement gardée, c'est l'élégance: du décor, des tenues du personnel (grooms en livrées, tenues chics d'inspiration asiatique à l'intérieur...) et de l'accueil.  Rien à voir avec certains palaces impersonnels, le Shangri-la, dès le franchissement de la porte d'entrée vous donne le sentiment de pénèter dans un havre de paix, de luxe et de raffinement. Une impression qui ne vous quittera pas ensuite que vous profitiez simplement de  "La Bauhinia", le restaurant lounge qui tient son nom de la fleur qui orne le drapeau de Hong-Kong, le Bauhinia Blakeana, et qui se situe sous une magnifique verrière ornée par un lustre de Murano ou de ses salons. 

    shang20.jpg

    shang34.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    P1030315.JPG

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    shangrii.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

     Le décorateur Pierre-Yves Rochon s’est inspiré des périodes Directoire et Empire tout en s'imprégnant aussi de la culture asiatique pour créer ce décor d'une beauté chaleureuse grâce à cette alliance singulière présente dans tout l'établissement, entre styles Directoire et Empire et culture asiatique.

    shang28.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    shang30.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    shang31.jpg

    Photo ci-dessus © Inthemoodforluxe.com

    Cette fois j'ai testé le quatre-quarts maison que je vous recommande sans la moindre réserve. La qualité de l'accueil, le choix et la qualité des thés et pâtisseries, la somptuosité relaxante du lieu en font  un tea time à déguster sans modération dans un vrai lieu "in the mood for luxe" à découvrir absolument.

    L'établissement n'est par ailleurs pas avare de bonnes idées que je vous invite à tester. Ainsi, à l'occasion de l'exposition Braque au Grand Palais, le Shangri-La Hotel présente chaque mercredi après-midi son « ARTea Time » Ainsi, pour quatre des grandes expositions du Grand Palais - en débutant avec Georges Braque - le Chef Pâtissier du Shangri-La Hotel, Paris, François Perret, créera une pâtisserie originale, inspirée des œuvres exposées. Celle-ci, accompagnée du traditionnel « Tea Time », sera servie sous la splendide coupole de verre du restaurant La Bauhinia.  Ultime privilège : Un billet coupe-file par personne sera remis à l'issue de « L'ARTea Time » afin d'aller découvrir l'exposition.

    « L'ARTea Time » : chaque mercredi après midi du 2 octobre au 18 décembre, de 15h30 à 17h30. « L'ARTea Time » inclut le Tea Time classique, la pâtisserie Braque et un billet coupe-file par per-sonne (valable le temps de l'exposition). Sur réservation uniquement au 01 53 67 19 91. Nombre de places limitées. 49 euros par personne.

    « L'Incontournable Tea Time de François Perret » : du lundi au vendredi de 15h30 à 17h30 – samedi et dimanche de 16h00 à 17h30.

     Tea Time classique : mini pâtisseries, sélection de finger sandwichs, scones et biscuits français accompagnés d'une boisson chaude. 39 euros par personne, ou 55 euros par personne avec une coupe de champagne.

    Site internet: http://www.shangri-la.com/fr/paris/shangrila/

    Adresse: 10 Avenue d'Iéna, 75116 Paris

  • Sofitel - Lancement du blog Sofitel Paris Arc de Triomphe

    Je vous parle ici fréquemment de la chaîne Sofitel (également sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com sur lequel vous pourrez retrouver mon avis sur le somptueux Sofitel Vieux Port de Marseille), une chaîne hôtelière dont j'apprécie tout particulièrement les établissements pour leur cadre, leur accueil mais aussi leur modernité. Pour preuve de cette modernité : dans le cadre de la prochaine réouverture du Sofitel Paris Arc de Triomphe, un blog dédié à cet hôtel a été lancé :www.sofitelparisarcdetriomphe.tumblr.com .

     

    cid:image005.jpg@01CE1B45.508E75D0

     

     

    Ce blog a été créé dans le but de soutenir la communication de l’hôtel en dévoilant au fil des mois la rénovation du Sofitel Paris Arc de Triomphe.

    La construction et le contenu du blog s’articulent autour des thématiques « Design and Delights » et « Pure Parisian Chic » . Le Cube bleu rappelle l’élément graphique identitaire de l’hôtel, inspiré de la mosaïque de Putman. L’implication du Studio Putman dans le projet de rénovation est mis en avant par une phrase d’Andrée Putman rappelant les phrases présentes dans les chambres et également une rubrique spécifique.

    Voici le QR code qui fait écho au cube bleu :

    cid:image014.jpg@01CE1BE6.A552D420

     

     

  • Ouverture de l'Hôtel Prince de Galles (Paris) en Mai 2013 avec Stéphanie Le Quellec comme chef exécutif

    princedegalles.jpg

    Le Prince de Galles, un Hôtel Luxury Collection de l'Avenue George V à Paris, est fermé jusqu'au mois de Mai 2013 pour une période de travaux durant laquelle l'hôtel sera entièrement et méticuleusement réaménagé. Depuis son inauguration en 1928, le Prince de Galles, Paris, s'est imposé comme l'un des joyaux de l'hôtellerie parisienne. L'hôtel Prince de Galles constitue une destination unique et à la mode depuis plus de 80 ans. L'élégance et le glamour de l'hôtel Prince de Gallesont séduit de nombreux invités de marque depuis son ouverture. Winston Churchill, Lord Chamberlain, Marlene Dietrich, Serge Gainsbourg ou encore Rostropovitch aimaient se réfugier dans l'intimité des suites de l'hôtel.

    Stéphanie Le Quellec (gagnante de l'édition 2011 de l'émission Top chef) est ainsi le nouveau chef exécutif du Prince de Galles.

    Le restaurant signature, dont l’ouverture est prévue pour début 2013, s’inscrit dans le vaste programme de restauration actuellement en cours qui insufflera une nouvelle splendeur à ce bijou de l’hôtellerie parisienne. Stéphanie Le Quellec, s’illustrant comme l’un des talents les plus prometteurs de la cuisine française proposera aux voyageurs internationaux comme aux locaux une cuisine pleine de saveurs saisonnières qui n’est pas sans rappeler les parfums du Sud de la France.

    Simplicité et authenticité seront les maîtres mots des plats élaborés par Stéphanie Le Quellec pour le restaurant signature, appelé à devenir une adresse incontournable dans la capitale parisienne. « Intégrer l’équipe du Prince de Galles est pour moi une expérience extraordinaire. Vivre la réouverture d’une telle légende est une chance incroyable dans une carrière. » déclare Stéphanie Le Quellec. « J’aurai à cœur de proposer une cuisine mettant en avant des produits de saison et empreinte de quelques notes du Sud de la Provence, région où j’ai passé 8 années».

    ette chef âgée d’une trentaine d’année, mariée et mère de deux enfants se passionne pour la cuisine dès l’enfance et confectionne crêpes et sablés avec sa grand-mère en rentrant de l’école. Bardée de mention « très bien » et des meilleures notes de sa promotion, elle intègre rapidement des adresses d’exception. Ses apprentissages successifs auprès de trois Meilleurs Ouvriers de France lui font vivre intensément les exigences liées à sa passion. En 2001, à tout juste 20 ans, elle découvre la brigade de 80 cuisiniers d’un célèbre autre palace de l’avenue George V. C’est au côté de deux grands Chefs pour qui elle a le plus profond respect, Philippe Legendre durant trois ans, puis Philippe Jourdin pendant quatre ans, qu’elle se forge au goût de l’excellence et à la rigueur des tables étoilées. Neuf ans plus tard, elle devient à son tour Chef Exécutif d’un hôtel cinq étoiles à Terre Blanche, en Provence. Plus récemment, Stéphanie Le Quellec a publié son premier livre de cuisine sorti cette année.

    Dans la plus pure tradition de l'enseigne The Luxury Collection, le Prince de Galles vous offre des prestations d'exception incluant un service d'étage 24h/24, une conciergerie « Clefs d’Or », un salon de beauté, un centre de remise en forme, ainsi que l'accès Internet haut débit sans fil dans tous les espaces communs, les salles de réunions et les chambres.
     
    • Accès Internet haut débit sans fil dans toutes les infrastructures pour réunions et évènements (payant)
    • Conciergerie 24h/24
    • Centre de remise en forme
    • Sécurité 24h/24
    • Service limousine
    • Air Conditioned Facilities
    • Extincteurs automatiques
    • Portier
    • Personnel multilingue
    • Services médicaux disponibles
    • Service de réveil personnalisé
    • Change
    • Transfert à l'aéroport (limité)
    • Service de secrétariat
    • Service d’étages 24h/24
    • Service de blanchisserie
    • Garde des bagages
    • Chasseurs/bagagistes
    • Service de garde d'enfants
    • Installations non-fumeur
    • Nettoyage à sec
    • Soins de massages en chambre
    • Service de location de voitures
    • Service de location de téléphone mobile
    • Détecteurs de fumée
    • Service de réveil
    • Centre d'affaires
    • Réception 24 heures sur 24
    • Stationnement payant
    • Service voiturier (payant)

    33 Avenue George V · 75008 Paris · France

    Téléphone: (33)(0)1 53 23 77 77 -

    En France, appelez: +800-325-45454

     

    Vous pouvez aussi suivre le Prince de Galles sur Facebook et sur twitter.

    Site officiel: http://www.princedegallesparis.com/

  • Ouverture du restaurant La Petite Maison de Nicole à l'hôtel Fouquet's Barrière de Paris

    nicole5.jpg

    Je vous avais dit, dans un article, ici, tout le bien que je pensais du restaurant "Le Diane" de l'hôtel Fouquet's Barrière (étoilé au Michelin depuis 2012) que j'avais eu le plaisir de tester. A partir d'aujourd'hui, le célèbre palace parisien, s'enrichit d'un nouvel espace de restauration: "La Petite Maison de Nicole". La galerie de la brasserie Fouquet's se métamorphose ainsi pour se mettre aux couleurs et aux saveurs de ce célèbre restaurant provençal, déclinaison parisienne de la mythique adresse niçoise. Au menu, des saveurs nissartes, des parfums d’Italie et de généreuses assiettes.

    nicole2.jpg

    Pour ce faire, Jean-Yves Leuranguer, Chef des cuisines de l’Hôtel Fouquet’s Barrière, Meilleur Ouvrier de France – M.O.F – a été initié aux grands et petits secrets de famille de Nicole Rubi, pour régaler la clientèle parisienne de délicieuses recettes authentiques et colorées. La Petite Maison de Nicole c’est aussi un lieu de fête au cœur de l’hôtel, où règnent convivialité, partage et gourmandise.

    Cette installation est l'histoire d'une "brise d'amitié", née de la rencontre de la restauratrice Nicole Rubi et de Dominique Desseigne, Président de Lucien Barrière Hôtels et Casinos. Familier admiratif des repas imaginés par Nicole dans son restaurant enchâssé à l'entrée du Vieux Nice – La Petite Maison - Dominique Desseigne désirait depuis longtemps offrir ce sud éclatant et précieux à la clientèle parisienne et internationale de l'Hôtel Fouquet's Barrière.

    nicole4.jpg


     

    Un décor qui renaît chaque soir

    D'une soirée à l'autre, une aile de la brasserie Fouquet’s se transforme en un théâtre de délicieuses découvertes et revêt les atours de La Petite Maison de Nicole, telle qu'elle existe à Nice. Ce décor est né des vagabondages légers de Jacqueline Morabito, complice méditerranéenne de Nicole Rubi. Le changement de décor glisse grâce à un astucieux système de rideaux coulissants qui apporte chaque soir l’atmosphère si particulière des dîners du sud. Aux murs, les stars du cinéma - réinterprétées par l’artiste peintre néerlandais Hayo Sol, présent dans les plus belles galeries - sur les tables, des fougasses maison ensoleillées par les chandeliers designés pour l’occasion par Jacqueline Morabito.


    Une carte parsemée des goûts du soleil

    La Petite Maison de Nicole a la passion de l'authentique qui s'affirme dans l'éclat de recettes, de produits à l’origine très contrôlée, une carte aux propositions aussi abondantes qu'alléchantes et - toujours - la générosité des assiettes. Jean-Yves Leuranguer - Meilleur Ouvrier de France - et sa brigade de l’Hôtel Fouquet’s Barrière ont été initiés aux grands et petits secrets de cette cuisine familiale, version Nicole : fins beignets de fleurs de courgettes, petits farcis niçois, poulet rôti entier à partager, brouillade de truffes, rougets du pays en friture, langouste puce Royale de la Méditerranée rôtie ou encore calamaretti fritti…

    La carte des desserts est interprétée par Claude Ducrozet. Le chef pâtissier de l’hôtel propose une mousse au chocolat blanc, des fruits de saison, un tiramisu très gourmand … à partager à trois, à quatre ou seulement à deux pour les plus gourmands !


    Un carré d’or pour la restauration de l’Hôtel Fouquet’s Barrière

    La Petite Maison de Nicole, qui porte à quatre le nombre d'offres de restauration de l’Hôtel Fouquet’s Barrière sera dirigée par Ghislain Evraert, 33 ans, qui quitte l’Arc Paris, dont il était directeur, pour rejoindre les équipes de l’hôtel. Le restaurant étoilé Le Diane, avec sa cuisine imaginative et intemporelle qui décline et sait redécouvrir "à la manière d’aujourd’hui" les plus grands classiques de la gastronomie française ; la célèbre et emblématique brasserie du Fouquet’s inaugurée en 1988 ; le Bar Le Lucien, rendez-vous idéal du matin au soir pour un déjeuner léger, un tea time gourmand ou encore un cocktail entre amis en soirée. Le bar Marta, ainsi désigné en hommage à l'épouse de Lucien Barrière, ajoute aux heures pétillantes de la nuit depuis décembre 2012, avec une carte de cocktails pensée par Stéphane Ginouves, Meilleur Ouvrier de France Barman.

    L’équipe de l’Hôtel Fouquet’s Barrière, orchestrée par le Chef des cuisines Jean-Yves Leuranguer, est composée de 60 cuisiniers et de 17 pâtissiers qui expriment leur passion et leur savoir-faire dans les 1000 plats préparés chaque jour. Au Diane, il est épaulé de Christophe Schmitt, primé comme Chef espoir de l’Année 2011 selon le magazine "Le Chef", et Lauréat gagnant du Trophée Taittinger 2012. Un sésame pour la renommée des grands de la cuisine. L’Hôtel Fouquet’s Barrière, ouvert en 2006 et dirigé par Fabrice Moizan participe désormais à l’histoire de la plus belle avenue du monde. Tout comme, depuis plus d'un siècle - la célèbre brasserie Fouquet’s -, qui raconte la légende et accompagne l'actualité et les rendez-vous médiatiques ou discrets des créateurs du cinéma, des arts et des lettres.


    Un restaurant emblématique de la cuisine niçoise

    Il y a 25 ans, dans un ancien salon de thé situé à l’entrée du Vieux Nice, face à l’Opéra, Nicole Rubi ouvrait son restaurant de cuisine locale. Au menu : des saveurs nissartes, un rien de Provence et quelques emprunts aux voisins italiens. Nul n’imaginait alors que la réputation de la table allait faire le tour de la planète. C’est pourtant ce qui est advenu. Par la seule grâce d’un bouche à oreille qui, enthousiaste, vante depuis toujours la fraîcheur et la saveur des assiettes, la rigueur en cuisine et la chaleur du service, l’adresse niçoise a en effet conquis une fidèle clientèle. Le Livre d’or est riche des paraphes de célébrités du monde entier que Nicole et son équipe initient de la plus belle des façons au terroir local. Une renommée qui vaut à la Petite Maison d’avoir développé un don d’ubiquité : elle a ouvert à Londres, en 2008, à deux pas de New Bond Street, s’est installée en 2010 au Majestic Barrière et arrive aujourd’hui au 46 avenue George V, à Paris.

     

    informations pratiques:

    La Petite Maison de Nicole
    46 avenue George V - Paris 8ème
    +33 (0)1 40 69 60 88
    Ouvert tous les jours de 19.00 à minuit
  • Le Four Seasons Hotel George V élu meilleur hôtel du monde pour la 10ème année

    george67.jpg

    Rien d'étonnant à cette nouvelle: le Four Seasons George V vient d'être élu meilleur hôtel du monde pour la 10ème année consécutive par le guide anglais "Gallivanter's guide". Le George V vient d'obtenir les prix suivants: "Meilleur hôtel dans le monde" et "Meilleur hôtel en Europe". Je vous invite à retrouver mon article consacré à l'établissement, en cliquant ici.

  • Concours : gagnez 2x2 cocktails à déguster à l’Hôtel Scribe Paris (managed by Sofitel )

    scribe60.jpg

     

    Pour ce Noël 2012, je vous réserve quelques surprises et je commence par un concours, en partenariat avec Sofitel, qui vous permettra de remporter 2 « lots » de 2 cocktails à déguster dans un lieu que j’apprécie tout particulièrement: l’Hôtel Scribe Paris (managed by Sofitel), un établissement qui sait concilier luxe, raffinement, discrétion, cadre magnifique...et amour de l’art, ce qui n’est pas non plus pour me déplaire (avec même désormais un prix cinématographique, le prix Scribe qui rend hommage à l’inventivité et à la créativité des frères Lumière, un prix remis cette année à Tiane Doan na Champassak et Jean Dubrel pour "Natpwe, le festin des esprits" lors d'une cérémonie à laquelle j'ai eu le plaisir d'assister et particulièrement émouvante en raison de la présence du petit-fils de Louis Lumière et de la petite-fille de Georges Méliès, cf photo ci-dessous).

    scribe57.jpg

    scribe56.jpg

     

    Quelques mots sur Sofitel…

    Fin 2007, Sofitel s’est clairement positionné en tant qu’acteur majeur de l’hôtellerie de luxe, renouvelant par la même occasion son identité visuelle accompagnée de la campagne de publicité «Life is Magnifique » signée par le photographe anglais Tim Walker. La deuxième phase de la campagne affirme le positionnement. Lancée récemment, elle met en valeur les hôtels emblématiques comme ceux d’Agadir ou Essaouira. Cette campagne montre que chaque Sofitel possède sa propre histoire, en mettant l’accent sur l’idée de voyages et de plaisirs des découvertes, associant tradition et modernité (avec, dans les très belles publicités, la présence d’un carnet de voyage, de l’étiquette à bagage, de l’écriture manuscrite etc). Une invitation au voyage à laquelle il sera difficile de résister. Cette campagne met également l’accent sur les 3 piliers de Sofitel : le design, la gastronomie et la culture.

     

    sofi1.jpg

    sofi2.jpg

     

    Sofitel collabore ainsi avec des designers, architectes et artistes comme Jean Nouvel à Vienne, Studio Putman à Paris, Sybille de Margerie à Amsterdam ou à Assouan, Kenzo Takada à l’ile Maurice, Christian Lacroix à Bangkok, autant de grands artistes qui contribuent à faire de Sofitel une marque contemporaine tout en continuant à s’inscrire dans la tradition de l’élégance à la Française.

     

    En 2008, Sofitel est devenu une entité autonome au sein du groupe Accor et en 2010, après de nombreuses rénovations en 2009, la marque lance la seconde adresse sous le label « Sofitel Legend », et ouvre ainsi dix hôtels et programme de vastes projets de rénovation assurant la cohérence du nouveau réseau composé aujourd’hui de 130 hôtels.

    Je vous ai ainsi souvent parlé du Sofitel Vieux Port de Marseille (retrouvez mon article en cliquant ici), un établissement réellement exceptionnel.

     

    Monaco2010 020.JPG

     

    Monaco2010 009.JPG
    Ci-dessus, photos personnelles prises depuis le Sofitel Vieux Port de Marseille.

     

    Quelques mots sur l’Hôtel Scribe…

    scribe62.jpg

    scribe59.jpg

     

    L'hôtel Scribe Paris managed by Sofitel est un 5 étoiles composé de 13 suites et 213 chambres, situé à deux pas de l'Opéra, des salles de spectacle et des grands magasins. Son intérieur raffiné et glamour signé Jacques Grange rend hommage aussi bien à la culture et à l’Histoire parisiennes mais aussi aux Frères Lumière, qui firent de ces lieux le théâtre de leur première projection, en 1895, comme en témoigne encore son restaurant. Cet hôtel particulier a aussi été le berceau du légendaire Jockey-club.

    scribe58.jpg

     Le décor de cet hôtel construit au 19ème siècle mêle astucieusement l’histoire prestigieuse de l’établissement et un design contemporain. Pour vous détendre vous pourrez : déguster les cocktails moléculaires du bar L'Obscur, le miel maison du 1 T. Rue Scribe ou encore tester les dernières innovations cosmétiques au Keiraõ Spa. Vous pourrez aussi admirer les installations d'art moderne. Vous pourrez encore y déguster une cuisine remarquable dans un cadre magnifique : le chef Sébastien Crison y a ainsi obtenu sa première étoile Michelin pour avoir su allier gastronomie française et créativité. A l'heure du thé, vous pourrez encore déguster les pâtisseries et le miel des ruches de l'hôtel.

    scribe61.jpg

    scribe63.jpg

     

    Pour tout savoir sur l'hôtel Scribe, rendez-vous sur son site officiel en cliquant ici. 1 rue Scribe-75009 Paris.

     

    CONCOURS

     

    Pour gagner 2 cocktails pour 2 au bar « L’Obscur » de l’hôtel, répondez aux questions suivantes, avant le 6 janvier 2013, et envoyez vos réponses à inthemoodforcinema@gmail.com avec, pour intitulé de votre email, « Concours Scribe » en n’oubliant oas de mentionner votre nom et votre prénom. Seuls les deux gagnants seront contactés par email. Vous trouverez les réponses aux 4 premières questions sur le site internet de Sofitel.

     

    1. Quel Sofitel possède 24 étages ?

     

    2. De quel Sofitel s’agit-il ci-dessous?

    sofitel15.jpg

     

    3. Quel Sofitel situé au bord du Danube possède le restaurant LOFT et un bar au dernier étage qui vous donnent l'impression de flotter sur un tapis volant?

     

    4. Quel est cet hôtel Sofitel ci-dessous ?

     

    sofitel2.jpg

     

    5. Donnez-moi votre définition du luxe.

     

     

     

     

  • Test du tea time de la galerie des Gobelins de l'hôtel Plaza Athénée à Paris

    tourisme, luxe, Paris, tea time, Plazza Athénée

     

    Je poursuis mes tests de tea time à Paris, après le (décevant) Royal Monceau et le Shangri-la (très agréable surprise), direction l’Avenue Montaigne et le Plaza Athénée en compagnie de deux habituées des lieux. Pour le tea time, rendez-vous donc dans la Galerie des Gobelins située au rez-de-chaussée. La première impression est que l’accueil est froid et hautain à l’image de la rue, d’une élégance froide et hautaine. Rien ne m’insupporte davantage dans un palace que lorsqu’on cherche à vous faire sentir le poids (historique, en renommée…) des lieux et à vous faire comprendre que ce lieu est unanimement et internationalement reconnu et que donc qu’il est d’emblée hors de question d’émettre la moindre réserve. Cette remarque concerne essentiellement l’accueil au tea time (les deux habituées qui m’accompagnaient partageaient cette déception) mais peut-être sommes-nous tombées un mauvais jour (c’était plein) même si c’est aussi ce qui distingue normalement un palace d’un hôtel classique : l’égalité remarquable du service.

    tourisme, luxe, Paris, tea time, Plazza AthénéeEnsuite on vous propose une carte « couture » avec son « défilé pétillant », ses « avant-premières »…, ses salades intitulées « taille mannequin ». Vous pourrez également choisir des plats chauds, les « Fashion show » parmi lesquels : cockpot aux légumes d’automne légèrement gratinés, risotto aux cèpes, pavé de lieu jaune cuit vapeur… mais également des sandwiches mais ce pourquoi la galerie des Gobelins du Plaza est si prisée, ce sont bien sûr ses pâtisseries dont la plus célèbre « L’Oréade » (photo ci-dessous et ci-contre), dessert lauréat de la coupe du monde de la pâtisserie 2005 signé Christophe Michalak et composé d’un coulis de framboise, de glace vanille kirsch, de chantilly et de croustillant deux chocolats (16€).

    tourisme, luxe, Paris, tea time, Plazza Athénée

     Vous pourrez également opter pour le vacherin exotique ou « Le chocolat » (caramel et praliné à la noisette du Piémont). Vous pourrez par ailleurs emporter chez vous les pâtisseries signées Christophe Michalak comme « la plaque zodiacale »  ou « Bisounours » notamment.

    Le mélange des saveurs du dessert en question est relativement savoureux mais si on ne m’avait pas indiqué au préalable qu’il avait reçu la coupe du monde, je ne l’aurais pas deviné (je ne suis certes pas une spécialiste en pâtisseries, j’en conviens). J’en ai mangé de meilleurs et surtout il n’était pas forcément nécessaire de me répondre avec condescendance lorsque j’ai interrogé un membre du personnel sur le caractère glacé du dessert en question.  Là encore un peu de modestie ne ferait pas de mal…

    Le cadre est luxueux et reste agréable  avec les volutes des harpes pour compagnie même si je trouve que cette galerie fait davantage lieu de passage que cocon hors du temps comme c’est pas exemple le cas du lieu où est servi le tea time au Shangri-la. Espérons que ces nouveaux palaces comme le Shangri-la et bientôt le Mandarin Oriental permettront aux hôtels installés de comprendre que le luxe c’est aussi savoir s’adapter, se renouveler, se remettre en question et que personne n’en détient le monopole. D’autres, comme le Bristol, l’ont parfaitement compris…

    Tous les jours de 8H à 1H30- Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du Plaza Athénée à Paris .

  • Les enfants, rois de l'hôtel Bristol à Paris pour mardi gras

    bristol89.jpg

    Je vous parle souvent du Bristol, mon chouchou des palaces parisiens (retrouvez mon article sur le Bristol, en cliquant ici.)

    Comme souvent au Bristol, pour mardi gras, les enfants seront  à  nouveau l’honneur à l’Hôtel Le Bristol Paris ! Après Hippolyte, le lapin en peluche, et Fa-raon, le chaton aux yeux bleus azur devenu la nouvelle mascotte de l’hôtel, Le Bristol fait de nouveau plaisir aux enfants en fêtant Mardi Gras.

     
    Le temps de deux après midi, les mercredi 9 et 16 mars, le talentueux Chef Pâtissier du Bristol, Laurent Jeannin,  leur apprendra à réaliser de succulentes crêpes et gaufres – un moment festif et ludique où les enfants découvriront le monde magique de la pâtisserie : pendant que le Chef leur montrera comment devenir les rois des crêpes, gaufres et pancakes, les enfants s’amuseront à les agrémenter selon leurs envies : sucre, sirop d’érable, chocolat, confitures…  il y en aura pour tous les goûts !
     
     
    Mais la fête ne s’arrête pas là : Les enfants auront également la joie de se faire maquiller par une professionnelle.

     
    Les mercredi 9 et 16 mars, de 15h à 17h30,  la nouvelle brasserie du Bristol, le 114 Faubourg, se transformera en atelier pâtisserie et maquillage pour enfants… 

     
    Atelier Mardi Gras
    Mercredi 9 et 16 mars de 15h à 17h30
    Enfants de 6 à 12 ans, accompagnés d’un parent.
    Participation par enfant : 45 euros
     
    Réservation au 114 Faubourg : 01 53 43 44 44

  • Salon du prêt-à-porter 2011

    P1030330.JPG

    P1030340.JPG

    P1030341.JPG

    P1030333.JPG

    P1030335.JPG

    P1030336.JPG

    P1030337.JPG

    P1030338.JPG

    P1030332.JPG

    P1030331.JPG

    P1030334.JPG

    Mardi après-midi, je suis allée profiter de mon invitation au salon du prêt-à-porter 2011 (Who's next et Première classe) qui se déroulait au parc des expositions, porte de Versailles, du 22 au 25 janvier. J'y suis allée sans but précis si ce n'est peut-être de découvrir de nouvelles marques.

    Pour y être déjà allée il y a quelques années, j'avais le souvenir d'une cohue et d'une chaleur improbables. Y aller le dernier jour, qui plus est une journée où les boutiques de prêt-à-porter sont ouvertes, était donc une bonne idée puisque la plupart des stands étaient vides de clients et que les travées étaient relativement désertes. Autre constatation: l'amélioration de l'organisation. On vous remet un badge au nom de votre boutique et ensuite pas la moindre attente au contrôle (ce jour-là du moins).

     Les grandes marques étaient une nouvelle fois absentes (pour voir les collections il faut aller dans les show-rooms ou voir les défilés) et exceptées quelques petites marques qui montent (mais que je connaissais déjà) comme "Des Petits hauts", je n'ai pas eu de vrai coup de coeur.

    Comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessus, vous pouvez aussi vous y instruire ou vous y restaurer.

     Un conseil: si vous ouvrez une boutique, aller au salon peut-être utile pour découvrir des marques (même si, comme je vous le disais, les principales n'y sont pas) mais mieux vaut commander au calme (toutefois très relatif en périodes de collections) des show-rooms. Si vous recherchez des marques d'accessoires, vous pourrez néanmoins y faire des découvertes intéressantes.

  • Tea time à l'hôtel Shangri-la Paris : mes (très bonnes) impressions

     shangri2.jpg

    P1030326.JPGJe vous avais déjà parlé de l'hôtel Shangri-la Paris à l'occasion de son inauguration. Situé au 10 avenue d'Iéna, dans le 16ème et inauguré le 17 décembre, le dernier-né des palaces parisiens est en réalité l’ancien hôtel particulier du Prince Roland Bonaparte, construit en 1896, entièrement rénové en 2010 et inscrit aux monuments historiques en 2009.

     Le décorateur Pierre-Yves Rochon s’est inspiré des périodes Directoire et Empire tout en illustrant le raffinement et l’esthétisme des cultures française et asiatique, comme une belle synergie entre l’Orient et l’Occident.

    Ce qui frappe de prime abord, c'est l'élégance: du décor, des tenues du personnel (grooms en livrées, tenues chics d'inspiration asiatique à l'intérieur...) et de l'accueil.  Rien à voir avec certains palaces impersonnels, le Shangri-la, dès le franchissement de la porte d'entrée vous donne le sentiment de pénèter dans un havre de paix, de luxe et de raffinement.

    P1030321.JPG

    Direction La Bauhinia, le restaurant lounge qui tient son nom de la fleur qui orne le drapeau de Hong-Kong, le Bauhinia Blakeana et qui se situe sous une magnifique verrière ornée par un lustre de Murano.

    P1030324.JPG

    Vous pourrez déguster de délicieuses pâtisseries à partir de 8 euros ( cupcakes, marbrés au chocolat, mont-blanc etc) et un très large choix de thés.

    P1030315.JPG

    P1030316.JPG

    P1030313.JPG

    Autant je vous avais fait part de ma déception lors du test du tea time du Royal Monceau, autant je m'attendais à découvrir un hôtel kitch et autant j'ai été totalement envoûtée par  la beauté apaisante du lieu et réellement enthousiasmée par la qualité de l'accueil, aussi discret que chaleureux. J'ai découvert après notre départ (bien après 19H) que l'afternoon tea débutait à 15H et se terminait à 18H30, non seulement on ne nous a fait aucune réflexion, mais en plus nous avons été très bien accueillis nous proposant même de découvrir la carte du restaurant (relativement chère mais non moins tentante, sachant que deux autres restaurants y ouvriront prochainement, je vous en informerai bien entendu).

    Il ne m'a pas été possible de visiter les chambres pour cause de réception avec l'Ambassadeur de Chine (l'occasion pour l'hôtel d'être submergé de splendides bouquets) mais j'y retournerai prochainement à cette fin puis également pour découvrir la piscine, le spa et les deux restaurant encore en travaux dont la date d'achèvement est annoncée mi-2011.

    Un tea time vivement recommandé par inthemoodforluxe.com  pour : la qualité de l'accueil, le choix et la qualité des thés et pâtisseries, la somptuosité relaxante du lieu. Un vrai lieu "in the mood for luxe" à découvrir absolument. Les anciens palaces parisiens vont avoir fort à faire pour pouvoir s'aligner...

    Réservations hébergement : 01 53 67 19 64 ou reservations.slpr@shangri-la.com

    Informations générales : 01 53 67 19 98 ou www.shangri-la.com

  • Ouverture de l'hôtel Mandarin Oriental Paris mi 2011: un nouvel écrin de luxe dans le centre de Paris

    mandarin.jpg

    Après la réouverture du Royal Monceau puis du Shangri-la fin 2010, un nouveau palace ouvrira ses portes à Paris,  au 247-251 rue du  Saint-Honoré, mi 2011: le Mandarin Oriental Paris, pas très loin de l'un des plus beaux palaces de la capitale que j'ai eu l'occasion de tester et visiter : le Bristol. Voilà les informations qui m'ont été communiquées pour le moment en attendant que je le visite et le teste pour vous:

    Palace contemporain de huit étages, situé dans un bâtiment historique classé des années 30 et doté d’une grande cour intérieure paysagée. Un îlot de douceur dans un écrin haute-couture, où l’élégance parisienne côtoie le raffinement de l’Orient, où confort se conjugue avec modernité, luxe avec plaisir.

    Chambres:

    138 chambres et suites comptant parmi les plus spacieuses de Paris (entre 38m2 et 250m2). Toutes les chambres offrent une baie vitrée, et certaines disposent d’une terrasse donnant sur la cour intérieure :

    - 99 chambres offrant une superficie moyenne de 40 m2 (13 chambres de 38 m2, 13 chambres et de 50 m2 et 73 chambres de 42 m2)

    - 39 suites baignées de lumière aux belles dimensions. Parmi elles : 5 suites Duplex de 80m2 en moyenne et une suite Mandarin de 250m2 couvrant toutes le 7e et 8e étage de l’hôtel, 26 suites et 7 suites Spéciales dont deux réparties sur une double hauteur.

    Restaurants:

    Restaurants et Bar Trois Restaurants et Bar supervisés par Thierry Marx, Chef Exécutif et Directeur de la Restauration et un « Cake Shop » :

    - Un restaurant gastronomique de 45 couverts, sous la houlette de Thierry Marx, doté d’un puits de lumière.

    - Un restaurant dans un esprit « brasserie » revisité par Thierry Marx, proposant toute la journée 90 couverts à l’intérieur et 20 couverts dans le jardin intérieur de l’hôtel, à ciel ouvert. Ce restaurant abritera par ailleurs un Comptoir Asiatique offrant une carte différente (10 couverts).

    - Un Bar avec 60 couverts à l’intérieur et 28 couverts dans le jardin intérieur de l’hôtel.

    - Un Cake Shop, sous la houlette du Chef Thierry Marx.

    SPA:

     Spa Spa de 1200 m2 s’étirant sur 2 étages avec une belle hauteur sous plafond, doté d’une vaste piscine intérieure de 15 mètres de long sur 4 mètres de large, autour de laquelle se lovent 7 Suites Spa, dont 2 Suites « double » pour les couples et une Suite VIP. Chacune des 7 Suites Spa sera dotée d’une douche-hammam et d’un vestiaire privatif. Le Spa comptera également un hammam et un centre de remise en forme dernier cri de 119m2. Dans ce cadre apaisant, un grand choix de soins Signature Mandarin Oriental seront prodigués par des thérapeutes hautement qualifiés.

    Espaces de Réceptions et de Réunions:

     L’hôtel offrira aux professionnels un service hors pair, servi par des technologies dernier cri, des espaces de réunion et de réception flexibles pour l’organisation de manifestations et de réunions d’affaires avec, au premier étage, une salle de réunion de 70m2 et trois salles d’une surface moyenne de 44m2. Le sixième étage abritera une terrasse dédiée de 150m2 et l’hôtel proposera également à la location une cuisine située dans l’espace Réceptions. La restauration sera signée Thierry Marx.

    Mandarin Oriental, Paris fera la part belle aux enfants et aux adolescents avec des services dédiés.

    Site internet: http://www.mandarinoriental.com/

  • Inauguration et ouverture de l'hôtel Shangri-la Paris ce 17 décembre

     

    shangri3.JPG

    Thierry Dana, Ean Kuok, propriétaire de Shangri-La Hotels & Resorts, Le Préfet Canepa et Alain Borgers, Directeur Général de Shangri-La Hotel, Paris

     shangri2.jpg

    En attendant de visiter et tester le Shangri-la qui a ouvert ses portes aujourd'hui, voici le communiqué de presse de l'hôtel.

    "Le premier Shangri-La d’Europe a été inauguré ce jour par le propriétaire Monsieur Kuok et le président du groupe Shangri-La Hotels & Resorts Monsieur Dogan et le Directeur Général, Monsieur Alain Borgers en présence de Monsieur Claude Goasgen, maire du 16ème arrondissement, entourés des membres du personnel de l’hôtel. Cette cérémonie d’ouverture fut réalisée dans l’intimité selon la tradition culturelle asiatique.

    Doté de 81 chambres dont 27 suites, le Shangri-La Hotel, Paris bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle au 10 avenue d’Iéna, dans ce quartier résidentiel chic de Paris. Situé sur la colline de Chaillot, au coeur de la vie culturelle parisienne et face à la Tour Eiffel, le Shangri-La Hotel, Paris se pose comme la nouvelle référence des initiés.

    L’ancienne demeure du Prince Roland Bonaparte, désormais inscrite aux monuments historiques depuis 2009, retrouve sa vocation initiale d’accueillir les parisiens et les voyageurs du monde entier pour un séjour où le temps est suspendu entre les époques et les continents.

    Le Chef Philippe Labbé officie avec sa brigade au restaurant La Bauhinia, rappelant la fleur du drapeau de Hong Kong. Ouvert sept jours sur sept, de 6h30 à 23h30 (pour le petit-déjeuner, le déjeuner, l’heure du thé et le diner) le restaurant La Bauhinia est le coeur de l’hôtel, sous une verrière de style Eiffel, dans une atmosphère raffinée, et chaleureuse où l’on est accueilli par Jérôme Legendre et son équipe. La cuisine y est majoritairement française, ponctuée de plats phares d’Asie du Sud-Est, élaborés de façon authentique pour un voyage des sens.

    Le Bar, conçu tel une tente de retour de campagne napoléonienne est résolument français par sa décoration. Le rapprochement avec le continent asiatique se fait en toute subtilité dans la découverte de la carte originale du Chef Barman Christophe Léger, le tout dans une ambiance musicale contemporaine racée. Le « Pekin Express » ou le « Pink Lady » font partis des cocktails incontournables de cette nouvelle adresse, ouverte tous les jours de 14h à 1h du matin.

    Le Shangri-La Hotel, Paris propose également 850 mètres carrés de salons de réceptions pour célébrer les plus beaux moments professionnels ou privés dans ce cadre d’allure impériale.

    En février 2011 ouvrira le restaurant gastronomique français « L’Abeille », puis au printemps, le restaurant gastronomique cantonais « Shang Palace », suivi de l’ouverture de l’espace bien-être avec sa piscine de 16 mètres de long. "