Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crêperie

  • Restaurant - Crêperie La Compagnie de Bretagne : un snobisme parisien

    crêperie 006.JPG

    crêperiebretagne 005.JPG

    crêperiebretagne 004.JPG

    J'avais déjà testé La Compagnie de Bretagne en décembre 2011  crêperie d’un nouveau genre ouverte l’été 2011. J'avais été alors enchantée...et ma déception (voire ma colère), cette fois, est à la hauteur de ce que fut mon enchantement la première fois. J'ai voulu y retourner plusieurs fois depuis, c'était à chaque fois complet. L'accueil ne fut pas toujours chaleureux mais il m'en fallait plus pour me décourager. Ce lundi soir, j'avais donc réservé. Etant originaire d’une région dans laquelle les crêperies fleurissent, aux frontières de la Bretagne où je vais par ailleurs depuis l’enfance très souvent et m’y adonne à cette petite drogue inoffensive que sont les crêpes et les galettes, je suis donc intraitable sur ces plats traditionnels typiquement bretons.

    C’est dans l’étroite et non moins charmante rue de l’Ecole de médecine, à deux pas du Boulevard Saint-Germain et du Boulevard Saint-Michel, en plein Quartier Latin que se situe cette « crêperie gastronomique ». En face se trouve le cinéma le Nouvel Odéon dont je vous recommande par ailleurs la belle programmation.

    crêperie 010.JPG

    Dès l’extérieur, le drapeau breton qui flotte allègrement et la façade chic, dans une ancienne maison de ville sur 3 niveaux, attirent l’œil. A l’intérieur, ne vous attendez pas à découvrir des filets de pêche et un décor suranné. Le décor est résolument moderne, soigné, élégant, aux couleurs du drapeau breton. La salle du rez-de-chaussée ouvre sur la cuisine donnant au lieu l’allure d’un établissement tendance qui ne perd pas pour autant l’aspect chaleureux propre à la Bretagne (vous aurez remarqué mon objectivité pour évoquer cette région...)...du moins dans la décoration.

     

    crêperie 019.JPG

    crêperie 022.JPG

    L'accueil est efficace mais sans chaleur et visiblement que nous soyons venus à 20H30 alors que nous avions réservé à 21h ne plait guère. On nous conduit à l'étage. A l’étage, c’est une autre salle très agréable et magnifiquement décorée (sans ostentation mais avec beaucoup de goût) avec sa magnifique verrière baignée de la lumière du jour et donnant sur le Cloître des Cordeliers.

    crêperie 012.JPG

    Le décor est signé Pierre-Yves Rochon, un architecte renommé notamment du Shangri-la à Paris ou encore des Ateliers Robuchon et de bien d’autres établissements de luxe.

    A la cave ( du 13ème siècle) les cidres sont conservés à 12°C et vendus à partir de 5 euros au verre (3, 50 euros lors de ma première visite...l'inflation, certainement).

    crêperie 025.JPG

    crêperie 026.JPG

    crêperie 027.JPG

    crêperie 029.JPG

    Nous sommes accueillies par un serveur qui fait des remarques pour le moins maladroites comparant ses deux clientes à "des fleurs qui ne se faneront jamais" (une métaphore qu'il aura le -dé-mérite de filer pendant toute la soirée avec le sourire mais une insistance vraiment lourde). A table, des assiettes chics représentant chacune un des 5 départements de la Bretagne   et des verres y compris pour le cidre en rupture avec l’habituelle bolée caractéristique des crêperies.

    crêperie 030.JPG

    crêperie 020.JPG

    crêperiebretagne 001.JPG

    crêperiebretagne 002.JPG

    crêperiebretagne 003.JPG

    Place ensuite à la découverte de la carte pas très fournie  avec 10 crêpes et 10 galettes composée uniquement de produits frais issus le plus souvent de l’agriculture biologique ou de modes de cultures durables et raisonnées.

    Vous pourrez ensuite choisir entre 5 galettes classiques et 5 galettes saisonnières. Pour chaque type de galette existent les deux formats. A l'époque de ma première visite les galettes au petit format étaient à 9,50 euros et celles au grand format à 11,50 euros...et cette fois à 11 euros et 14 euros -l'inflation encore- (et une crêpe chocolat à 8,50 euros).   Certes, ce sont des produits frais, biologiques...mais qu'est-ce qui peut bien justifier de tels tarifs?!

     Pour ma part, j'ai choisi une galette complète  sans le fromage et la salade (que l'on m'aura bien entendu comptés sur mon addition). Le jambon (froid, volontairement) coupe le goût de la galette chaude, très (trop) fine occupant une moitié de l'assiette pour "faire gastronomique" probablement. Le serveur nous avait recommandé le verre de cidre à 5 euros...qui se transformera à 6 euros sur l'addition (qu'on acceptera finalement de nous retirer, de manière pour le moins glaciale  de la part de la personne de l'accueil qui daignera venir à notre table pour réaliser cette opération visiblement exceptionnelle et pour laquelle nous aurions vraisemblablement faire preuve de reconnaissance).

     L'addition est arrivée très rapidement...de même que l'appareil à carte bleue alors que nous n'avions pas encore terminé nos verres de cidre ni l'intention de payer déjà. Pour finir, en douce, le serveur nous a recommandé de réserver par le site internet La Fourchette et ses -40% (après nous avoir dit en début de repas que le brunch de la Compagnie de Bretagne était "le meilleur de Paris") une "promotion" là aussi un peu lourde, au contraire de l'assiette pour le moins légère. Je suis ressortie avec la faim et mon acolyte également bien que nous ayons choisi les grandes portions!

    La première fois, je vous avais recommandé "cet établissement élégant dans lequel on se sent bien, qui a judicieusement su allier tradition et modernité pour valoriser la Bretagne et les meilleurs produits bretons et pour redonner ses lettres de noblesse à la crêpe". Cette fois, je vous dirai que, si comme moi vous aimez la Bretagne ET les bons produits, n'allez pas dans cette "crêperie" prétentieuse, à l'accueil froid et au service maladroit qui, certes utilise de bons produits mais est le contraire de l'aspect chaleureux qui caractérise la Bretagne. Quant aux prix prohibitifs, nullement justifiés si ce n'est par un snobisme parisien, ils sont déjà une bonne raison de passer votre chemin et de lui préfèrer La Crêperie des Canettes, 10 rue des Canettes. La Compagnie de Bretagne ne vaut que pour son décor et la qualité (et non la quantité ou le goût) de ses produits ni de l'accueil beaucoup trop chèrement payés.

    restaurant,luxe,la compagnie de bretagne,crêperie,restaurant

     

    Restaurant La Compagnie de Bretagne

    9, rue de l’Ecole de Médecine

    75006 Paris

    MÉTRO : Odéon, Saint-Michel et Cluny - La Sorbonne

    TÉL : +33 1 43 29 39 00

    http://www.compagnie-de-bretagne.com