Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BONS PLANS

  • Paris 6ème (Saint-Germain-des-Prés): mes bonnes adresses version 2016 (hôtels, restaurants, cafés, salons de thé...)

    Après Deauville, retrouvez la version 2016 de mes bonnes adresses dans le 6ème arrondissement de Paris. Cliquez ici ou sur la photo ci-dessous pour accéder à l'article sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com.

    germain104.JPG

  • Mes bonnes adresses dans le 6ème arrondissement de Paris et à Saint-Germain-des-Prés: restaurants, hôtels, boutiques, cafés, salons de thé etc

    germain3 germain5 germain6 germain8 germain13 germain15 germain17

    C’est le quartier parisien où j’ai le plaisir d’habiter depuis 12 ans et sans aucun doute celui que j’affectionne le plus. Germanopratine et heureuse de l’être, je suis bien consciente qu’il s’agit là d’une chance. Si le quartier  de Saint-Germain-des-Prés comprend un territoire relativement restreint, se situant autour de l’abbaye éponyme, je vais élargir un peu le cercle pour vous donner mes bonnes adresses (hôtels, restaurants, cafés, salons de thé, boutiques etc) dans tout le 6ème et même avec une petite incursion dans le 7ème. Les endroits que je préfère sont le Jardin du Luxembourg, le pont des arts, la place Saint-Sulpice, la rue de Fürstenberg, évidemment la place Saint-Germain, notamment, des lieux dont vous pouvez découvrir mes clichés ci-dessus (via mon compte instagram @sandra_meziere) . Provinciale, ce quartier a toujours été synonyme pour moi de littérature, d’élégance, de douceur de vivre. Je m’imaginais souvent écrivant un premier roman au Café de Flore…image d’Epinal et même si j’ai écrit le roman en question, même si je vais souvent au Café de Flore (enfin allais, cela demeure un luxe pour lequel le temps me manque), je n’ai jamais cumulé les deux. Si j’aime toujours autant ce quartier, en revanche, comme tout le monde, au début, j’ai souvent eu des déconvenues en fréquentant ces lieux dits à la mode dont c’était la seule vertu si tant est que cela en soit une. Il m’a donc fallu du temps pour découvrir les bonnes adresses (et j’en recherche d’ailleurs toujours, n’hésitez pas à m’en communiquer si vous en connaissez, je complèterai régulièrement cet article). Toutes celles que je vous livre ci-dessous ont été testées et approuvées…

     HÔTELS

    La rive gauche ne possède pas de palace et son seul véritable hôtel de luxe, Le Lutétia, est actuellement en travaux, néanmoins, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, vous trouverez quelques adresses confidentielles, certes sans commune mesure avec les majestueux palaces de la rive droite mais de chaleureux cocons qui vont permettront de ressentir et profiter pleinement de l’atmosphère du quartier. En attendant de visiter -très bientôt- le Montana (un nouvel hôtel qui jouxte le Flore) qui pourrait bien compléter ma liste, voici trois établissements que je vous recommande.

    1.Hôtel de Baume

    salonhotelsdinard 054

    L’hôtel, récemment inauguré, est situé juste à côté du théâtre de l’Odéon (sur lequel donnent certaines chambres), en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés. Sa singularité, son charme, son luxe discret très germanopratins s’inscrivent parfaitement dans le VIème arrondissement. Cet hôtel ne ressemble à aucun autre et respecte parfaitement l’atmosphère artistique, le luxe discret et l’Histoire du quartier. Un lieu qui possède une âme et ne cherche pas à ressembler aux établissements standardisés et impersonnels qui fleurissent dans Paris.

    salonhotelsdinard 049

    Ce chaleureux hôtel 4 étoiles de 35 chambres allie savamment confort et élégance dans une ambiance 1930 revisitée. L’hôtel est aussi une invitation au voyage imaginaire. Ainsi, au travers de l’histoire de 6 personnages (qui s’exposent à l’entrée de chaque étage) et à travers 6 thématiques de décoration vous pourrez vous évader tout en restant dans l’établissement.

    salonhotelsdinard 020

    L’établissement tient son nom de Vicki Baum, romancière autrichienne contemporaine de la période Art Déco qui partit tenter sa chance à Hollywood où elle deviendra une scénariste célèbre.  Les histoires de ses romans sont ainsi construites de la même façon que celles de cet hôtel: des groupes d’individus qui se croisent et traversent les époques.

    salonhotelsdinard 026

    Le lieu se singularise également par sa signature olfactive. Le parfum, secteur phare des années 30 est ainsi également à l’honneur dans les couloirs de l’hôtel qui exhalent un parfum ensorcelant. Le parfum est ainsi un des 6 thèmes à l’honneur, les autres étant: la mode, la joaillerie, le cinéma, l’architecture, le club. Ces 6 thématiques se retrouvent à tous les étages et dans toutes les catégories de chambres.

    salonhotelsdinard 022

    salonhotelsdinard 023

    salonhotelsdinard 039

    salonhotelsdinard 042

    Ma préférence va aux chambres cinéma mais aussi aux chambres club dans lesquelles des photos et certains détails du mobilier évoquent les années festives des clubs de Shanghai…Vous y croiserez aussi des figures emblématiques du cinéma de Wong Kar Wai… Des chambres au charme envoûtant, véritables cocons au cœur de la capitale.

    salonhotelsdinard 016

    Vous pourrez également profiter du lobby dans lequel vous retrouverez les habillages en macassar qui rappellent le Club et les luminaires à l’esprit bijou qui évoquent le thème de la Joaillerie.

    salonhotelsdinard 013

    salonhotelsdinard 040

    salonhotelsdinard 045

    L’hôtel Baume doit sa décoration inspirée à Exclusive interiors by T and T, agence d’architecture intérieure et de décoration née de la rencontre entre Thibaut Fron et Thierry Martin.

    salonhotelsdinard 035

    Baume

    Les plus: l’élégance discrète et originale des chambres, a fortiori les chambres cinéma et club, la décoration singulière (bijoux exposés dans les tables vitrines des chambres Joaillerie, créations d’Anna Rivka, les gravures qui sont des originaux pour la collection »1932″ de la Maison Pernet par Mme Jeannest, splendides miroirs surplombant les lits…) un lieu qui sied parfaitement au quartier et à son charme ensorcelant. Et pour ceux qui veulent se faire plaisir en s’offrant une véritable bulle de bien-être en plein cœur de Paris, je recommande la chambre l’Unique qui bénéficie d’une somptueuse terrasse de 20m2 vous procurant une douce sensation d’ailleurs et de quiétude.

    salonhotelsdinard 031

    salonhotelsdinard 043

    salonhotelsdinard 046

    salonhotelsdinard 052

    Le moins: la petitesse des salles de bain au profit des chambres qui bénéficient de beaux espaces.

    Pour qui: un couple qui souhaite se faire une virée romantique dans le quartier le plus « romanesque » de la capitale, des marques qui souhaitent se créer un showroom temporaire et original (certaines chambres sont totalement modulables en salons « d’affaire »), ceux qui aiment le luxe discret et l’originalité… Un hôtel qui devrait avoir beaucoup de succès lors de la fashion week.

    Chambres à partir de 290 euros, de 14 m2 à 45 m2. Elles comportent toutes un coffre-fort, l’accès à internet haut débit filaire ou wifi, une vue sur le patio ou le théâtre de l’Odéon, des  peignoirs et chaussons dans toutes les salles de bain.

    Hôtel Baume – 7 rue Casimir Delavigne – 75006 Paris – 0153102850 – http://www.hotelbaume.com

    2.Hôtel Madison

    cesar2012 002.JPG

    J’avais séjourné dans cet hôtel il y a quelques années. J’ai donc pu mesurer le travail accompli pour la rénovation lors d’une nouvelle visite après celle-ci. L’hôtel a en effet été totalement réaménagé par l’architecte-designer Denis Doistau. Le premier atout de cet hôtel est son emplacement, en plein coeur de Saint-Germain-des-Prés. J’ai beaucoup apprécié les chambres avec vue sur l’Eglise Saint-Germain (26 chambres sur les 50 que comptent l’hôtel), symbole du quartier tout comme cet hôtel qui, tout en se modernisant, a su conserver son charme d’antan contrairement à de trop nombreux hôtels qui, pour se moderniser, en perdent leur âme. Des meubles anciens ont ainsi été conservés et agrémentent la décoration chaleureuse de l’hôtel.

    cesar2012 011.JPG

    cesar2012 003.JPG

    De célèbres hôtes ont séjourné dans cet hôtel: Malraux, Camus qui y acheva l’écriture de « L’Etranger » (!), Piaf et beaucoup d’autres. Pas de restaurant (mais ils sont très nombreux dans le quartier!) mais un très  agréable salon orné d’une belle cheminée (qui ne sert d’ailleurs pas seulement d’ornement mais vraiment utilisée) et un bar intimiste avec une carte de grands crus de Bordeaux.

    cesar2012 017.JPG

    Le wifi est gratuit dans tout l’hôtel, petit plus appréciable quand le wifi est encore payant dans de grands groupes hôteliers.

    Les chambres sont bien équipées: literie Queen size, enceintes ipod Bose, téléphone Bang et Olufsen, éclairage modulable, peignoirs et chaussons même dans les chambres standard. Certaines chambres ont même un « ciel étoilé ».  Un vrai havre de quiétude en plein coeur de Paris!

    cesar2012 010.JPG

    cesar2012 009.JPG

    cesar2012 013.JPG

    L’hôtel est également soucieux de l’environnement: dispositif d’éclairage pour économiser l’énergie dans les chambres Privilège…

    cesar2012 014.JPG

    cesar2012 015.JPG

    L’histoire de l’hôtel est également lié  à la grande Histoire, outre les nombreuses personnalités qui y séjournèrent. Ainsi, pendant la guerre après avoir été réquisitionné par l’armée allemande, il accueillit les déportés à la fin de la guerre comme un autre célèbre établissement du quartier.

    J’ai eu un vrai coup de coeur pour cet hôtel, élégant, discret, raffiné, chaleureux, au charme intemporel à l »accueil personnalisé, en plein coeur de Saint-Germain, à deux pas du Flore qui en est la quintessence, et ayant su conserver la belle âme du quartier tout en se modernisant. Je vous le recommande. Ne manque qu’un spa…faute de place.

    cesar2012 024.JPG

    3. Hôtel de Buci

    L’Hôtel de Buci est plus petit que le Madison (il appartient au même groupe), et est situé dans la très animée rue de Buci riche en cafés et restaurants. On y retrouve la même atmosphère chaleureuse. Cet hôtel vous donne l’impression de voyager dans le temps, tout en étant en plein coeur de Paris…sans en subir les nuisances sonores. L’hôtel n’a pas non plus de restaurant (mais, encore une fois, cela ne manque pas dans le quartier, je vous recommande notamment l’Alcazar, à deux pas, rue Mazarine), juste un tout petit salon et un « Honesty bar » (les clients peuvent se servir, l’établissement compte donc sur leur honnêteté pour signaler leurs dépenses) avec un bar à thés offrant une riche sélection de la maison Betjeman and Barton.

    cesar2012 032.JPG

    cesar2012 033.JPG

    cesar2012 025.JPG

    cesar2012 026.JPG

    C’est vraiment l’esprit du XVIIIème siècle qui souffle dans cet hôtel qui se définit comme un « hôtel boudoir ». Les chambres sont en effet de vrais petits cocons et le vol du temps semble y être suspendu. Seulement 24 chambres et suites dont la rénovation a été confiée au cabinet Love Editions. Des chambres là aussi très chaleureuses…et étonnamment silencieuses au coeur d’un des quartiers les plus vivants, habillées  d’éditions originales de tissus précieux.

    cesar2012 019.JPG

    cesar2012 020.JPG

    cesar2012 022.JPG

    Chambres à partir de 200 euros…un prix raisonnable pour le quartier. Comptez davantage pour le Madison.

    Je vous invite à visiter leur site internet pour en savoir plus. Le groupe possède également une page Facebook et un compte twitter.

    RESTAURANT

    1.Aux Prés (de Cyril Lignac)

    lignac4

    Le Chardenoux des Prés est récemment devenu Aux Prés, toujours au 26 rue du Dragon, toujours dirigé par Cyril Lignac. J’y ai déjeuné à 7 reprises (avant que l’établissement ne devienne Aux Prés et que les prix n’augmentent sensiblement), je ne manquerai pas d’y retourner pour consacrer un nouvel article à cette nouvelle carte. En attendant, retrouvez, ci-dessous, mon dernier article consacré à l’établissement publié à l’été 2014. En cliquant ici, vous retrouverez également mon avis sur le déjeuner exceptionnel signé Cyril Lignac que j’avais eu le plaisir de déguster à Cannes.

    pel7

    lignac14

    Trouver de bons restaurants dans le sixième arrondissement de Paris, c’est-à-dire où l’accueil et la qualité des produits soient à la hauteur, relève du défi, en tout cas pour ce qui en est des bistrots. Habitant dans le quartier depuis douze ans et étant toujours envoûtée par son Histoire, son charme,  sa qualité de vie, je me désole en revanche de l’offre gastronomique proposée dans ce magnifique quartier mondialement connu. Mais, franchement, entre les restaurants « à la mode » où le mépris du client est la règle et l’amabilité l’exception et les restaurants d’apparence traditionnelle qui sont des attrape-touristes dans lesquels la nourriture est médiocre quant elle n’est pas immonde sans parler des prix qui eux aussi sont rarement aimables, il y a de quoi se désespérer de trouver de bonnes adresses. Je passe aussi sur ce restaurant de burgers où va le « Tout-Paris » et où on trouve du moisi sur les desserts où encore un autre où les plats (mauvais) arrivent froids appartenant à un célèbre groupe de restauration déjà épinglé pour discriminer ses clients en fonction de leurs apparences physiques. Je n’oublierai pas non plus la « Grille Saint-Germain », le dernier testé (à nouveau: ma première impression avait pourtant été bonne) avant le Chardenoux des Prés, où la même garniture est proposée avec quasiment tous les plats et où la tarte tatin grossièrement cuisinée contenait un nombre de pépins consternant.

    lignac12

    J’étais donc plutôt sceptique en prenant la première fois la direction de la charmante rue du Dragon où se situe un des trois restaurants du chef Cyril Lignac…

    lignac2.jpg

    Le site officiel de Cyril Lignac nous rappelle son parcours et la genèse de l’établissement : « après son apprentissage dans l’Aveyron, sa région natale, le chef Cyril Lignac rejoint la brigade du chef Alain Passard au restaurant l’Arpège à Paris en 2000. Il continue ensuite à se former auprès des plus grands chefs tels que Pierre Hermé, Alain Ducasse à la Grande Cascade ou encore les frères Pourcel au Jardin des Sens et à la Maison Blanche. C’est à leurs côtés qu’il découvre le plaisir de l’improvisation et que sa passion pour ce métier s’affirme. En 2005, il ouvre son restaurant gastronomique, Le Quinzième à Paris. Il propose une cuisine d’inspiration raffinée, centrée sur le produit. En 2008, il prolonge l’aventure et reprend le bistrot le Chardenoux, inscrit aux Monuments Historiques. Il remet au goût du jour des recettes de terroir qui lui rappellent ses racines culinaires, une cuisine sincère et authentique. Il décide de transmettre son savoir-faire au grand public et ouvre en 2010, l’atelier Cuisine attitude. Véritable atelier de création culinaire, ce lieu de vie au cœur de Paris accueille néophytes et amateurs avisés. En 2011, il décline la cuisine de son bistrot Le Chardenoux dans un nouveau lieu chargé d’histoire, le Claude Sainlouis qu’il rebaptise Le Chardenoux des Prés.  Le Claude Sainlouis, bistrot incontournable du Saint-Germain des Prés des années 60/70 était un passage obligé pour dîner avant une virée de nuit dans les clubs de la rive gauche. Le Tout Paris venait pour le charisme emblématique de son propriétaire, Claude Sainlouis. Entre 2000 et 2010, c’est le restaurateur Daniel Vermot qui reprit cette institution Bistrotière. Passionné de politique, il le décora de portraits des présidents français et le renomma « Claude Sainlouis : le restaurant des présidents ».Le Chef Cyril Lignac le rebaptise à son tour Le Chardenoux des Prés, faisant écho à son premier bistrot, de la rue Jules Vallès, tout en préservant l’esprit du lieu. La fameuse tapisserie fleurie a été restaurée, tout comme le carrelage gré cérame d’origine dont la couleur moutarde se marie au camel-Cognac des banquettes en cuir. Les tables nappées sont éclairées par des lampes vintage et le bar en marbre a été agrandi afin de pouvoir s’y installer confortablement. »

    De l’extérieur, l’établissement semble plutôt triste et j’avoue que je n’étais pas convaincue d’emblée par la tapisserie fleurie d’allure vintage. Mais dès le seuil de la porte franchie, ces impressions se sont envolées. L’endroit est nimbé d’une lumière chaleureuse et ici on ne vous accueille pas en vous regardant de la tête aux pieds en ne daignant pas vous saluer (dire bonjour, quelle idée, voyons!) mais en vous accueillant aimablement et en se disant « enchanté » de vous accueillir. La musique est judicieusement choisie (ah, l’inénarrable « Wild horses » des Stones), ni trop forte ni pas assez. Le service est aimable, empressé sans vous donner l’impression que l’addition arrivera sur la table avant que vous ayez commandé et que, finalement, c’est tout ce qui compte. Non, on vous laisse le temps de choisir.

    Le soir, vous sera proposé un menu à 39 euros (entrée-plat-dessert, -attention, ce menu est aujourd’hui passé à 45 euros-) avec, au choix, 4 entrées, 4 plats de résistance, 4 desserts…la première fois…et même 5 entrées, 6 plats de résistance et 6 desserts la deuxième fois.

    La première fois,  j’avais opté pour la TERRINE DE FOIE GRAS DE CANARD DES LANDES, condiment aux agrumes, salade verte en entrée, pour l’ESCALOPE DE VEAU MILANAISE, pommes de terre grenailles confites citronnées en plat de résistance et en dessert pour le Moelleux au chocolat grand cru, crème glacée à la vanille Bourbon tout en goûtant au PAIN PERDU AUX POMMES CARAMALISEES,  caramel de noisettes et crème glacée à la vanille.

    A ma grande et agréable surprise, j’avoue qu’il n’y a eu aucune fausse note. Les mets étaient de qualité, frais et goûteux. La quantité était au rendez-vous. Le service prévenant et discret. Même le fondant au chocolat n’était pas trop lourd et succulent (je le prends souvent à titre de comparaison dans de nombreux restaurants puisque c’est un incontournable et rares sont ceux qui sont réellement digestes). Quant au pain perdu, j’opterai pour celui-ci la fois prochaine tant ce que j’en ai goûté m’a enchantée.

    lignac19

    Cette deuxième fois, j’ai opté à nouveau pour la terrine de foie gras de canard des Landes, en revanche en plat de résistance j’ai choisi le « Merlu rôti au beurre noisette, croustillant de pain, girolles cuisinées au jus ». Un délice onctueux, léger et craquant que je vous recommande vivement.

    lignac11

    Et en dessert, j’ai à nouveau succombé aux charmes du moelleux au chocolat tout en goûtant au « Pain perdu aux framboises, crème glacée à la pistache de Sicile », là aussi un régal.

    lignac10

    Le tout pour à peine plus de 100 euros pour deux, vin et eau minérale compris, sans oublier les petites madeleines sorties du four offertes en guise de mignardises (la première et la deuxième fois).  Un rapport qualité/prix qui défie toute concurrence (vous pourrez aussi opter pour le déjeuner, entrée/plat/dessert à 27 euros ou entrée/plat ou Plat/dessert à 22 euros), en particulier dans le 6ème où les tarifs sont souvent prohibitifs.

    Vous pouvez également choisir parmi les plats à l’ardoise:

    lignac13

    Un restaurant qui fait réellement honneur au quartier et à la cuisine française dont il sublime la tradition et les produits du terroir. Un endroit et une cuisine généreux et agréables dont on ressort avec une seule envie: y revenir! Ce que je compte bien faire une troisième fois très bientôt tout en testant les deux autres restaurants du chef et sa pâtisserie pour, enfin, déguster sa célèbre tarte au citron.

    Si vous passez dans le 6ème, faites-moi confiance et allez déjeuner ou dîner Aux Prés . Vous l’aurez compris, cette deuxième dégustation a plus que confirmé la très belle surprise de la première, autant pour le goût et la qualité des produits que pour l’accueil souriant et la discrétion du service. Je vous recommande cet établissement sans réserves.

    Notez enfin que le restaurant est ouvert tous les jours, véritable atout dans un quartier où les restaurants sont souvent fermés le dimanche et/ou le lundi.

    Aux Prés

    27, rue du Dragon – 75006 Paris

    Métro: Saint-Germain des Prés (ligne 4),

    Saint-Sulpice (ligne 4), Mabillon (ligne 10),

    Sèvres-Babylone (lignes 10 et 12)

    Bus: 84, 87, 39, 48, 63, 70, 86, 95, 96

    Réservations : 01 45 48 29 68

    Ouvert tous les jours

    Du lundi au vendredi : de 12h à 14h30

    Le samedi et dimanche de 12h à 15h

    Dîner de 19h00 à 23h00

    2. Evi Evane et Evi Evane Mezes et traiteur Evi Evane

    Evi35

    Evi1

    Je vous ai déjà parlé de mon enthousiasme pour le restaurant Evi Evane situé rue Guisarde, dans le 6ème. L’amoureuse inconditionnelle de la Grèce que je suis ( une passion qui ne s’est jamais démentie et même accrue suite aux dix étés successifs passés là-bas au cours desquels j’ai parcouru ce sublime pays, retrouvez ici mes bonnes adresses sur le continent grec, là en Crète, et là à Corfou ) retourne toujours avec autant de plaisir dans ce qui est non seulement LE restaurant grec de Paris mais aussi un des meilleurs restaurants du 6ème. A l’occasion de l’ouverture du nouveau restaurant « Evi Evane Mézès » et d’un dîner récent chez Evi Evane, (un régal, toujours), je tenais à vous en parler à nouveau et à vous présenter « Evi Evane Mézès ».

    EVI EVANE (rue Guisarde)

    Evi29Evi2

    Le restaurant « Evi Evane », d’abord. Il se situe dans la très animée rue Guisarde, au numéro 10, au cœur du 6ème arrondissement et de Saint-Germain-des-Prés, et juste à côté de la place Saint-Sulpice, au pied d’un immeuble du XVIIème siècle.

     

    Evi34

    Sa façade discrète ne vous laissera pas forcément présager de l’excellent moment que vous y passerez…mais, croyez-moi, cela vaut la peine de franchir le seuil. Déjà, la musique (grecque évidemment, pour moi nostalgie assurée), et  surtout l’accueil d’une gentillesse non feinte de Maria Nikalaou (ou de ses serveurs et serveuses grecs, tous particulièrement affables chez « Evi Evane » autant que chez « Evi Evane Mézès ») vous transporteront immédiatement ailleurs, à l’image du nom du restaurant qui signifie « A votre santé » en grec ancien  et qui est un cri de joie de vivre.

    Evi31

    Chez « Evi Evane », tout est cuisiné à base de recettes méditerranéennes, traditionnelles, généreuses, authentiques et familiales. C’est la sœur de Maria, Dina Nikolaou (très connue en Grèce où elle anime des émissions de cuisine, enseigne la gastronomie et signe de nombreux livres de cuisine) qui en est le chef.

    evievane

    Toutes les photos de cet article sont la propriété d’Inthemoodforhotelsdeluxe.com à l’exception de la photo ci-dessus issue de la page Facebook d’Evi Evane, que je vous recommande de suivre au passage.

    Evi28

    S’inspirant du serment d’Hippocrate « Que notre nourriture soit notre médecine », Maria et Dina proposent une nourriture saine, équilibrée, et non moins copieuse, conscientes que l’alimentation est la base de notre santé.

    Evi20Evi51

    Evi21

    Je ne saurais quoi vous recommander tant tout est créatif, délicieux, de qualité (excellents produits, cela se sent, cela se voit aussi), très bien présenté…et le Baklava est sans aucun doute le meilleur qu’il me soit arrivé de déguster de même que la moussaka ou le souvlaki, cf mes photos ci-dessous). Rien à voir avec les « attrape-touristes » de la rue de la Harpe, « Evi Evane » est une véritable adresse gastronomique et  d’une rare convivialité où vous pourrez faire une halte dans une journée shopping ou passer une excellente soirée entre amis.

    Evi9

    Evi23

    Evi8

    Evi36

    Evi22

    Evi17

    La carte des vins grecs est également particulièrement bien fournie. Je vous recommande le rosé!

    Je vous assure : cela vaut vraiment le déplacement. Le restaurant ne désemplit pas le soir et c’est amplement mérité. Il est recommandé de réserver le samedi soir.

    Enfin, les prix, pour le quartier, sont vraiment raisonnables.

    Vous n’avez donc plus aucune raison de vous en priver ! J’y vais régulièrement et je n’ai jamais été déçue et un détail qui ne trompe pas : nombreux sont les clients grecs à y venir et revenir. Le meilleur restaurant grec de Paris où vous trouverez soleil et hospitalité helléniques, et je vous mets au défi de trouver un accueil aussi chaleureux et ensoleillé ailleurs dans le quartier (où les bonnes adresses manquent malheureusement, à suivre mon article sur les bonnes adresses du 6ème).

    A ne manquer sous aucun prétexte! Evi Evane est aussi dans le Gault et Millau qui ne tarit pas d’éloges sur le lieu. Le restaurant est fermé le dimanche.

    Evi Evane Mézès

    Evi16

    Après « Evi Evane », rue Guisarde, et après le traiteur, rue Saint-Placide, les sœurs Nikolaou  ont donc ouvert « Evi Evane Mézès », rue Mazarine, dans lequel le Mézès, emblème de la cuisine grecque, est à l’honneur.  Vous y retrouverez également la charmante Maria,  toujours accueillante, qui bouillonne autant de dynamisme, de gentillesse que de bonnes idées…

    Evi10

    A toute heure  de la journée, vous pourrez y trouver: des souvlakis au poulet, ou aux légumes, des keftedakias de bœuf, des saganakis de crevettes ou de saucisse grecque, des feuilletés à la Fêta, et  le dakos, des Baklava, des Galatopitas à différents parfums, ou le dessert signature de Evi Evane la Portokalopita…


    Evi Evane Mézès, c’est aussi un traiteur, comme rue Saint-Placide (voir ci-dessous).

     A emporter, notamment: Tarama, salade de poulpe, légumes farcis, moussaka. Dans cette épicerie fine, vous pourrez trouver plus de 150 références de produits grecs, sélectionnés par Maria et Dina! Là aussi, qualité exemplaire des produits et accueil affables sont au rendez-vous.

    Evi12

    Evi Evane – Le traiteur

    evi27.jpg

    Depuis avril 2011, vous pouvez aussi faire vos achats chez le traiteur « Evi Evane ». C’est rue Saint-Placide, au numéro 20, juste en face de la Grande Epicerie du Bon Marché, donc à proximité des deux restaurants, que se trouve le traiteur.

    evi2.jpg

    evi15.jpg

    evi21.jpg

    Ainsi, les deux oliviers à l’entrée et les citations inscrites à l’extérieur, l’une d’Hippocrate, l’autre d’Epicure, vous embarqueront là aussi, dès le seuil, pour le pays des Dieux : « Que ta nourriture soit ta médecine et ta médecine ta nourriture » et  « Tous les plaisirs de l’homme viennent après la satisfaction de l’estomac ».

    evi10.jpg

    evi26.jpg

    evi25.jpg

    evi19.jpg

    evi18.jpg

    evi12.jpg

    eva7.jpg

    evi5.jpg

    evi4.jpg

    evi16.jpg

    evi3.jpg

    Maria et Dina ont choisi d’y représenter les petits producteurs de différentes régions de Grèce dont « Evi Evane » est le prestigieux ambassadeur.  Vous y trouverez : de nombreux fromages et vins grecs,  la fameuse pita grecque, du thé ou des tisanes biologiques évidemment grecs, divers huiles d’olive, et même les livres de Dina,…et à vrai dire tous les produits possibles et (in)imaginables en provenance de Grèce mais toujours des produits de qualité, soigneusement sélectionnés, le plus souvent totalement introuvables ailleurs qu’en Grèce.   Le tout là aussi à des prix très abordables. J’ai notamment testé le galatopita au chocolat, un vrai délice que je vous recommande.

    evi6.jpg

    Entre 11 heures et 15 heures vous pourrez déjeuner sur place (attention, seulement 4 places donc soyez là de bonne heure ou à un horaire un peu décalé) et vous pourrez ainsi choisir par exemple la formulecomprenant un sandwich ou pita grecque, un dessert et une boisson ou  une formule avec  salade, dessert et boisson.

    evi1.jpg

    evi20.jpg

    evi22.jpg

    Informations pratiques:

    3 adresses, 3 ambiances mais dans les 3, la même qualité d’accueil et des produits.

    Evi Evane Mézès: 66 rue Mazarine 75006 Paris /
    Ouvert du lundi au samedi de 11H à 23H

    Evi Evane Bistrot: 10 rue Guisarde 75006 (fermé le dimanch)
    Evi Evane Traiteur: 20 rue Saint Placide 75006
    www.evievane.com

    Je vous conseille également de faire un tour sur le site internet « Evi Evane » qui est à l’image des deux établissements et de leurs cuisines : accueillant et alliant tradition et inventivité avec beaucoup de goût : http://www.evievane.com .

    3. Pizzeria Positano

    positano

    Au restaurant Alfredo Positano de la rue Guisarde, je préfère la pizzeria située dans la rue adjacente. L’endroit ne paie pas de mine avec ses nappes vichy, ses  poutres apparentes, caractéristiques des appartements du quartier, les tables sont collées les unes aux autres mais l’ambiance, chaleureuse et animée, est garantie et vous pourrez profiter des meilleures pizzas du quartier, cuites au feu de bois de surcroît (et il n’est pas rare de croiser certaines célébrités -non, je ne vous donnerai pas de noms- habitant le quartier venir y chercher leurs pizzas). Je vous conseille tout particulièrement la Cantona. Vous pourrez également y déguster des pâtisseries de chez Gérard Mulot (voir l’Amaryllis et pâtisserie Mulot plus bas, pour moi le meilleur pâtissier du quartier) dont un délicieux et copieux gâteau au chocolat. A préférer largement à la pizzeria Santa Lucia située dans la même rue où, là, les pizzas baignent dans l’huile et où le sourire est en option (je peux même dire que chez Santa Lucia, l’accueil est exécrable). Arrivez tôt si vous voulez être certains d’avoir une table, l’établissement est quasiment toujours complet, n’accepte pas les réservations et est fermé le dimanche.

    Positano – 15 rue des Canettes – 75006 Paris

    4. L’Alcazar

    Mon dernier dîner là-bas remonte à avril 2012, dans le cadre du concept « top chef  Alcazar » (un concept éphémère). Une valeur sure du quartier. Retrouvez ci-dessous l’article que j’avais publié à cette occasion.

    alcazar.jpg

    Je vous ai parlé à plusieurs reprises de l’Alcazar, sans doute un des restaurants parisiens où je suis allée le plus souvent et qui ne m’avait jamais déçue…jusqu’à présent. Connaissant particulièrement bien le quartier de Saint-Germain-des-Prés en plein cœur duquel le restaurant se situe, je peux vous garantir que c’est un des très rares lieux qui s’est maintenu au cours des années, contrairement à des lieux historiques aux décors certes impressionnants mais qui oublient qu’un restaurant se juge par sa cuisine avant d’être un décor fastueux, voire pompeux, comme Vangenende, le Procope ou le petit Zinc- n’oublions pas que ces deux derniers font partie du même groupe, celui des Frères Blanc, que Le Grand B dont je vous avais dit, ici, à quel point c’était une catastrophe- des lieux où vous trouverez plus de touristes -à qui on essaie d’en mettre plein dans la vue, et dans l’assiette, mais pas en qualité- que de Parisiens ou gastronomes).

    alvazar 509.JPG

    L’Alcazar, certes résolument moderne, n’a pas non plus le défaut des Costes où le client devrait presque remercié d’être mal reçu (ou en tout cas ne surtout pas s’en plaindre, l’audacieux exigeant!), des restaurants où le mauvais accueil est d’ailleurs le signe distinctif (voire revendiqué, a fortiori si vous n’êtes pas un habitué des lieux, et ne parlons pas de la cuisine…).

    A l’Alcazar, vous pouvez également opter pour la carte de la Mezzanine (moins chère). Dommage que sur les deux cartes ne figure plus le fameux « Fish and chips » réellement délicieux mais pour une fois ce n’était de toutes façons pas pour dévorer le « Fish and chips » mais pour tester la formule Top chef ( disponible uniquement dans la salle située en bas) que je m’y suis rendue.

    alvazar 510.JPG

    Je regarde régulièrement l’émission « Top chef » depuis qu’elle existe. Sans être dupe de son montage particulièrement habile et digne des meilleurs blockbusters, et de sa redoutable efficacité, je pense que l’émission permet réellement à des chefs de prendre leur envol (même si ce concept propre à la télé réalité où il faut éliminer les autres pour réussir m’agace) ou en tout cas de bénéficier d’une magnifique vitrine et d’un accélérateur pour leur carrière, sans compter les conseils de professionnels avisés. Cette année, j’avais une préférence pour Ruben Sarfati (dont vous pouvez retrouver le blog, ici), petit génie de la cuisine autodidacte et pour Noémie Honiat dont les pâtisseries me semblaient toujours appétissantes, originales et savoureuses, candidate visiblement avide d’apprendre et passionnée. L’un et l’autre ont été éliminés…

    Alors, ce concept ? Juste une opération commerciale destinée à surfer sur le succès de l’émission ? Ou une vraie expérience gastronomique ?

    Tout d’abord, présentons le concept ainsi défini sur le site officiel particulièrement fourni en informations, comme « l’événement culinaire de ce début d’année. Pour la première fois, un restaurant vous propose de prolonger l’expérience d’une émission culinaire.  Véritable « club house de l’émission », le Restaurant TOP CHEF à l’Alcazar vous ouvre ses portes pendant toute la diffusion de Top Chef, du 3 Février au 30 Avril 2012. Les candidats emblématiques des saisons 1 et 2 (Stéphanie Le Quellec, Romain Tischenko, Grégory Cuilleron, Pierre Augé, Fanny Rey, Paul-Arthur Berlan…) et les nouveaux talents de la Saison 3, ont répondu présent pour proposer leurs meilleures recettes au public.   Les menus « Top Chef » changent tous les 15 jours, en fonction des chefs présents, et vous offrent la possibilité de déguster des entrées, plats et desserts de différents candidats. Vous pourrez, par exemple, choisir une entrée de Romain Tischenko, un plat de Stéphanie Le Quellecet un dessert de Tiffany Depardieu.   A chaque service et pendant toute la durée de l’événement, un de vos candidats préférés de l’émission sera présent en cuisine et viendra à votre rencontre pour vous transmettre sa passion de la gastronomie.  Ces recettes seront proposées dans le cadre des menus Top Chef, servis 7 jours sur 7 par la brigade de l’Alcazar dirigée par Guillaume Lutard.  La carte de l’Alcazar sera également proposée pour satisfaire les demandes de sa clientèle d’habitués. Des menus Top Chef proposés midi et soir, à des tarifs accessibles ainsi que des sélections inédites de vins de Bordeaux pour des accords mets-vins originaux. (verre entre 4 et 6 € et à la bouteille entre 22 et 32 €) »

    alvazar 524.JPG

    Dès l’extérieur, difficile de passer à côté du concept que remarquent d’ailleurs tous les passants. A l’intérieur, le décor n’a pas vraiment changé (même si j’ai eu l’impression qu’il y avait plus de tables et donc qu’elles étaient plus serrées, préférez la banquette) même si, là aussi, le concept est mis en avant. Comme d’habitude, un film est projeté sur le mur, en l’espèce « Le Mépris » de Godard.

    Nous étions trois dont une autre blogueuse (éminente) « Pin up en cuisine » sur l’excellent blog de laquelle vous pourrez aussi retrouver un récit détaillé et avisé. Devant l’impossibilité de modifier la garniture (notre serveur a même refusé de demander en cuisine nous assurant qu’on lui opposerait un refus catégorique, peut-être aurait-il été d’ailleurs judicieux, sans modifier la garniture, d’en proposer une en supplément), nous n’étions plus que deux à choisir le menu Top chef.

    N’étant pas vraiment tentée par les entrées du menu Top chef, j’ai choisi une entrée à la carte classique, un  « saumon d’Ecosse fumé maison, galette parmentier, crème fraîche (12€) ». Un plat léger, agréable, plutôt bien présenté mais sans originalité particulière.

    alvazar 514.JPG

    Ensuite, j’ai opté pour la formule Top chef (plat et dessert, à 34 euros) et j’ai choisi le menu du chef Cyrille Zen (actuellement finaliste de l’émission), chef de son restaurant « La Bergerie de Sarpoil » ( http://www.labergeriedesarpoil.com/  ) qui, déjà étoilé, a eu l’humilité de se présenter à l’émission.

    alvazar 515.JPG

    Pour le plat principal, ce sont des « filets de bars en crumble de chorizo, beurre d’aromates aux agrumes, fondue de fenouil » (photo ci-dessus) pour lesquels j’ai opté. Je trouve l’idée du mélange filets de bar et chorizo originale et amusante. Je décide donc de tester. Un plat se doit pour moi, avant d’être bon, d’être beau et de mettre l’eau à la bouche. Là, je dois avouer que le spectacle dans mon assiette, qui me semble plus relever d’un paysagiste, avec ses « feuillages » touffus, que d’un cuisinier, ne me donne pas vraiment envie de le déguster. Pourquoi autant de fouillis dans l’assiette ? Qu’auraient pensé les jurés de Top chef, visiblement très attachés à l’esthétisme, d’une telle assiette ? Est-ce vraiment l’apparence d’une assiette d’un chef étoilé ou celle d’un plat d’une brasserie classique ? Téméraire, je m’attaque donc à ce joyeux galimatias culinaire…mais je me heurte à une nouvelle difficulté. Le crumble de chorizo doit visiblement être marié aux filets de bar (sinon, s’il s’était agi d’une simple garniture, j’imagine qu’il n’aurait pas figuré dans l’intitulé du plat), mais pour le mélanger aux filets de bar, étant donné que le chorizo se trouve dessus, sur la peau des filets, il faut retourner ces derniers, et encore accentuer le fouillis pour le transformer presque en bouilli. C’est peu appétissant…et le mélange ne me semble pas très heureux… Je ne parviens pas à terminer mon plat, pourtant finalement peu copieux malgré son apparence chargée.

    Le chef Cyrille Zen passe à la table à côté de la nôtre (le seul présent ce soir-là), visiblement des inconditionnels de Top chef, ravis de le féliciter et de se faire prendre en photo avec lui.

    alvazar 516.JPG

    Ma voisine a de son côté opté pour le plat de Jean Imbert «  Magret de canard, légumes au jus de betterave et menthe  » (photo ci-dessus).

    alvazar 517.JPG

    Pour le dessert, nous optons toutes les deux pour « le rocher coulant choco-framboise » également de Cyrille Zen. Contrairement au plat de résistance, la présentation est agréable, épurée, raffinée et me met cette fois en appétit. Le troisième convive nous fait remarquer qu’un peu de framboise a coulé sur le macaron. L’assiette serait-elle passée dans le propre restaurant de Cyrille Zen ? C’est sans doute une autre limite du concept : servir des plats censés être des plats de restaurant étoilé dans un restaurant qui lui-même ne l’est pas.

    alvazar 519.JPG

    Sans être inoubliable, ce dessert est très réussi… Dommage cependant que la framboise capte tout le goût et fasse un peu trop oublier celui du chocolat. Malgré tout, un dessert excellent et fortement recommandable.

    alvazar 520.JPG

    Malgré mes critiques, je suis assez admirative devant l’humilité de ces chefs qui acceptent d’être constamment jugés mais malgré tout l’opération me semble plus commerciale que gastronomique. Peut-être aurais-je eu une impression différente avec d’autres plats provenant d’autres chefs…

    Quoiqu’il en soit, si l’accueil de l’Alcazar est toujours très avenant (de ce côté, cela n’a pas changé quoique-cf plus bas-), le service n’est pas forcément adapté à des plats de « chefs» même si le parti pris est visiblement ici celui de la brasserie et non du restaurant gastronomique.

    Dernier bémol…et non des moindres : quelle ne fut pas notre surprise de voir les cuisines se fermer à 23H, et les lumières même du restaurant commencer à être éteintes un tout petit peu plus tard, sans oublier l’apparition du chariot à linge. Nous avons un peu eu l’impression d’être mis à la porte sans compter que si l’addition a été amenée avec le sourire, il ne nous a jamais été demandé si le repas nous avait satisfaits.

    alvazar 522.JPG

    alvazar 523.JPG

    A la sortie, le chef Cyrille Zen, visiblement affable, est entouré de clients qui lui demandent des autographes et photos. Espérons que pour tous ces cuisiniers de l’émission, sans aucun doute passionnés, cette mise en lumière ne leur fera pas oublier l’essentiel. Souhaitons-leur une fois les caméras parties de ne pas s’être laissé éblouir et de rester fidèles à leur belle passion…

    Je suivrai avec plaisir la finale lundi prochain sur M6, avec une préférence pour celui dont la cuisine me semble plus osée, inventive (à l’image certes de son langage : -)) et moins « scolaire » et classique que celle de Cyrille Zen : Norbert Tarayre . Le troisième finaliste est Jean Imbert dont vous pouvez également actuellement tester les plats à l’Alcazar. Il possède son propre restaurant, à Paris, dans le 16èmehttp://www.l-acajou.com/ et, qui sait: peut-être mon prochain test de restaurant pour inthemoodforluxe.com  et inthemoodlemag.com .

    Conclusion : une opération commerciale très réussie pour l’Alcazar (mieux vaut réserver), un concept ludique qui ravira les adeptes de l’émission mais pas forcément les fins gourmets amateurs de service personnalisé. A vous de voir si vous souhaitez tenter l’expérience… Ci-dessous le menu pour ces 15 prochains jours. Vous avez jusqu’au 30 avril pour tenter l’expérience et n’oubliez pas la finale de l’émission Top chef, sur M6, ce 9 avril.

     Pour en savoir plus :

    Le site de l’Acazar : http://www.alcazar.fr/fr

    Le site de l’émission Top chef :  http://www.m6.fr/emission-top_chef/

    Le site du restaurant éphémère « Top chef l’Alcazar » :  http://www.m6.fr/emission-top_chef/restaurant-top-chef/

     Restaurant Top Chef à l’Alcazar

    62 rue Mazarine

    75006 Paris

    Ouvert 7/ 7, 365 j/an

    12h à 14h30 et de 19h à 2h

    Métros

    Odéon (lignes 10 et 4)

    5. Brasserie Vagenende

    vagenende

    Si vous recherchez une bonne brasserie traditionnelle : ne cherchez plus, rendez-vous directement chez Vagenende, 142 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris, tous les jours de midi à minuit. Vous y traverserez le temps pour vous retrouver à la Belle Epoque. Depuis 1983, le plafond, les murs et les sols, sont  inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Là vous pourrez vous régaler avec des plats traditionnels tous élaborés sur place à partir de produits bruts. Comptez en moyenne 22 euros pour un plat.

    6. Crêperie du clown

    Si vous voulez manger plus simplement, je vous recommande la Crêperie du clown, 6 rue des Canettes dans le 6ème (à ne pas confondre et à préférer à la crêperie des Canettes située à côté et où les crêpes et galettes…rectangulaires et parfois très sèches me laissent perplexes). Accueil chaleureux pour cette crêperie exiguë où crêpes et galettes sont goûteuses et copieuses.

    SALONS DE  THE

    1. Salon de thé Amaryllis et pâtisserie Gérard Mulot

    mulot

    Là, ne cherchez pas longtemps, LE salon de thé incontournable, situé 12 rue des Quatre Vents dans le 6ème, c’est le récent salon de thé L’Amaryllis qui dépend de l’institution du quartier, la pâtisserie Gérard Mulot située tout près, rue de Seine (pour moi la meilleure pâtisserie -délicieux Paris-Brest, tartes au chocolat au lait, tartes aux fruits frais de saison …- et les meilleurs macarons du 6ème que je préfère personnellement à ceux du médiatique Pierre Hermé). Ouvert du mardi au samedi de 11H à 19H pour le salon de thé, tous les jours pour la pâtisserie sauf le mercredi -où vous pourrez également déguster sur place-. Vous pourrez notamment y prendre l’Afternoon Tea, tradition 100% Anglaise, pour un encas entre 15h30 et 18h00 avec 3 niveaux de gourmandises : pâtisseries, viennoiseries et sandwichs le tout accompagné d’une boisson chaude. Vous pourrez y trouver des tartes salées, une sélection de macarons et une sélection des pâtisseries de la pâtisserie Gérard Mulot dans une atmosphère calme et agréable.

    mulot1 mulot2 mulot3

    2.Pâtisserie/bar à chocolat/restaurant/salon de thé Un Dimanche à Paris

    germain4

    Dans la pittoresque Cour du Commerce Saint-André (Paris 6ème), aux numéros 4-6-8 de cette charmante rue pavée et piétonne, vous trouverez cette belle adresse à l’allure résolument moderne qui se définit comme un concept-store avec boutique, bar à chocolat, pâtisserie, restaurant. Vous pourrez également y prendre des cours de cuisine. Les prix sont relativement élevés (les pâtisseries sont plus chères que chez Gérard Mulot, au minimum 5 euros). L’endroit présente aussi la particularité de vous proposer chaque jour une sélection de pâtisseries sans gluten. A tester absolument: tarte au citron meringuée, éclair signature de la maison tout chocolat.

    dimanche

    3. Salon de Thé Ladurée Bonaparte

    duree

    Même si je préfère (et de loin), les pâtisseries et macarons Gérard Mulot (plus artisanaux), l’endroit, situé au 21 rue Bonaparte (toujours dans le 6ème) conserve une indéniable magie pour une après-midi hors du temps dans un cadre somptueux, très germanopratin. Vous y trouverez les célèbres macarons et de nombreuses pâtisseries, vous pourrez également y déjeuner dans le splendide salon d’inspiration exotique, sous la verrière que je préfère au « petit » salon à l’étage.

    4. Le Pavillon de la Fontaine du Jardin du Luxembourg

    pavillon

    Près de la Fontaine Médicis du Luco comme les habitants du quartier appellent le Jardin du Luxembourg, vous pourrez effectuer une pause bucolique  en plein cœur de Paris tout en éprouvant une douce sensation d’ailleurs et d’évasion.  Vous pourrez aussi profiter du kiosque à musique juste en face les jours de concerts. Les prix sont relativement prohibitifs et c’est davantage pour le charme du lieu que pour la gastronomie que je vous recommande cet endroit même si vous pourrez y déguster des gaufres ou les délicieux macarons de chez Carette.

    Jardin du Luxembourg, Paris 6ème

    mais aussi: la pâtisserie « Angelina » (19 rue de Vaugirard, 75006) que je n’ai pas encore pris le temps de tester, située  à l’entrée du Jardin du Luxembourg, à côté du musée, où vous pourrez déguster les célèbres chocolats chauds, des pâtisseries comme la tarte au citron ou même y déjeuner, ou acheter à l’épicerie fine.

    CAFES

    Saint-Germain-des-Prés ne serait pas Saint-Germain-des-Prés sans ses célèbres cafés où il faut voir et être vu. Je vous recommande le Mabillon, la Palette (pour son emplacement idéal, en retrait de l’agitation mais toujours au cœur du quartier), le Bonaparte (face à l’Eglise Saint-Germain-des-Prés), le Flore, le Mondrian (pour l’amabilité)  etc. Ils sont tous situés dans des endroits particulièrement agréables et recommandables. J’en ai choisi quatre.

    1.Le Café de Flore

    flore2

    flore

    Cela reste le lieu emblématique du quartier avec son incontournable terrasse, à raison et à juste titre. C’est là que vous croiserez les célébrités française ou étrangères et les élégant(e)s du quartier, que vous passerez un moment hors du temps. Malgré la renommée du lieu, l’accueil est toujours souriant  et affable et les serveurs sont particulièrement attentifs et aimables que vous soyez habitués des lieux ou non, connus ou non (au contraire de son voisin Les Deux magots où le sourire est plus que parcimonieux). Apollinaire puis Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Simone Signoret, font partie des habitués qui ont créé la légende. Aujourd’hui, il n’est pas rare d’y croiser John Malkovich ou Coppola père et fille (qui habite non loin de là). Depuis 1994 y est remis le prix de Flore. Ne passez pas à côté du chocolat chaud. Vous pourrez aussi y déjeuner ou dîner ou déguster les pâtisseries à des prix relativement élevés mais la légende n’a pas de prix et le vaut largement. 172 Boulevard Saint-Germain- Paris 6ème- Ouvert 7 jours sur 7 de 7h à 2h du matin

    2. Café  de la Mairie

    germain2

    Situé au 8 place Saint-Sulpice, face à la splendide Eglise éponyme, à deux pas du Jardin du Luxembourg, ce café dont Fitzgerald ou Hemingway furent les habitués n’a pas cédé au modernisme à outrance qui conduit souvent à ce que tous les établissements se ressemblent et a conservé son décor suranné. De la terrasse, vous pourrez admirer l’Eglise et profiter du calme lénifiant de cette splendide place face à la célèbre et somptueuse fontaine. L’endroit idéal pour se relaxer ou pour faire une pause au milieu d’une virée shopping.

    3. Le Relais de l’Odéon

    odeon

    Récemment rénové, le Relais de l’Odéon, ouvert 7 jours sur 7,  est un endroit central où il est pratique de donner des rendez-vous professionnels. L’établissement donne à la fois sur le Boulevard Saint-Germain (au numéro 132) et sur la Cour du commerce Saint-André. Vous pourrez aussi vous y manger. L’accueil est souriant.

    4. Le Bar du Marché

    marche2

    Pour boire un verre en terrasse, tout en profitant de l’atmosphère et de la vie germanopratines et de la dynamique rue de Buci, je vous recommande le Bar du Marché, situé à l’angle de la rue de Seine et de la rue de Buci. Les touristes y côtoient les jeunes du quartier, dans une joyeuse cacophonie. Nappes à carreaux rouge et blanc, serveurs habillés en gavroche et salopette, le folklore est au rendez-vous. Vous pourrez bien sûr prendre un verre sur la belle terrasse qui ravira les curieux ou déjeuner d’une tartine ou de saucisses frites notamment. 75 rue de Seine – Paris 6ème

    COMMERCES: librairies, boulangeries, boutiques de vêtements

    1.Librairie L’écume des pages

    ecume

    Je ne me lasse pas d’y flâner à toute heure du jour et de la nuit (surtout la nuit, quel plaisir d’y aller le soir, la librairie L’Ecume des pages est ainsi ouverte de 10H jusqu’à minuit du lundi au samedi et de 11H jusqu’à 22H le dimanche). Touristes, germanopratins, écrivains s’y croisent dans une ambiance presque recueillie. Vous y trouverez aussi bien des livres de poche qu’une large collection de livres d’art (grand choix de livres sur le cinéma) ou de voyage, le tout juste à côté du Café de Flore.

    L’Ecume des pages, 174 Boulevard Saint-Germain, Paris 6

    2. Magasins Le Bon Marché et la Grande Epicerie de Paris

    bonmarche 024

    bonmarche 039

    bonmarche 038

    bonmarche 040

    bonmarche 042

    bonmarche 028

    bonmarche 031

    bonmarche 035

    bonmarche 036

     

    Aristide Boucicaut inventa en 1852 le commerce moderne en créant le premier grand magasin au monde, Le Bon Marché. Certes situé dans le 7ème arrondissement et non dans le 6ème, le Bon Marché et la Grande Epicerie sont les lieux incontournables pour les amoureux de la mode et de la gastronomie. Dans le premier, vous trouverez toutes les grandes marques de luxe (certaines ont de véritables espaces dédiés comme Vuitton) mais aussi des marques plus branchées. Vous y trouverez aussi un bel espace beauté ou tout ce que vous voulez pour décorer votre maison. C’est indéniablement le grand magasin le plus chic de la capitale et, en semaine, hors soldes ou promotions, vous aurez parfois l’impression d’avoir le magasin pour vous. S’il y a un lieu où je n’ai jamais cessé d’aller depuis que j’habite à Paris, c’est bien La Grande Epicerie de Paris et Le Bon Marché. Eté comme hiver (à l’exception des fêtes et des périodes de soldes,  un peu plus agitées, et encore), j’ai plaisir à y déambuler tranquillement, à profiter du calme, du luxe et de la sérénité des lieux et surtout à y trouver des produits que je ne trouve que là (comme le chocolat Bonnat, ma petite drogue mais vous y trouverez de nombreux autres petits producteurs scrupuleusement sélectionnés), en particulier à La Grande Epicerie, véritable régal pour les yeux avant de l’être pour le goût, a fortiori depuis les travaux qui ont encore renforcé l’impression de luxe qui se dégage du lieu. Il est rare que j’y passe moins d’une heure, ne me lassant pas d’admirer le choix pantagruélique de confitures, chocolats, fruits…et d’un tas d’autres choses dont je me persuade d’avoir absolument besoin.  L’endroit a été récemment rénové et propose depuis des boutiques d’artisans de bouche (poissonnerie, fromagerie, boucherie, charcuterie, pâtisserie, etc.), une cave à vin, une nouvelle configuration des lieux avec des emplacements pour manger sur place. Ne manquez pas non plus la pâtisserie! Ce magasin est l’incarnation du chic parisien, l’élégance y est aussi de mise chez la clientèle (le samedi en particulier, le spectacle est parfois aussi dans les allées).  Allez-y plutôt en semaine si vous voulez y faire vos courses tranquillement. N’y achetez en revanche pas les produits de consommation courante, bien plus chers qu’ailleurs. Et évitez son restaurant « La Table » par lequel j’avais été réellement déçue. Mon article, ici.  Optez plutôt pour un des restaurants que je vous ai recommandés plus haut (comme « Aux Prés » de Cyril Lignac, situé à 10 minutes à peine à pied ou bien dégustez des produits de La Grande Epicerie dans les espaces dédiés sur place).

    Du lundi au samedi de 10H à 20H et jusqu’à 21H les lundi et vendredi- 24 rue de Sèvres – 75007 Paris

    3. Boutique Ralph Lauren

    raph

     

    Ouverte en 2010, cette boutique est sans aucun doute la plus belle du quartier! Et je ne vous dis pas ça seulement parce que je suis une inconditionnelle de la marque. Retrouvez ainsi en cliquant ici mon article mode à Deauville dans lequel je vous recommande et présente de nombreux modèles de chez Ralph Lauren. Cette marque est pour moi synonyme de classe et d’élégance. Les robes de la grande ligne Ralph Lauren qui ornent souvent la vitrine sont toujours somptueuses (vous pourrez également retrouver cette collection dans le magasin.) Cette boutique de 1745 mètres carrés présente ainsi le meilleur de l’univers Ralph Lauren. Toutes les lignes y sont disitribuées y compris celles jusqu’à présent indisponibles en France. Ainsi, pour la femme, toutes les marques de luxe seront proposées  comme les lignes Collection et Black Label auxquelles s’ajoute la ligne Sportswear Blue Label. Pour l’homme, la sophistication et le luxe des collections Purple Label et Black Label complètent l’offre sportswear de Polo. La boutique accueille également un restaurant exclusif.

    4. Boutique Kiehl’s

    kiehls11

    Ouverte depuis juillet 2014, cette boutique vous permettra de découvrir le meilleur de la marque que je vous présente, ici (la marque était partenaire du 41ème Festival du Cinéma Américain de Deauville).  Kiehl’s est une marque qui a vu le jour à New York en 1851 dans une pharmacie traditionnelle. Son expertise unique repose sur des connaissances acquises et transmises au fil des générations dans les domaines de la cosmétique, de la pharmacie, de l’herboristerie et de la médecine. Depuis plus de 160 ans, Khiels propose des formules efficaces pour la peau et les cheveux, issues de technologies avancées et concentrées en ingrédients naturels de grande qualité. Où que vous soyez dans le monde, la marque s’engage ainsi à vous « offrir des produits de haute qualité et un service personnalisé d’exception » proposant depuis plus de 160 ans des formules pour la peau et les cheveux, vous proposant des « consultations expertes et personnalisées » et d’être « satisfait ou remboursé ».

    2 rue de Sèvres, 75006 Paris

    5.Boulangerie Kayser

    kayser

    Au 18 rue du Bac ou au 10 rue de l’Ancienne Comédie, c’est la que vous trouverez les meilleurs pains et viennoiseries dans le quartier. Je connais bien la 2ème et peux aussi vous la recommander pour l’accueil.

    6. Boutique Viandas de Salamanca

    viandas

    Si, comme moi, vous êtes accros au jambon  ibérique, vous en trouverez d’exceptionnels ainsi qu’une sélection de produits ibériques. La maison vous propose aussi des sandwichs au jambons tout prêts. Attention: la facture peut monter rapidement mais les produits sont de qualité…

    5 rue Lobineau, Paris 6ème

    7. Cinémas L’Arlequin et Le Saint-Germain-des-Prés

    Je ne pouvais pas terminer cet article sans évoquer les cinémas du quartier qui compte tant  de cinémas art et essai où j’ai toujours plaisir à aller, avec une préférence pour l’Arlequin ( 76 rue de Rennes) qui propose souvent des festivals de cinéma (comme le festival du cinéma allemand prochainement) ou le Saint-Germain-des-Prés, juste à côté du café Bonaparte.

  • Hôtels et restaurants à Dinard et Saint-Malo : mes bonnes adresses

    dinard11.jpg

    dinard12.jpg

    En prévision du Festival du Film Britannique de Dinard en direct duquel vous pourrez me retrouver la semaine prochaine (retrouvez mon article détaillé sur le programme complet, ici), je vous propose aujourd'hui quelques bonnes adresses à Dinard et Saint-Malo. Lieu incontournable de mon enfance, la Côte d'Emeraude, depuis 1999, est aussi indissociable pour moi du Festival du Film Britannique dont j'ai, cette année-là, fait partie du jury alors présidé par l'inénarrable et formidable Jane Birkin, inoubliable rencontre... -retrouvez, en cliquant ici, mon article à ce sujet publié dans le livre des 20 ans du festival- (avec un certain Tom Hollander comme collègue de jury notamment, à qui le festival rendra d'ailleurs hommage cette année) et où je suis retournée à maintes reprises ensuite. J'ai choisi de vous parler de trois hôtels que je connais bien pour y avoir séjourné très souvent ( et en plus d'un autre qui a été entièrement rénové depuis mon lointain dernier séjour et d'un nouvel établissement qui a ouvert cette année) et de quatre restaurants où je retourne également régulièrement. Alors en route pour la splendide cité de Surcouf, d'une part, et pour, d'autre part, de l'autre côté de la Rance, les somptueuses villas Belle Epoque de Dinard qui vous procureront la délicieuse sensation de voyager dans le temps.

    dinard3.jpg

    dinard.jpg

     

    LES HÔTELS

    1. Le Grand hôtel Barrière de Dinard

    grand1.jpg

    Le Grand Hôtel Barrière de Dinard, institution de 150 ans est  situé dans le centre de Dinard, face à Saint-Malo (où vous pouvez vous rendre en navette maritime, l’été), à 2 minutes à pied du centre ville de Dinard. Des hôtels Lucien Barrière, ce 5 étoiles est sans aucun doute le plus discret, mais le charme insidieux de ce lieu qui se découvre progressivement n’en est finalement que plus ravageur et c’est à regrets que vous quitterez cette adresse idéalement située sur la Côte d’Emeraude, face à la mer (la route sépare néanmoins l'hôtel de la mer), un véritable havre de paix, et de tranquillité où séjourner est toujours un plaisir revigorant grâce au cadre, à son jardin face à la baie de la Vicomté, à la vue idyllique et à l’accueil chaleureux.

    di1.jpg

    Le Grand Hôtel Barrière de Dinard, où l’accueil à la réception a toujours été discret et personnalisé, fait partie de ces établissements que je vous recommande tout particulièrement. Vous pourrez ainsi profiter de son restaurant gastronomique, de sa belle piscine intérieure et d’une vue à couper le souffle sur Saint-Malo avec des couleurs changeantes éblouissantes.

    Si vous y séjournez, ne serait-ce qu’une journée ou deux, je vous garantis que vous en repartirez avec une indicible sensation de bien-être. Bien entendu, vous y retrouverez le très copieux petit déjeuner caractéristique des hôtels du Groupe Barrière que vous pourrez déguster face à la mer. 

    jury12.jpg

    Un petit conseil: évitez les chambres au-dessus du bar, bruyantes notamment au moment du Festival du Film Britannique.

    Les chambres rénovées par Jacques Garcia sont chaleureuses et très agréables. Préférez les chambres supérieures, un peu plus grandes.  L'hôtel compte 89 chambres.

    Je vous recommande également vivement le 333 Café (l'hôtel possède deux restaurants dont un gastronomique et le 333 café que je préfère personnellement au premier) dont je vous parle plus bas.

     

    dinard63.jpg

    dinard62.jpg

    dinard64.jpg

     

    dinard91.jpg

     

    Grand Hôtel Barrière de Dinard 46 avenue George V – BP 70143 35801 Dinard France

    Pour contacter l’hôtel:

    Tél: +33 (0)2 99 88 26 26

    Service Réservation: +33(0)970 809 099

    2. Le MGallery Royal Emeraude à Dinard

    emeraude1.jpg

    emeraude2.jpg

    MGallery est une Collection de plus de 70 d’hôtels haut de gamme du groupe Accor.

    Retrouvez, en cliquant ici, mon article sur ma visite du MGallery Balthazar de Rennes et le test de son restaurant. Retrouvez également, en cliquant ici, mon article sur mon séjour à l'hôtel MGallery Les Cures Marines de Trouville.

    emeraude4.jpg

     Chaque hôtel de la Collection MGallery met en scène  une personnalité et une histoire uniques que le voyageur est amené à vivre à travers l’architecture, la décoration et les services. Chaque hôtel s’inspire d’une des trois atmosphères propres à la Collection. Certains, «Heritage», mettent en avant leurs origines historiques et sont des lieux chargés d’Histoire ; d’autres reflètent un univers esthétique, un style, la «Signature» d’une personnalité qui a contribué à leur création ou décoration ; enfin certains, «Serenity», promettent un havre de détente que ce soit à la mer, à la campagne, à la montagne ou à la ville.

    Tous les hôtels MGallery présentent un caractère exceptionnel de par leur emplacement, leur design, leur vision ou leur histoire, dans de grandes destinations internationales d’affaires, comme de tourisme. C'est le cas de celui de Dinard, un 4 étoiles qui est "une invitation au voyage entre Belle époque et modernité". Proche de la plage de l'Écluse, du Casino et de la promenade au Clair de Lune, le Royal Emeraude est le cadre idéal pour un séjour d'affaires ou de tourisme, en tout cas pour éprouver une douce sensation d'ailleurs.

    Les 47 chambres haut de gamme de cet hôtel  (la décoration est vraiment un régal pour les yeux et vous donnera vraiment le sentiment de voyager) évoquent le voyage par leur décor. Chaque étage décline une thématique s'inspirant des paquebots de croisière, de l'atmosphère British India ou de l'univers de l'Orient-Express. Vous pourrez également profiter d'une salle de remise en forme, de massages et d'un hammam ou encore du « Darling », qui fait du goûter un moment privilégié, avec 21 thés à la carte servis avec scones et crème au beurre salé. L'hôtel ne peut pas être mieux situé, les chambres sont de véritables cocons et les petits déjeuners sont copieux et gourmands. Une très bonne adresse à recommander, idéale pour découvrir Dinard et la Côte d'Emeraude!

    emeraude3.jpg

    Adresse : 1 Boulevard Albert 1er, 35800 Dinard
    Téléphone :02 99 46 19 19

    3. L'hôtel Le Nouveau Monde à Saint-Malo

    nouveaumonde.jpg

     

    saintmalo 063.JPG

     

    saintmalo 061.JPG

     

    instagram.jpg

     Cet  hôtel a été inauguré il y a  deux ans. L’Hôtel Le Nouveau Monde est membre de la chaîne HOTELS & PREFERENCE.

    saintmalo 049.JPG

     L'hôtel est là aussi idéalement situé à 15 minutes de marche environ du centre de Saint-Malo.

    saintmalo 019.JPG

     

    L’hôtel a pour thématique les grands hommes liés à la cité corsaire comme Jacques Cartier, Robert Surcouf, Duguay Trouin ou l’écrivain Chateaubriand ayant tous contribué à la légende de Saint-Malo et des découvreurs de nouveaux mondes comme Christophe Colomb ou Marco Polo. En découle une décoration plutôt sobre et élégante, une invitation aux voyages.

    saintmalo 056.JPG

     

    saintmalo 070.JPG

    L’hôtel qui possède 83 chambres, un bar  et un restaurant (qui mérite pour moi sans hésiter l’adjectif gastronomique, je vais y revenir) est séparé du front de mer par la route mais bénéficie d’une vue imprenable (si vous voulez vous aussi en profiter, je vous conseille donc de choisir une chambre vue mer ou vue latérale mer « Echappée mer » comme la mienne, cf photo ci-dessus).

    Evidemment, si vous avez le budget, je vous recommanderais les chambres avec une vue mer frontale (voire une suite avec terrasse panoramique) qui vous permettra d’admirer le paysage, idyllique, aux couleurs si joliment et mélancoliquement lunatiques. Vous pourrez ainsi voir la ville intra muros au loin mais aussi le fort national, le grand jardin, Cézembre, la Conchée (chef d’œuvre des forts de mer édifié par Vauban en 1695), la plate, la grande côtière, et enfin la pointe de la Varde.

    spa6.jpg

    Photo du spa ci-dessus extraite du site officiel de l’hôtel

    L’hôtel dispose donc aussi d’un espace bien-être (au dernier étage) avec deux cabines de soins Spa, une piscine à jets sous-marins réalisée par les Thermes Marins de Saint-Malo, un hammam et solarium exposé plein sud… Il s’agit plus d’un couloir de nage que d’une véritable piscine qui n’en demeure pas moins très agréable et qui a d’ailleurs beaucoup de succès. Le solarium, orienté vers le sud, vous permettra de prendre un bain de soleil en terrasse avec vue sur les bassins du port de Saint-Malo.

     L’Hôtel  vous propose également des journées thalasso découverte au centre de thalassothérapie des Thermes Marins de Saint-Malo, situé seulement à quelques minutes à pied en longeant la mer, sur la digue (assez loin néanmoins, surtout par mauvais temps).

    Hôtel Le Nouveau Monde
    64, Chaussée du Sillon
    35400 Saint-Malo
    Tél. : 02 99 40 40 00

    http://www.hotel-le-nouveau-monde.fr

    http://www.hotelspreference.com/fr/hotel/hotel-spa-le-nou…

    4. Hôtel Novotel Thalassa Dinard

    thalassa.jpg

    Je n'y suis pas allée depuis très longtemps et l'hôtel a été entièrement rénové depuis mon dernier séjour, néanmoins une chose n'a pas changé: l'emplacement et la vue à couper le souffle, raisons pour lesquelles je tenais à vous le recommander. L'hôtel se situe ainsi  aux portes de St Malo et du golf de St-Briac (attention, l'hôtel est assez loin de tout, si vous voulez être dans Dinard ou Saint-Malo, privilégiez les autres adresses ci-dessus) et vous propose un institut de thalasso et spa avec programmes de soins à la semaine, à la journée, une carte variée de modelages-massages mais surtout  une piscine couverte d'eau de mer chaude face à l'océan.

    thalassa2.jpg

    Adresse : 100 Boulevard Hébert, 35400 Saint-Malo
    Téléphone :02 99 40 75 75

    5. NOUVEAU - l'hôtel Castelbrac à Dinard

    Je n'ai pas encore testé cet hôtel mais je tenais à vous en parler puisque c'est le dernier né des hôtels dinardais qui a ouvert cette année., un hôtel 5 étoiles.

    castelbrac7

    Le Castelbrac, nouveau 5 étoiles, devra donc se positionner différemment pour attirer une nouvelle clientèle ou attirer celle des établissements concurrents qui ont l’avantage de compter déjà de nombreux habitués.

    La rénovation des bâtiments, les 25 chambres et suites, les deux restaurants, le bar à cocktails, la salle de soin Thémaé, la piscine (de quoi concurrencer le Grand hôtel Barrière) et son solarium aspirent à faire de ce lieu un véritable « Soul Haven « (refuge de l’âme)  et un établissement breton incontournable.

    Toutes les chambres et suites ont vue sur la vertigineuse Baie du Prieuré et Saint-Malo surplombant la promenade du Clair de Lune et certaines sont même dotées d’une terrasse privative. Un vrai luxe tant cette vue est indéniablement une des plus belles au monde.

    Le propriétaire des lieux, Yann Bucaille, un enfant du pays, a confié la direction générale de l’établissement à Dominick Adrian, professionnel de l’hôtellerie, la décoration intérieure à Sandra Benhamou en collaboration avec Léonie Alma Mason qui ont opté pour un style 1930 avec un twist contemporain et un esprit bord de mer et la  direction de la cuisine au Chef dinannais Julien Hennote.

    castelbrac6

    Cette  bâtisse du XIXème siècle s'est ainsi progressivement transformée en hôtel de luxe à la place de la villa Bric-à-Brac, un domaine  qui s’étend sur 2 800m² et dont la construction commença en 1856 avant de connaître de nombreuses modifications au fil des ans. La villa fut ainsi édifiée par Lyona Faber en 1860. Bric-à-Brac avant d’être revendue en 1873 au colonel Robert William Hamilton, officier anglais de l’armée des Indes qui s’exclama  à la vue de l’agencement de la villa: « Quel bric-à-brac ! ».

     C’est à partir de 1935 qu’elle abrite un laboratoire du Muséum national d’histoire naturelle qui ferme en 1993. En 2010, le Dinardais, Yann Bucaille la rachète. Cet hôtel est donc construit sur le site de l’Aquarium, du laboratoire du commandant Charcot, du Muséum national d’histoire naturelle.

    castelbrac4

     Un cadre idyllique  face à la baie du Prieuré et aux remparts de Saint-Malo,  sur la Promenade du Clair de Lune.

    castelbrac3

    RESTAURANTS

    1. LE 333 Café du Grand Hôtel Barrière

    C'est mon adresse de prédilection pour un déjeuner à Dinard, le 333 Café du Grand Hôtel Barrière d’où vous pourrez jouir d’une vue d'une beauté étourdissante sur Saint-Malo.

    dinard5.jpg

    dinard66.jpg

    dinard65.jpg

    dinard90.jpg

    Pour l'anecdote, Dinard est au passage le cadre de la première nouvelle de mon recueil de 13 nouvelles « Ombres parallèles » intitulée « A l’ombre d’Alfred » ( Editions Numeriklivres). Une scène importante de la nouvelle se déroule ainsi au 333 Café dont voici quelques photos prises lors de mon dernier séjour à Dinard. Le reste de la nouvelle se déroule d’ailleurs en grande partie au Grand Hôtel.

    Le décor du café est inspiré du film « Les Vikings », produit et réalisé en partie à Dinard par Kirk Douglas en 1957.

    kirk.JPG

     

    De 14H30 à 18H, vous pourrez  y prendre votre « Afternoon tea ».

     Le bar 333 est ouvert tous les jours de midi à minuit et est accessible à la clientèle extérieure à l’hôtel.

     Je vous recommande tout particulièrement le « Fish and chips » dont je me suis fait une cure indécente lors de mon dernier séjour…

    L’amabilité comme toujours chez Barrière est au rendez-vous, la qualité des produits également ainsi que le cadre chaleureux, intime, reposant (à noter dans les hôtels Barrière désormais: une très bonne BO).

    Pour en savoir plus: http://www.lucienbarriere.com/fr/hotel-luxe/Dinard-Grand-…

    dinard88.jpg

    dinard89.jpg

    dinard86.jpg

    2. Le restaurant gastronomique "Les 7 mers" de l'hôtel Le Nouveau Monde à Saint-Malo

     

    saintmalo 021.JPG

    saintmalo 051.JPG

    saintmalo 052.JPG

    Le chef Stéphane Haissant (qui a notamment travaillé à La Tour d’Argent) « vous embarque pour un voyage au cœur des sens ». Vous trouverez ainsi des produits du terroir  sublimés par des associations d’épices et de parfums d’ailleurs. 

    Les desserts  du chef pâtissier Pascal Pochon  sont également remarquables. Le restaurant mériterait largement une étoile Michelin. Le service est irréprochable, la vue magnifique et de l’amuse-bouche au dessert en passant par les mignardises, cela a été un ravissement pour les papilles, sans la moindre fausse note.

    Même si vous ne logez pas à l’hôtel et passez par Saint-Malo, allez-y, vous ne le regretterez pas.

    saintmalo 022.JPG

    saintmalo 023.JPG

    saintmalo 024.JPG

    En plat de résistance, j’ai opté pour les aiguillettes de bœuf poêlées au beurre de cèpes et wasabi: un délice! La sauce était une perfection et une subtile alliance rarement égalée (à 36 euros, certes).

    saintmalo 026.JPG

    saintmalo 029.JPG

    En dessert, j’ai craqué pour les « Trois demoiselles en coque de choux glacés à la noisette » signées Pascal Pochon. Là aussi, c’était exquis, gourmand, gourmet.

    saintmalo 096.JPG

     

    Lors d'un deuxième séjour de deux nuits, j’ai opté les deux fois pour le menu « Balade » à 45 euros  avec, les deux fois, en entrée, le « foie gras de canard confit à l’écorce de réglisse ». Délicat, raffiné, parfaitement assaisonné, une vraie belle surprise. Je vous le recommande.

    nouveaumonde16

    En plat, j’ai opté la première fois pour le dos de Saint-Pierre saisi au beurre noisette (remplacé par du bar ce soir-là). Aïe. Pas très appétissant visuellement (de même pour l’agneau choisi par mon acolyte, un peu dommage de trouver les mêmes légumes avec les deux plats, en l’espèce les paimpolais). Poisson sec, manquant de raffinement. Une vraie déception.

    nouveaumonde15

    Le deuxième soir, j’ai opté pour les « noix de st-jacques pochées à l’huile d’olive vierge ». Mangeant régulièrement des st-jacques, je suis très exigeante à ce sujet et là, je dois avouer que c’était réellement délicieux, onctueux, en particulier grâce à la mousseline de topinambour fumée remarquable. Un délice!

    hôtel le nouveau monde 083

    Place enfin au dessert, « la coque de chocolat craquant ». Là encore le raffinement était au rendez-vous. Une cascade de délices rafraîchissante grâce à la glace aux fèves de Tonka. Une réjouissance pour les papilles agrémentée de délicieuses mignardises.

    mer2

    hôtel le nouveau monde 086

    hôtel le nouveau monde 085

     

    Le rapport qualité/prix est plutôt satisfaisant. Comptez environ 120 euros pour 2, boissons comprises. Vous pourrez également opter pour la carte, le menu à 58 euros ou le menu dégustation à 89 euros.

    Si vous ne logez pas à l’hôtel (et évidemment si vous y logez), vous pourrez avoir un aperçu des pâtisseries de Pascal Pochon en allant à « Carré Chocolat »,  la chocolaterie-pâtisserie ouverte par les Thermes Marins de Saint-Malo en Mars 2012, située à seulement quelques pas de l’hôtel le Nouveau Monde.

    saintmalo 071.JPG

    saintmalo 072.JPG

    saintmalo 073.JPG

    3. Crêperie La Licorne et Café de l'Ouest à Saint-Malo

    saintmalo 018.JPG

    saintmalo 015.JPG

    saintmalo 013.JPG

    saintmalo 012.JPG

    saintmalo 011.JPG

    saintmalo 009.JPG

     

    A l’entrée de Saint-Malo, place Chateaubriand, vous trouverez trois établissements de la « Maison Hector »:  le Café de l’Ouest (brasserie), la Licorne (crêperie) et le Lion d’or (brasserie).

     J’ai testé les deux premiers (et même trois fois pour la crêperie) et vous les recommande sans réserves: à La Licorne, les crêpes sont faites avec de la farine et du lait bio et sont sans aucun doute les meilleures qu’il me soit arrivé de déguster en crêperie. Vous y trouverez aussi des plats de viandes et poissons et notamment un exquis saumon bio.

    saintmalo 066.JPG

    saintmalo 067.JPG

     

     Des formules sont également proposées comme celle-ci à 12,10 €:  Galette complète (oeuf, jambon, fromage), Salade Verte, Crêpe Beurre Sucre ou encore le Menu « Maison Hector »:  entrée ou dessert + plat pour 18,50 € ou entrée/plat+dessert pour 22,50 €.

     Au Café de l’Ouest, (qui jouxte la crêperie) l’ambiance est plus brasserie et dans l’un comme dans l’autre, vous pourrez déguster des moules marinières/frites.

    L’accueil est affable, la décoration soignée, les plats sont gourmands. Les endroits idéaux pour passer un bon moment après une bonne promenade et avant de retrouver l’atmosphère chaleureuse de l’hôtel Le Nouveau Monde situé à 15 minutes de marche.

    saintmalo 081.JPG

    saintmalo 082.JPG

    saintmalo 085.JPG

    saintmalo 087.JPG

    saintmalo 088.JPG

     

     Pour en savoir plus : http://www.maisonhector.com/

    Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine à Dinard pour, peut-être, vous faire découvrir de nouvelles adresses bretonnes...

  • Bons plans : une journée idéale à Deauville en 12 étapes

     

    doi9.jpg

    doi.jpg

     

     

    bilan1280.jpg

     

    Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Pourquoi Deauville est MA ville idéale:

    En juillet dernier, un site m’avait demandé quelle serait la ville parfaite sur laquelle j’aurais envie d’écrire une « journée parfaite ». Je n’avais  pas eu à réfléchir bien longtemps. Après avoir assisté au Festival du Cinéma Américain de Deauville vingt années consécutives, de l’ouverture à la clôture, chaque année, quoiqu’il arrive, après une dizaine de festivals du Film Asiatique de Deauville, après avoir fait partie de divers jurys dans ces deux festivals, , après y avoir vécu tant de moments magiques et mémorables, après avoir eu le plaisir que, en Mai dernier, soit publié mon roman se déroulant intégralement à Deauville « Les Orgueilleux » -Editions Numeriklivres- puis mon recueil de nouvelles « Ombres parallèles » dont deux  nouvelles se déroulent à Deauville (avec une photo de couverture prise à Deauville) sans parler du souvenir d’un Noël inoubliable, choisir Deauville relevait de l’évidence car je crois pouvoir dire bien connaître cette charmante petite ville normande et ainsi parler en connaissance de cause (tous ces séjours mis but-à-bout, j’ai dû y passer pas loin d’une année entière). Je n’exagère pas non plus en disant que ma rencontre avec Deauville a été un vrai coup de foudre qui a changé le cours de mon existence… Retour sur cette passion deauvillaise et sur une journée idéale (ma journée idéale) à Deauville en 13 étapes. Le lieu rêvé pour ceux qui n'ont pas encore décidé où passer le réveillon de Noël ou de la Saint-Sylvestre.

    ombrescouv8.jpg

     

    compte10.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Parler d’une journée idéale à Deauville est déjà un pléonasme. Il me semble n’y avoir vécu que des journées idéales. Deauville est une ville à la fois calme et (très) animée (je suis chaque jour impressionnée par les multiples activités qui y sont proposées tout au long de l’année sans parler d’évènements nationaux ou internationaux comme le G8 en 2011 ou la Solitaire du Figaro que Deauville accueillera en 2014 ), idéale autant pour se distraire que pour se reposer. Bien que la connaissant par cœur le charme opère. A chaque fois.

    deauville2011dernier 141.JPG

    2009_0315deauvilleasiacloture0003.JPG

    rt.jpg

    Photos ci-dessus, copyright Sandra Mézière

     Je ne connais pas d’endroits, ou si peu, dont la beauté soit aussi agréablement versatile, dont les couleurs et la luminosité lui procurent une telle hétérogénéité de visages. Oui, Deauville a mille visages. Loin de l’image de 21ème arrondissement de Paris à laquelle on tendrait à la réduire (qu’elle est aussi, certes), ce qui m’y enchante et ensorcelle se situe ailleurs : dans ce sentiment exaltant que procurent sa mélancolie étrangement éclatante et sa nostalgie paradoxalement joyeuse. Mélange finalement harmonieux de discrétion et de tonitruance. Tant de couleurs, de visages, de sentiments que j’éprouve la sensation de la redécouvrir à chaque fois. Bien sûr, je la préfère très tôt le matin, mystérieuse, presque déserte, qui émerge peu à peu des brumes et de l’obscurité nocturnes, dans une âpre luminosité qui se fait de plus en plus évidente, incontestable et enfin éblouissante. Ou le soir, quand le soleil décline et la teinte de couleurs rougeoyantes, d’un ciel incendiaire d’une beauté insaisissable et improbable et que je m’y laisse aller à des rêveries et des espoirs insensés.

    deauville2011dernier 015.JPG

    Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

     A l’image des êtres les plus intéressants, Deauville ne se découvre pas forcément au premier regard mais se mérite et se dévoile récompensant le promeneur de sa beauté incendiaire et ravageuse aux heures les plus solitaires, avec des couleurs aux frontières de l’abstraction, tantôt oniriques, tantôt presque inquiétantes.

    Deauvilleclôture 002.JPG

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

                                                 Une journée idéale en 12 étapes:

     C’est parti pour une journée idéale à Deauville, en 12 étapes, et même un peu plus. Je vous garantis que, dans cette ville particulièrement dynamique, il est impossible de s’ennuyer…ou, à l’inverse, agréable de s’y ennuyer (par choix). Laissez-vous guider!

    1/Promenade matinale sur les planches

    compte7.jpg

    Photos ci-dessus, copyright Sandra Mézière

     Une journée deauvillaise idéale commence toujours pour moi par une promenade sur les planches, de préférence de bonne heure pour voir le soleil s’y lever, pour admirer la myriade de couleurs que prend alors la mer et dont sont alors auréolées les planches, pour admirer le caractère joliment versatile du paysage. Ces planches, je les ai arpentées des milliers de fois, et il me semble que la vue qui s’y donne à voir n’est jamais la même. L’émotion qu’elles me procurent est en revanche toujours au rendez-vous. Un sentiment de bien-être, une paradoxale mélancolie joyeuse. L’endroit idéal pour forger des rêves impossibles qui, peut-être disparaitront confrontés aux lueurs plus criardes de la réalité, mais naitront à nouveau le lendemain lors d’une nouvelle promenade sur ces mêmes planches à la lumière incroyablement changeante. Et puis il y a les cabines qui jalonnent les planches, ornées des noms des acteurs qui ont fréquenté les festivals de Deauville et qui me rappellent aussi tant de souvenirs. Parfois des chevaux galopent sur la plage. Et tout cela semble sorti tout droit d’un doux songe. Quand il ne me semble pas apercevoir la Mustang de Jean-Louis Trintignant immortalisée par Lelouch dans le sublime « Un homme et une femme » ou cette femme avec son chien qui lui a donné l’idée de ce chef d’œuvre qui a reçu tant de récompenses amplement méritées …Douce confusion entre cinéma et réalité.

     

    lelouch.jpg

    Photos ci-dessus, copyright Sandra Mézière 

    2/ Petit-déjeuner au bar du soleil ou chez Dupont

    infos13.jpg

     

     Photos ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Ensuite, pour continuer à profiter du spectacle et pour obéir à des exigences plus prosaïques, je vais   prendre mon petit-déjeuner au Bar du soleil ou chez son jumeau le Bar de la mer, aussi pour continuer à observer ce spectacle de la nature auquel s’ajoutera bientôt celui des déambulations des vacanciers et Deauvillais les plus matinaux. Et j’y rêve que le temps suspende son vol…

    dupont.jpg

    Photo ci-dessus extraite du site officiel du Salon de thé Dupont

    Parfois je peux aussi choisir de prendre le petit-déjeuner chez Dupont « avec un thé » l’incontournable salon de thé du centre de Deauville, avec son intérieur chic et doucement suranné, et sa terrasse face à la statue du Duc de Morny.

    bilan123.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    3/ Quelques brasses dans la piscine olympique ou un match de tennis

    Cela se complique ensuite tant les activités possibles sont nombreuses. Je passe, un peu trop rapidement, sur le marché, toujours très achalandé, vivant et coloré, direction la piscine de la Thalasso, piscine olympique (50 mètres) s’il vous plait ! Piscine d’eau de mer chauffée à 28°C qui plus est. Entièrement rénovée en 2006, cette piscine est un havre de paix qui me permet de faire de longues brasses sans être dérangée tout en profitant de la belle lumière normande qui perce à travers les baies vitrées. Des cours d’aquagym y sont également proposés. Je peux aussi me laisser tenter un tennis sur un des nombreux courts de Deauville.

    4/ Une virée shopping dans le centre

    compte162.jpg

    Deauvilleclôture 006.JPG

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Ce n’est pas pour rien que Deauville est surnommé le 21ème arrondissement de Paris. Dans quelques mètres carrés, vous retrouverez toutes les marques les plus prestigieuses présentes avenue Montaigne ou à Saint-Germain-des-Prés. Même si vos moyens ne vous permettent pas d’y faire des achats, vous ne pourrez pas ne pas admirer les splendides vitrines de Chez Ralph Lauren ou de chez Hermès ou des autres boutiques de l’impeccable et resplendissante rue du Casino, aussi impeccable que les allers d’un célèbre parc d’attraction auquel l’aspect irréel et réconfortant de Deauville me fait souvent songer. Un petit tour au Printemps (qui n’a rien d’un grand magasin impersonnel mais qui s’apparente plutôt à une grande et belle boutique en style normand)  ou dans la magnifique boutique Gant sont également des rituels incontournables. Un peu plus loin,  place Morny, vous trouverez aussi des marques plus économiques comme « Petit Bateau ». Vous y trouverez aussi de belles boutiques de décoration avec des articles à tous les prix.

    5/ Le déjeuner : un choix cornélien

    flambee.jpg

                            Photo ci-dessus, du restaurant La Flambée

    Les choses se compliquent encore avec le déjeuner tant les choix sont multiples et cornéliens ! Un séjour deauvillais ne serait pas pour moi un séjour digne de ce nom sans un passage au restaurant « La Flambée », pour de délicieuses grillades dans un cadre agréable et une salle spacieuse récemment rénovée. L’accueil, pour ne rien gâcher, est particulièrement affable.

    Si vous avez envie d’un repas plus économique, il y a également l’incontournable pizzeria Barbara de l’étage de laquelle vous surplomberez le centre de Deauville.

     deauville2011dernier 093.JPGinfos19.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Bien entendu, je ne peux pas ne pas vous conseiller l’incontournable brasserie Miocque, pour ses délicieuses entrecôtes, ses tagliatelles au saumon, son impayable et pittoresque patron et son ambiance qui est un savoureux mélange entre un dessin de Kiraz, un film d’Audiard et un film de Claude Sautet (oui, étrange mélange, j’en conviens). Les murs sont ornés des photos du patron avec tous ses célèbres habitués, mais ne soyez pas impressionnés ou découragés par cette décoration ostentatoire…ni par les inscriptions « réservé » sur toutes les tables. La clientèle y est choisie avec parcimonie, alors pour éviter d’être refoulé (c’st TOUJOURS complet le week end), si vous ne faites pas partie des habitués, je vous conseille de réserver mais chut, je ne vous ai rien dit… La nourriture est réellement bonne et fraîche, et je n’ai jamais été déçue.

    drakkar.jpg

    Photo ci-dessus, extraite du site officiel du restaurant Le Drakkar

    Juste à côté de chez Miocque, vous trouverez une autre brasserie, « Le Drakkar », fort recommandable également avec une très belle carte de plats traditionnels, moins chers que Chez Miocque.

    Je peux aussi choisir de retourner déjeuner sur les planches, au Bar du soleil ou au Bar de la mer (néanmoins bondés les jours de grand beau temps, en week end ou pendant les vacances ou festivals) ou au Ciro’s pour un repas plus gastronomique.

     Si c’est le week end, pour me faire plaisir je peux aussi profiter du célèbre Brunch de l’hôtel Normandy qui vaut réellement le détour pour son buffet pantagruélique. La mythologie du lieu vous enveloppera d’un chaleureux bien être. Je vous conseille de réserver longtemps à l’avance.

    6/Flânerie à la librairie « Jusqu’aux lueurs de l’aube »

    librairie.jpg

    Vient ensuite l’heure de nourritures plus intellectuelles avec un autre rituel : le petit tour à la librairie du 88 rue Eugène Colas, ouverte 7 jours sur 7 ! Vous y trouverez aussi bien les derniers romans que de nombreux livres de poche ou une multitude de magazines (sur lesquelles vous constaterez d’ailleurs que Deauville est souvent à l’honneur). Il n’est pas rare que je passe beaucoup de temps à y flâner.  Je craque en général pour un nouveau roman, un livre de poche et ne manque jamais d’y acheter Ouest-France et le Pays d’Auge pour me tenir informée des actualités locales.

    7/Déambulations et/ou farniente sur la plage

    deauville12011 018.JPG

    deauvilleplanchesontact 1910.JPG

     

     Photos ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Comme « quand on aime on ne compte pas », rien n’empêche une nouvelle promenade en bord de mer à laquelle je ne résiste d’ailleurs pas en général, cette fois sur la plage, très large, propre et agréable en  la terminant par un peu de farniente à l’abri des célèbres cabines et parasols multicolores, par jours de beau temps.

    compte41.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    8/Promenade aux « frontières » de Deauville

    deauvilleplanchesontact 1890.JPG

    deauvilleasia131 013.JPG

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    L’après-midi s’achève en général par une nouvelle promenade cette fois jusqu’aux « frontières » de Deauville séparée de Trouville par la Touques de l’autre côté de laquelle je m’aventure parfois avec délice.

    9/ Une glace chez un des glaciers du centre ou un tea time dans les salons du Normandy

    C’est ensuite l’heure de se rafraichir ou de se retrouver dans une atmosphère chaleureuse et intemporelle, selon les saisons. En été, je choisirais plutôt d’aller chez Häagen-Dazs, dont l’étage surplombe la rue Eugène Colas et dont le choix de glaces satisfera les grands et les petits. Plus loin, vous trouverez également Amorino et l’incontournable Martine Lambert.

     Je pourrais aussi choisir la place Morny (équivalent deauvillais de la place Saint-Germain et de la place Victor Hugo à Paris…) pour le charmant salon de thé « Dupont » précité et pour le célèbre café de Paris ou le Morny’s Café.

    morny3.jpg

    Photo ci-dessus extraite de la page Facebook officielle du Morny’s café

     En hiver, je choisirais plutôt le tea time de l’hôtel Normandy, a fortiori lorsque le pianiste y officie et vous transporte dans un ailleurs délicieux. Je vous recommande l’ »afternoon tea » (deux pâtisseries et une boisson, dehors sur la terrasse ou dans les salons). Un régal dans un cadre enchanteur et hors du temps.

    deauvilleplanchesontact 1798.JPG

    Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière (tea time du Normandy)

    10/ Profiter des multiples festivals, activités et évènements

     

     

     

     

    P1090965.JPG

    P1090972.JPG

    P1090971.JPG

    P1090968.JPG

    999470_10151885546940820_483782938_n.jpg

     

     

    deauville20123.jpg

    compte23.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    cid4.jpg

    Ci-dessus, photo du CID issue du site officiel de l’office de tourisme de Deauville

    Tout dépend de la date du séjour, mais rares sont les périodes auxquelles il n’y aura pas d’évènements à Deauville.  Si j’y suis en période de festivals, ce programme sera modifié et entièrement rythmé par les séances et conférences de presse. Deauville bénéficie ainsi d’une salle somptueuse (et moi qui ai parcouru beaucoup de festivals je peux vous garantir n’en avoir jamais vu de semblable) ; le CID ( Centre International de Deauville). Bien sûr, vous connaissez tous les deux évènements majeurs deauvillais que sont le Festival du Cinéma Américain de Deauville et son Festival du Film Asiatique.

    golf3.jpg

    Ci-dessus le Golf de Deauville, photo issue de son site officiel

    deauv9.jpg

    Ci-dessus, photo de l’hippodrome de Deauville issue du site Wikipedia

     Il en existe pourtant beaucoup d’autres que je vous recommande tout autant : Planche(s) contact, un très bel évènement consacré à la photographie, le festival Livres et Musiques, le Festival de Pâques, les Deauville Green Awards  et bien sûr les ventes de Yearlings et courses hippiques sans oublier le célèbre golf (et le moins célèbre mini-golf dans le centre de Deauville). De nombreux spectacles sont aussi donnés au casino. De quoi agrémenter vos journées et soirées.

    deauvilleplanchesontact 1796.JPG

    deauvilleplanchesontact 1816.JPG

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    11/ Jouer au casino

    casino.jpg

    Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Puisque du casino il est question, viendra justement l’heure d’y faire un petit tour et de profiter de ses jeux de tables, machines à sous, poker, spectacles, discothèques, bars, restaurants ou de sa terrasse qui offre une vue majestueuse sur la mer.

    11/ Dîner dans un restaurant étoilé

    infos1.jpg

    infos3.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Pour le dîner, s’il vous reste encore quelques euros après votre passage au casino, je vous propose « L’Etrier », le délicieux restaurant étoilé de l’hôtel Royal, la meilleure adresse gastronomique de Deauville. Si votre budget est plus limité, vous pourrez aussi opter pour « Le Brummel », restaurant  du Casino avec une très agréable cuisine et aussi une agréable terrasse en été (cuisine de qualité, bon rapport qualité prix)

    12/ Fin de soirée en musique…

    Côté bars, je vous recommande « le Brok café », pour son atmosphère intimiste, sa musique salsa et bien sûr les bars des hôtels Royal et  Normandy ainsi que le très agréable bar du casino,  nouvelle adresse à la mode, le  Sofa bar, avec une vue plongeante sur Deauville depuis la terrasse (DJs le week end).

    sofa2.jpg

    Photo du Sofa Bar

    Pour les discothèques, ce sera bien sûr l’indétrônable « Regine’s » devenu « Brummel » (sous le casino).

    Et/ou…par le coucher de soleil sur les planches

    deauville, cinéma, film, festival, Asie

    deauvilleplanchesontact 1850.JPGdeaud.jpg

     Photo ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Pour ma part, j’aurais plutôt tendance à opter pour le coucher de soleil sur les planches qui vous offrira une toute autre musique, silencieuse mais au moins aussi envoûtante…

    13/ Une nuit à Deauville

     

    Pour achever cette journée idéale et la prolonger un peu, rien de mieux que de passer la nuit à Deauville.

    Loin devant figurent les hôtels du Groupe Barrière avec une préférence pour le Normandy et le Royal, 5 étoiles, situés en plein centre de Deauville (le Groupe possède un troisième hôtel, l'hôtel du Golf- 4 étoiles- situé à l'extérieur de Deauville, moins pratique pour les festivaliers mais très agréable pour les golfeurs).

    golf2.jpg

    Je vous recommande :

    face 31.jpg
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal

    -L'hôtel Royal  (5 étoiles luxe désormais) 

    Je vous le recommande pour :

    -sa situation (en plein centre de Deauville), non loin du casino avec de magnifiques vues sur la mer

     -sa grande piscine extérieure très agréable (transats payants néanmoins)

    - son restaurant étoilé  "L'Etrier" (que je vous recommande vraiment, même si vous logez ailleurs, à mon avis le meilleur restaurant de Deauville)

    - son cadre réellement "royal"

    - son bar de l'Etrier très prisé des stars américaines pendant le festival (les acteurs américains sont en général logés à l'hôtel Royal alors que les membres du jury sont au Normandy)

    - pour son service irréprochable, à mon avis meilleur que celui du Normandy où séjournent désormais de nombreux congressistes .

    -pour ses salons somptueux où vous pourrez prendre une consommation l'après-midi

    - Cet hôtel est membre des Leading Hotels of The World.

    infos9.jpg

     

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal  (chambre non rénovée)

    infos10.jpg

     

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal (chambre non rénovée)
     
    royal99.jpg
    Ci-dessus, photo du site officiel Barrière, chambre rénovée plus recommandée

    infos2.jpg

     

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal, vue de ma chambre

    Mon conseil: si vous avez les moyens, choisissez cet hôtel mais demandez une chambre vue mer et assurez-vous qu'elle a bien été rénovée (certaines chambres ne l'ont pas été et sont assez archaïques, voir mes photos ci-dessus).

    Deauvilledernierjour 001.JPG
    Deauvilledernierjour 009.JPG
    Deauvilledernierjour 010.JPG
     
     
    Deauvilledernierjour 024.JPG
    Deauvilleclôture 013.JPG
     

    infos7.jpg

    infos15.jpg  

    Ci-dessus photos Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Normandy

    -L'hôtel Normandy ( 5 étoiles), le plus mythique. A choisir pour:

    - sa situation (en plein centre, le plus proche du CID, avec un souterrain qui mène directement au casino qui lui-même possède un souterrain qui mène directement au CID,  accès au souterrain uniquement avec votre carte de l'hôtel)

    -pour son spa

    - parce que c'est un lieu mythique empreint d'une douce et belle mélancolie

    - pour son bar très cosy et son pianiste le week end (qui travaille également au Ritz )

    - pour son restaurant "La Belle Epoque" et ses soufflés exquis

    - pour ses petits déjeuners impériaux (ah, les grauffres, les crêpes et les macarons au petit-déjeuner! même si plus récemment ces derniers avaient disparu)

    -pour son brunch du dimanche (toujours ou presque complet, réservez longtemps à l'avance, a fortiori pendant le festival)

    - pour ses "afternoon tea" (deux pâtisseries et une boisson, dehors sur la terrasse ou dans les salons)

    - pour sa  terrasse côté mer

    -pour ses chambres décorées de toile de Jouy

    infos22.jpg 

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Normandy (chambre avec toile de Jouy)

    - pour son service...même si celui-ci est à mon avis supérieur au Royal et même si l'hôtel Normandy tend à privilégier de plus en plus les groupes (nécessaires à la survie financière de l'établissement) aux particuliers et même si le service s'en ressent parfois  (expérience d'une chambre où, en refermant la porte, un nuage -sans exagérer, malheureusement- de poussière a volé dans la chambre...provenant du haut de l'armoire recouverte d'une très épaisse couche de poussière...et sans excuses de l'établissement suite à cet incident signalé).

    -parce que c'est là que fut tourné "Un homme et une femme" de Claude Lelouch, le film dont Deauville est indissociable désormais.

    Attention: en période de festival, les tarifs passent en saison évènementielle (plus élevés qu'en haute saison et sur demande).

    Malgré ses (quelques) défauts, j'aime profondément cet endroit, l'âme de Deauville... et l'atmosphère d'un après-midi avec un afternoon tea au son du piano est pour moi incomparable (et d'ailleurs très prisée des festivaliers célèbres ou inconnus).

     

    Si le groupe Barrière est prépondérant à Deauville, les adresses hôtelières ne manquent pas avec de nombreuses nouvelles adresses ces dernières années, avec notamment:

    -La Closerie hôtel et résidence(4 étoiles) : très cher pour les services proposés, pour des chambres parfois tès petites, un endroit très impersonnel, et un personnel pas toujours très aimable pour un lieu de surcroît plus éloigné du centre et de la plage . Possède une piscine intérieure.

     

    closerie.jpg

    -La Villa Gardénia: à la fois hôtel (3 étoiles) et résidence (4 étoiles): beaux appartements, certains avec vue sur mer, mais les services laissent aussi parfois à désirer et les prix deviennent assez exorbitants pour les prestations proposées. Lors de mon dernier séjour, l'ascenseur ne fonctionnait pas (sympathique quand on est, comme moi, au 5ème étage), internet non plus dans la chambre alors qu'on me l'avait garanti lors de ma réservation (d'ailleurs l'établissement ne propose toujours pas le wifi dans les chambres mais uniquement dans le hall), et la propreté dans la chambre laissait à désirer avec des odeurs particulièrement nauséabondes en provenance de la salle de bain. Le plus proche du CID avec Le Royal et le Normandy.  Possède une piscine intérieure (une souris y a été trouvée lors de mon dernier séjour...).

    gardenia2.jpg

    Deux nouveaux hôtels se sont également ouverts ces deux dernières années: "l'Almoria" (un 3 étoiles situé avenue de la République, là aussi assez cher pour un 3 étoiles un peu éloigné, mêmes propriétaires que le Trophée, décoration très sympathique). Mêmes propriétaires également qu'à l'Augeval (un peu plus éloigné, à côté de l'hippodrome, 1ère photo ci-dessous).

    augeval.jpg

    almoria.jpg

     et "81 l'hôtel", (également un 3 étoiles) grande maison bourgeoise à la décoration soignée, située à proximité de l'hippodrome.

    81.jpg

    Dans un style similaire, vous pourrez également opter pour la villa Joséphine, très belle demeure (3étoiles) de style normand.

    villajosephine.jpg

    Côté institutions deauvillaises, 3 étoiles, vous trouverez également l"hôtel "Le Trophée", le premier où j'ai séjourné.  Egalement un peu cher pour les services proposés . La balnéothérapie est un peu vieillissante dans certaines chambres, certaines salles de bain ont été joliment refaîtes. L'accueil est néanmoins très cordial, clientèle d'habitués et l'endroit, en style normand, ne manque pas de charme.

     L'hôtel possède une petite piscine extérieure et se situe en plein centre face au Normandy (emplacement idéal). L'hôtel possède aussi des studios et appartements situés juste en face, tout neufs (résidence La Loggia).

    trophée.jpg

    Pour être en plein centre et pour un moindre coût, vous avez également l'hôtel "Hélios", les aménagements sont plutôt spartiates et démodés, et les petits déjeuners là aussi rudimentaires, mais le personnel est aimable et l'hôtel très bien situé. Fonctionnement aléatoire du wifi dans les chambres.

    helios.jpg

    Outre les hôtels du Groupe Lucien Barrière, vous pourrez choisir d'autres hôtels de chaîne comme un Mercure (le Yacht Club, décoration sympathique) et un Ibis aux portes de Trouville,  mais encore à Deauville.

    mercuredeauville.jpg

    ibis.jpg

     -Vous pourrez  également opter pour la résidence Maeva Le Castel Normand en plein centre de Deauville. Les studios et appartements viennent d'être rénovés et l'emplacement est là aussi idéal, en plein centre.

    castel1.jpg

    castel2.jpg

    Restent de petits établissements comme Le Polo, Le Patio, Le Continental...plus spartiates mais moins onéreux (quoique...100 euros la chambre au Continental pendant le festival, cela me semble un peu cher pour un 2 étoiles un peu éloigné du centre et sans prestations particulières).

    continental.jpg

    Si vous avez les moyens, préférez les hôtels du Groupe Barrière, certes très chers en période de festivals, mais avec un prix justifié par les prestations proposées (pour des prix plus avantageux, réservez tôt, les ventes flash ne fonctionnant évidemment pas pendant le festival) contrairement à la majorité des 3 étoiles de Deauville qui pratiquent des prix que ne justifient ni l'accueil, ni les prestations, tout juste (et pas toujours) l'emplacement. Si vpus préfèrez une résidence, choisissez le Castel Normand (bon rapport qualité prix). Si vous cherchez des prix plus attractifs et que vous avez un moyen de transport, éloignez-vous un peu de Deauville.

                                  —————————————————————————–

    Je ne vous surprendrai pas si je vous dis que je songe de plus en plus sérieusement à y vivre à temps plein pour « 365 journées idéales », a fortiori avec ce projet qui transformera prochainement Deauville. La presqu’île de la Touques est en effet LE  projet phare de Deauville qui consiste en la réhabilitation totale d’un quartier ancien mais stratégique situé entre les ports de Deauville et Trouville. Vous y trouverez logements, commerces, entreprises, et structures d’accueil d’événementiels. S’y trouvera également le Pôle des Futurs, dédié à un pôle d’enseignement supérieur. Preuve que Deauville ne s’endort pas sur ses lauriers et ne cesse d’innover et de se renouveler pour que chaque journée là-bas continue, et plus que jamais, à être une journée idéale.

    Cet article a été écrit à la demande et pour le guide « 100 villes dans lesquelles réaliser un échange de maison avant de mourir » et réécrit en ce mois de décembre 2013.

    ferrera 040.JPG

    deauville7.jpg

     deauvilleplanchesontact 1902.JPG

    Photos ci-dessus, copyright Sandra Mézière

    Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de la ville de Deauville: http://www.deauville.fr  . Retrouvez également Deauville sur Facebook et sur twitter.

     

  • L'hôtel Monte-Carlo Bay à Monaco à partir de 240 euros en chambre vue mer: le bon plan du jour

    bay.jpg

    Voilà un bon plan dont je ne pouvais pas ne pas vous parler tant je vous ai vanté souvent ici ce magnifique établissement -retrouvez mon article complet suite à mon séjour de 2010 au sujet du Monte-Carlo Bay plus bas dans cet article- (que je mets dans mes 4 établissements favoris tous lieux confondus avec le George V à Paris, l'hôtel Bareiss en Allemagne, le Royal Thalasso Barrière à La Baule).

    En effet, le Monte-Carlo Bay propose actuellement un formidable forfait "Expérience vue mer" à partir de 240 euros comprenant:

    - L’hébergement en chambre double vue mer,
    - Le petit-déjeuner buffet par personne par jour servi au restaurant de l hôtel (le service en chambre est en supplément),
    - Le départ tardif jusqu’à 15H ou « late heck-out » accordé selon disponibilités,
    - La Carte Cercle Monte-Carlo, exclusive aux clients du Resort Monte-Carlo S.B.M., est un passeport pour tous les établissements de la Société des Bains de Mer. Elle offre à ses détenteurs :

    • l’accès gratuit au Casino de Monte-Carlo,
    • l’accès gratuit aux navettes dans le Resort,
    • 50% de réduction au Monte-Carlo Country Club (hors Tennis Masters),
    • 50% de réduction au Monte-Carlo Golf Club,
    • les clients du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort ont accès gratuitement au lagon à fond de sable ainsi qu à la piscine du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort.

     

    Offre valable entre le 6 octobre et le 4 novembre durant les week-ends suivants:
    – samedi 6 et dimanche 7 octobre
    – vendredi 19 et samedi 20 octobre
    – vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 octobre
    – week-end de la Toussaint : entre le jeudi 1er novembre et le dimanche 4 novembre (inclus)

     

    Pour toute question ou demande particulière, vous pouvez contacter directement le département réservation par email : resort@sbm.mc
    ou par téléphone au 00377 98 06 25 25.

    Retrouvez également ces informations sur le site internet de la Société des Bains de Mer, ici.

    LE MONTE-CARLO BAY: L'ADRESSE IDEALE POUR SEJOURNER A MONACO (Article de 2010)

     
    Monaco2010 109.JPG
    Monaco2010 110.JPG
    Ci-dessus: vues des chambres vue mer
     
    Monaco2010 081.JPG
    Ci-dessus et ci-dessous, l'entrée de l'hôtel
     
    Monaco2010 094.JPG

    bay.jpgAvant de vous donner toutes les astuces pour profiter au maximum de votre séjour monégasque et avant de vous donner d'autres adresses d'hôtels et restaurants à Monaco, arrêtons-nous d'abord un instant sur le dernier né de la Société des Bains de Mer (SBM pour les habitués): le Monte-Carlo Bay Hôtel et resort. L'hôtel a en effet ouvert en octobre 2005.

    Si c'est au Fairmont que j'avais séjourné lors de mon précédent séjour monégasque (alors invitée dans l'hôtel en question par et pour le Forum International Cinéma et Littérature de Monaco)-je vous parlerai ultérieurement de cet hôtel- c'est donc cette fois dans ce resort composé notamment de 4 hectares de jardins posés sur l'eau que j'ai séjourné. Pour l'anecdote, sachez que c'est là qu'a été tourné le film "L'Arnacoeur" de Pascal Chaumeil avec Vanessa Paradis et Romain Duris. Vous pourrez d'ailleurs aisément reconnaître les lieux largement montrés dans le film en question.

    Malgré ses dimensions hollywoodiennes, ce qui marque d'abord, c'est la qualité de l'accueil aussi chaleureux que vous arriviez en Ferrari ou en twingo (quoique je n'ai essayé ni l'une ni l'autre et quoique, aussi, les secondes y soient beaucoup plus rares que les premières).

    Je redoutais une décoration clinquante voire kitsch mais la décoration reste raffinée malgré le gigantisme du lieu qui vous transporte réellement ailleurs notamment avec son lagon à fond de sable (unique en Europe!) avec cascades et jacuzzis vraiment impressionnant mais aussi avec son immense piscine intérieure chauffée ou son restaurant avec palmeraie intérieure "L'Orange verte".

    Monaco2010 111.JPG
    Ci-dessus: vue sur le lagon depuis la chambre vue mer

    334 chambres et 22 suites, spa "Cinq mondes", piscine intérieure et extérieure chauffées, cours de yoga, fitness, 4 restaurants (deux dans l'hôtel et deux dans le jardin dont un Ducasse qui ne fonctionne néanmoins que de mai à septembre), casinos, salle de spectacles, night club, boutiques, salon de coiffure, sports nautiques: rien ne manque pour un séjour dédié à la détente et aux loisirs.

    Monaco2010 099.JPG
    Ci-dessus: la boutique du hall vue du restaurant "L'Orange verte"

    Véritable havre de paix et de loisirs donc, à la décoration soignée, aux activités multiples et à la cuisine de grande qualité, le tout dans un cadre exceptionnel avec une vue magnifique sur Monaco et à deux pas du centre.

    Les atouts: les chambres vues sur mer de 35m2 très agréables avec écrans géants et très belles terrasses avec vues imprenables sur le resort et Monaco, le lagon à fond de sable, la piscine intérieure (rares sont les piscines intérieures de cette dimension) qui ouvre également sur une partie extérieure chauffée, le restaurant l'Orange verte avec son cadre exotique, le spa "Cinq mondes", l'amabilitié réellement remarquable, l'emplacement qui permet d'aller dans le centre de Monaco à pied, la carte d'or sbm réservée aux clients des hôtels de la Société des Bains de Mer qui donne droit à de nombreux avantages et notamment à la navette gratuite qui permet d'aller dans le centre et dans les autres hôtels du groupe (Hôtel de Paris, Hermitage, Monte-Carlo Beach). A noter également: l'arrêt de bus juste en face de l'hôtel qui déssert tout Monaco et aussi Fontvieille.

    Monaco2010 068.JPG
    Ci-dessus, la terrasse de la chambre vue mer avec vue imprenable sur Monte-Carlo
    Monaco2010 033.JPG
    Ci-dessus: vue depuis une chambre vue mer
    Monaco2010 115.JPG
    Monaco2010 095.JPG
    Monaco2010 100.JPG
    Photos ci-dessus: le restaurant "L'Orange verte"
    Monaco2010 084.JPG
    Ci-dessus: la carte d'or SBM et ses nombreux avantages
    Monaco2010 083.JPG

    Les inconvénients: Si cet hôtel est largement au-dessus de la moyenne et à la hauteur de sa classification, néanmoins quelques petits points négatifs sont à signaler. Le service en chambre n'est pas irréprochable (mais vraiment si on veut pinailler avec par exemple l'absence de chocolat sur l'oreiller le soir). Le jour de Pâques, en raison d'une forte affluence et d'une météo nuageuse, la salle de petit-déjeuner était trop petite pour contenir toute la clientèle dont une partie s'est retrouvée dans une salle de réunion aménagée en salle de petit-déjeuner pour l'occasion. Le prix d'internet -wifi dans les chambres- (20 euros la journée ou 10 euros l'heure, à quand la gratuité d'internet dans tous les hôtels?). Toutes les activités du resort ne fonctionnent dans leur intégralité que de mai à septembre (comme le lagon à fond de sable, les sports nautiques, le restaurant Ducasse...), ce qui est aussi une bonne occasion d'y retourner.

    Monaco2010 093.JPG
    Ci-dessus: l'entrée du sporting attenant à l'hôtel

    Bilan: A nouveau une adresse que je vous recommande vivement que vous soyez seuls, en couple ou en famille. Un lieu réellement unique où règne le bien-être auquel contribue largement le cadre d'exception. Un lieu dont on part avec l'envie (finalement assez rare) d'y retourner.

    Tarifs: à partir de 320 euros pour une chambre supérieure vue ville et de 430 euros pour une vue mer (en basse saison) mais l'hôtel propose régulièrement des forfaits (sur son site internet) à des tarifs plus avantageux (cependant probablement pas en haute saison).

    Site internet de l'hôtel.

    QUELQUES AUTRES BONNES ADRESSES A MONACO

     

    Monaco2010 049.JPG

     

     

    Monaco2010 034.JPG

     

    Monaco2010 041.JPG
    Monaco2010 059.JPG

     

    J'ai également eu l'occasion de tester l'hôtel Fairmont auquel j'étais invitée pour le Forum International Cinéma et Littérature, célèbre puisque le Grand Prix passe juste en-dessous. L'hôtel bénéficie d'une situation exceptionnelle à la fois sur la mer et dans les jardins du Casino. L'amabilité est remarquable et les chambres (du moins celle que j'avais) grandes et joliment décorées. Je vous recommande également le restaurant de l'hôtel Horizon Deck (plus abordable que l'Argentin Grill) et qui donne directement sur la mer avec une vue imprenable sur Monaco.

     

    Monaco2010 103.JPG

     

    Monaco2010 076.JPG
    fairmont.jpg

     

    Les adresses luxueuses ne manquent pas à Monaco : Hôtel Hermitage (membre de la société des Bains de Mer), Hôtel de Paris (Membre de la Société des Bains de Mer) , Hôtel Métropole, trois hôtels dont j'ai eu la chance de tester les restaurants lors du Forum International, y compris le célèvre Louis XV mais auxquels je continue à préférer le Monte-Carlo Bay. Ces trois hôtels sont membres de la chaîne Leading hotels of the world.

     

    mc1.jpg

     

    La carte d'or de la Société des Bains de Mer qui donne droit à de nombreux avantages dans les hôtels du groupe: navette...

     

    Monaco2010 084.JPG

     

    Si vous voulez déjeuner dans une bonne brasserie, l'incontournable reste le Café de Paris avec ambiance et cuisine de qualité garantie, (en grève lors de mon dernier séjour ! )avec vue imprenable sur le va-et-vient incessant, véritable spectacle fitzgeraldien de la place du Casino. L'endroit reste relativement abordable pour le lieu.

     

    mc2.jpg

     

    Côté brasserie, je vous recommande également le Bistroquet (néanmoins au moins aussi cher et de qualité moindre que le Café de Paris).

     

    Si vous recherchez une adresse un peu moins chère et moins luxueuse, je vous recommanderais le Novotel, tout neuf et situé en plein centre ou le Colombus à Fontvieille.

     

    colombus.jpg

     

    Enfin, je vous déconseille fortement le Méridien extrêmement cher pour les prestations proposées, encastré et qui nécessiterait une modernisation.

     

    méridien.jpg

     

    Monaco2010 045.JPG

     

     
     
    Monaco2010 053.JPG
    monac.jpg
    Monaco2010 054.JPG
    Monaco2010 055.JPG
    Monaco2010 058.JPG
    Monaco2010 060.JPG
    Monaco2010 062.JPG
    Monaco2010 065.JPG
    Monaco2010 066.JPG
    Monaco2010 072.JPG
    Monaco2010 073.JPG
    Monaco2010 078.JPG
     
    Monaco2010 074.JPG
     
    A l'exception des photos de l'hôtel Colombus et Mérien, toutes ces photos sont la propriété de inthemoodforluxe.com .

    Toutes les photos de cet article ont été prises par inthemoodforluxe à l'exception de la vignette.ONTE-CARLO BAY : l'adresse idéale pour séjourner à Monaco

     

  • Gros plan sur Thalassoline, LE site pour trouver les meilleures destinations Thalasso et spa en France et à l'étranger

    thalassoline1.jpg

     Je vous parle souvent ici d'hôtels incluant un spa ou une thalassothérapie, un élément aujourd'hui quasiment incontournable pour un hôtel de luxe digne de ce nom. Afin d'en découvrir de nouveaux ou de découvrir les nouvelles actualités des établissements que je connais, je me rends ainsi chaque année au Salon des Thermalies au Caroussel du Louvre (retrouvez ici mon article sur l'édition 2012).

     Chaque année, force est de constater qu'un grand nombre de tours operateurs ne connaissent pas les établissements qu'ils proposent et que, comme gage de qualité, ils se contentent du nombre d'étoiles attribuées à un établissement.

    Je vous ai parlé ici d'établissements surévalués comme le Saint-Nicolas Bay en Crète pour lesquels les 5 étoiles ne veulent rien dire (sachant, par exemple, que cet établissement compte le même nombre d'étoiles qu'un hôtel comme "The Residence" à Tunis).

     

    thermalies2.jpg

    C'est justement une photo de ce dernier hôtel qui avait attiré mon attention sur le stand de Thalassoline qui le proposait (la perfection rarement égalée si ce n'est peut-être à l'hôtel Bareiss en forêt noire -dont je vous ai également récemment parlé ici-, en matière de service.)

    residence1.jpg

    J'y avais aussi remarqué des photos des établissements de la chaîne Delphina en Sardaigne, comme le Capo d'Orso (photo, ci-dessous) que l'on ne trouve pas partout.

    capodorso.jpg

    L'accueil sur le stand Thalassoline des Thermalies avait été particulièrement aimable, et les renseignements avaient été particulièrement précis et documentés;  j'ai ainsi constaté que les vendeurs connaissaient bien les établissements proposés sur le site, c'est la raison pour laquelle j'ai décidé aujourd'hui de mettre ce site en lumière.

    Le site appartenant au groupe Tourea a été créé il y a 10 ans par des spécialistes de la thalasso qui savent donc ce dont ils parlent (ce qui n'est pas une évidence, par exemple, au salon du tourisme, les représentants d'Héliades connaissaient très mal leurs établissements). Le centre d'appel est d'ailleurs situé en France (près de Toulouse), ce qui est également loin d'être le cas partout. Un autre avantage est que ce site est indépendant et donc ne cherchera pas à vous vendre un hôtel en particulier à tout prix mais vous conseillera sur celui qui sera le plus adapté à vos besoins.

    Le site propose des établissements dans plus de trente pays mais aussi de nombreux choix en France, pays roi de la Thalassothérapie. Actuellement, le site met une région que je connais bien à l'honneur, à savoir la Bretagne. Vous trouverez des établissements de tous types avec, à chaque fois, une fiche détaillée. J'avoue même en avoir découvert certains en parcourant le dossier.

    Vous pouvez aussi faire une recherche plus ou moins précise. Pour ma part, j'ai coché "Thalassothérapie", "anti-stress", "4 et 5 étoiles" et "gastronomie". Le site me propose "le Castel Clara" à Belle île ou "le Grand hôtel des Termes" à Saint-Malo. Connaissant déjà le second, j'opterais donc pour le premier. Le site me propose de nombreux forfaits et tarifs et, notamment, celui, très avantageux, de 2 jours une nuit avec une cure Thalasso découverte à 200 euros. Comme pour chaque établissement, l'hôtel est présenté par une fiche détaillée comprenant également l'avis de Thalassoline.

    thalassoline3.jpg

    thalassoline4.jpg

    castelclara2.jpg

    castelclara.jpg

     

    Je choisis ensuite une autre destination que je connais bien, à savoir le Grèce, et je remarque avec plaisir que les établissements proposés dans ce pays ne sont pas ceux les plus fréquemment proposés dans les agences et que le site propose des hôtels comme les excellents hôtels de la chaîne Grecotel comme l'Amirandes, l'Olympia Riviera Resort et le Kos Imperial ( une chaine que le voyagiste Héliades supposé spécialiste de la Grèce propose d'ailleurs trop rarement). J'ai séjourné dans les deux premiers qui offrent des infrastructures, des services et des emplacements remarquables.

    tourisme,luxe,hôtel,grèce,péloponnèse,kyllini,zante

    Ci-dessus, l'hôtel Olympia Riviera Resort

    amirandes5.jpg

    Ci-dessus, l'hôtel Amirandes

    crete2.jpg

    Ci-dessus, l'hôtel Elounda Beach

    Le site Thalassoline propose également l'Elounda Bay et l'Elounda beach, en Crète, pour avoir séjourné dans le second, je le recommande également vivement pour ceux qui recherchent une hôtellerie de très grand luxe dans un cadre idllyique.

    Ma seule réserve au sujet des établissements proposés par le site en Grèce concerne le Royal Mare (d'ailleurs recommandé partout, donc ce n'est pas imputable à Thalassoline), tout en précisant que mon "séjour" remonte à plusieurs années -7 ans-. L'accueil était tellement déplorable (très rare en Grèce), les services correspondaient si peu à ce qui était annoncé (un seul restaurant ouvert le midi: un self service inabordable pour les mets proposés), la propreté était si aléatoire et la plage si peu propice à la détente que je suis d'ailleurs restée une journée au lieu des 10 réservées.

    thalassoline7.jpg

     

    Sur le site Thalassoline vous trouverez également de nombreuses promotions et idées de vacances avec des tarifs réellement attractifs.

    Les clients peuvent par ailleurs noter les établissements et donc donner un retour après séjour.

    Vous pouvez aussi appeler un conseiller gratuitement qui vous donnera le meilleur tarif garanti (0800800136). Vous l'aurez compris, je vous recommande vivement ce site par lequel je passerai moi-même sans aucun doute pour mon prochain séjour dans un hôtel avec spa et thalasso d'autant que l'appel est gratuit et d'autant que les tarifs les moins chers sont garantis.

    Je vous recommande par ailleurs de vous inscrire à la newsletter du site pour recevoir leurs infos et promotions régulièrement. Pour en savoir plus, rendez-vous dès à présent sur le site de Thalassoline. Vous pouvez également les retrouver sur Facebook.

  • Séjourner et se restaurer à Deauville pendant le 37ème Festival du Cinéma Américain : mes adresses et conseils

    Comme chaque année, je serai au Festival du Cinéma Américain de Deauville pour le commenter en direct sur mon blog "In the mood for Deauville". Pour ce qui concerne les accréditations et le transport, vous trouverez tous mes conseils, ici. Quant au logement, vous trouverez toutes mes bonnes adresses ci-dessous.

    2008_0903J-2Am20080017.JPG
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Normandy

    J'avais déjà consacré un article à ce sujet l'an passé, à l'occasion du Festival du Film Asiatique de mars 2010. Le voici à nouveau, complété et avec plus de détails.

    Tout d'abord, contrairement à Cannes où les hôtels, pour le festival, sont complets d'une année sur l'autre, pour le Festival du Cinéma Américain, même maintenant, il est encore possible de trouver des chambres à Deauville  même si certaines résidences (comme Le Castel Normand, idéalement situé, et très abordable) ou certains hôtels (comme l'Hélios, qui aurait certes besoin d'une rénovation, mais également idéalement situé) sont complets. Le Royal et le Normandy sont également complets mais il n'est pas rare qu'il y ait des désistements en particulier en fin de festival, à des tarifs plus avantageux, le dernier dimanche. Vous pouvez encore vous diriger vers de plus petits hôtels comme Le Polo, le Continental (néanmoins cher pour un 2 étoiles, 100 euros la nuit), l'Almoria (3 étoiles), ou la villa Gardénia (seulement les grands appartements sont encore disponibles) ou encore au Mercure (un peu plus loin) pour 146 euros le week end et 117 la semaine (attention, disponibilités seulement pour les premières nuits dans cet hôtel). Le mieux est de contacter les établissements directement.

    L'hélios, Le Trophée, le Royal, le Normandy, le Castel Normand, la Villa Gardénia, l'Augeval: tels sont les établissements que j'ai eu l'occasion de tester. Je parle donc en connaissance de cause sans parler des restaurants que j'ai tous testés au moins une fois.

    La ville de Deauville, sur son site internet, vous propose de télécharger le guide d'hébergement que vous pourrez également trouver sur place.

     Voici quelques conseils pour profiter au mieux de votre séjour à Deauville ... N'hésitez pas à laisser vos commentaires si vous avez séjourné dans un ou plusieurs de ces lieux, ou que vous connaissiez un ou plusieurs de ces restaurants, que vous ayez un avis divergent ou non.

    Deauvilleclôture 002.JPG

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de la Mairie de Deauville
    Deauvilleclôture 004.JPG
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de la Boutique Louis Vuitton
    Deauvilleclôture 006.JPG
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com
    Deauvilleclôture 016.JPG
     
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com deauville7.jpg
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com
    Deauvilleclôture 012.JPG
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com
     
    HÔTELS ET RESIDENCES HÔTELIERES

    Loin devant figurent les hôtels du Groupe Barrière avec une préférence pour le Normandy et le Royal, 5 étoiles, situés en plein centre de Deauville (le Groupe possède un troisième hôtel, l'hôtel du Golf- 4 étoiles- situé à l'extérieur de Deauville, moins pratique pour les festivaliers mais très agréable pour les golfeurs).

    golf2.jpg

    Je vous recommande :

    face 31.jpg
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal

    -L'hôtel Royal  (5 étoiles luxe désormais) 

    Je vous le recommande pour :

    -sa situation (en plein centre de Deauville), non loin du casino avec de magnifiques vues sur la mer

     -sa grande piscine extérieure très agréable (transats payants néanmoins)

    - son restaurant étoilé  "L'Etrier" (que je vous recommande vraiment, même si vous logez ailleurs, à mon avis le meilleur restaurant de Deauville)

    - son cadre réellement "royal"

    - son bar de l'Etrier très prisé des stars américaines pendant le festival (les acteurs américains sont en général logés à l'hôtel Royal alors que les membres du jury sont au Normandy)

    - pour son service irréprochable, à mon avis meilleur que celui du Normandy où séjournent désormais de nombreux congressistes .

    -pour ses salons somptueux où vous pourrez prendre une consommation l'après-midi

    - Cet hôtel est membre des Leading Hotels of The World.

    infos9.jpg

     

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal  (chambre non rénovée)

    infos10.jpg

     

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal (chambre non rénovée)
     
    royal99.jpg
    Ci-dessus, photo du site officiel Barrière, chambre rénovée plus recommandée

    infos2.jpg

     

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal, vue de ma chambre

    Mon conseil: si vous avez les moyens, choisissez cet hôtel mais demandez une chambre vue mer et assurez-vous qu'elle a bien été rénovée (certaines chambres ne l'ont pas été et sont assez archaïques, voir mes photos ci-dessus, prises l'années dernière)...même si je lui préfère son jumeau de La Baule.

    Deauvilledernierjour 001.JPG
    Deauvilledernierjour 009.JPG
    Deauvilledernierjour 010.JPG
    Deauvilledernierjour 007.JPG
    Deauvilledernierjour 006.JPG
    Deauvilledernierjour 024.JPG
    Deauvilleclôture 013.JPG
    Deauvilleclôture 087.JPG

    infos7.jpg

    infos15.jpg  

    Ci-dessus photos Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Normandy

    -L'hôtel Normandy ( 5 étoiles), le plus mythique. A choisir pour:

    - sa situation (en plein centre, le plus proche du CID, avec un souterrain qui mène directement au casino qui lui-même possède un souterrain qui mène directement au CID,  accès au souterrain uniquement avec votre carte de l'hôtel)

    -pour son spa

    - parce que c'est un lieu mythique empreint d'une douce et belle mélancolie

    - pour son bar très cosy et son pianiste le week end (qui travaille également au Ritz )

    - pour son restaurant "La Belle Epoque" et ses soufflés exquis

    - pour ses petits déjeuners impériaux (ah, les grauffres, les crêpes et les macarons au petit-déjeuner!)

    -pour son brunch du dimanche (toujours ou presque complet, réservez longtemps à l'avance, a fortiori pendant le festival)

    - pour ses "afternoon tea" (deux pâtisseries et une boisson, dehors sur la terrasse ou dans les salons)

    - pour sa nouvelle terrasse côté mer

    -pour ses chambres décorées de toile de Jouy

    infos22.jpg 

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Normandy (chambre avec toile de Jouy)

    - pour son service...même si celui-ci est à mon avis supérieur au Royal et même si l'hôtel Normandy tend à privilégier de plus en plus les groupes (nécessaires à la survie financière de l'établissement) aux particuliers et même si le service s'en ressent parfois  (expérience d'une chambre où, en refermant la porte, un nuage -sans exagérer, malheureusement- de poussière a volé dans la chambre...provenant du haut de l'armoire recouverte d'une très épaisse couche de poussière...et sans excuses de l'établissement suite à cet incident signalé).

    -parce que c'est là que fut tourné "Un homme et une femme" de Claude Lelouch, le film dont Deauville est indissociable désormais.

    Attention: en période de festival, les tarifs passent en saison évènementielle (plus élevés qu'en haute saison et sur demande).

    Malgré ses (quelques) défauts, j'aime profondément cet endroit, l'âme de Deauville... et l'atmosphère d'un après-midi avec un afternoon tea au son du piano est pour moi incomparable (et d'ailleurs très prisée des festivaliers célèbres ou inconnus).

    Remarque : Les hôtels du Groupe Barrière possèdent désormais, et depuis peu, leurs pages Facebook.

    Si le groupe Barrière est prépondérant à Deauville comme nous le verrons aussi avec les restaurants ci-dessous, les adresses hôtelières ne manquent pas avec de nombreuses nouvelles adresses ces dernières années, avec notamment:

    -La Closerie hôtel et résidence(4 étoiles) : très cher pour les services proposés, pour des chambres parfois tès petites, un endroit très impersonnel, et un personnel pas toujours très aimable pour un lieu de surcroît plus éloigné du centre et de la plage . Possède une piscine intérieure. Il reste actuellement des disponibilités pour le festival.

    Exemple de prix à la Closerie: 2212 euros pour un séjour du 1er au 12 septembre en appartement (2-4 personnes) sans les petits-déjeuners avec un supplément pour le balcon et la vue jardin. Cher pour les prestations proposées (mieux vaut encore choisir la villa Gardénia, bien mieux située).

    closerie.jpg

    -La Villa Gardénia: à la fois hôtel (3 étoiles) et résidence (4 étoiles): beaux appartements, certains avec vue sur mer, mais les services laissent aussi parfois à désirer et les prix deviennent assez exorbitants pour les prestations proposées. Lors de mon dernier séjour, l'ascenseur ne fonctionnait pas (sympathique quand on est, comme moi, au 5ème étage), internet non plus dans la chambre alors qu'on me l'avait garanti lors de ma réservation (d'ailleurs l'établissement ne propose toujours pas le wifi dans les chambres mais uniquement dans le hall), et la propreté dans la chambre laissait à désirer avec des odeurs particulièrement nauséabondes en provenance de la salle de bain. Le plus proche du CID avec Le Royal et le Normandy.  Possède une piscine intérieure (une souris y a été trouvée lors de mon dernier séjour...).

    gardenia2.jpg

    Deux nouveaux hôtels se sont également ouverts ces deux dernières années: "l'Almoria" (un 3 étoiles situé avenue de la République, là aussi assez cher pour un 3 étoiles un peu éloigné, mêmes propriétaires que le Trophée, décoration très sympathique). Mêmes propriétaires également qu'à l'Augeval (un peu plus éloigné, à côté de l'hippodrome, 1ère photo ci-dessous).

    augeval.jpg

    almoria.jpg

     et "81 l'hôtel", (également un 3 étoiles) grande maison bourgeoise à la décoration soignée, située à proximité de l'hippodrome.

    81.jpg

    Dans un style similaire, vous pourrez également opter pour la villa Joséphine, très belle demeure (3étoiles) de style normand.

    villajosephine.jpg

    Côté institutions deauvillaises, 3 étoiles, vous trouverez également l"hôtel "Le Trophée", le premier où j'ai séjourné.  Egalement un peu cher pour les services proposés et pour des chambres aux aménagements un peu rudimentaires (manque de rangements) . La balnéothérapie est un peu vieillissante dans certaines chambres, certaines salles de bain ont été joliment refaîtes. L'accueil est néanmoins cordial, clientèle d'habitués et l'endroit, en style normand, ne manque pas de charme.

     L'hôtel possède une petite piscine extérieure et se situe en plein centre face au Normandy (emplacement idéal). L'hôtel possède aussi des studios et appartements situés juste en face, tout neufs (résidence La Loggia).

    trophée.jpg

    Pour être en plein centre et pour un moindre coût, vous avez également l'hôtel "Hélios", les aménagements sont plutôt spartiates et démodés, et les petits déjeuners là aussi rudimentaires, mais le personnel est aimable et l'hôtel très bien situé. L'hôtel possède aussi une très petite piscine extérieure. Fonctionnement aléatoire du wifi dans les chambres.

    helios.jpg

    Outre les hôtels du Groupe Lucien Barrière, vous pourrez choisir d'autres hôtels de chaîne comme un Mercure (le Yacht Club, décoration sympathique) et un Ibis aux portes de Trouville,  mais encore à Deauville.

    mercuredeauville.jpg

    ibis.jpg

     -Vous pourrez  également opter pour la résidence Maeva Le Castel Normand en plein centre de Deauville (complète pour cette année, pour le festival). Les studios et appartements viennent d'être rénovés et l'emplacement est là aussi idéal, en plein centre.

    castel1.jpg

    castel2.jpg

    Restent de petits établissements comme Le Polo, Le Patio, Le Continental...plus spartiates mais moins onéreux (quoique...100 euros la chambre au Continental pendant le festival, cela me semble un peu cher pour un 2 étoiles un peu éloigné du centre et sans prestations particulières).

    continental.jpg

    Conclusion: si vous avez les moyens, préférez les hôtels du Groupe Barrière, certes très chers en période de festivals, mais avec un prix justifié par les prestations proposées (pour des prix plus avantageux, réservez tôt, les ventes flash ne fonctionnant évidemment pas pendant le festival) contrairement à la majorité des 3 étoiles de Deauville qui pratiquent des prix que ne justifient ni l'accueil, ni les prestations, tout juste (et pas toujours) l'emplacement. Si vpus préfèrez une résidence, choisissez le Castel Normand (bon rapport qualité prix). Si vous cherchez des prix plus attractifs et que vous avez un moyen de transport, éloignez-vous un peu de Deauville.

    Vous trouverez également de nombreux adresses à Trouville, ici: vous n'aurez que la Touques à traverser pour vous rendre à Deauville et profiter du festival.

    RESTAURANTS

    face 30.jpg
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com du Casino Lucien Barrière

    Là non, plus les restaurants ne manquent pas, la majorité d'entre eux appartenant également au Groupe Lucien Barrière.

    etrier.jpg

     

    infos1.jpg

    Ci-dessus et ci-dessous photos Inthemoodfordeauville.com de l'hôtel Royal (restaurant l'Etrier)

    infos3.jpg

    Je vous recommande évidemment "L'Etrier" (restaurant étoilé du Royal), "La Belle Epoque" (restaurant du Normandy, pour ses soufflés notamment même si je lui préfère "l'Etrier", pour la gastronomie et pour le service) mais aussi "Le Ciro's" (restaurant de poissons situé sur les Planches, attention aux jours et heures d'ouverture).

     

    infos13.jpg

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com du Bar du soleil
     
    Le Groupe Barrière possède également "Le Brummel" , restaurant  du Casino avec une très agréable cuisine et aussi agréable terrasse en été (cuisine de qualité, bon rapport qualité prix) ainsi que le "Bar de la mer" et le "Bar du soleil", situés sur les planches, très agréables l'été,... mais presque toujours bondés en période de festivals (vous pouvez également y prendre seulement  le petit-déjeuner, seulement un verre ou un dessert, ces deux restaurant sont fermés le soir), lieu autant pour se relaxer que pour voir et être vu...avec vu imprenable sur la mer...et sur les déambulations des festivaliers sur les célèbres planches.
     
    Deauvilleclôture 081.JPG
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com du restaurant La Belle Epoque de l'hôtel Normandy

    En dehors du Groupe Barrière, vous trouverez de nombreux restaurants Avenue de la République : l'incontournable brasserie Miocque, antre des habitués de Deauville autant pour sa cuisine (vraiment de très bonne qualité avec un bon rapport qualité prix) que son ambiance, une institution deauvillaise que je vous recommande.

    infos19.jpg 

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de la brasserie Chez Miocque

    Côté brasserie, jouxtant Miocque, vous avez "Le Drakkar", moins cher et un peu moins bon mais avec une ambiance sympathique. Autre insitution deauvillaise.

     

    drakkar.jpg

     

    infos18.jpg 

    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de la Brasserie de la Mairie

    J'aime aussi beaucoup "La Brasserie de la Mairie" (face à la mairie justement), accueil chaleureux et très bon rapport qualité prix. Service rapide.

     L'hôtel "Le Trophée" possède également son restaurant "La Flambée", une cuisine chère pour la qualité et le choix proposés et un service un peu démodé. Lieu méconnu où à une époque défilaient tous les invités américains du Festival (j'y ai ainsi croisé un certain Harrison Ford , et tant d'autres...), un peu tombé en désuétude depuis.

    Côté pizzeria, je vous recommande "Barbara" (juste face au Normandy) là aussi souvent bondé en période festivalière, avec un large choix même si les prix sont élevés pour une pizzeria (à préférer néanmoins à "Il Parasol" où c'est réellement immangeable).

    Pour les amateurs de crêpes ou les plus petits budgets, vous avez la crêperie du Plaza, rue Mirabeau.

    Enfin, rendez-vous place Morny (équivalent deauvillais de la place Saint-Germain et de la place Victor Hugo à Paris... avec bien souvent les mêmes aux terrasses dans l'un et l'autre endroit, à Deauville et à Paris) pour le charmant salon de thé et pour le célèbre café de Paris.

    Pour d'autres restaurants à Deauville et pour les adresses de tous ceux précités, cliquez ici. Et à Trouville vous avez les incontournables "Vapeurs"("cantine d'un certain Spielberg) et "Les 4 chats".

    2009_0315deauvilleasiacloture0003.JPG
     
    Ci-dessus photo Inthemoodfordeauville.com de Deauville depuis une chambre de l'hôtel Normandy

    BARS ET DISCOTHEQUES

    Côté bars, je vous recommande "le Brok café", pour son atmosphère intimiste, sa musique salsa et bien sûr les bars du Royal et du Normandy ainsi que le très agréable nouveau bar du casino, nouvelle adresse à la mode, le  Sofa bar, avec une vue plongeante sur Deauville depuis la terrasse (DJs le week end).

    Pour les discothèques, ce sera bien sûr l'indénôtrable "Regine's" devenu "Brummel" (sous le casino, également lieu incontournable des invités du festival) ou les Planches (néanmoins à Blonville, à 4 kilomètres de Deauville).

    Pour d'autres adresses de bars et discothèques, cliquez ici.

    Ce n'est là qu'une sélection subjective, vous trouverez bien d'autres adresses d'hôtels, de restaurants, bars et discothèques à Deauville sur le site internet de l'office de tourisme de Deauville.

  • Bons plans pour des vacances d'été 2011 de luxe : hôtels, restaurants, tea time, destinations...

    mando6.jpg

    Comme Inthemoodforluxe.com va prendre ses quartiers d'été avant de revenir avec encore plus d'actualité et un rythme plus soutenu (nombreuses visites d'hôtels en prévision, notamment du Mandarin Oriental, du Fouquet's et du Pavillon des Lettres à Paris mais aussi de nouvelles adresses à l'étranger), je vous fais un petit récapitulatif des lieux que j'ai testés et que je vous recommande. Vous trouverez ainsi de très nombreuses adresses ci-dessous. Que vous souhaitiez aller à l'étranger (vous trouverez de nombreuses adresses de lieux d'exception) ou que vous restiez à Paris (vous trouverez des restaurants et tea time testés). Si vous n'en avez pas encore, j'espère vous donner ainsi quelques idées pour les vacances... et n'hésitez pas vous non plus à partager vos bons plans "in the mood for luxe" dans les commentaires ou en me les communiquant  par email. Retrouvez également mon article "Toutes les astuces et tous les sites internet pour s'offrir des vacances de luxe au meilleur prix" en cliquant ici.

    Cliquez sur les noms des hôtels, des restaurants ou des destinations qui vous intéressent pour lire mes articles qui les concernent:

    CLASSIFICATION DES HÔTELS:

    5M: Incontournable 4M: Très fortement recommandable 3M: Hôtel agréable 2M: Hôtel passable 1M: Hôtel juste confortable

    Hôtels incontournables (5M):

    • Vous pouvez aller dans les établissements cités ci-dessous les yeux fermés. Je vous les recommande sans réserves. Cliquez sur le nom de l'établissement sous la photo pour lire mon article sur l'établissement concerné:

     

    Grand hôtel Loreamar (Saint-Jean de Luz)

    Grecotel Corfou Imperial (Corfou-Grèce)

    Hôtel Amirandes (Crète-Grèce)

    Hôtel Bareiss (Forêt noire, Allemagne)

    Hôtel Elounda Beach (Crète)

    Hôtel H1898 (Barcelone)

    Hôtel King George Palace (Athènes)

    Hôtel Royal Barrière La Baule

    Hôtel Sofitel Marseille Vieux-port

    Monte-Carlo Bay Hôtel et Resort

    The Residence (Tunis)

    Hôtels très fortement recommandables (4M)

    • Pas encore le luxe parfait mais néanmoins des hôtels que je vous recommande vivement:

    Grecotel Olympia Riviera Thalasso (Grèce)

    Hôtel Gran Meliá Colón (Séville)

    Hôtel Melia Marbella Banus

    Hôtels agréables (3M)

    • Ces hôtels sont loin d'être parfaits mais peuvent être agréables pour un court séjour par exemple.

    Hôtel Grande Real Villa Italia (Cascaïs)

    Hôtel Las Arenas (Valence, Espagne)

    LES ADRESSES IN THE MOOD FOR LUXE...

    • Retrouvez mes meilleures adresses "in the mood for luxe" pour ces différentes destinations:

     

    A Athènes et en Attique

    A Cannes

    A Deauville

    A Monaco

    En Crète

    RESTAURANTS RECOMMANDES:

    • Ces restaurants (de la simple brasserie aux 3 étoiles Michelin) sont ceux que je vous recommande et qui ont en commun de concilier qualité de l'accueil, du décor et de la cuisine. Je les ai bien évidemment tous testés. Pour lire mon article, cliquez sur le nom du restaurant qui vous intéresse.

    Evi Evane (Paris)

    L'Alcazar (Paris 6ème)

    Le 114 Faubourg (Hôtel Bristol, Paris)

    Le Grand Véfour (Paris)

    Restaurant de l'hôtel les Bories (Gordes)

     

    MES TESTS DE TEA TIME

    • Cliquez sur le nom de l'établissement qui vous intéresse pour découvrir mon test de son tea time:

    Hôtel  Le Meurice (Paris)

    Hôtel four seasons George V (Paris)

    Hôtel Plaza Athénée (Paris)

    Hôtel Royal Monceau (Paris)

    Hôtel Shangri-la (Paris)

     

  • Trouver un logement à Cannes pendant le Festival du Film: conseils, adresses, recommandations...

    affichecannes20115.jpgJ'avais déjà consacré un article à ce sujet, l'an passé. J'ai décidé de le réactualiser. Dans la même rubrique "Bons plans", je vous rappelle que vous pouvez retrouver mon article consacré aux accréditations et invitations. Pendant le festival, je vous ferai découvrir d'autres adresses cannoises sur http://www.inthemoodforluxe.com et bien sûr sur mon blog entièrement consacré au Festival de Cannes, http://www.inthemoodforcannes.com . En attendant voci de nombreux conseils et adresses si vous cherchez un logement à Cannes, pendant le festival...

    cannes56.jpg

    C'est sans doute curieusement la question qui revient le plus quand vous dîtes que vous partez au Festival de Cannes : tu loges où? Question à résoudre très simplement en temps normal et à laquelle il est compliqué de trouver une solution en période de festival. Tout d'abord, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d'une année sur l'autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette, en période de festival. Sachez que certain(e)s inconscient(e)s trouvent une chambre 4 jours avant (et que la même inconsciente n'en a pas encore, pour cette année, mais a son accréditation en poche, ce qui est finalement le principal). A ma décharge, j'essaie de trouver depuis que ma demande d'accréditation a été acceptée, à savoir en début mars! Depuis 11 ans, je pratique la même méthode: compter sur les désistements pour avoir une chambre à la dernière minute.  Ce qui me permet aujourd'hui de faire un petit tour d'horizon des logements proposés (en ayant expérimenté 10) et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival.

    Etonnamment ce sujet n'est jamais abordé par les médias. Or, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui frôlent l'escroquerie (c'est un euphémisme). D'abord, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais "sur demande". Une fois le tarif ( prohibitif, le plus souvent ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu'à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu'en haute saison, sachant qu'on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l'approche du festival s'il reste des nuits disponibles, on acceptera peut-être de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande généralement le prépaiement intégral à la réservation! (ou des arrhes, en général la moitié du séjour, et le règlement intégral avant le début du festival). Inutile également d'espérer des tarifs préférentiels, que vous réserviez un an à l'avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d'une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n'y changera rien. En 11 ans, j'ai expérimenté toutes sortes de logement et presque aucun (sauf exceptions mentionnées ci-dessous) n'était réellement à la hauteur des tarifs pratiqués. Vous trouverez même des 2 étoiles plus chers que des 5 étoiles!

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais. Vous pourrez ainsi en trouver sur Amivac ou sur Homelidays, notamment.  Plus vous vous éloignez de la Croisette et plus les tarifs diminuent (ainsi si tous les hôtels du centre sont complets, passé le Boulevard Carnot, il reste des disponibilités avec des tarifs plus attractifs, reste à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches transformant vos déambulations diurnes et nocturnes en parcours du combattant). Vous pourrez aussi trouver des colocations parfois à partir de 300 ou 400 euros par personne. (Twitter et Facebook sont d'excellents moyens de passer une petite annonce en vous suivant les comptes de personnes allant au festival).

    Je garde néanmoins  un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse, je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer).

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles, donc, qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chers que certaines d'un 3 étoiles médiocre.

    stephanie.jpg

    Petit tour d'horizon donc des différents hôtels:

    -Si vous avez la chance d'en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d'Abion (plus de 500 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s'il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus "avantageux", je suis une adepte de son restaurant de plage, je vous en reparlerai bientôt, à mon avis, le meilleur de Cannes rapport qualité/prix/amabilité), un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes mais finalement moins que d'autres 4 étoiles qui n'en ont pas le standing (comme l'hôtel Cristal par exemple qui, l'an passé, proposait sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits)ou évidemment le Majestic Barrière qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation).

      Le Palais Stéphanie devient également la nouvelle adresse incontournable de la Croisette, devenu depuis le 1er Avril le JW Marriott Cannes auquel j'ai récemment consacré un article. 

    Parmi les nouveautés, également le Radisson Blu 1835 Hotel et Thalasso (dont je vous reparle très bientôt sur inthemoodforluxe.com ), ancien White Palm, véritable havre de paix et de luxe sur le port de Cannes (mais là, un peu plus loin, et sans doute pas assez pour qu'un taxi accepte de vous y emmener depuis le palais des festivals).

    radisson.jpg

    Si vous voulez encore quelques exemples de prix, sachez ainsi encore que l'hôtel Victoria, petit 4 étoiles, propose des chambres à 450 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner à 18 euros.

     

     majesticc.jpg

    Ci-dessus l'hôtel Majestic
    gray.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel Gray d'Albion
    sofitel.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel  Palais Stéphanie
    cristal.jpg
    Ci-dessus l'hôtel Cristal
     

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j'y étais en 2009 invitée par L'Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l'établissement toutes les chambres n'ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L'endroit n'en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage...).

    Martinez.jpg

    -L'hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l'hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l'amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés "à cause des vols"). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si j'ignore si cela correspond aux normes actuelles), ce qui peut s'avérer pratique et économique en période de festival... même si l'hôtel, lui, ne l'est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l'Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l'hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d'Antibes), un trois étoiles dont certaines suites (moins chers que des chambres d'autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit).

    mondial.jpg

    -Parmi les hôtels "abordables", j'aime beaucoup aussi l'hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival, pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain)  des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    - L'hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d'être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage) même si le prix dépasse largement celui d'un Mercure "classique" même en haute saison (minimum 4500 euros pour tout le festival).

    mercure.jpg
    eden.jpg
    Ci-dessus: l'hôtel Eden
    trois.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel 3:14

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page "Hôtel Réservation" de l'office de tourisme qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur laquelle vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires. Vous y trouverez encore des chambres à la Résidence Excelsuites (mais sur le Boulevard Carnot, dont je vous parlais tout à l'heure), à partir de 81 euros par jour, à l'Azurene Royal Hôtel, un  2 étoiles rue du Commandant André (en plein centre) à partir de 100 euros par chambre, par nuit, à l'Hôtel Amarante Cannes (toujours sur le Boulevard Carnot), un 4 étoiles à partir de 110 euros par nuit, à l'Albert 1er, Avenue de Grasse, un deux étoiles, à partir de 116 euros, au Novotel Cannes Montfleury, avenue de Beauséjour (également loin de la Croisette), à partir de 119 euros par nuit...ou au 3.14, certes en plein centre (mais très bruyant, d'un hôtel plusieurs rues plus loin, j'en "subissais" la musique l'an passé) avec ses étages aux noms et à la décoration (plus ou moins heureuse) de continents  mais à 805 euros par nuit.

    Je vous laisse découvrir les autres offres, sur la page précitée. Si vous voulez des hôtels (de qualité) aux tarifs plus attractifs, il vous faudra vous éloigner de la Croisette, voire de Cannes, direction La Bocca ou même Mandelieu, voire plus loin... (mais certains, même en dehors de Cannes, en profitent aussi pour augmenter leurs tarifs).

    office.jpg

    Evidemment, reste encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable (j'en connais pas mal qui ont eu des déconvenues) et surtout l'emplacement exact (on vous dira souvent "à deux pas de la Croisette" ou "proche du palais des festivals", comme pour les hôtels d'ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu). L'emplacement idéal est pour moi entre la Croisette et le Boulevard Carnot et entre le palais des festivals et l'hôtel Martinez.

    N'hésitez pas à me faire part dans les commentaires ou par email (inthemoodforcinema@gmail.com ) de vos bons plans (si vous avez un bon plan hôtelier auquel je n'ai pas pensé, je suis preneuse!) ou de vos propres déconvenues...

    Je ferai, de nouveau, un article plus détaillé sur certains hôtels pendant et au retour du festival que sur mes adresses de prédilection, à la fois sur http://www.inthemoodforcannes.com et sur http://www.inthemoodforluxe.com .

    Je vous rappelle que, comme chaque année, vous pourrez suivre le 64ème Festival de Cannes en direct sur ce blog mais aussi sur deux de mes autres blogs, http://wwwinthemoodforcinema.com et http://www.inthemoodforluxe.com . Suivez-moi également sur mon compte twitter spécial Cannes  (http://twitter.com/moodforcannes ) et sur la nouvelle page Facebook d’Inthemoodforcannes (http://facebook.com/inthemoodforcannes)

     
  • Offre spéciale à l'Afternoon tea de l'hôtel Meurice

    dali.jpg

    meurice.jpg

    Avant de vous parler de l'afternoon tea du Royal Monceau que j'ai testé la semaine dernière, un bon plan qui vous a peut-être échappé: l'hôtel Meurice convie actuellement les fans de sa page Facebook au tea time au Dali. En ce mois de novembre, vous pourrez ainsi découvrir mini sandwiches, scone maison, et les gourmandises du chef pâtissier ( macarons, cakes, tartes aux fruits, pâtisseries). Le tout accompagné de thé, café, chocolat et d'une coupe de champagne brut. Cette offre est à 30 € au lieu de 45€. Pour en profiter il faut que vous vous inscriviez à la page Facebook de l'hôtel Meurice et que vous imprimiez le coupon y figurant en n'oubliant pas de le présenter lors de votre venue.

    Cliquez ici pour accéder à la page Facebook du Meurice et pour imprimer le coupon vous permettant de bénéficier de l'offre.

  • Offres exceptionnelles au Westin Paris Vendôme pour les 5 ans de l'hôtel

    westin1.jpg

    westin2.jpg

    Après quelques jours sans publication (du moins sur ce blog, mon blog principal continuant à être alimenté quotidiennement), je vous propose aujourd'hui un nouveau bon plan dans un hôtel parisien qui, en cinq années d'existence, est parvenu à devenir mythique: le Westin Paris Vendôme. C'est justement pour célèbrer cet anniversaire que l'hôtel propose des offres exceptionnelles, du 19 novembre au 19 décembre. Sont ainsi proposés 5 week-ends dans sa suite présidentielle, au prix exceptionnel de 555 euros. Cette suite comprend ainsi 170 mètres carrés, salon, deux chambres, et une vue à couper le souffle sur la Tour Eiffel. Le tout décoré par Sybille de Margerie.

    westin3.jpg

    Renseignements complémentaires sur le site officiel de l'hôtel Westin Paris Vendôme.

    westin4.jpg

    westin5.jpg

  • En octobre, le Monte Carlo Bay Hotel and Resort fête ses 5 ans

    monac2.jpg

    Monaco2010 038.JPGMonaco2010 034.JPG

    Monaco2010 081.JPG

    Je vous ai déjà parlé de cet hôtel en détails à deux reprises (voir mes articles : "Monte-Carlo Bay, l'adresse idéale pour séjourner à Monaco" et "Séjourner à Monaco" )pour moi une référence absolue, que ce soit pour l'emplacement, l'accueil, la décoration, les loisirs, la vue, la gastronomie. Les 5 ans de l'hôtel en octobre  sont pour moi l'occasion de vous en parler à nouveau.

    En octobre, le Monte Carlo Bay Hotel & Resort fête en effet ses 5 ans. Pour célébrer cet anniversaire, le Chef Marcel Ravin et son équipe propose, à travers la carte d'automne du Blue Bay, les plats signatures qui ont marqué ces 5 dernières années.  Cliquez ici pour découvrir l'impressionnante carte en question. Fameuse Barbe à Papa au foie gras, savoureux dessert baptisé des Trois Rivières à la Riviera et plein d’autres délicieuses créations vous attendent mais aussi soupe de mandarine à l'infusion d'hibiscus à l'Orange verte et des cocktails gourmands au Blue Gin Bar… Alors profitez des 5 ans de l'hôtel pour découvrir  les MCB "les MEILLEURES CREATIONS du BAY" et ce splendide resort qui frôle la perfection!

    Sachez enfin que l'hôtel vous propose un package exceptionnel à un tarif exclusif le temps d'un week end: 237 euros pour 2 personnes (seulement pour 2 nuits néanmoins) avec accueil vip (champagne et douceurs), une carte de 50€ à dépenser dans le resort Monte-Carlo SBM (hors casinos), la carte d'or exclusive aux clients SBM, véritable passeport pour tous les clients du resort. Cliquez ici pour connaître les détails de cette offre.

    L'occasion aussi pour moi de classer cet hôtel comme je l'ai fait avec ceux dont je vous ai parlé dernièrement:

    Classement in the mood (appréciation globale): 5M

    On frôle ici la perfection.

    Emplacement 5M

    La vue est spectaculaire et splendide (sur toute la baie de Monaco). Très proche du centre. Un bus devant l'hôtel vous y emmène directement sans oublier la navette de la Société des Bains de Mer.

    Infrastructure 5M

    Sublime hôtel récent (5 ans). Infrastructure immense avec des équipements exceptionnels.

    Loisirs 5M

    SPA 5 mondes, piscine extérieure lagon unique en Europe, jardins et animations aquatiques, immense piscine intérieure, salon de coiffure, salle de fitness, casino dans l'hôtel, cours de yoga...

    Décoration 4,5M

    Belle décoration très moderne.

    Service 5M

    Excellent service .

    Restauration 5M

    De nombreux restaurants dans l'hôtel (Le Blue Bay, L'Orange verte, Las Brisas, Il Baretto)mais aussi dans tout le resort. Excellent service et excellent goût avec une pointe d'originalité. Très copieux petits déjeuners.

    Capacité de l'hôtel:

    334 chambres et 22 suites

  • Offre privilège pour la réouverture de l'hôtel Ermitage à Evian

     

    ermitage2.png

    Comme je vous l'annonçais récemment, je vous tiendrai désormais informés de tous les bons plans en ma connaissance dans le domaine du luxe et en particulier du tourisme. Ayant reçu l'offre suivante dans ma boîte emails ce matin, je m'empresse de vous la faire partager. Entièrement rénové par le décorateur parisien Patrick Ribes l'hôtel Ermitage rouvre ses portes dans une atmosphère intime et chic.

    ermitage.jpg
  • Offrez-vous un séjour vip au 36ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

    normandy1.jpg
    royal1.jpg

    Je vous parlais hier des offres promotionnelles régulières de la chaîne Lucien Barrière. Si vous rêvez d'assister en vip au Festival du Cinéma Américain de Deauville c'est le moment d'en profiter . Pour les détenteurs de la carte Infiniment, la chaînte hôtelière propose en effet une offre intéressante.

    infiniment.jpg

    Détails de l'offre:

    En exclusivité pour les membres Infiniment : pour tout séjour dans l’un des Hôtels Barrière de Deauville le vendredi 3 ou le samedi 11 septembre, assistez à la projection lors de la soirée d’ouverture ou soirée du Palmarès (au choix) puis dînez à la table d’honneur du directeur de votre hôtel.

    Votre séjour comprend pour 2 personnes :
    - 1 nuit ;
    - les petits déjeuners ;
    - l’accès à la projection du film d’ouverture ou de clôture au Centre International de Deauville ;
    - le dîner d’ouverture ou le dîner du Palmarès du Festival du Cinéma Américain de Deauville (selon la date choisie) à l’issue des projections.

    Offre limitée aux deux premières réservations par hôtel et par date, à partir de 699€ à l’Hôtel du Golf Barrière, 945€ au Normandy Barrière et 1049€ au Royal Barrière.

    Validité : vendredi 3 ou samedi 11 septembre 2010.

    Réservations :
    • par téléphone au +33 (0)2 31 14 39 58
    • par e-mail à deauville@lucienbarriere.com

    Prix par nuit en Junior Suite à l’Hôtel du Golf Barrière et au Normandy Barrière ou en Suite Deluxe au Royal Barrière. Offre valable selon disponibilités et dans la limite du nombre de chambres réservées à cette offre.

    Pour en savoir plus rendez-vous dans votre espace Infiniment sur le site Lucien Barrière.

    Par ailleurs, le CID vous permet également d' acquérir des pass pour un séjour vip. Je vous laisse découvrir les prix et modalités ci-dessous. Pour plus d'informations à ce sujet, rendez-vous sur la page Facebook officiel du Festival à laquelle vous pouvez accéder directement en cliquant ici.

    pass.jpg