Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SAINT-GERMAIN-DES-PRES

  • Mon avis sur les restaurants EVI EVANE et EVI EVANE Mézès à Paris

    Evi3

    Evi50

    Evi35

    Evi1

    Je vous ai déjà parlé de mon enthousiasme pour le restaurant Evi Evane situé rue Guisarde, dans le 6ème. L’amoureuse inconditionnelle de la Grèce que je suis ( une passion qui ne s’est jamais démentie et même accrue suite aux dix étés successifs passés là-bas au cours desquels j’ai parcouru ce sublime pays, retrouvez ici mes bonnes adresses sur le continent grec, là en Crète, et là à Corfou ) retourne toujours avec autant de plaisir dans ce qui est non seulement LE restaurant grec de Paris mais aussi un des meilleurs restaurants du 6ème. A l’occasion de l’ouverture du nouveau restaurant « Evi Evane Mézès » et d’un dîner récent chez Evi Evane, (un régal, toujours), je tenais à vous en parler à nouveau et à vous présenter « Evi Evane Mézès ».

    1.EVI EVANE (rue Guisarde)

    Evi29Evi2

    Le restaurant « Evi Evane », d’abord. Il se situe dans la très animée rue Guisarde, au numéro 10, au cœur du 6ème arrondissement et de Saint-Germain-des-Prés, et juste à côté de la place Saint-Sulpice, au pied d’un immeuble du XVIIème siècle.

    Evi33

    Evi34

    Sa façade discrète ne vous laissera pas forcément présager de l’excellent moment que vous y passerez…mais, croyez-moi, cela vaut la peine de franchir le seuil. Déjà, la musique (grecque évidemment, pour moi nostalgie assurée), et  surtout l’accueil d’une gentillesse non feinte de Maria Nikalaou (ou de ses serveurs et serveuses grecs, tous particulièrement affables chez « Evi Evane » autant que chez « Evi Evane Mézès ») vous transporteront immédiatement ailleurs, à l’image du nom du restaurant qui signifie « A votre santé » en grec ancien  et qui est un cri de joie de vivre.

    Evi31

    Chez « Evi Evane », tout est cuisiné à base de recettes méditerranéennes, traditionnelles, généreuses, authentiques et familiales. C’est la sœur de Maria, Dina Nikolaou (très connue en Grèce où elle anime des émissions de cuisine, enseigne la gastronomie et signe de nombreux livres de cuisine) qui en est le chef.

    evievane

    Toutes les photos de cet article sont la propriété d’Inthemoodforhotelsdeluxe.com à l’exception de la photo ci-dessus issue de la page Facebook d’Evi Evane, que je vous recommande de suivre au passage.

    Evi28

    S’inspirant du serment d’Hippocrate « Que notre nourriture soit notre médecine », Maria et Dina proposent une nourriture saine, équilibrée, et non moins copieuse, conscientes que l’alimentation est la base de notre santé.

    Evi20Evi51

    Evi21

    Je ne saurais quoi vous recommander tant tout est créatif, délicieux, de qualité (excellents produits, cela se sent, cela se voit aussi), très bien présenté…et le Baklava est sans aucun doute le meilleur qu’il me soit arrivé de déguster de même que la moussaka ou le souvlaki, cf mes photos ci-dessous). Rien à voir avec les « attrape-touristes » de la rue de la Harpe, « Evi Evane » est une véritable adresse gastronomique et  d’une rare convivialité où vous pourrez faire une halte dans une journée shopping ou passer une excellente soirée entre amis.

    Evi9

    Evi23

    Evi8

    Evi36

    Evi22

    Evi17

    La carte des vins grecs est également particulièrement bien fournie. Je vous recommande le rosé!

    Je vous assure : cela vaut vraiment le déplacement. Le restaurant ne désemplit pas le soir et c’est amplement mérité. Il est recommandé de réserver le samedi soir.

    Enfin, les prix, pour le quartier, sont vraiment raisonnables.

    Vous n’avez donc plus aucune raison de vous en priver ! J’y vais régulièrement et je n’ai jamais été déçue et un détail qui ne trompe pas : nombreux sont les clients grecs à y venir et revenir. Le meilleur restaurant grec de Paris où vous trouverez soleil et hospitalité helléniques, et je vous mets au défi de trouver un accueil aussi chaleureux et ensoleillé ailleurs dans le quartier (où les bonnes adresses manquent malheureusement, à suivre mon article sur les bonnes adresses du 6ème).

    A ne manquer sous aucun prétexte! Evi Evane est aussi dans le Gault et Millau qui ne tarit pas d’éloges sur le lieu. Le restaurant est fermé le dimanche.

    2.Evi Evane Mézès

    Evi16

    Après « Evi Evane », rue Guisarde, et après le traiteur, rue Saint-Placide, les sœurs Nikolaou  ont donc ouvert « Evi Evane Mézès », rue Mazarine, dans lequel le Mézès, emblème de la cuisine grecque, est à l’honneur. Vous y retrouverez également la charmante Maria,  toujours accueillante, et qui bouillonne autant de dynamisme, de gentillesse que de bonnes idées…

    Evi10

    A toute heure  de la journée, vous pourrez y trouver: des souvlakis au poulet, ou aux légumes, des keftedakias de bœuf, des saganakis de crevettes ou de saucisse grecque, des feuilletés à la Fêta, et  le dakos, des Baklava, des Galatopitas à différents parfums, ou le dessert signature de Evi Evane la Portokalopita…


    Evi Evane Mézès, c’est aussi un traiteur, comme rue Saint-Placide (voir ci-dessous).

     A emporter, notamment: Tarama, salade de poulpe, légumes farcis, moussaka. Dans cette épicerie fine, vous pourrez trouver plus de 150 références de produits grecs, sélectionnés par Maria et Dina! Là aussi, qualité exemplaire des produits et accueil affables sont au rendez-vous.

    Evi12

    3. Evi Evane – Le traiteur

    evi27.jpg

    Depuis avril 2011, vous pouvez aussi faire vos achats chez le traiteur « Evi Evane ». C’est rue Saint-Placide, au numéro 20, juste en face de la Grande Epicerie du Bon Marché, donc à proximité des deux restaurants, que se trouve le traiteur.

    evi2.jpg

    evi15.jpg

    evi21.jpg

    Ainsi, les deux oliviers à l’entrée et les citations inscrites à l’extérieur, l’une d’Hippocrate, l’autre d’Epicure, vous embarqueront là aussi, dès le seuil, pour le pays des Dieux : « Que ta nourriture soit ta médecine et ta médecine ta nourriture » et  « Tous les plaisirs de l’homme viennent après la satisfaction de l’estomac ».

    evi10.jpg

    evi26.jpg

    evi25.jpg

    evi19.jpg

    evi18.jpg

    evi12.jpg

    eva7.jpg

    evi5.jpg

    evi4.jpg

    evi16.jpg

    evi3.jpg

    Maria et Dina ont choisi d’y représenter les petits producteurs de différentes régions de Grèce dont « Evi Evane » est le prestigieux ambassadeur.  Vous y trouverez : de nombreux fromages et vins grecs,  la fameuse pita grecque, du thé ou des tisanes biologiques évidemment grecs, divers huiles d’olive, et même les livres de Dina,…et à vrai dire tous les produits possibles et (in)imaginables en provenance de Grèce mais toujours des produits de qualité, soigneusement sélectionnés, le plus souvent totalement introuvables ailleurs qu’en Grèce.   Le tout là aussi à des prix très abordables. J’ai notamment testé le galatopita au chocolat, un vrai délice que je vous recommande.

    evi6.jpg

    Entre 11 heures et 15 heures vous pourrez déjeuner sur place (attention, seulement 4 places donc soyez là de bonne heure ou à un horaire un peu décalé) et vous pourrez ainsi choisir par exemple la formulecomprenant un sandwich ou pita grecque, un dessert et une boisson ou  une formule avec  salade, dessert et boisson.

    evi1.jpg

    evi20.jpg

    evi22.jpg

    Informations pratiques:

    3 adresses, 3 ambiances mais dans les 3, la même qualité d’accueil et des produits.

    Evi Evane Mézès: 66 rue Mazarine 75006 Paris /
    Ouvert du lundi au samedi de 11H à 23H

    Evi Evane Bistrot: 10 rue Guisarde 75006 (fermé le dimanch)
    Evi Evane Traiteur: 20 rue Saint Placide 75006
    www.evievane.com

    Je vous conseille également de faire un tour sur le site internet « Evi Evane » qui est à l’image des deux établissements et de leurs cuisines : accueillant et alliant tradition et inventivité avec beaucoup de goût : http://www.evievane.com .

    Retrouvez également cet article sur mes blogs Inthemoodforluxe.com et Inthemoodforcinema.com.

  • Mon avis sur le restaurant Lou Pescadou chez Julien Paris - 6ème - rue Mabillon

    deauvilleparis 801.JPG

    Après le Bistrot de la Grille Saint-Germain, je vous conseille à nouveau aujourd'hui une bonne adresse parisienne dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés qui présente d'ailleurs pas mal de points communs avec celle précitée, notamment la fraîcheur des produits, outre la situation géographique puisque les deux restaurants se touchent. Dans ce décor en bois typique de ces petites rues de Saint-Germain-des-Prés, vous serez accueillis avec le sourire et servis avec bonne humeur. La salle est exiguë mais cela contribue au charme du lieu plus que cela ne nuit au bien-être de la clientèle. La carte est composée de plats faits maison et traditionnelle à des prix très abordables pour le quartier. Pour ma part, j'ai opté pour un confit de canard et pommes sautées et un gâteaux chocolat maison, succulent. Là aussi, pas de fioritures dans la présentation mais une cuisine simple et bonne que l'on déguste (ou dévore) avec appétit et confiance.

     Sans aucun doute, j'y retournerai, cette adresse étant aux antipodes  de ces restaurants dont je vous parlais récemment vous  où vous devez vous estimer heureux, voire remercier, d'être mal reçus, où tout le budget passe dans le décor et où il n'y a rien (ni quantitativement, ni qualitativement) dans l'assiette, où on vous observe de la tête aux pieds lorsque vous arrivez (sans vous dire bonjour, évidemment) et où vous "case" en "vitrine" si votre physique est jugé digne de cette place de premier choix ou à côté de la porte battante des cuisines (au mieux) ou des toilettes (au pire), dans le cas contraire, où le décor est un copié/collé de celui du voisin, avec l'indispensable lustre Starck, avec 10 pizzas, 15 salades, 20 viandes, 30 poissons à la carte (au moins), où l'addition arrive alors que vous avez à peine fini de dîner. Bref, si vous en avez assez de ces restaurants qui sont des lieux où voir et/où être vus mais tout sauf des restaurants, cette adresse est pour vous.

    Lou Pescadou Chez Julien, 16 rue Mabillon, 75006 Paris

  • Mon avis sur le restaurant "Le Christine"- Paris 6ème - rue Christine

    christine.jpg

    Je suis depuis longtemps en quête d’un restaurant à Saint-Germain-des-Prés, la bonne brasserie ou le restaurant traditionnel où j’aurais plaisir à revenir régulièrement, mais malheureusement, malgré de multiples tentatives, ma quête demeure infructueuse et à l’exception du restaurant  « Evi Evane » dont je vous ai parlé ici et où je retourne régulièrement, il me faut souvent voguer vers d’autres arrondissements.

    christine5.png

    Par un samedi, enfin d’une douceur estivale, où le quartier ressemblait à une carte postale ou à une vision idyllique et réjouissante de celui-ci par Woody Allen, rendez-vous était pris avec mon acolyte « Pin up en cuisine » (sur le blog de laquelle vous trouverez également un avis sur l’établissement) pour tester un nouveau restaurant du quartier « Le Christine » choisi en raison des critiques dithyrambiques sur internet.

    woody 017.JPG

    Les papilles en éveil et la bonne humeur de rigueur, nous voilà parties pour la discrète et charmante rue Christine, où le temps semble s’être arrêté. « Le Christine » se situe en face du restaurant de Jacques Cagna « La Rôtisserie d’en face » (à éviter…).

    Première constatation : la devanture est attractive et l’intérieur du restaurant est à son image : moderne, chaleureuse et propre. Pas de voiturier pourtant signalé sur le site, sans doute en congés ce jour-là ( ?). L’accueil est plus que réservé, sans être désagréable, timide semble-t-il, ce qui excusera le sourire parcimonieux. « Le Christine » fait par ailleurs partie des maîtres restaurateurs de France

    Vous aurez le choix entre un plat seul (26 euros), entrée/plat ou plat/dessert (35 euros) , entrée/plat/dessert (41 euros) ou le menu découverte à 60 euros qui consiste en   une sélection de différents plats pour découvrir la cuisine du chef  « Jacques Marmonier et de son équipe, une déclinaison de 7 mets étudiés chaque saison travaillée sur place et sous vos yeux avec des produits frais du marché.  Menu servi uniquement à l’ensemble de la table avant 22 heures. »

     

    woody 018.JPG

     

    woody 019.JPG

    Nous choisissons la formule plat et dessert. Après un exquis amuse-bouche, pour moi, ce sera d’abord un « filet de boeuf, sauce Christine, purée de pommes de terre à l’huile d’olive ( sup 5€) » et pour mon acolyte  « une canette de Barbarie, sauce à l’orange confite, purée de pommes de terre. » Je commande « à point », la viande est plus proche d’être saignante mais on me rétorque (avec raison cependant) que j’aurais dû demander « bien cuit ». Mon acolyte avait demandé « saignant » mais sa canette est ostensiblement trop cuite. On lui ramènera une première fois à l’identique et une seconde avec la bonne cuisson. La purée à l’huile d’olive était en revanche délicieuse quoique baignant peut-être un peu trop dans l’huile d’olive.

    woody 020.JPG

    woody 021.JPG

    En dessert, j’opte pour le traditionnel « fondant au chocolat et beurre demi-sel, glace caramel au beurre salé » (dessert présent dans tous les restaurants et moyen de comparaison imparable) et  miss Pin up pour des « Pommes au four et crème d’amande façon tartelette, sauce chocolat et sorbet pomme. » L’impression mitigée du plat de résistance se transforme en déception ostensible avec le dessert. Mon fondant n’a de fondant que le nom, est trop cuit et à peine tiède (passage au micro-ondes ?). Quant à l’autre dessert, il n’a, lui, de tartelette que le nom, et le mélange pommes et chocolat (froid) n’est pas des plus heureux, et pour tout dire le dessert n’a guère de goût.

     

    woody 023.JPG

    woody 024.JPG

    J’aurais aimé vous dire avoir trouvé enfin la fameuse adresse germanopratine où je retournerai régulièrement mais je demeure circonspecte devant les avis élogieux lus sur internet. Des touristes totalement éblouis par la beauté du quartier ? Par le cadre du restaurant, il est vrai agréable ? Par la discrétion du service ? Ce n’est évidemment pas ce que j’ai vu de pire dans le quartier. L’endroit n’est pas désagréable, le plat de résistance était respectable mais le dessert était clairement en-dessous de qu’il aurait dû être… Dommage ... l’amuse-bouche et le cadre ne furent que de trompeuses promesses.

    Si je n’ai pas trouvé le restaurant de mes rêves, en revanche le quartier regorge de cafés sympathiques (il faudra d’ailleurs un jour que j’y consacre un article) au premier rang desquels le mythique Café de Flore où les soirées sont toujours à l’image de l’accueil, douces et agréables, comme celle-ci qui s’y est achevée. Il était « Minuit à Paris »…

     

    woody 029.JPG

    Informations pratiques: restaurant "Le Christine"- 1 rue Christine - 75006 Paris - http://www.restaurantlechristine.com

  • Restaurant et traiteur grecs Evi Evane, à Paris : le charme et le meilleur de la Grèce en France, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés

    evi31.jpg

    Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de la Grèce et de ma passion inconditionnelle pour ce pays. Aujourd’hui, je souhaiterais vous faire découvrir une adresse grecque incontournable, mais pour une fois à Paris, et non en Grèce. Le rêve pour les amoureux de la Grèce qui, comme moi, n’ont l’opportunité d’y aller qu’en été, et ont le mal du pays le reste de l’année. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une adresse mais de deux adresses : un restaurant qui existe depuis 2005, « Evi evane », et un traiteur éponyme qui a ouvert en avril dernier à quelques pas du restaurant, de quoi ravir les habitués du premier qui souvent déploraient qu’on ne puisse emporter ses (délicieux) plats.

    evi55.jpg

    Le restaurant « Evi Evane », d’abord. Situé dans la très animée rue Guisarde, au numéro 10, au cœur du 6ème arrondissement et de Saint-Germain-des-Prés, et juste à côté de la place Saint-Sulpice, au pied d’un immeuble du XVIIème siècle, sa façade marron ne vous laissera pas forcément présager de l’excellent moment que vous y passerez…mais, croyez-moi, cela vaut la peine de franchir le seuil. Déjà, la musique (grecque évidemment), les images d’artistes grecques qui ornent les murs et surtout l’accueil d’une gentillesse non feinte de Maria Nikalaou vous transporteront immédiatement ailleurs, à l’image du nom du restaurant qui signifie « A votre santé » en grec ancien  et qui est un cri de joie de vivre.

    evi50.jpg

    evi40.jpg

     Chez « Evi Evane », tout est cuisiné à base de recettes méditerranéennes, traditionnelles, généreuses, authentiques et familiales. C’est la sœur de Maria, Dina Nikolaou (très connue en Grèce où elle anime une émission de cuisine « Le Café du matin » -Proïno Kafe-, enseigne la gastronomie et possède un restaurant sans oublier ses nombreux livres de cuisine) qui en est le chef.

    evi32.jpg

    S’inspirant du serment d’Hippocrate « Que notre nourriture soit notre médecine », Maria et Dina proposent une nourriture saine, équilibrée, et non moins copieuse, conscientes que l’alimentation est la base de notre santé.

    Je ne saurais quoi vous recommander tant tout est créatif, délicieux, de qualité…et le Baklava est sans aucun doute le meilleur qu’il me soit arrivé de déguster. Rien à voir avec les « attrape-touristes » de la rue de la Harpe, « Evi Evane » est une véritable adresse gastronomique et  d’une rare convivialité où vous pourrez faire une halte dans une journée shopping ou passer une excellente soirée entre amis.

    La carte des vins grecs est également particulièrement bien fournie.

     Je vous assure : cela vaut vraiment le déplacement. Le restaurant ne désemplit pas et c’est amplement mérité. Il est recommandé de réserver le samedi soir.

    Enfin, les prix, pour le quartier, sont vraiment raisonnables (formules entrée et plat ou plat et dessert pour 16 euros et entrée, plat et dessert pour 21 euros).

    evi60.jpg

    evi 001.JPG

     Vous n’avez donc plus aucune raison de vous en priver ! J’y vais régulièrement et je n’ai jamais été déçue et un détail qui ne trompe pas : nombreux sont les clients grecs à y venir et revenir. Le meilleur restaurant grec de Paris où vous trouverez soleil et hospitalité helléniques, et je vous mets au défi de trouver un accueil aussi chaleureux et ensoleillé ailleurs dans le quartier. A ne manquer sous aucun prétexte. (Evi Evane est désormais dans le Gault et Millau qui ne tarit pas d’éloges sur le lieu). Le restaurant est fermé le dimanche.

    evi27.jpg

    Ensuite, pour les plus pressés ou ceux, qui, comme moi, ne se contenteraient pas du restaurant, il y a désormais, depuis avril, le traiteur « Evi Evane ». C’est rue Saint-Placide, au numéro 20, juste en face de la Grande Epicerie du Bon Marché, donc dans le même arrondissement que le restaurant, qu’a ouvert le traiteur (où vous retrouverez également la charmante Maria,  toujours accueillante, qui est là la journée et au restaurant le soir) qui bouillonne autant de dynamisme, de gentillesse que de bonnes idées…

    evi2.jpg

    evi15.jpg

    evi21.jpg

    Ainsi, les deux oliviers à l’entrée et les citations inscrites à l’extérieur, l’une d’Hippocrate, l’autre d’Epicure, vous embarqueront là aussi, dès le seuil, pour le pays des Dieux : « Que ta nourriture soit ta médecine et ta médecine ta nourriture » et  « Tous les plaisirs de l’homme viennent après la satisfaction de l’estomac ».

    evi10.jpg

    evi26.jpg

    evi25.jpg

    evi19.jpg

    evi18.jpg

    evi12.jpg

    eva7.jpg

    evi5.jpg

    evi4.jpg

    evi16.jpg

    evi3.jpg

    Maria a choisi d’y représenter les petits producteurs de différentes régions de Grèce dont « Evi Evane » est le prestigieux ambassadeur.  Vous y trouverez : de nombreux fromages et vins grecs,  la fameuse pita grecque, du thé ou des tisanes biologiques évidemment grecs, divers huiles d’olive, et même les livres de Dina,…et à vrai dire tous les produits possibles et (in)imaginables en provenance de Grèce mais toujours des produits de qualité, soigneusement sélectionnés, le plus souvent totalement introuvables ailleurs qu’en Grèce.   Le tout là aussi à des prix très abordables. J’ai notamment testé le galatopita au chocolat, un vrai délice que je vous recommande.

    evi6.jpg

    Entre 11 heures et 15 heures vous pourrez déjeuner sur place (attention, seulement 4 places donc soyez là de bonne heure ou à un horaire un peu décalé) et vous pourrez ainsi choisir par exemple la formule à 8, 50 euros comprenant un sandwich ou pita grecque, un dessert et une boisson ou  une formule à 9, 50 euros avec  salade, dessert et boisson.

    evi1.jpg

    evi20.jpg

    evi22.jpg

    Je vous conseille également de faire un tour sur le site internet « Evi Evane » qui est à l’image des deux établissements et de leurs cuisines : accueillant et alliant tradition et inventivité avec beaucoup de goût : http://www.evievane.com .

    evi30.jpg

    Pour ceux qui, comme moi, seraient nostalgiques de la Grèce, je vous recommande les cours de Grec de l’Ambassade de Grèce à Paris (inscriptions en septembre, début des cours en septembre).  Renseignements sur : http://www.amb-grece.fr/

    Pour de plus amples renseignements, vous pouvez aussi vous rendre à l'office du tourisme grec à Paris, 3 avenue de l'opéra, Paris 1er (ils ne sont pas avares de documentation donc n'hésitez pas...).

    Liens :

    Site de l’Ambassade de Grèce à Paris : http://www.amb-grece.fr/

    Site de la Grèce : http://www.la-grece.com/

    Office du tourisme à Paris: http://www.grece.infotourisme.com

    Les informations grecques : http://www.info-grece.com/

  • Les lundis lyriques du restaurant l'Alcazar à Saint-Germain-des-Prés

    alcazar 013.JPG

    alcazar 012.JPG

    alcazar 011.JPG

    alcazar 014.JPG

    Avant de vous embarquer ces jours prochains vers des destinations exotiques, je vous propose aujourd'hui une petite escale parisienne pour vous présenter à nouveau un restaurant de Saint-Germain-des-Prés, après les Cinoches, restaurant du même quartier évoqué précédemment avec lequel l'Alcazar présente d'ailleurs plusieurs points communs. Outre la qualité de la cuisine et de l'accueil, un décor contemporain et chaleureux, une cuisine classique et savoureuse, l'Alcazar met également le septième Art à l'honneur, en diffusant des films sur ses murs  (par exemple "A bout de souffle" de Godard, lundi dernier) à cette différence près qu'il ne s'agit pas d'un ciné club mais de sortes de tableaux vivants qui agrémentent le lieu, une mise en scène qui pourra décontenancer ou agacer les puristes cinéphiles mais qui n'en procurent pas moins au lieu une douce atmosphère cinématographique. 

     L'Alcazar est aussi réputé pour sa mezzanine et ses soirées musicales où se mêlent touristes et jeunesse germanopratine mais aussi désormais pour ses lundis lyriques au cours desquels deux chanteurs et un pianiste accompagnent votre dîner. Bien sûr, tandis que de sublimes voix et musiques s'élèvent, on pourra s'agacer du cliquetis des couverts et du brouhaha des conversations (tous les clients n'ayant pas la politesse de s'interrompre les quelques minutes que dure la musique), prosaïque et vulgaire intermède à cet élan poétique et lyrique mais aussi (comme moi) se laisser porter par la beauté de la musique et des voix incongrues en ce lieu et oublier tout le reste pour se laisser  envoûter par Mozart, Verdi, Bizet, Tchaikovsky...et beaucoup d'autres, et admirer l'imperturbable professionnalisme de la soprano Véronique Chevallier, du ténor Richard Bousquet et de la pianiste Aline Piboule.

     Sachez que la musique commence aux alentours de 21H, que chaque extrait ne dure que quelques minutes, espacé d'un quart d'heure, suffisamment pour vous initier doucement à l'opéra ou opérette ou pour ne pas vous agacer si vous y êtes réfractaires.

    Vous trouverez la programmation de la Mezzanine en cliquant ici . Comptez environ 50€ par personne pour un repas au restaurant, avec entrée, plat et dessert, sans les boissons ou un menu à 34€ le midi ou 40 € le soir.

     L'Alcazar reste une valeur sûre du 6ème (62 rue Mazarine), ouvert toute l'année, et idéal pour une soirée entre amis, préfèrable à ces autres lieux du quartier où, malgré la nourriture à peine comestible et les sourires interdits au personnel, la clientèle continue d'affluer.

    Découvrez également le site internet de l'Alcazar, le blog de l'Alcazar et le groupe Facebook de l'Alcazar.

  • La nouvelle boutique Ralph Lauren à Saint-Germain-des-Prés

    ralph1.jpg
    ralph2.jpg

    Les riverains de Saint-Germain-des-Prés s'offusquent régulièrement (à raison) de la disparition des librairies emblématiques du quartier au profit de nouvelles boutiques de prêt-à-porter et de luxe qui continuent à s'implanter dans le quartier à commencer par Ralph Lauren qui, après l'ouverture, à l'automne 2008, de la plus grande boutique Ralph Lauren exclusivement dédiée aux collections pour femme, située 52 Avenue Montaigne, va ouvrir un nouvel espace au 173 Boulevard Saint-Germain, en avril 2010.

    ralph5.jpg

    Mon sens de l'abnégation pour vous informer n'ayant pas de limites, j'irai évidemment sur les lieux "in the mood" pour ensuite vous en parler, d'autant que Ralph Lauren fait partie de mes marques fétiches (puisque ceci est le premier article mode de ce blog, je vous informe dès à présent que je ne vous parlerai pas de toutes les marques "tendance" -ou non- mais uniquement de celles que j'affectionne et en l'occurrence que je porte régulièrement. )

    Cette boutique de 1745 mètres carrés présentera ainsi le meilleur de l'univers Ralph Lauren. Toutes les lignes y seront disitribuées y compris celles jusqu'à présent indisponibles en France. Ainsi, pour la femme, toutes les marques de luxe seront proposées  comme les lignes Collection et Black Label auxquelles s'ajoute la ligne Sportswear Blue Label. Pour l'homme, la sophistication et le luxe des collections Purple Label et Black Label complèteront l'offre sportswear de Polo.

    La boutique accueillera également un restaurant exclusif( que je testerai évidemment et dont je vous parlerai ici ultérieurement) dont, nous dit-on, "la cuisine raffinée reflètera la sophistication de l"univers Ralph Lauren".

    A noter que Ralph Lauren ouvrira également une importante boutique Femme et Maison située au 888 Madison Avenue, à New York (édifice de 4 étages où toutes les lignes de vêtements pour femmes seront présentées avec également un vaste espace accessoires, avec également un espace Home Collection et un autre dédié au design). Une boutique dédiée à l'homme ouvrira également ses portes dans la Rhinelander Mansion, au coeur même de la ville d'origine de Ralph Lauren.

    Sachez enfin que la marque Ralph Lauren a été désignée pour confectionner la tenue officielle de l'équipe américaine olympique pour les JO de Vancouver.

    ralph3.jpg