Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BEAUTE/COSMETIQUES

  • Beauté - Cosmétiques, maquillage: mes produits et marques recommandés

    Suite à la réception de produits de beauté et cosmétiques offerts par diverses marques, j'ai consacré un article complet et détaillé à mes différents tests que vous pourrez retrouver sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com en cliquant sur l'image ci-dessous.

    cloture319.jpg

  • Club Kiehl's : présentation du lieu et de la marque incontournables du 41ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

    kiehlS1.jpg

    Comme chaque année depuis...22 ans, j'ai assisté au Festival du Cinéma Américain de Deauville dont  c'était cette année la 41ème édition.

    Cliquez ici pour retrouver, sur mon autre blog, cinéma celui-là, Inthemoodforfilmfestivals.com, mon compte rendu complet avec les films à voir, les hommages, et de nombreux clichés du festival.

    kiehls2.jpg

     

    cloture319

    kiehls3.jpg

    kiehls4.jpg

    Cette année, le Festival du Cinéma Américain avait un nouveau partenaire, la marque américaine Kiehl’s qui remplaçait ainsi Cartier, la villa Cartier, lieu phare des soirées du festival et des interviews en journées devenant le club Kiehl’s, toujours dans la magnifique villa qui jouxte l’hôtel Royal face au CID et à la mer.

    cloture429

    cloture430

    cloture436

    Kiehl’s est une marque qui a vu le jour à New York en 1851 dans une pharmacie traditionnelle. Son expertise unique repose sur des connaissances acquises et transmises au fil des générations dans les domaines de la cosmétique, de la pharmacie, de l’herboristerie et de la médecine. Depuis plus de 160 ans, Khiels propose des formules efficaces pour la peau et les cheveux, issues de technologies avancées et concentrées en ingrédients naturels de grande qualité. Où que vous soyez dans le monde, la marque s’engage ainsi à vous « offrir des produits de haute qualité et un service personnalisé d’exception » proposant depuis plus de 160 ans des formules pour la peau et les cheveux, vous proposant des « consultations expertes et personnalisées » et d’être « satisfait ou remboursé ». Je vous recommande notamment la boutique de la nouvelle rue de Sèvres, dans le 6ème,  à Paris.

    kiehls9.jpg

    cloture405

    Ce fut aussi l’occasion pour les invités du festival de se voir présenter la marque, de réaliser un diagnostic de peau, dans un décor entièrement et magnifiquement remodelé par la marque à ses couleurs pour l’occasion.

    Kiehl’s a par ailleurs développé en édition limitée deux de ses produit star aux couleurs du Festival disponibles tout le mois de septembre (photos ci-dessus), dont tous les bénéfices des ventes  seront versés à l’association « Enfance et Partage » :

    -La crème ULTRA FACIAL CREAM (une crème hydratante pour le visage qui maintient une hydratation optimale pendant 24H)

    -et La CREME DE CORPS (le soin de corps le plus hydratant de la marque Kiehl’s ).

    Ces deux produits sont disponibles dans l’ensemble des points de vente Kiehl’s et sur www.Kiehls.fr. Tous les bénéfices des ventes de ces deux produits seront reversés à Enfance et Partage ( http://www.enfance-et-partage.org/) .

    Pour ma part, je suis repartie avec quelques cadeaux de la marque -photo ci-dessus- (véritable coup de cœur pour le gel douche et la body lotion Patchouli and fresh rose).

    kiehls10.jpg

    .

    cloture306

    Plus conviviale que la villa Cartier, le club Kiehl’s a enchanté les invités du festival, en journée et en soirée. Un grand merci à Laurent Guyot pour son accueil toujours souriant et chaleureux et aux équipes de Kiehl’s dont Philippine mais aussi Thomas pour son professionnalisme lors de sa présentation des produits de la marque. Si vous voulez en savoir plus sur la marque et sa présence à Deauville, retrouvez le très bon article de mon amie Pascale B sur son blog Beauty clap, ici.

    an4

     

     

  • Les marques Kiehl's et Urban Decay au 41ème Festival du Cinéma Américain de Deauville (partenaire et maquilleur officiels)

    kiehls.jpg

     

    Sur mon blog consacré à Deauville et ses festivals, http://inthemoodfordeauville.com, je vous ai récemment récapitulé (ici)  les informations officielles au sujet de ce 41ème Festival du Cinéma Américain de Deauville dont nous savons seulement qu'il aura lieu du 4 au 13 septembre, que son jury sera présidé par le cinéaste Benoît Jacquot et que la conférence de presse aura lieu le 24 août à 11H.

    J'en profite aussi pour vous annoncer que, en partenariat avec le CID, je vous ferai très bientôt gagner 36 pass journaliers pour le festival ainsi que deux pass invités pour la totalité de l'événement que je vous ferai bien sûr suivre, comme chaque année, en direct, de l'ouverture à la clôture, pour ce qui sera mon...21ème Festival du Cinéma Américain de Deauville!

    Cette édition s'annonce d'ores et déjà réjouissante, et sera aussi synonyme de renouveau notamment grâce à deux beaux nouveaux partenariats officiels, le premier entre le festival et la marque Kiehl's. La célèbre  marque américaine de pharma‐cosmétique fondée à New‐York en 1851 sera ainsi pour la première fois partenaire officielle du Festival du Cinéma Américain de  Deauville.     La marque est ainsi synonyme de valeurs en adéquation avec celles de Deauville: sincérité, proximité, créativité.   

    Kiehl's est aussi synonyme de qualité et d’efficacité de ses formules naturelles pour le visage, le corps et les cheveux. C'est aussi une marque avec une véritable éthique, ce que j'apprécie tout particulièrement, raison pour laquelle j'affectionne cette marque que je vous recommande au passage.

    Cette année, le Kiehl's club remplacera donc la villa Cartier que connaissaient bien tous les habitués du Festival du Cinéma Américain de Deauville:  un lieu de vie, véritable « Club », propice aux  rencontres et échanges entre les acteurs du métier. "Lumière de la ville, ouvert le jour, il éclairera les rencontres, les rendez‐vous, les interviews, les press‐junkets, les déjeuners ; et le soir s’illuminera des  feux  de  la  rampe  pour  animer  les  soirées  Deauvillaises  en  y  accueillant  les  festivaliers  et  les  hommagés….et la fête. KIEHL’S souhaite s’investir pour faire de cette 41e édition un évènement  riche et inoubliable.  "

    Le Prix de la Révélation crée en 2006 se poursuivra. Il  sera attribué comme tous les ans lors de la  cérémonie  de  clôture  par  un  Jury  aguerri  dédié,  et  portera  le  nom  de  PRIX  KIEHL’S  DE  LA  REVELATION (remplaçant ainsi le prix révélation Cartier).     

    A l'occasion de ce partenariat, Kiehl's a également imaginé deux produits au cœur du festival, en  soutien à l'association Enfance et Partage, une belle et louable initiative!  Ces deux produits seront disponibles tout le mois de septembre dans l'ensemble des points de vente Kiehl's et sur www.Kiehls.fr. Tous les bénéfices des ventes de ces deux produits seront reversés à Enfance et Partage. 

    kiehls7.jpg

    La première est la "crème ultra facial cream"(une crème hydratante pour le visage qui maintient une hydratation optimale pendant 24H) et une crème de corps (le soin de corps le plus hydratant de la marque Kiehl's.

    kiehls6.jpg

    La deuxième nouveauté concerne le partenariat entre le festival et la marque Urban Ducay qui devient maquilleur officiel du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

    urban.jpg

     

    Voila qui devrait apporter glamour et joyeuse singularité au tapis rouge. En effet, fidèle des reds carpets aux Etats-Unis, la marque « s’attaque » aux beauty junkies de Deauville pour une expérience make-up ultra edgy. 

     

    Urban Decay a été créée en Californie il y a tout juste 20 ans par Wende Zonmir, à l’époque où le rose et le beige dominaient le prestigieux marché de la beauté.  Aujourd’hui, la marque est célèbre pour ses couleurs expérimentales et flashy, et ses produits innovants. Des Ombres à Paupières aux pigments intenses, aux Crayons Yeux GlideOn, tenue 24h et résistants à l’eau, en passant par les très désirables palettes Naked,             la marque propose l’un des plus larges choix de teintes du marché des cosmétiques.  

     

    Mélangeant à la fois l’art et la performance, les produits créent le buzz sur les blogs et les réseaux sociaux. Cette année c’est la très attendue palette Naked Smoky qui sera la star des planches de Deauville et illuminera le red carpet de tous les feux. 

     

    Sur place, une équipe de 10 Mup artists sera au service des célébrités pour leur faire vivre une expérience make-up unique, féminine et ultra glamour. 

  • Ian Somerhalder, ambassadeur du parfum « Azzaro Pour Homme » présent au 68ème Festival International du Film de Cannes le 21 mai prochain

    azzaro.jpg

    Ian Somerhalder, ambassadeur du parfum « Azzaro Pour Homme » sera présent au 68ème Festival International du Film de Cannes le 21 mai prochain. Depuis mars 2014, l’acteur, mannequin et producteur américain Ian Somerhalder incarne ainsi le nouveau visage des parfumsAzzaro.

     Il incarne ainsi personnage phare  dans « Vampire Diaries », série TV au succès international.

    « J ‘aime l’idée que le parfum Azzaro Pour Homme ait littéralement fait le tour du monde en séduisant les femmes » a-t-il ainsi déclaré.

     A propos de « Azzaro Pour Homme » :
    Un parfum de séduction à l’état pur, symbole de l’éternel masculin…
    Façonné par l’élégance et le raffinement à l’italienne, reflet de son créateur Loris Azzaro, ce parfum racé, au sillage vif et puissant, mêle sensualité naturelle et élégance instinctive ; sa signature emblématique, « fougée aromatique boisée » offre aux hommes une virilité charismatique hors du temps.
    Depuis 1978, Azzaro Pour Homme s’inscrit dans la tradition de la Haute Parfumerie avec une composition olfactive riche de plus de 320 matières premières, dont la moitié est d’origine naturelle.

  • L'Oréal au Festival de Cannes 2014 et souvenirs du Festival de Cannes 2009...

    getthelook.jpg

    2008_0919loreal0003.JPG

    Maquilleur Officiel du Festival de Cannes depuis 16 ans et pour la 17ème année en 2014, L’Oréal Paris contribue chaque année à la magie et la beauté de l’évènement Cinéma le plus prestigieux du monde, le Festival de Cannes que je couvre depuis 14 ans sur mes différents blogs, a fortiori sur mon blog dédié au Festival de Cannes http://inthemoodforcannes.com et celui dédié aux festivals de cinéma http://inthemoodforfilmfestivals.com

    En 2008, c'est avec ce premier blog "In the mood for Cannes" que je remportais le concours de blogs du Festival de Cannes organisé par L'Oréal et dont le prix a consisté à vivre deux journées de rêve l'année suivante.

    Pour adopter le maquillage des célébrités présentes sur le tapis rouge, L'Oréal  propose désormais à ses internautes une plateforme digitale décryptant les plus beaux maquillages du Festival de Cannes, un site particulièrement réussi que je vous invite à visiter et sur lequel vous retrouverez les célèbres et somptueuses égéries de la marque: www.get-the-look.fr .

     

     

    Voici le récit et les photos de mon expérience avec L'Oréal en 2009 publiés alors... :

     

     

    2009_0516loreal20004.JPG
    Mon badge L'Oréal
    2009_0516loreal20005.JPG
    Mon programme
     
    2009_0516loreal20016.JPG
    Star d'un jour: merci Jacques Dessange et L'Oréal...
    2009_0516loreal20017.JPG
    2009_0516loreal20020.JPG
    2009_0516loreal20022.JPG
    2009_0516loreal20057.JPG
    Dans les couloirs du Martinez
    2009_0516loreal20055.JPG
    2009_0516loreal20049.JPG
    2009_0516loreal20004.JPG
    2009_0516loreal20050.JPG
    2009_0516loreal20031.JPG
    Dans le hall du Majestic
     
    2009_0516loreal20039.JPG

    Tout a commencé par une voiture officielle du Festival qui est venue me chercher pour m’emmener au Martinez. Et puis ensuite les journées, les nuits, le cinéma, la réalité se sont enchaînés et confondus dans un ballet grisant. L’accueil de l’équipe L’Oréal, la présentation aux inénarrables journalistes de la presse féminine avec lesquelles je passerai cette journée l’oréalesque, le déjeuner au Carlton (au lieu du restaurant de plage du Martinez, pour cause de pluie) dans une salle presque vide à la table à côté de celle de Jane Campion (tout de même) à l’image de ses précédents films, d’une étrange grâce intemporelle, Abbie Cormish, Ben Whishaw , un jeune homme dont ma voisine intarissable m’apprend qu’il s’agit de Ryan Philippe, et non loin d’Eva Longoria (contre laquelle mon autre voisine journaliste ne cessera de pester pour avoir vue son interview annulée au dernier moment) et Tony Parker.  Retour au Martinez pour attendre la maquilleuse de L’Oréal et le coiffeur de Jacques Dessange.  L’ambiance est joyeuse et décontractée (merci encore à mes deux amies qui se reconnaîtront, c’était formidable de partager ces instants insolites avec vous). La conversation est tellement joyeuse que nous ne voyons pas l’heure passer.  J’apprends justement que Ben Wishaw, l’acteur principal du film de Jane Campion « Bright star » vient d’être coiffé par la même main, juste avant moi, et puis surtout je pose plein de questions sur le festival auxquelles ma coiffeuse répond avec gentillesse, se mêlant à notre joyeux brouhaha. C’est passionnant et oserais-je dire (oui, oui, j’oserai ) beaucoup plus que la conversation de certaines journalistes avec lesquelles j’ai déjeuné (pas toutes, j’ai été ravie  de faire connaissance avec certaines d’entre elles dont ma voisine qui se reconnaîtra, je pense).

     

    Soudain, une des attachées de presse de l’Oréal entre en trombes dans la chambre. Le ciel semble lui être tombé sur la tête, la catastrophe paraît imminente. Un être mystérieux la presse au téléphone de m’emmener de gré ou de force. Il faut se dépêcher, les autres m’attendent, les voitures sont sur le point de partir et nous devons impérativement partir avec le reste de l’équipe L’Oréal. La coiffeuse remet à la hâte les dernières mèches, je voudrais avoir le temps de la remercier mais déjà on m’entraîne dans les couloirs du Martinez pour une course échevelée (enfin heureusement uniquement au sens figuré). Nous croisons Franc Dubosc qui se fait prendre en photo dans des poses très jamesbondesques mais je n’ai pas le temps de m’attarder sur cette image plus cocasse que glamour qu’on m’engouffre dans l’ascenseur avant de me refaire prendre ma course dans le hall du Martinez, jusqu’au bar où devait se dérouler le cocktail. Les sept journalistes avec lesquelles j’ai déjeuné m’attendent et devant nous Eva Longoria tente de rentrer dans sa voiture sous une nuée de flashs qui nous éblouissent nous aussi. On nous attribue un numéro de voiture. La mienne se trouve juste derrière celle d’Eva Longoria. Nous montons dans notre voiture à la hâte, et roulons ainsi au pas, jusqu’au bas des marches. C’est étrange de voir la foule, vorace, ainsi se presser contre la vitre, avide d’un regard. L’actrice dont j’ignore le nom qui est aussi dans ma voiture semble aux anges pour sa première montée des marches. Eva Longoria et Tony Parker descendent de la voiture juste devant nous pour signer des autographes puis on nous ouvre la portière et nous attendons puis gravissons les marches juste derrière eux parmi les cris stridents, violents parfois même, des photographes. L’actrice «  de la voiture » dont évidemment j’ignore toujours le nom replace une de mes mèches rebelles, comme si la montée des marches devait créer une complicité, ou du moins en donner l’impression, se disant sans doute que ce geste à la fois faussement nonchalant et sympathique serait très photogénique, ou peut-être tout simplement très heureuse d’être là.

    2009_0516loreal20069.JPG

     

     Et puis je retrouve cette salle que je connais si bien, et le cinéma, enfin. La lumière s’éteint. J’apprécie le silence après l’euphorie. Je me plonge dans l’univers, plus doux et policé, de Jane Campion que j’attendais si impatiemment. Le début me déroute. Cette histoire avait tout pour me plaire mais ce récit des amours contrariées du jeune poète anglais John Keats et  de sa voisine Fanny Brawne peine à m’embarquer. Jane Campion vous nous parler de fièvre ( de la passion et de la création) mais son film en est malheureusement dépourvu.  Ce qui aurait pu (et sans doute voulu) être une retenue devient tellement lisse que cela me laisse à distance, pourtant j’aurais aimé me laisser emporter par cette histoire, par leurs élans passionnés et leurs désirs contrariés. Les obstacles à  l’histoire d’amour des deux protagonistes sont finalement assez flous, les personnages secondaires trop esquissés pour être crédibles. Abbie Cormish y met beaucoup de conviction, mériterait un prix d’interprétation, sans nul doute. La caméra, pourtant si sensible, presque caressante,  de Jane Campion est appliquée mais je n’arrive pas à être touchée par ses personnages, à croire à leurs sentiments. Restent les mots de John Keats d’une mélancolie envoûtante, à l’image de ce que j’aurais rêvé que soit ce film, à l’histoire si prometteuse. La photographie est certes empreinte de cette retenue à la fois lumineuse et sombre, et de mélancolie mais pas assez pour que nous éprouvions l’amour douloureux des protagonistes, ni cette passion qui les prive de liberté.

    Contrairement à ses films précédents et bien que les sentiments qui envahissent les deux personnages principaux soient intemporels, le film a aussi un aspect suranné malgré la poésie qui surgit parfois, comme tous ces papillons qui envahissent la chambre de Fanny faisant écho aux vers de John Keats :

    « Je rêve que nous sommes des papillons

    N’ayant à vivre que trois jours d’été.

    Avec vous ils seraient plus plaisants

    Que cinquante années d’une vie ordinaire »

    Je repense à ma voisine de projection qui le midi même avait affirmé, péremptoire, visiblement très fière de partager cette "découverte"(ou du moins ce qui pour elle semblait l’être)  que l’art, selon sa définition devait être intemporel. Ce film ne sera certainement pas pour elle un chef d’œuvre…

     

    Puis revenant dans le prosaïsme du XXIème siècle, quoique… nous reprenons les voitures officielles, direction le Majestic pour le dîner. Tandis qu’une des convives continue d’évoquer son sujet favori, elle-même, ma voisine me parle de son émotion, les yeux encore rougies, que lui a provoqué le film de Jane Campion. Je m’en veux presque de n’être pas émue. Peut-être aussi, parce que je suis là et ailleurs, à penser à la beauté ironique du destin qui fait se rejoindre ma fiction et la réalité, à penser que je n’ai peut-être pas tort de rêver toujours à l’impossible, aussi déraisonnable soit-il. Puis, je me paie le luxe de refuser d’aller à la soirée Canal plus (à la villa Doumergues ou de Mai, je n’ai pas bien compris) pour me retrouver avec le silence de mes pensées enivrantes, après une dernière séance photo dans le hall du Martinez et avant d’y passer la nuit.

     

    La nuit sera courte et après un petit déjeuner au Martinez, une voiture officielle  m’attend pour me ramener à mon hôtel car déjà ces mésaventures à peine terminées d’autres m’attendent puisque 3 heures plus tard mes camarades blogueurs sélectionnés comme moi pour vivre 3 jours à Cannes, avec Allociné et Philips, vont bientôt arriver. Je les attends avec impatience, ayant hâte de faire leur connaissance pour certains, de les retrouver pour d’autres. Je n’imaginais pas alors à quel point ces trois jours, aussi, seraient inoubliables…

     

    Avant de partir vers d’autres aventures, je repense aux signes du destin en redoutant aussi leur cruauté, et je repense à cette journaliste également invitée par L'Oréal qui a demandé à sa collègue, avec le plus grand sérieux du monde si elle parlait autrichien, ce à quoi son interlocutrice a rétorqué qu’en effet elle parlait… allemand.  Je crois qu’à cet instant, au moins, la perplexité lui aura fait oublier le refus d’Eva Longoria…

     

    Quelques années plus tard, je publiais un recueil de nouvelles intitulé "Ombres parallèles" dont 4 se déroulent dans le cadre du Festival de Cannes et sont fortement inspirées de mes 14 années de Festival de Cannes et notamment de ces péripéties.

     

     
      
  • Swarovski : collection printemps, été 2014

    swar89.jpg

    Comme à chaque saison, j'ai eu l'occasion de découvrir la collection printemps/été de Swarovski en avant-première au showroom de la marque.  Ce sont toujours les bracelets de la marque que j'affectionne le plus pour leur glamour et leur élégance. Des bijoux idéaux pour le Festival de Cannes (la marque est d'ailleurs  souvent associée aux grands évènements cinématographiques, et notamment à Cannes: en mai dernier, je vous avais ainsi fait visiter le showroom de l'hôtel Martinez où la marque aux cristaux est présente chaque année). Découvrez en images cette nouvelle collection en attendant un article plus détaillé prochainement.

    swar6.jpg

    swar5.jpg

    swar4.jpg

    swar3.jpg

    swar2.jpg

    swar1.jpg

     

    bracelets9.jpg

  • Vernis à ongles Kure Bazaar au Bon Marché

    parisentracte 012.JPG

    parisentracte 011.JPG

    parisentracte 010.JPG

    bazaar.jpg

     

    Je ne suis pas vraiment une adepte des vernis à ongles, la patience n'étant pas ma principale qualité, préférant de beaux ongles propres à un vernis écaillé. L'autre raison pour laquelle je ne suis pas une adepte des vernis est cette sensation d'avoir des substances hautement (oui, je sais, je ne fais jamais dans la demi-mesure ) toxiques sur les ongles.

    Cela pourrait néanmoins changer avec cette marque que j'ai découverte par hasard en flânant dans les allées du Bon Marché. Kure Bazaar est en effet "LE premier Vernis à Ongles d'une nouvelle génération qui allie l'éthique d'une formule écologique aux couleurs vibrantes de la mode" avec une formule jusqu'à 85% d'origine naturelle. Il reste toujours 15% me direz-vous...

    Le vernis coûte 16 euros...ou si vous êtes totalement séduite 850 euros pour la boîte de 44 vernis, 192 euros pour le coffret de 12 vernis, à retrouver en exclusivité sur internet, ici: http://kurebazaar.com/fr/boutique-en-ligne.html .

     Ils sont d'une relative bonne tenue (3 jours pour une seule couche).

    Je vous conseille le stand du Bon Marché où l'accueil est particulièrement aimable...

    J'ai opté pour le Melrose (photo ci-dessous). Et vous?

    Vernis à Ongles Kure Melrose

  • Nouvelle publicité 2012 pour "Eau sauvage" de Dior avec Alain Delon et Romy Schneider dans "La Piscine" de Jacques Deray

    Après une première publicité, en 2011, qui, déjà, reprenait des images de « La Piscine » de Jacques Deray, une nouvelle vient de faire son apparition. Je ne sais trop si je dois me réjouir que les images d’un si beau film servent à un « objet » commercial mais j’espère au moins que cela donnera envie à ceux qui ne le connaissent pas encore de découvrir ce film aussi incandescent que ses acteurs dont je vous invite à retrouver ma critique en cliquant ici.

    Ce film date de 1968: c’est déjà tout un programme. Il réunit Maurice Ronet, Alain Delon, Romy Schneider, Jane Birkin dans un huis-clos sensuel et palpitant: ce quatuor est déjà une belle promesse.

  • La 2ème et nouvelle publicité pour le parfum Chanel n°5 avec Brad Pitt

    brad.jpg

    Je vous parlais avant-hier de la nouvelle publicité pour Chanel n°5 avec Brad Pitt, jugée trop austère par certains (pour ma part, je la trouve joliment mélancolique). Chanel vient d'en proposer une deuxième, cette fois avec une alternance de couleur et noir et blanc. Qu'en pensez-vous?

     

  • Vidéo de la publicité pour le parfum Chanel n°5 avec Brad Pitt

    Une petite vidéo en attendant de prochains tests d'hôtels et restaurants pour vous faire découvrir la publicité d'une beauté mélancolique et ravageuse pour le parfum (féminin) Chanel n°5, un parfum mythique mis à l'honneur par un acteur qui, lui aussi, l'est déjà. A savourer sans modération! Voici le texte en français: "Ce n'est pas un voyage. Tous les voyages ont une fin et nous allons sans cesse. Le monde change et nous changeons avec lui. Les ambitions s'évanouissent, les rêves demeurent. Mais où que je sois, tu es là. Ma chance, ma destinée, mon talisman".

  • Le nouveau parfum Valentino : Valentina Assoluto créé par le maître parfumeur Olivier Cresp

    Une petite pause dans mes escapades hôtelières luxueuses pour,  exceptionnellement, vous parler d'un parfum pour lequel j'ai eu un réel coup de coeur.

     Il s’agit du nouveau parfum Valentina Assoluto créé par le maître parfumeur Olivier Cresp, un parfum léger, féminin, sensuel, envoûtant, à la fois discret et ensorcelant que je vous invite vraiment à découvrir et par lequel, j'en suis convaincue, vous serez à votre tour charmée.

    valentino1.jpg

    valentino2.jpg

     

  • L'hôtel Martinez reçoit le nail bar L'Oréal Paris pour le Festival de Cannes 2012

    nail.jpg

    Il y a quelques jours, je vous parlais, ici, de la présence de la marque L'Oréal à Cannes, fidèle au Festival depuis 15 ans.

    Pour l’occasion, un magnifique recueil de photos en noir et blanc l'Oréal Paris, « The golden Edition » ( livre photo du Festival de Cannes en coulisses) sera d'ailleurs édité. Ayant pour objectif de toujours renouveler (je vous avais parlé du concours de blogs organisé par la marque et que j’avais eu la chance de remporter il y a 4 ans), L’Oréal Paris aura cette année un nail bar à l’hôtel Martinez. Ce nail bar L'Oréal Paris mettra à l'honneur sa gamme Color Riche Le Vernis et ses 51 teintes, cette palette sera complétée par le lancement en exclusivité de la collection Color Riche Le Nail Art, nouvelle génération de stickers à ongles. Teintes Electric élégantes, stickers 3D, matières et textures inspirées des défilés : voilà ce que vous trouverez à ce nail bar L'Oréal Paris. Pour l'occasion il lance aussi en exclusivité sa collection Color Riche Le Nail Art, nouvelle génération de stickers à ongles.

    Toutes les ambassadrices L'Oréal présentes sur la Croisette arboreront la manucure electric. Dès le 16 Mai, le nail bar sera ouvert de 10h à 19h et à toutes celles qui monteront les marches pendant le Festival de Cannes 2012.

    Alors, si vous voulez arborer l'accessoire à la mode, rendez-vous au Martinez!

    Suivez-moi en direct de Cannes du 16 au 28 mai 2012 sur http://www.inthemoodforcannes.com et sur http://www.inthemoodforcinema.com et sur twitter : http://twitter.com/moodforcinema et http://twitter.com/moodforcannes .

  • L'Oréal Paris au 65ème Festival de Cannes : 15ème anniversaire de la présence de la marque glamour à Cannes

    Je vous parle rarement de marques de cosmétiques sur ce blog mais je fais exception pour cette marque, que j'apprécie par ailleurs, désormais indissociable du Festival de Cannes à laquelle je dois par ailleurs d'avoir remporté le concours du meilleur blog (avec http://www.inthemoodforcannes.com , mon blog entièrement consacré au Festival de Cannes) organisé par la marque à Cannes en 2008 et d'avoir ainsi pu vivre trois journées de rêve à l'hôtel Martinez (maquillée, coiffée avec en prime une montée des marches avec l'équipe L'Oréal et Eva Longoria dans une atmosphère joyeusement électrique -photos ci-dessous- ) l'année suivante. Vous pourrez ainsi retrouver le récit de cette journée en cliquant ici.

    2008_0919loreal0003.JPG

    2009_0516loreal20004.JPG

    2009_0516loreal20022.JPG

    2009_0516loreal20031.JPG

     

    Du 15 au 27 mai 2012, les égéries L’Oréal seront, comme d’habitude, présentes sur le tapis rouge pour célèbrer la 15ème année de présence de la marque à Cannes contribuant à l'image glamour du festival (qui ne nuit pas à l'atmosphère "cinéphilique" mais contribue au contraire aux étincelants paradoxes du festival).

    Sur le site officiel de la marque, vous pourrez ainsi découvrir les coulisses des shoots et des interviews ( http://www.loreal-paris.fr/festival-cannes.aspx ) et vous pourrez également laisser guider par la dream team d’experts maquilleurs qui vous dévoileront en exclusivité les secrets des plus beaux looks du Festival.

    « Rendez-vous le 15 mai 2012 pour célébrer 15 ans d’absolue beauté, 15 ans de glamour ultime.

    Maquilleur officiel du Festival de Cannes, L’Oréal Paris contribue chaque année à la magie et la beauté de l’événement Cinéma le plus prestigieux du monde.

    Depuis leur suite au dernier étage du Martinez, la dream team des make-up artists L’Oréal Paris usent de tout leur talent pour faire de chaque montée des marches un moment de glamour absolu. »

    Retrouvez également cet article sur mon blog http://www.inthemoodforcannes.com . Suivez-moi en direct du Festival de Cannes du 16 au 27 mai sur ce dernier et sur http://www.inthemoodforcinema.com et http://inthemoodlemag.com .

  • Découvrez le premier parfum Swarovski : Aura by Swarovski

    Je suis une adepte des bijoux Swarovski, en général élégants, raffinés et très abordables. Je suis donc curieuse de découvrir le parfum que vient de lancer la marque "Aura by Swarovski", né de la collaboration entre l'expert du crystal et Clarins Fragrance Group, et dont le nom m'évoque le rayonnement et la brillance. «Spontanément, le nom de Swarovski évoque le cristal, la transparence et une mystérieuse alchimie de la lumière. Avec le parfum Aura, nous avons volontairement choisi d’aller dans une autre direction et de transformer le cristal en matière vivante, toujours lumineuse mais également très sensuelle», selon le directeur artistique olfactif, Pierre Aulas.  Au cœur de la fragrance, un prisme d’énergie où fusionnent l’ambre, le benjoin et le musc blanc.  De surcroît, le flacon est taillé dans le cristal, le transformant en véritable écrin.

    swa1.jpg

    Eau de Parfum Aura by Swarovski: 15ml, 30ml, 50ml and 75ml

    Ce n’est pas tout puisque  Swarovski  propose désormais un maquillage dans lequel nous retrouvons  la singularité des bijoux de la marque. Le cristal devient maquillage: les textures contiennent une poudre de cristal Swarovski micronisée et des nacres irisées Crystal Shine® qui fusionnent avec la peau pour un éclat étonnant.  Parmi ces bijoux  «  Le Crystal Gloss ». Par ailleurs, les bijoux de maquillage «  Aura by Swarovsk »i sont beaucoup plus que du maquillage... On découvre d’abord un bijou rond, qui se porte en sautoir avec un petit lien de cuir ciré noir. Sa forme asymétrique fait miroiter la lumière et il est habillé de cristaux Swarovski® Elements, blancs ou rosés selon la couleur du maquillage qu’il renferme. Il suffit de faire pivoter la partie supérieure du bijou pour utiliser le maquillage. Un nouveau secret de beauté, à la fois visible et bien caché.

    swa2.jpg

                                                              Les bijoux de maquillage Aura by Swarovski

      Swarovski, maître du cristal, lui a ainsi donné une âme... et la marque compte aujourd'hui ainsi 1800 boutiques.

    Histoire de la marque:

    Dès le début du XXème siècle, les joailliers et les couturiers accueillent le cristal Swarovski avec enthousiasme. A Paris, la marque collabore avec de grands noms de la couture comme Coco Chanel, Elsa Schiaparelli ou Christian Dior. En 1962, Marilyn Monroe susurre «Happy Birthday» pour le président Kennedy dans un fourreau ultra-ajusté parsemé de milliers de cristaux Swarovski cousus à la main.

    Aujourd’hui, on ne compte plus les maisons qui font appel à Swarovski pour sublimer leurs créations de mode ou leurs accessoires…

    En 1977, Swarovski va plus loin dans sa créativité et lance sa propre gamme de bijoux, sertis de cristal facetté de toutes les couleurs, d’inspiration originale et contemporaine.

    Swarovski est à la fois intemporel et bien dans son époque, sur les podiums des défi - lés de mode et dans les rues élégantes des grandes capitales du monde. Ses bijoux et ses sacs du soir accompagnent régulièrement des stars comme Penelope Cruz, Sharon Stone, Charlize Theron, Marion Cotillard ou Jessica Alba, entre autres, sur les tapis rouges des festivals. 2009 voit la naissance des premières montres et 2011 est l’année de lancement d’une collection de lunettes signée Swarovski.

  • Exclu web : film publicitaire de Coco Mademoiselle de Chanel avec Keira Knightley réalisé par Joe Wright

    Découvrez en exclusivité web le nouveau film publicitaire de Coco Mademoiselle de Chanel avec Keira Knightley réalisé par Joe Wright, diffusé à la télévision à partir de demain. Retrouvez également ma critique de "Last night" et "Never let me go" avec Keira Knightley et les interviews de Keira Knightley à propos de cette publicité.