Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cannes

  • L'Oréal au Festival de Cannes 2014 et souvenirs du Festival de Cannes 2009...

    getthelook.jpg

    2008_0919loreal0003.JPG

    Maquilleur Officiel du Festival de Cannes depuis 16 ans et pour la 17ème année en 2014, L’Oréal Paris contribue chaque année à la magie et la beauté de l’évènement Cinéma le plus prestigieux du monde, le Festival de Cannes que je couvre depuis 14 ans sur mes différents blogs, a fortiori sur mon blog dédié au Festival de Cannes http://inthemoodforcannes.com et celui dédié aux festivals de cinéma http://inthemoodforfilmfestivals.com

    En 2008, c'est avec ce premier blog "In the mood for Cannes" que je remportais le concours de blogs du Festival de Cannes organisé par L'Oréal et dont le prix a consisté à vivre deux journées de rêve l'année suivante.

    Pour adopter le maquillage des célébrités présentes sur le tapis rouge, L'Oréal  propose désormais à ses internautes une plateforme digitale décryptant les plus beaux maquillages du Festival de Cannes, un site particulièrement réussi que je vous invite à visiter et sur lequel vous retrouverez les célèbres et somptueuses égéries de la marque: www.get-the-look.fr .

     

     

    Voici le récit et les photos de mon expérience avec L'Oréal en 2009 publiés alors... :

     

     

    2009_0516loreal20004.JPG
    Mon badge L'Oréal
    2009_0516loreal20005.JPG
    Mon programme
     
    2009_0516loreal20016.JPG
    Star d'un jour: merci Jacques Dessange et L'Oréal...
    2009_0516loreal20017.JPG
    2009_0516loreal20020.JPG
    2009_0516loreal20022.JPG
    2009_0516loreal20057.JPG
    Dans les couloirs du Martinez
    2009_0516loreal20055.JPG
    2009_0516loreal20049.JPG
    2009_0516loreal20004.JPG
    2009_0516loreal20050.JPG
    2009_0516loreal20031.JPG
    Dans le hall du Majestic
     
    2009_0516loreal20039.JPG

    Tout a commencé par une voiture officielle du Festival qui est venue me chercher pour m’emmener au Martinez. Et puis ensuite les journées, les nuits, le cinéma, la réalité se sont enchaînés et confondus dans un ballet grisant. L’accueil de l’équipe L’Oréal, la présentation aux inénarrables journalistes de la presse féminine avec lesquelles je passerai cette journée l’oréalesque, le déjeuner au Carlton (au lieu du restaurant de plage du Martinez, pour cause de pluie) dans une salle presque vide à la table à côté de celle de Jane Campion (tout de même) à l’image de ses précédents films, d’une étrange grâce intemporelle, Abbie Cormish, Ben Whishaw , un jeune homme dont ma voisine intarissable m’apprend qu’il s’agit de Ryan Philippe, et non loin d’Eva Longoria (contre laquelle mon autre voisine journaliste ne cessera de pester pour avoir vue son interview annulée au dernier moment) et Tony Parker.  Retour au Martinez pour attendre la maquilleuse de L’Oréal et le coiffeur de Jacques Dessange.  L’ambiance est joyeuse et décontractée (merci encore à mes deux amies qui se reconnaîtront, c’était formidable de partager ces instants insolites avec vous). La conversation est tellement joyeuse que nous ne voyons pas l’heure passer.  J’apprends justement que Ben Wishaw, l’acteur principal du film de Jane Campion « Bright star » vient d’être coiffé par la même main, juste avant moi, et puis surtout je pose plein de questions sur le festival auxquelles ma coiffeuse répond avec gentillesse, se mêlant à notre joyeux brouhaha. C’est passionnant et oserais-je dire (oui, oui, j’oserai ) beaucoup plus que la conversation de certaines journalistes avec lesquelles j’ai déjeuné (pas toutes, j’ai été ravie  de faire connaissance avec certaines d’entre elles dont ma voisine qui se reconnaîtra, je pense).

     

    Soudain, une des attachées de presse de l’Oréal entre en trombes dans la chambre. Le ciel semble lui être tombé sur la tête, la catastrophe paraît imminente. Un être mystérieux la presse au téléphone de m’emmener de gré ou de force. Il faut se dépêcher, les autres m’attendent, les voitures sont sur le point de partir et nous devons impérativement partir avec le reste de l’équipe L’Oréal. La coiffeuse remet à la hâte les dernières mèches, je voudrais avoir le temps de la remercier mais déjà on m’entraîne dans les couloirs du Martinez pour une course échevelée (enfin heureusement uniquement au sens figuré). Nous croisons Franc Dubosc qui se fait prendre en photo dans des poses très jamesbondesques mais je n’ai pas le temps de m’attarder sur cette image plus cocasse que glamour qu’on m’engouffre dans l’ascenseur avant de me refaire prendre ma course dans le hall du Martinez, jusqu’au bar où devait se dérouler le cocktail. Les sept journalistes avec lesquelles j’ai déjeuné m’attendent et devant nous Eva Longoria tente de rentrer dans sa voiture sous une nuée de flashs qui nous éblouissent nous aussi. On nous attribue un numéro de voiture. La mienne se trouve juste derrière celle d’Eva Longoria. Nous montons dans notre voiture à la hâte, et roulons ainsi au pas, jusqu’au bas des marches. C’est étrange de voir la foule, vorace, ainsi se presser contre la vitre, avide d’un regard. L’actrice dont j’ignore le nom qui est aussi dans ma voiture semble aux anges pour sa première montée des marches. Eva Longoria et Tony Parker descendent de la voiture juste devant nous pour signer des autographes puis on nous ouvre la portière et nous attendons puis gravissons les marches juste derrière eux parmi les cris stridents, violents parfois même, des photographes. L’actrice «  de la voiture » dont évidemment j’ignore toujours le nom replace une de mes mèches rebelles, comme si la montée des marches devait créer une complicité, ou du moins en donner l’impression, se disant sans doute que ce geste à la fois faussement nonchalant et sympathique serait très photogénique, ou peut-être tout simplement très heureuse d’être là.

    2009_0516loreal20069.JPG

     

     Et puis je retrouve cette salle que je connais si bien, et le cinéma, enfin. La lumière s’éteint. J’apprécie le silence après l’euphorie. Je me plonge dans l’univers, plus doux et policé, de Jane Campion que j’attendais si impatiemment. Le début me déroute. Cette histoire avait tout pour me plaire mais ce récit des amours contrariées du jeune poète anglais John Keats et  de sa voisine Fanny Brawne peine à m’embarquer. Jane Campion vous nous parler de fièvre ( de la passion et de la création) mais son film en est malheureusement dépourvu.  Ce qui aurait pu (et sans doute voulu) être une retenue devient tellement lisse que cela me laisse à distance, pourtant j’aurais aimé me laisser emporter par cette histoire, par leurs élans passionnés et leurs désirs contrariés. Les obstacles à  l’histoire d’amour des deux protagonistes sont finalement assez flous, les personnages secondaires trop esquissés pour être crédibles. Abbie Cormish y met beaucoup de conviction, mériterait un prix d’interprétation, sans nul doute. La caméra, pourtant si sensible, presque caressante,  de Jane Campion est appliquée mais je n’arrive pas à être touchée par ses personnages, à croire à leurs sentiments. Restent les mots de John Keats d’une mélancolie envoûtante, à l’image de ce que j’aurais rêvé que soit ce film, à l’histoire si prometteuse. La photographie est certes empreinte de cette retenue à la fois lumineuse et sombre, et de mélancolie mais pas assez pour que nous éprouvions l’amour douloureux des protagonistes, ni cette passion qui les prive de liberté.

    Contrairement à ses films précédents et bien que les sentiments qui envahissent les deux personnages principaux soient intemporels, le film a aussi un aspect suranné malgré la poésie qui surgit parfois, comme tous ces papillons qui envahissent la chambre de Fanny faisant écho aux vers de John Keats :

    « Je rêve que nous sommes des papillons

    N’ayant à vivre que trois jours d’été.

    Avec vous ils seraient plus plaisants

    Que cinquante années d’une vie ordinaire »

    Je repense à ma voisine de projection qui le midi même avait affirmé, péremptoire, visiblement très fière de partager cette "découverte"(ou du moins ce qui pour elle semblait l’être)  que l’art, selon sa définition devait être intemporel. Ce film ne sera certainement pas pour elle un chef d’œuvre…

     

    Puis revenant dans le prosaïsme du XXIème siècle, quoique… nous reprenons les voitures officielles, direction le Majestic pour le dîner. Tandis qu’une des convives continue d’évoquer son sujet favori, elle-même, ma voisine me parle de son émotion, les yeux encore rougies, que lui a provoqué le film de Jane Campion. Je m’en veux presque de n’être pas émue. Peut-être aussi, parce que je suis là et ailleurs, à penser à la beauté ironique du destin qui fait se rejoindre ma fiction et la réalité, à penser que je n’ai peut-être pas tort de rêver toujours à l’impossible, aussi déraisonnable soit-il. Puis, je me paie le luxe de refuser d’aller à la soirée Canal plus (à la villa Doumergues ou de Mai, je n’ai pas bien compris) pour me retrouver avec le silence de mes pensées enivrantes, après une dernière séance photo dans le hall du Martinez et avant d’y passer la nuit.

     

    La nuit sera courte et après un petit déjeuner au Martinez, une voiture officielle  m’attend pour me ramener à mon hôtel car déjà ces mésaventures à peine terminées d’autres m’attendent puisque 3 heures plus tard mes camarades blogueurs sélectionnés comme moi pour vivre 3 jours à Cannes, avec Allociné et Philips, vont bientôt arriver. Je les attends avec impatience, ayant hâte de faire leur connaissance pour certains, de les retrouver pour d’autres. Je n’imaginais pas alors à quel point ces trois jours, aussi, seraient inoubliables…

     

    Avant de partir vers d’autres aventures, je repense aux signes du destin en redoutant aussi leur cruauté, et je repense à cette journaliste également invitée par L'Oréal qui a demandé à sa collègue, avec le plus grand sérieux du monde si elle parlait autrichien, ce à quoi son interlocutrice a rétorqué qu’en effet elle parlait… allemand.  Je crois qu’à cet instant, au moins, la perplexité lui aura fait oublier le refus d’Eva Longoria…

     

    Quelques années plus tard, je publiais un recueil de nouvelles intitulé "Ombres parallèles" dont 4 se déroulent dans le cadre du Festival de Cannes et sont fortement inspirées de mes 14 années de Festival de Cannes et notamment de ces péripéties.

     

     
      
  • Swarovski au Festival de Cannes 2013

     

    swaro3.JPG

    Je vous avoue que nombreuses sont les marques à me solliciter pour ce Festival de Cannes 2013 et rares sont celles dont je parle ici. Je vous parle néanmoins régulièrement de l'une d'entre elles, et avec plaisir, puisqu'il s'agit d'une marque que j'affectionne depuis longtemps, dont j'aime particulièrement l'esprit. Une marque glamour, élégante, très cinématographique aussi. L'an passé, je vous avais parlé ici de la suite Swarovski à Cannes qui met à la disposition des talents une sélection de sacs et bijoux. Vous pouvez en découvrir ici les visuels dès à présent en attendant que j'aille y faire un tour. Vous verrez aussi, ci-dessous, le somptueux coffret offert aux talents cette année. Personnellement, je trouve l'ensemble chic et magnifique avec un faible pour les lunettes! Qu'en pensez-vous? L'ensemble parfait pour arpenter la Croisette, non?

    swaro4.jpg

    swaro2.jpg

  • Festival de Cannes 2013 : bons plans et conseils pour trouver un appartement ou hôtel

    albane9.jpg

    Si vous cherchez encore un logement pour le Festival de Cannes 2013 (15 au 26 mai), et que vous désespérez d’en trouver un aussi tardivement (il faut savoir que beaucoup d’établissements affichent complets d’une année sur l’autre), soyez rassurés, il reste encore de nombreuses possibilités. Je peux vous garantir qu’il reste encore de la place en de nombreux endroits, quel que soit le type de logement que vous recherchez et quel que soit votre budget qui se devra néanmoins d’être conséquent si vous voulez loger à proximité du palais des festivals, mais il existe de nombreuses solutions…

    Chaque année, je consacre un article à ce sujet et le réactualise en fonction de mes propres recherches. Vous trouverez ainsi mon article des années passées complété et réactualisé ci-dessous avec de très nombreuses adresses…en attendant l’annonce en direct de la sélection officielle de ce 66ème Festival de Cannes ce 18 avril à 11H à suivre sur http://twitter.com/moodforcinema .

    cannes56.jpg

    La question du logement à Cannes peut se résoudre très simplement en temps normal étant donné le nombre d’établissements à Cannes et dans les environs ( et de toutes catégories) mais il est plus compliqué d’y trouver une solution en période de festival.

    Tout d’abord, comme je vous le disais, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d’une année sur l’autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette, en période de festival (si vous ne venez pas pour le festival, je vous le déconseille par ailleurs, ce n’est pas la période idéale pour profiter pleinement de Cannes). En 13 ans de Festival de Cannes, j’ai largement eu l’occasion de faire un petit tour d’horizon des logements proposés et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival. Pendant ou en dehors du festival, j’ai testé des dizaines de logements à Cannes et ai eu de très nombreuses informations à ce sujet puisque, à de nombreuses reprises, j’ai réservé très tardivement et ai eu le le loisir de faire le tour d’horizon des différents établissements pour rechercher un logement disponible pour cette période.

    Il faut avouer que, pendant le festival, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui dans certains cas frôlent l’escroquerie, pas partout évidemment et heureusement mais les prix s’envolent allègrement à cette période souvent sans aucun rapport avec les prestations proposées. Vous trouverez même des 2 étoiles plus chers que des 5 étoiles. D’abord, dans les hôtels, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais « sur demande« . Une fois le tarif ( prohibitif, le plus souvent ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu’à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu’en haute saison, sachant qu’on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l’approche du festival s’il reste des nuits disponibles, on acceptera souvent de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande généralement le prépaiement intégral à la réservation (ou des arrhes, en général la moitié du séjour, et le règlement intégral avant le début du festival). Inutile également d’espérer des tarifs préférentiels, que vous réserviez un an à l’avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d’une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n’y changera rien.

    Appartements

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais ou, seul(e), de prendre un studio. Vous pourrez ainsi en trouver (de toutes les grandeurs et à tous les prix) sur Amivac ou sur Homelidays, notamment mais aussi auprès d’agences comme Immosol, Cannes Accommodation ou de sites comme Sejourning . Pour un appartement, en plein centre et proche du palais, vous trouverez difficilement à moins de 3000 euros (ce que peut néanmoins revenir à beaucoup moins cher à plusieurs). Si vous voulez une belle résidence à proximité, je vous recommande notamment la résidence Gray d’Albion. Plus vous vous éloignerez du palais, plus vous irez vers les boulevards ou le Suquet et moins vous paierez cher. Je vous déconseille en revanche d’habiter en dehors de Cannes. La circulation est très difficile, en particulier aux heures de montées des marches.

    Passé le Boulevard Carnot, vous trouverez plus facilement des disponibilités avec des tarifs plus attractifs. Reste donc à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches transformant vos déambulations diurnes et nocturnes en parcours du combattant. Vous pourrez aussi trouver des colocations parfois à partir de 300 ou 400 euros par personne. Twitter et Facebook sont aussi d’excellents moyens de passer une petite annonce pour trouver un logement, en suivant également les comptes de personnes allant au festival.

    Je garde ainsi un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des sports (un concours qui permettait à de jeunes cinéphiles d’être invités au Festival de Cannes pour toute sa durée), je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer). Vous pourrez également opter pour la Résidence Pierre et Vacances Villa Francia sur les hauteurs de Cannes.

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles, donc, qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chères que certaines d’un 3 étoiles médiocre.

    Petit tour d’horizon des différents hôtels:

    Pour fait un tour d’horizon rapide d’une sélection d’hôtels que je vais détailler ci-dessous et pour connaître les disponibilités rapidement, pour la période qui vous intéresse, je vous recommande vivement le site http://www.cannes-hotel-reservation.fr/.

    gray.jpg
    Ci-dessus, l’hôtel Gray d’Albion

    gray.jpg

    -Si vous avez la chance d’en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d’Albion (plus de 500 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s’il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus « avantageux », je suis une adepte de son restaurant de plage au sujet duquel vous pourrez retrouver mon article en cliquant ici -et qui est aussi le lieu de la Terrazza Martini pendant le festival-, un des meilleurs restaurants de Cannes rapport qualité/prix/amabilité. Je vous le recommande.).

    gray13.jpg

    gray11.jpg

    L’hôtel Gray d’Albion est un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes pendant le festival mais finalement moins que d’autres 4 étoiles qui n’en ont pas le standing (comme l’hôtel Cristal par exemple qui, il y a trois ans, proposait sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits) ou évidemment le Majestic Barrière (photos ci-dessous) qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation). Si je le pouvais (il n’est pas interdit de rêver…), c’est sans aucun doute celui que je choisirais.

    maj8.jpg

    maj10.jpg

    maj20.jpg

    maj21.jpg

    majesticc.jpg

    Ci-dessus l’hôtel Majestic

    -Evidemment, au rang des palaces intemporels et à la hauteur de leur classification, vous trouverez le Carlton Intercontinental où loge le jury.

    carlton.jpg

    -L’ancien Palais Stéphanie (lui-même ancien Noga Hilton) devenu depuis le 1er Avril 2011 le JW Marriott Hotel Cannes est aussi devenu une des adresses incontournables, joliment rénové avec une vue idyllique sur la Croisette et des prestations haut de gamme.

    marr5.jpg

    marr6.jpg

    marr8.jpg

    albane8.jpg

    -Parmi les nouveautés, également le Radisson Blu 1835 Hotel et Thalasso , ancien White Palm, véritable havre de paix et de luxe sur le port de Cannes, entièrement reconstruit, doté d’un splendide spa et d’une vue à couper le souffle sur la baie de Cannes (mais là, un peu plus loin, et sans doute pas assez pour qu’un taxi accepte de vous y emmener depuis le palais des festivals). Les photos ci-dessous ont toutes été prises du Radisson.

    radi7.jpg

    radisson.jpg

    sofi1.jpg

    sofi2.jpg

    sofi3.jpg

    sofi4.jpg

    sofi5.jpg

    sofi6.jpg

    sofi7.jpg

    sofi8.jpg

    sofi9.jpg

    -Si vous voulez encore quelques exemples de prix, sachez ainsi encore que l’hôtel Victoria, petit 4 étoiles, proposait l’an passé des chambres à 450 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner à 18 euros ou qu’un hôtel comme l’hôtel Fouquet’s (qui n’a strictement rien à voir avec l’établissement éponyme du groupe Lucien Barrière) proposait il y a deux ans une chambre privilège à 4100 euros ou des studios à 2900 euros, un hôtel dont les 4 étoiles (au regard de son emplacement, de ses prestations, de son aspect extérieur -derrière le Marriott-) demeurent un mystère… -il vient néanmoins apparemment d’être rénové…-.

    -Hôtel également rénové, l’hôtel America qui, cette année, propose une chambre classique single à 5299 euros pour tout le festival …sans les petits-déjeuners, un 4 étoiles certes, mais sans rien de particulier…et situé juste derrière le Majestic qui lui fait de l’ombre, dans tous les sens du terme.

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j’y étais en 2009 invitée par L’Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l’établissement toutes les chambres n’ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L’endroit n’en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage…).

    Martinez.jpg

    martinez67.jpg

    martinez99.jpg

    -L’hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l’hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l’amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés « à cause des vols »). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si je doute que cela corresponde aux normes actuelles), ce qui peut s’avérer pratique et économique en période de festival… même si l’hôtel, lui, ne l’est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l’Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l’hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d’Antibes), un quatre étoiles dont certaines suites (moins chères que des chambres d’autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit, ainsi que le petit-déjeuner, et c’est à ma seule connaissance le seul hôtel à proposer le minibar à discrétion pendant le festival, machine à Expresso également à disposition dans les chambres). On viendra même vous chercher à la gare en cas de problèmes.

     

    mondial.jpg

    -Parmi les hôtels « abordables », j’aime beaucoup aussi l’hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival, pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain) des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival. L’année où j’y ai séjourné (2009), le personnel était néanmoins insuffisant la nuit avec une employée au bord de la crise de nerfs (devant gérer la réception et le room service…et donc laisser la réception vide lorsqu’elle s’occupait du room service…y compris de la préparation des plats). Des prestations donc pas tout à fait au niveau d’un 4 étoiles mais un hôtel bien rénové.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    -Juste à côté de l’hôtel Canberra se situe l’hôtel Cristal où, là, les prestations et l’infrastructure (chambres particulièrement vétustes) ne sont vraiment pas à la hauteur des 4 étoiles et du tarif en période de festival. On m’avait parlé d’une rénovation prévue (les hôteliers ayant visiblement conscience de la vétusté de l’établissement et la reconnaissant, ce qui n’est pas le cas partout) en début d’année…elle n’apparait pourtant pas sur leur site officiel. Comptez environ 4700 euros (minimum, l’an passé) pour un séjour pendant le festival .

    cristal.jpg
    Ci-dessus l’hôtel Cristal

    - L’hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d’être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage, bon room service, possibilité de manger sur place) même si le prix dépasse largement celui d’un Mercure « classique » même en haute saison (minimum 4700 euros pour tout le festival, l’an passé).

    mercure.jpg
    -Tout au bout de la rue d’Antibes, vous trouverez l’hôtel Eden, un hôtel 4 étoiles, également rénové avec de belles prestations…mais totalement inabordable en période de festival et aussi cher que des hôtels de catégorie supérieure. Attention par ailleurs, certaines chambres sont minuscules et les chambres dîtes « économiques » n’ont pas réellement de fenêtres.
    eden.jpg
    Ci-dessus: l’hôtel Eden et ci-dessous sa piscine

    eden.jpg

     
    -Parmi les hôtels les plus récents, le 3.14 avec ses 5 étages dont chacun représente un continent. Une décoration kitsch (et un lieu particulièrement bruyant pendant le festival, photos ci-dessous). Comptez pas moins de …800 euros par nuit pendant le festival!

    trois.jpg

    trois4.jpg

    trois5.jpg

    trois.jpg
    Ci-dessus, l’hôtel 3:14

    -Chaque année Cannes compte de nouveaux établissements. En juin 2011 a ainsi ouvert le Five Hotel & Spa, un hôtel 5 étoiles situé au coeur de Cannes (mon article, ici). Hôtel situé en plein centre à l’emplacement de l’ancienne poste où, cette année, se trouvera le BO, futur restaurant VIP de la cité du cinéma.

    five3.jpg

    Copyright : Marcel Jolibois

    five8.jpg

    Copyright : Marcel Jolibois

    -Si vous ne souhaitez pas à tout prix être à proximité du palais des festivals, vous pourrez enfin opter pour des hôtels récemment rénovés, des 4 étoiles moins chers que certains 2 étoiles situés en plein centre. Vous pourrez ainsi choisir l’hôtel Renoir (photo de chambre ci-dessous) dont les « 3 minutes à pied du palais des festivals » indiquées sur le site me semblent néanmoins un peu sous-estimées. Vous pourrez également choisir l’hôtel Cézanne situé sur le Boulevard d’Alsace ou le Novotel Cannes Montfleury, sur les hauteurs.

    renoir.jpg

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page « Hôtel Réservation » de l’office de tourisme de Cannes qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur laquelle vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires. Vous trouverez encore de la place dans la plupart des hôtels et dans certaines résidences. Je vous conseille néanmoins plutôt d’appeler directement les hôtels et de vous faire inscrire sur listes d’attente si ceux que vous désirez sont complets. Il arrive que des désistements surviennent à la dernière minute (c’est néanmoins assez rare étant donné le prépaiement exigé). Quant aux appartements, vous en trouverez encore de nombreux à tous les tarifs dans les agences que je vous ai recommandés.

    Je vous laisse découvrir les autres offres, sur la page précitée. Si vous voulez des hôtels (de qualité) aux tarifs plus attractifs, il vous faudra vous éloigner de la Croisette, voire de Cannes, direction La Bocca ou même Mandelieu, voire plus loin… (mais certains, même en dehors de Cannes, en profitent aussi pour augmenter leurs tarifs ).

    office.jpg

    Evidemment, reste encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable (j’en connais pas mal qui ont eu des déconvenues) et surtout l’emplacement exact (on vous dira souvent « à deux pas de la Croisette » ou « proche du palais des festivals », comme pour les hôtels d’ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu et ce qui ne correspond par ailleurs pas toujours à la réalité. Si votre logement se situe du côté du Palm Beach, vous ne serez pas réellement « à deux pas de la Croisette »). L’emplacement idéal est pour moi entre la Croisette et le Boulevard Carnot et entre le palais des festivals et l’hôtel Martinez.

    N’hésitez pas à me faire part dans les commentaires ou par email (inthemoodforcinema@gmail.com ) de vos bons plans ou de vos propres déconvenues… Je les ajouterai ici.

    Je vous rappelle que vous pourrez suivre le 66ème Festival de Cannes en direct sur ce blog http://www.inthemoodforcannes.com, sur mon blog entièrement consacré au festival http://inthemoodforcannes.com mais aussi sur deux de mes autres blogs, http://wwwinthemoodforcinema.com et http://inthemoodlemag.com . Suivez-moi également sur mon compte twitter spécial Cannes (http://twitter.com/moodforcannes ) et sur mon compte twitter principal (http://twitter.com/moodforcinema ).

    Retrouvez également cet article sur http://www.inthemoodforluxe.com .

  • L'hôtel Martinez à Cannes devient le le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

    martinez.jpg

    Créé en 1929 par la famille Martinez, le mythique palace cannois appartenant depuis 2012 à groupe Qatari (de même que le Carlton d'ailleurs) changera  prochainement de nom. Propriété de Constellation Hôtels Holding Ltd, filiale des Qataris, le Martinez deviendra ainsi prochainement le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez.


    Au cours des dernières années, plusieurs hôtels ont déjà changé d’enseigne, comme l'actuel Marriott .
    Heureusement le nom Martinez subsistera mais cohabitera avec la célèbre enseigne internationale.

    La nouvelle enseigne apparaîtra en mai 2013, à quelques jours de l’ouverture du festival du film (à suivre en direct sur http://inthemoodforcannes.com et http://inthemoodforfilmfestivals.com) a annoncé Claudio Ceccherelli, nouveau directeur général de l'établissement créé en 1929 par la famille Martinez.
     
    Vous vous intéressez aux hôtels de luxe? Vous possédez un établissement de luxe? Alors, découvrez notre nouveau site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com qui permet aux établissements de luxe de devenir partenaires du site et aux clients d'hôtels de donner leur avis et gagner de prestigieux séjours.
  • Le Festival de Cannes 2011 en direct, aussi sur ce blog inthemoodforluxe.com

    cannes_30x22.jpg

    C'est ce 14 avril, lors d'une conférence de presse à Paris, que sera dévoilé le programme du 64ème Festival de Cannes, par Gilles Jacob et Thierry Frémaux, un programme que vous pourrez retrouver  entièrement détaillé, ici, avec, jusqu'au festival, des articles quotidiens sur mon blog dédié http://www.inthemoodforcannes.com . Pour la 11ème année consécutive, et accréditée presse, j'assisterai au Festival de l'ouverture  à la clôture. Cette année, en plus de la couverture cinématographique du festival sur mes blogs cunématographiques inthemoodforcannes.com et inthemoodforluxe.com , j'essaierai également de réaliser une couverture plus "luxe" du festival (restaurants, hôtels, soirées) sur inthemoodforluxe.com, à l'image de l'article réalisé cette semaine sur les logements pendant le festival .

    Pour l'instant nous savons que:

    -la 64ème édition du festival aura lieu du 11 au 22 mai

    -Robert De Niro sera le président du jury

    -Woody Allen fera l'ouverture du festival avec "Minuit à Paris"

    -Bong Joon-Ho présidera le jury de la caméra d'or

    -Lee Chang-dong et Jerzy Skolimowski présideront le jury de la Semaine de la Critique 2011 qui célèbre cette année ses 50 ans

    -Faye Dunaway, à l'honneur sur l'affiche du Festival 2011, sur une photo de 1970 signée Jerry Schatzberg viendra présenter « Portrait d’une enfant déchue"

    -Un hommage à Jean-Paul Belmondo sera rendu à sa présence. Il  assistera ainsi, le mardi 17 mai, à la première du documentaire de Vincent Perrot et Jeff Domenech, « Belmondo, Itinéraire… » et à cette projection succèderont un dîner et une fête, clôturant ainsi cette journée-hommage.

    -Emir Kusturica présidera le jury Un Certain Regard 2011

    -Mélanie Laurent sera la maîtresse de cérémonie de cette édition 2011

    -Sera projeté "Orange mécanique" de Stanley Kubrick dans la section Cannes Classics, à l'occasion de l'exposition à la Cinémathèque, de la sortie DVD de l'Intégrale, et de la rétrospective nationale à partir du 1er juin.

    -Michel Gondry présidera le jury des courts-métrages et de la Cinéfondation

    Pour de nombreux bons plans (tout savoir sur les logements et accréditations à Cannes), pour tout savoir sur "Minuit à Paris", pour le décryptage de l'affiche du festival, pour les premières informations sur les soirées du festival, pour des critiques du cinéma en l'honneur de l'hommage à Belmondo et de nombreuses autres informations sur le 64ème Festival de Cannes, rendez-vous sur mon blog dédié : http://www.inthemoodforcannes.com .

    Dans 31 jours débutera le Festival de Cannes 2011 à suivre en direct sur mes blogs http://www.inthemoodforcannes.com/  (pour savoir tout ce qui concerne le festival: conférences de presse, critiques de films, soirées, interviews, informations pratiques...), http://www.inthemoodforcinema.com/ (pour un compte rendu quotidien) , http://www.inthemoodforluxe.com/  (pour une actualité plus "luxe" du festival: hôtels, restaurants, soirées...), sur mon compte twitter http://twitter.com/moodforcannes  , et sur la nouvelle page Facebook d'Inthemoodforcannes 2011 : http://www.facebook.com/Inthemoodforcannes .

  • Trouver un logement à Cannes pendant le Festival du Film: conseils, adresses, recommandations...

    affichecannes20115.jpgJ'avais déjà consacré un article à ce sujet, l'an passé. J'ai décidé de le réactualiser. Dans la même rubrique "Bons plans", je vous rappelle que vous pouvez retrouver mon article consacré aux accréditations et invitations. Pendant le festival, je vous ferai découvrir d'autres adresses cannoises sur http://www.inthemoodforluxe.com et bien sûr sur mon blog entièrement consacré au Festival de Cannes, http://www.inthemoodforcannes.com . En attendant voci de nombreux conseils et adresses si vous cherchez un logement à Cannes, pendant le festival...

    cannes56.jpg

    C'est sans doute curieusement la question qui revient le plus quand vous dîtes que vous partez au Festival de Cannes : tu loges où? Question à résoudre très simplement en temps normal et à laquelle il est compliqué de trouver une solution en période de festival. Tout d'abord, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d'une année sur l'autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette, en période de festival. Sachez que certain(e)s inconscient(e)s trouvent une chambre 4 jours avant (et que la même inconsciente n'en a pas encore, pour cette année, mais a son accréditation en poche, ce qui est finalement le principal). A ma décharge, j'essaie de trouver depuis que ma demande d'accréditation a été acceptée, à savoir en début mars! Depuis 11 ans, je pratique la même méthode: compter sur les désistements pour avoir une chambre à la dernière minute.  Ce qui me permet aujourd'hui de faire un petit tour d'horizon des logements proposés (en ayant expérimenté 10) et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival.

    Etonnamment ce sujet n'est jamais abordé par les médias. Or, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui frôlent l'escroquerie (c'est un euphémisme). D'abord, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais "sur demande". Une fois le tarif ( prohibitif, le plus souvent ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu'à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu'en haute saison, sachant qu'on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l'approche du festival s'il reste des nuits disponibles, on acceptera peut-être de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande généralement le prépaiement intégral à la réservation! (ou des arrhes, en général la moitié du séjour, et le règlement intégral avant le début du festival). Inutile également d'espérer des tarifs préférentiels, que vous réserviez un an à l'avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d'une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n'y changera rien. En 11 ans, j'ai expérimenté toutes sortes de logement et presque aucun (sauf exceptions mentionnées ci-dessous) n'était réellement à la hauteur des tarifs pratiqués. Vous trouverez même des 2 étoiles plus chers que des 5 étoiles!

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais. Vous pourrez ainsi en trouver sur Amivac ou sur Homelidays, notamment.  Plus vous vous éloignez de la Croisette et plus les tarifs diminuent (ainsi si tous les hôtels du centre sont complets, passé le Boulevard Carnot, il reste des disponibilités avec des tarifs plus attractifs, reste à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches transformant vos déambulations diurnes et nocturnes en parcours du combattant). Vous pourrez aussi trouver des colocations parfois à partir de 300 ou 400 euros par personne. (Twitter et Facebook sont d'excellents moyens de passer une petite annonce en vous suivant les comptes de personnes allant au festival).

    Je garde néanmoins  un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse, je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer).

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles, donc, qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chers que certaines d'un 3 étoiles médiocre.

    stephanie.jpg

    Petit tour d'horizon donc des différents hôtels:

    -Si vous avez la chance d'en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d'Abion (plus de 500 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s'il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus "avantageux", je suis une adepte de son restaurant de plage, je vous en reparlerai bientôt, à mon avis, le meilleur de Cannes rapport qualité/prix/amabilité), un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes mais finalement moins que d'autres 4 étoiles qui n'en ont pas le standing (comme l'hôtel Cristal par exemple qui, l'an passé, proposait sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits)ou évidemment le Majestic Barrière qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation).

      Le Palais Stéphanie devient également la nouvelle adresse incontournable de la Croisette, devenu depuis le 1er Avril le JW Marriott Cannes auquel j'ai récemment consacré un article. 

    Parmi les nouveautés, également le Radisson Blu 1835 Hotel et Thalasso (dont je vous reparle très bientôt sur inthemoodforluxe.com ), ancien White Palm, véritable havre de paix et de luxe sur le port de Cannes (mais là, un peu plus loin, et sans doute pas assez pour qu'un taxi accepte de vous y emmener depuis le palais des festivals).

    radisson.jpg

    Si vous voulez encore quelques exemples de prix, sachez ainsi encore que l'hôtel Victoria, petit 4 étoiles, propose des chambres à 450 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner à 18 euros.

     

     majesticc.jpg

    Ci-dessus l'hôtel Majestic
    gray.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel Gray d'Albion
    sofitel.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel  Palais Stéphanie
    cristal.jpg
    Ci-dessus l'hôtel Cristal
     

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j'y étais en 2009 invitée par L'Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l'établissement toutes les chambres n'ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L'endroit n'en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage...).

    Martinez.jpg

    -L'hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l'hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l'amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés "à cause des vols"). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si j'ignore si cela correspond aux normes actuelles), ce qui peut s'avérer pratique et économique en période de festival... même si l'hôtel, lui, ne l'est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l'Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l'hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d'Antibes), un trois étoiles dont certaines suites (moins chers que des chambres d'autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit).

    mondial.jpg

    -Parmi les hôtels "abordables", j'aime beaucoup aussi l'hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival, pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain)  des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    - L'hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d'être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage) même si le prix dépasse largement celui d'un Mercure "classique" même en haute saison (minimum 4500 euros pour tout le festival).

    mercure.jpg
    eden.jpg
    Ci-dessus: l'hôtel Eden
    trois.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel 3:14

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page "Hôtel Réservation" de l'office de tourisme qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur laquelle vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires. Vous y trouverez encore des chambres à la Résidence Excelsuites (mais sur le Boulevard Carnot, dont je vous parlais tout à l'heure), à partir de 81 euros par jour, à l'Azurene Royal Hôtel, un  2 étoiles rue du Commandant André (en plein centre) à partir de 100 euros par chambre, par nuit, à l'Hôtel Amarante Cannes (toujours sur le Boulevard Carnot), un 4 étoiles à partir de 110 euros par nuit, à l'Albert 1er, Avenue de Grasse, un deux étoiles, à partir de 116 euros, au Novotel Cannes Montfleury, avenue de Beauséjour (également loin de la Croisette), à partir de 119 euros par nuit...ou au 3.14, certes en plein centre (mais très bruyant, d'un hôtel plusieurs rues plus loin, j'en "subissais" la musique l'an passé) avec ses étages aux noms et à la décoration (plus ou moins heureuse) de continents  mais à 805 euros par nuit.

    Je vous laisse découvrir les autres offres, sur la page précitée. Si vous voulez des hôtels (de qualité) aux tarifs plus attractifs, il vous faudra vous éloigner de la Croisette, voire de Cannes, direction La Bocca ou même Mandelieu, voire plus loin... (mais certains, même en dehors de Cannes, en profitent aussi pour augmenter leurs tarifs).

    office.jpg

    Evidemment, reste encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable (j'en connais pas mal qui ont eu des déconvenues) et surtout l'emplacement exact (on vous dira souvent "à deux pas de la Croisette" ou "proche du palais des festivals", comme pour les hôtels d'ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu). L'emplacement idéal est pour moi entre la Croisette et le Boulevard Carnot et entre le palais des festivals et l'hôtel Martinez.

    N'hésitez pas à me faire part dans les commentaires ou par email (inthemoodforcinema@gmail.com ) de vos bons plans (si vous avez un bon plan hôtelier auquel je n'ai pas pensé, je suis preneuse!) ou de vos propres déconvenues...

    Je ferai, de nouveau, un article plus détaillé sur certains hôtels pendant et au retour du festival que sur mes adresses de prédilection, à la fois sur http://www.inthemoodforcannes.com et sur http://www.inthemoodforluxe.com .

    Je vous rappelle que, comme chaque année, vous pourrez suivre le 64ème Festival de Cannes en direct sur ce blog mais aussi sur deux de mes autres blogs, http://wwwinthemoodforcinema.com et http://www.inthemoodforluxe.com . Suivez-moi également sur mon compte twitter spécial Cannes  (http://twitter.com/moodforcannes ) et sur la nouvelle page Facebook d’Inthemoodforcannes (http://facebook.com/inthemoodforcannes)

     
  • L'hôtel Palais Stéphanie de Cannes devient le JW Marriott Cannes

    stephanie.jpg

    marriott.jpgComme vous le savez, peut-être, pour la 11ème année consécutive, je serai à Cannes accréditée pour le Festival du Film, et pour la deuxième année accréditée presse professionnelle, et vous pourrez m'y suivre en direct sur http://www.inthemoodforcannes.com (blog lauréat du concours de blogs du Festival de Cannes 2008 et prix off Cannes du meilleur blog du Festival de Cannes 2010) et sur http://www.inthemoodforcinema.com mais aussi sur inthemoodforluxe.com où je vous informerai des bons plans "in the mood for luxe" du festival.

    A nouveau (le 1er avril) l'hôtel Palais Stéphanie change donc d'enseigne pour cette fois devenir le JW Marriott Cannes, toujours 5 étoiles, avec un emplacement idéal à deux pas du palais des congrès. Un hôtel que j'espère avoir bientôt l'opportunité de tester pour vous.  Une chaîne Marriott qui prône "un luxe discret" et qui se caractérise par "une élégance simple" et "un confort authentique" avec une atmosphère et un cadre soignés dans des lieux souvent idylliques, propices à la détente.

    Piscine extérieure  unique sur le toit de l'hôtel,  bar-restaurant La Scena, casino sur place, 261 chambres, conciergerie... décoration très "in the mood for cinema", le JW Marriott Cannes pourrait bien devenir la nouvelle adresse à la mode des festivaliers qui recherchent un logement "in the mood for luxe"!

    stephanie2.jpg

    stephanie3.jpg

    stephanie4.jpg

    stephanie5.jpg

    Palais Stéphanie

    50 boulevard de la Croisette, BP 224, Provence-Alpes-Côte d'Azur

    Cannes, 06414 France

    Téléphone : 33 4 92997000

    Site internet du JW Marriott Cannes
    Page Facebook du JW Marriott Cannes
  • Trouver un logement pendant le Festival de Cannes: conseils et adresses

    cannes56.jpg

    Je vous rappelle au préalable que vous pouvez suivre le Festival de Cannes 2010 en direct sur mon autre blog "In the mood for Cannes", de l'ouverture à la clôture.

    C'est sans doute curieusement la question qui revient le plus quand vous dîtes que vous partez au Festival de Cannes : tu loges où? Question à résoudre très simplement en temps normal et à laquelle il est compliqué de trouver une solution en période de festival. Tout d'abord, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d'une année sur l'autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette en période de festival. Sachez que certain(e)s inconscient(e)s trouvent une chambre 4 jours avant. A ma décharge, j'essaie de trouver depuis que ma demande d'accréditation a été acceptée, à savoir en février! Depuis 10 ans, je pratique la même méthode: compter sur les désistements pour avoir une chambre à la dernière minute.  Ce qui me permet aujourd'hui de faire un petit tour d'horizon des logements proposés et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival.

    Etonnamment ce sujet n'est jamais abordé par les médias. Or, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui frôlent l'escroquerie (c'est un euphémisme). D'abord, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais "sur demande". Une fois le tarif ( prohibitif ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu'à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu'en haute saison, sachant qu'on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l'approche du festival s'il reste des nuits disponibles, on acceptera peut-être de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande le prépaiement intégral à la réservation! Inutile également d'espérer des tarifs préférentiels que vous réserviez un an à l'avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d'une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n'y changera rien. En 10 ans, j'ai expérimenté toutes sortes de logement et presque aucun n'était réellement à la hauteur des tarifs pratiqués.

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais. Plus vous vous éloignez de la Croisette et plus les tarifs diminuent (ainsi si tous les hôtels du centre sont complets, passé le Boulevard Carnot, il reste des disponibilités avec des tarifs plus attractifs, comme à l'hôtel Cannes Palace qui fait même actuellement des prix et gagner des nuits sur Facebook, reste à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches).

    Je garde néanmoins  un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse, je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer).

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chers que certaines d'un 3 étoiles médiocre.

    Petit tour d'horizon donc des différents hôtels:

    -Si vous avez la chance d'en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d'Abion (530 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s'il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus "avantageux"), un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes mais finalement moins que d'autres 4 étoiles qui n'en ont pas le standing (comme l'hôtel Cristal par exemple qui propose sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits)ou évidemment le Majestic Barrière qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation).  LePalais Stéphanie est également très bien (ancien Noga Hilton) et tout aussi cher évidemment.

    majesticc.jpg
    Ci-dessus l'hôtel Majestic
    gray.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel Gray d'Albion
    sofitel.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel  Palais Stéphanie
    cristal.jpg
    Ci-dessus l'hôtel Cristal

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j'y étais l'an passé invitée par L'Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l'établissement toutes les chambres n'ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L'endroit n'en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage...).

    Martinez.jpg

    -L'hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l'hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l'amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés à cause des vols). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si j'ignore si cela correspond aux normes actuelles), ce qui peut s'avérer pratique et économique en période de festival... même si l'hôtel lui ne l'est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l'Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l'hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d'Antibes), un trois étoiles dont certaines suites (moins chers que des chambres d'autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit).

    mondial.jpg

    -Ma préférence ira vers l'hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain)  des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    - L'hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d'être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage) même si le prix dépasse largement celui d'un Mercure "classique" même en haute saison.

    mercure.jpg

    -Si vous êtes en quête d'un logement et que vous ne regardez pas à la dépense, sachez qu'il reste des disponibilités à l'hôtel Eden (chambre classique à 4710 euros pour 12 jours, un peu plus éloigné de la Croisette mais très moderne) ou à l'hôtel 3:14 (beaucoup plus cher) avec ses étages aux noms et à la décoration (plus ou moins heureuse) de continents ... qui semble avoir quelques difficultés à liuer toutes ses chambres (j'ai plusieurs fois reçu une publicité "spécial festival").

    eden.jpg
    Ci-dessus: l'hôtel Eden
    trois.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel 3:14

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page "Hôtel Réservation" de l'office de tourisme qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur lequel vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires.

    Evidemment, restent encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable et surtout l'emplacement exact (on vous dira souvent "à deux pas de la Croisette", comme pour les hôtels d'ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu).

    N'hésitez pas à nous faire part dans les commentaires de vos bons plans ou de vos propres déconvenues...

    Je ferai de nouveau un article plus détaillé sur certains hôtels au retour du festival que sur mes adresses de prédilection.

  • Le Majestic Barrière accueille la soirée officielle d’ouverture du 63è Festival de Cannes pour son inauguration

    majestic8.jpg
    Majestic4.jpg
    majestic3.jpg
    majestic01.jpg

    majestic2.jpgSur ce nouveau blog "In the mood for luxe ", je vous ai parlé à plusieurs reprises du Groupe Lucien Barrière, à Dinard, à Deauville et prochainement un article très complet sera consacré aux hôtels du Groupe Barrière à La Baule mais aussi bien évidemment à Cannes.

     Depuis deux ans, un des joyaux du groupe, lieu incontournable du Festival de Cannes, le Majestic,  était en travaux. Il est désormais prêt à révéler sa nouvelle aile spectaculaire (10.000 m2 supplémentaires, 44 nouvelles suites dont 2 suites duplex de 450 m2, un spa de 450 m2 et 1500 m2 de luxueuses boutiques). Un lieu qui, à titre personnel, me tient particulièrement à coeur puisque c'est là que chaque année ou presque je fête mon anniversaire, dans sa brasserie Le Fouquet's (qui a la très bonne idée, depuis 10 ans de se dérouler pour moi pendant le Festival de Cannes) et que c'est là aussi  qu'avait eu lieu l'an passé le dîner organisé par l'Oréal suite au concours de blogs du Festival de Cannes remporté par "In the mood for Cannes". 

    majestic0.jpgLe 12 mai prochain, après la projection de "Robin des bois" de Ridley Scott, une soirée exceptionnelle dévoilera aux yeux de tous - et notamment de tous les internautes - le nouveau visage du Majestic Barrière.   Pour l'occasion c'est un dispositif inédit qui a été mis en place!

    C’est en effet dans la féérie de l’atmosphère du festival de Cannes que se déroulera l’inauguration du nouveau Majestic, qui accueillera pour l’occasion le dîner d’ouverture de ce 63ème Festival International du Film. Un spectacle hors du commun marquera ce moment magique : dès la sortie de la projection du film d’ouverture, la soirée débutera avec un show spectaculaire en extérieur qui dévoilera toute la beauté du Majestic Barrière. Performances artistiques en live, projections sur une façade totalement « emballée » dans un voile de soie, technologie 3D…

     Un dispositif interactif sans précédent accompagnera cette soirée d’inauguration. L’événement sera retransmis en direct sur la toile par le biais de Facebook et d’une fan page dédiée : Avant-première Cannes Film Festival by Le Majestic Barriere 

     

    Majestic89.jpgEn parallèle de cette présence sur les réseaux sociaux, les coulisses de l'événement seront couvertes jusqu’au 12 mai par un blog : www.lemotionmajestic.com au sein duquel seront diffusés de nombreux {28B3CFFE-37E6-4541-B90E-8C476A26BFDA}-Majestic 004.JPGarticles concernant Lucien Barrière Hôtels et Casinos, son histoire et évidemment l'événement du 12 mai 2010… 

    Ce dispositif ambitieux se développe également sur Twitter (Majestic_2010), Groupe FlickR (Majestic_2010), et sur la Chaine YouTube (EmotionMajestic). 

    (Photos ci-dessus, "in the mood for Majestic", respectivement lors de la soirée L'Oréal au Fouquet's et lors du dernier soir du Festival- Festivals de Cannes 2009 et 2008)

    majestic98.jpg
    Teaser de l'inauguration: