Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

IN THE MOOD FOR NEWS - Page 5

  • Hôtels et restaurants à Dinard et Saint-Malo : mes bonnes adresses

    dinard11.jpg

    dinard12.jpg

    En prévision du Festival du Film Britannique de Dinard en direct duquel vous pourrez me retrouver la semaine prochaine (retrouvez mon article détaillé sur le programme complet, ici), je vous propose aujourd'hui quelques bonnes adresses à Dinard et Saint-Malo. Lieu incontournable de mon enfance, la Côte d'Emeraude, depuis 1999, est aussi indissociable pour moi du Festival du Film Britannique dont j'ai, cette année-là, fait partie du jury alors présidé par l'inénarrable et formidable Jane Birkin, inoubliable rencontre... -retrouvez, en cliquant ici, mon article à ce sujet publié dans le livre des 20 ans du festival- (avec un certain Tom Hollander comme collègue de jury notamment, à qui le festival rendra d'ailleurs hommage cette année) et où je suis retournée à maintes reprises ensuite. J'ai choisi de vous parler de trois hôtels que je connais bien pour y avoir séjourné très souvent ( et en plus d'un autre qui a été entièrement rénové depuis mon lointain dernier séjour et d'un nouvel établissement qui a ouvert cette année) et de quatre restaurants où je retourne également régulièrement. Alors en route pour la splendide cité de Surcouf, d'une part, et pour, d'autre part, de l'autre côté de la Rance, les somptueuses villas Belle Epoque de Dinard qui vous procureront la délicieuse sensation de voyager dans le temps.

    dinard3.jpg

    dinard.jpg

     

    LES HÔTELS

    1. Le Grand hôtel Barrière de Dinard

    grand1.jpg

    Le Grand Hôtel Barrière de Dinard, institution de 150 ans est  situé dans le centre de Dinard, face à Saint-Malo (où vous pouvez vous rendre en navette maritime, l’été), à 2 minutes à pied du centre ville de Dinard. Des hôtels Lucien Barrière, ce 5 étoiles est sans aucun doute le plus discret, mais le charme insidieux de ce lieu qui se découvre progressivement n’en est finalement que plus ravageur et c’est à regrets que vous quitterez cette adresse idéalement située sur la Côte d’Emeraude, face à la mer (la route sépare néanmoins l'hôtel de la mer), un véritable havre de paix, et de tranquillité où séjourner est toujours un plaisir revigorant grâce au cadre, à son jardin face à la baie de la Vicomté, à la vue idyllique et à l’accueil chaleureux.

    di1.jpg

    Le Grand Hôtel Barrière de Dinard, où l’accueil à la réception a toujours été discret et personnalisé, fait partie de ces établissements que je vous recommande tout particulièrement. Vous pourrez ainsi profiter de son restaurant gastronomique, de sa belle piscine intérieure et d’une vue à couper le souffle sur Saint-Malo avec des couleurs changeantes éblouissantes.

    Si vous y séjournez, ne serait-ce qu’une journée ou deux, je vous garantis que vous en repartirez avec une indicible sensation de bien-être. Bien entendu, vous y retrouverez le très copieux petit déjeuner caractéristique des hôtels du Groupe Barrière que vous pourrez déguster face à la mer. 

    jury12.jpg

    Un petit conseil: évitez les chambres au-dessus du bar, bruyantes notamment au moment du Festival du Film Britannique.

    Les chambres rénovées par Jacques Garcia sont chaleureuses et très agréables. Préférez les chambres supérieures, un peu plus grandes.  L'hôtel compte 89 chambres.

    Je vous recommande également vivement le 333 Café (l'hôtel possède deux restaurants dont un gastronomique et le 333 café que je préfère personnellement au premier) dont je vous parle plus bas.

     

    dinard63.jpg

    dinard62.jpg

    dinard64.jpg

     

    dinard91.jpg

     

    Grand Hôtel Barrière de Dinard 46 avenue George V – BP 70143 35801 Dinard France

    Pour contacter l’hôtel:

    Tél: +33 (0)2 99 88 26 26

    Service Réservation: +33(0)970 809 099

    2. Le MGallery Royal Emeraude à Dinard

    emeraude1.jpg

    emeraude2.jpg

    MGallery est une Collection de plus de 70 d’hôtels haut de gamme du groupe Accor.

    Retrouvez, en cliquant ici, mon article sur ma visite du MGallery Balthazar de Rennes et le test de son restaurant. Retrouvez également, en cliquant ici, mon article sur mon séjour à l'hôtel MGallery Les Cures Marines de Trouville.

    emeraude4.jpg

     Chaque hôtel de la Collection MGallery met en scène  une personnalité et une histoire uniques que le voyageur est amené à vivre à travers l’architecture, la décoration et les services. Chaque hôtel s’inspire d’une des trois atmosphères propres à la Collection. Certains, «Heritage», mettent en avant leurs origines historiques et sont des lieux chargés d’Histoire ; d’autres reflètent un univers esthétique, un style, la «Signature» d’une personnalité qui a contribué à leur création ou décoration ; enfin certains, «Serenity», promettent un havre de détente que ce soit à la mer, à la campagne, à la montagne ou à la ville.

    Tous les hôtels MGallery présentent un caractère exceptionnel de par leur emplacement, leur design, leur vision ou leur histoire, dans de grandes destinations internationales d’affaires, comme de tourisme. C'est le cas de celui de Dinard, un 4 étoiles qui est "une invitation au voyage entre Belle époque et modernité". Proche de la plage de l'Écluse, du Casino et de la promenade au Clair de Lune, le Royal Emeraude est le cadre idéal pour un séjour d'affaires ou de tourisme, en tout cas pour éprouver une douce sensation d'ailleurs.

    Les 47 chambres haut de gamme de cet hôtel  (la décoration est vraiment un régal pour les yeux et vous donnera vraiment le sentiment de voyager) évoquent le voyage par leur décor. Chaque étage décline une thématique s'inspirant des paquebots de croisière, de l'atmosphère British India ou de l'univers de l'Orient-Express. Vous pourrez également profiter d'une salle de remise en forme, de massages et d'un hammam ou encore du « Darling », qui fait du goûter un moment privilégié, avec 21 thés à la carte servis avec scones et crème au beurre salé. L'hôtel ne peut pas être mieux situé, les chambres sont de véritables cocons et les petits déjeuners sont copieux et gourmands. Une très bonne adresse à recommander, idéale pour découvrir Dinard et la Côte d'Emeraude!

    emeraude3.jpg

    Adresse : 1 Boulevard Albert 1er, 35800 Dinard
    Téléphone :02 99 46 19 19

    3. L'hôtel Le Nouveau Monde à Saint-Malo

    nouveaumonde.jpg

     

    saintmalo 063.JPG

     

    saintmalo 061.JPG

     

    instagram.jpg

     Cet  hôtel a été inauguré il y a  deux ans. L’Hôtel Le Nouveau Monde est membre de la chaîne HOTELS & PREFERENCE.

    saintmalo 049.JPG

     L'hôtel est là aussi idéalement situé à 15 minutes de marche environ du centre de Saint-Malo.

    saintmalo 019.JPG

     

    L’hôtel a pour thématique les grands hommes liés à la cité corsaire comme Jacques Cartier, Robert Surcouf, Duguay Trouin ou l’écrivain Chateaubriand ayant tous contribué à la légende de Saint-Malo et des découvreurs de nouveaux mondes comme Christophe Colomb ou Marco Polo. En découle une décoration plutôt sobre et élégante, une invitation aux voyages.

    saintmalo 056.JPG

     

    saintmalo 070.JPG

    L’hôtel qui possède 83 chambres, un bar  et un restaurant (qui mérite pour moi sans hésiter l’adjectif gastronomique, je vais y revenir) est séparé du front de mer par la route mais bénéficie d’une vue imprenable (si vous voulez vous aussi en profiter, je vous conseille donc de choisir une chambre vue mer ou vue latérale mer « Echappée mer » comme la mienne, cf photo ci-dessus).

    Evidemment, si vous avez le budget, je vous recommanderais les chambres avec une vue mer frontale (voire une suite avec terrasse panoramique) qui vous permettra d’admirer le paysage, idyllique, aux couleurs si joliment et mélancoliquement lunatiques. Vous pourrez ainsi voir la ville intra muros au loin mais aussi le fort national, le grand jardin, Cézembre, la Conchée (chef d’œuvre des forts de mer édifié par Vauban en 1695), la plate, la grande côtière, et enfin la pointe de la Varde.

    spa6.jpg

    Photo du spa ci-dessus extraite du site officiel de l’hôtel

    L’hôtel dispose donc aussi d’un espace bien-être (au dernier étage) avec deux cabines de soins Spa, une piscine à jets sous-marins réalisée par les Thermes Marins de Saint-Malo, un hammam et solarium exposé plein sud… Il s’agit plus d’un couloir de nage que d’une véritable piscine qui n’en demeure pas moins très agréable et qui a d’ailleurs beaucoup de succès. Le solarium, orienté vers le sud, vous permettra de prendre un bain de soleil en terrasse avec vue sur les bassins du port de Saint-Malo.

     L’Hôtel  vous propose également des journées thalasso découverte au centre de thalassothérapie des Thermes Marins de Saint-Malo, situé seulement à quelques minutes à pied en longeant la mer, sur la digue (assez loin néanmoins, surtout par mauvais temps).

    Hôtel Le Nouveau Monde
    64, Chaussée du Sillon
    35400 Saint-Malo
    Tél. : 02 99 40 40 00

    http://www.hotel-le-nouveau-monde.fr

    http://www.hotelspreference.com/fr/hotel/hotel-spa-le-nou…

    4. Hôtel Novotel Thalassa Dinard

    thalassa.jpg

    Je n'y suis pas allée depuis très longtemps et l'hôtel a été entièrement rénové depuis mon dernier séjour, néanmoins une chose n'a pas changé: l'emplacement et la vue à couper le souffle, raisons pour lesquelles je tenais à vous le recommander. L'hôtel se situe ainsi  aux portes de St Malo et du golf de St-Briac (attention, l'hôtel est assez loin de tout, si vous voulez être dans Dinard ou Saint-Malo, privilégiez les autres adresses ci-dessus) et vous propose un institut de thalasso et spa avec programmes de soins à la semaine, à la journée, une carte variée de modelages-massages mais surtout  une piscine couverte d'eau de mer chaude face à l'océan.

    thalassa2.jpg

    Adresse : 100 Boulevard Hébert, 35400 Saint-Malo
    Téléphone :02 99 40 75 75

    5. NOUVEAU - l'hôtel Castelbrac à Dinard

    Je n'ai pas encore testé cet hôtel mais je tenais à vous en parler puisque c'est le dernier né des hôtels dinardais qui a ouvert cette année., un hôtel 5 étoiles.

    castelbrac7

    Le Castelbrac, nouveau 5 étoiles, devra donc se positionner différemment pour attirer une nouvelle clientèle ou attirer celle des établissements concurrents qui ont l’avantage de compter déjà de nombreux habitués.

    La rénovation des bâtiments, les 25 chambres et suites, les deux restaurants, le bar à cocktails, la salle de soin Thémaé, la piscine (de quoi concurrencer le Grand hôtel Barrière) et son solarium aspirent à faire de ce lieu un véritable « Soul Haven « (refuge de l’âme)  et un établissement breton incontournable.

    Toutes les chambres et suites ont vue sur la vertigineuse Baie du Prieuré et Saint-Malo surplombant la promenade du Clair de Lune et certaines sont même dotées d’une terrasse privative. Un vrai luxe tant cette vue est indéniablement une des plus belles au monde.

    Le propriétaire des lieux, Yann Bucaille, un enfant du pays, a confié la direction générale de l’établissement à Dominick Adrian, professionnel de l’hôtellerie, la décoration intérieure à Sandra Benhamou en collaboration avec Léonie Alma Mason qui ont opté pour un style 1930 avec un twist contemporain et un esprit bord de mer et la  direction de la cuisine au Chef dinannais Julien Hennote.

    castelbrac6

    Cette  bâtisse du XIXème siècle s'est ainsi progressivement transformée en hôtel de luxe à la place de la villa Bric-à-Brac, un domaine  qui s’étend sur 2 800m² et dont la construction commença en 1856 avant de connaître de nombreuses modifications au fil des ans. La villa fut ainsi édifiée par Lyona Faber en 1860. Bric-à-Brac avant d’être revendue en 1873 au colonel Robert William Hamilton, officier anglais de l’armée des Indes qui s’exclama  à la vue de l’agencement de la villa: « Quel bric-à-brac ! ».

     C’est à partir de 1935 qu’elle abrite un laboratoire du Muséum national d’histoire naturelle qui ferme en 1993. En 2010, le Dinardais, Yann Bucaille la rachète. Cet hôtel est donc construit sur le site de l’Aquarium, du laboratoire du commandant Charcot, du Muséum national d’histoire naturelle.

    castelbrac4

     Un cadre idyllique  face à la baie du Prieuré et aux remparts de Saint-Malo,  sur la Promenade du Clair de Lune.

    castelbrac3

    RESTAURANTS

    1. LE 333 Café du Grand Hôtel Barrière

    C'est mon adresse de prédilection pour un déjeuner à Dinard, le 333 Café du Grand Hôtel Barrière d’où vous pourrez jouir d’une vue d'une beauté étourdissante sur Saint-Malo.

    dinard5.jpg

    dinard66.jpg

    dinard65.jpg

    dinard90.jpg

    Pour l'anecdote, Dinard est au passage le cadre de la première nouvelle de mon recueil de 13 nouvelles « Ombres parallèles » intitulée « A l’ombre d’Alfred » ( Editions Numeriklivres). Une scène importante de la nouvelle se déroule ainsi au 333 Café dont voici quelques photos prises lors de mon dernier séjour à Dinard. Le reste de la nouvelle se déroule d’ailleurs en grande partie au Grand Hôtel.

    Le décor du café est inspiré du film « Les Vikings », produit et réalisé en partie à Dinard par Kirk Douglas en 1957.

    kirk.JPG

     

    De 14H30 à 18H, vous pourrez  y prendre votre « Afternoon tea ».

     Le bar 333 est ouvert tous les jours de midi à minuit et est accessible à la clientèle extérieure à l’hôtel.

     Je vous recommande tout particulièrement le « Fish and chips » dont je me suis fait une cure indécente lors de mon dernier séjour…

    L’amabilité comme toujours chez Barrière est au rendez-vous, la qualité des produits également ainsi que le cadre chaleureux, intime, reposant (à noter dans les hôtels Barrière désormais: une très bonne BO).

    Pour en savoir plus: http://www.lucienbarriere.com/fr/hotel-luxe/Dinard-Grand-…

    dinard88.jpg

    dinard89.jpg

    dinard86.jpg

    2. Le restaurant gastronomique "Les 7 mers" de l'hôtel Le Nouveau Monde à Saint-Malo

     

    saintmalo 021.JPG

    saintmalo 051.JPG

    saintmalo 052.JPG

    Le chef Stéphane Haissant (qui a notamment travaillé à La Tour d’Argent) « vous embarque pour un voyage au cœur des sens ». Vous trouverez ainsi des produits du terroir  sublimés par des associations d’épices et de parfums d’ailleurs. 

    Les desserts  du chef pâtissier Pascal Pochon  sont également remarquables. Le restaurant mériterait largement une étoile Michelin. Le service est irréprochable, la vue magnifique et de l’amuse-bouche au dessert en passant par les mignardises, cela a été un ravissement pour les papilles, sans la moindre fausse note.

    Même si vous ne logez pas à l’hôtel et passez par Saint-Malo, allez-y, vous ne le regretterez pas.

    saintmalo 022.JPG

    saintmalo 023.JPG

    saintmalo 024.JPG

    En plat de résistance, j’ai opté pour les aiguillettes de bœuf poêlées au beurre de cèpes et wasabi: un délice! La sauce était une perfection et une subtile alliance rarement égalée (à 36 euros, certes).

    saintmalo 026.JPG

    saintmalo 029.JPG

    En dessert, j’ai craqué pour les « Trois demoiselles en coque de choux glacés à la noisette » signées Pascal Pochon. Là aussi, c’était exquis, gourmand, gourmet.

    saintmalo 096.JPG

     

    Lors d'un deuxième séjour de deux nuits, j’ai opté les deux fois pour le menu « Balade » à 45 euros  avec, les deux fois, en entrée, le « foie gras de canard confit à l’écorce de réglisse ». Délicat, raffiné, parfaitement assaisonné, une vraie belle surprise. Je vous le recommande.

    nouveaumonde16

    En plat, j’ai opté la première fois pour le dos de Saint-Pierre saisi au beurre noisette (remplacé par du bar ce soir-là). Aïe. Pas très appétissant visuellement (de même pour l’agneau choisi par mon acolyte, un peu dommage de trouver les mêmes légumes avec les deux plats, en l’espèce les paimpolais). Poisson sec, manquant de raffinement. Une vraie déception.

    nouveaumonde15

    Le deuxième soir, j’ai opté pour les « noix de st-jacques pochées à l’huile d’olive vierge ». Mangeant régulièrement des st-jacques, je suis très exigeante à ce sujet et là, je dois avouer que c’était réellement délicieux, onctueux, en particulier grâce à la mousseline de topinambour fumée remarquable. Un délice!

    hôtel le nouveau monde 083

    Place enfin au dessert, « la coque de chocolat craquant ». Là encore le raffinement était au rendez-vous. Une cascade de délices rafraîchissante grâce à la glace aux fèves de Tonka. Une réjouissance pour les papilles agrémentée de délicieuses mignardises.

    mer2

    hôtel le nouveau monde 086

    hôtel le nouveau monde 085

     

    Le rapport qualité/prix est plutôt satisfaisant. Comptez environ 120 euros pour 2, boissons comprises. Vous pourrez également opter pour la carte, le menu à 58 euros ou le menu dégustation à 89 euros.

    Si vous ne logez pas à l’hôtel (et évidemment si vous y logez), vous pourrez avoir un aperçu des pâtisseries de Pascal Pochon en allant à « Carré Chocolat »,  la chocolaterie-pâtisserie ouverte par les Thermes Marins de Saint-Malo en Mars 2012, située à seulement quelques pas de l’hôtel le Nouveau Monde.

    saintmalo 071.JPG

    saintmalo 072.JPG

    saintmalo 073.JPG

    3. Crêperie La Licorne et Café de l'Ouest à Saint-Malo

    saintmalo 018.JPG

    saintmalo 015.JPG

    saintmalo 013.JPG

    saintmalo 012.JPG

    saintmalo 011.JPG

    saintmalo 009.JPG

     

    A l’entrée de Saint-Malo, place Chateaubriand, vous trouverez trois établissements de la « Maison Hector »:  le Café de l’Ouest (brasserie), la Licorne (crêperie) et le Lion d’or (brasserie).

     J’ai testé les deux premiers (et même trois fois pour la crêperie) et vous les recommande sans réserves: à La Licorne, les crêpes sont faites avec de la farine et du lait bio et sont sans aucun doute les meilleures qu’il me soit arrivé de déguster en crêperie. Vous y trouverez aussi des plats de viandes et poissons et notamment un exquis saumon bio.

    saintmalo 066.JPG

    saintmalo 067.JPG

     

     Des formules sont également proposées comme celle-ci à 12,10 €:  Galette complète (oeuf, jambon, fromage), Salade Verte, Crêpe Beurre Sucre ou encore le Menu « Maison Hector »:  entrée ou dessert + plat pour 18,50 € ou entrée/plat+dessert pour 22,50 €.

     Au Café de l’Ouest, (qui jouxte la crêperie) l’ambiance est plus brasserie et dans l’un comme dans l’autre, vous pourrez déguster des moules marinières/frites.

    L’accueil est affable, la décoration soignée, les plats sont gourmands. Les endroits idéaux pour passer un bon moment après une bonne promenade et avant de retrouver l’atmosphère chaleureuse de l’hôtel Le Nouveau Monde situé à 15 minutes de marche.

    saintmalo 081.JPG

    saintmalo 082.JPG

    saintmalo 085.JPG

    saintmalo 087.JPG

    saintmalo 088.JPG

     

     Pour en savoir plus : http://www.maisonhector.com/

    Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine à Dinard pour, peut-être, vous faire découvrir de nouvelles adresses bretonnes...

  • Mes bonnes adresses à Deauville

    Royal3 (2).JPG

    royala1.jpg

     

    Deauville, restaurants, luxe, hôtels, hôtel, cafés, terrasses, shopping, boutiques, Normandie, cinéma, festival, été, tourisme, vacances

    Suite à l'article du magazine ELLE de la semaine du 24 juillet 2015 dans lequel je vous livrais mes bonnes adresses à Deauville et comme je n'ai malheureusement pas pu toutes les y faire figurer, j'ai décidé de vous livrer à nouveau un article complet (et forcément non exhaustif) avec mes bonnes adresses deauvillaises (restaurants, cafés, terrasses, hôtels, boutiques, salons de thé etc) avec quelques nouveautés (dans tous ces domaines, l'offre s'est diversifiée et cela devrait continuer avec la Presqu'île). De quoi passer le meilleur week-end possible à Deauville ou même un séjour plus long, par exemple pour le Festival du Cinéma Américain que je vous ferai bien entendu suivre ici en direct comme chaque année  du 4 au 13 septembre et pour lequel je vous fais d'ores et déjà gagner vos pass, ici.

     

    Deauville, restaurants, luxe, hôtels, hôtel, cafés, terrasses, shopping, boutiques, Normandie, cinéma, festival, été, tourisme, vacances

    Elle 2.jpg

     

    J'ai personnellement testé toutes les adresses figurant dans cet article, la grande majorité à Deauville et deux ou trois à Trouville.

     

     

    magelle (2)

     

    royal90.JPG

    Ma rencontre avec Deauville et son Festival du Cinéma Américain il y a...22 ans  a été un vrai coup de foudre qui a changé le cours de mon existence… Un roman sur Deauville, un recueil de nouvelles sur le cinéma dont trois sur Deauville (avec Deauville pour couverture), 7 blogs dont un sur Deauville, 3 participations à ses jurys de festivals (un presse et deux de cinéphiles et accessoirement 12 autres ailleurs), et 21 festivals du cinéma américain et une bonne dizaine du Festival du Film Asiatique plus tard, je crois suffisamment bien connaître les lieux pour vous livrer mes bons plans (vous pouvez aussi suivre ma page Facebook consacrée à Deauville, ici). 

     

     

    cures21

     

     

    Deauville est une ville à la fois calme et (très) animée (je suis chaque jour impressionnée par les multiples activités qui y sont proposées tout au long de l’année sans parler d’évènements nationaux ou internationaux comme le G8 en 2011), idéale autant pour se distraire que pour se reposer. Bien que la connaissant par cœur le charme opère. A chaque fois.

    royal99.JPG

     

    Je ne connais pas d’endroits, ou si peu, dont la beauté soit aussi agréablement versatile, dont les couleurs et la luminosité lui procurent une telle hétérogénéité de visages. Loin de l’image de 21ème arrondissement de Paris à laquelle on tendrait à la réduire (qu’elle est aussi, certes), ce qui m’y enchante et ensorcelle se situe ailleurs : dans ce sentiment exaltant que procurent sa mélancolie étrangement éclatante et sa nostalgie paradoxalement joyeuse. Mélange finalement harmonieux de discrétion et de tonitruance. Tant de couleurs, de visages, de sentiments que j’éprouve la sensation de la redécouvrir à chaque fois. Bien sûr, je la préfère très tôt le matin, mystérieuse, presque déserte, qui émerge peu à peu des brumes et de l’obscurité nocturnes, dans une âpre luminosité qui se fait de plus en plus évidente, incontestable et enfin éblouissante. Ou le soir, quand le soleil décline et la teinte de couleurs rougeoyantes, d’un ciel incendiaire d’une beauté insaisissable et improbable et que je m’y laisse aller à des rêveries et des espoirs insensés.

    royal402.JPG

    A l’image des êtres les plus intéressants, Deauville ne se découvre pas forcément au premier regard mais se mérite et se dévoile récompensant le promeneur de sa beauté incendiaire et ravageuse aux heures les plus solitaires, avec des couleurs aux frontières de l’abstraction, tantôt oniriques, tantôt presque inquiétantes.

    cab30.jpg

    Alors, pour en profiter pleinement, je vous conseille donc de loger sur place. Voici mes conseils pour les hôtels pour différents budgets et toutes mes bonnes adresses pour profiter au mieux de  votre séjour.

     

    mairie1.jpg

    gabin.jpg

        Les hôtels

    1. L'Hôtel Royal Barrière

    Cliquez ici pour lire mon article complet consacré au Royal

    royal7

    royal40

    Si vous souhaitez une adresse luxueuse, idéalement située, choisissez l'Hôtel Royal, de préférence une chambre vue mer. Si les prix sont conséquents en haute saison ou en période de festivals, vous pourrez aussi trouver des offres avantageuses sur le site des Hôtels Barrière.

     Présentation et revue de séjour (si vous n'êtes pas intéressés par le Royal, passez à l'hôtel suivant).

    royal1

    royal123

    C’est Nathalie Ryan, architecte d’intérieur et décoratrice, qui avait notamment créé la sompteuse suite Dior à l’Hôtel Majestic à Cannes, qui s’est chargée de la décoration avec pour credo de « respecter et conserver l’âme historique des bâtiments, avec  leurs codes, leurs caractères, en insufflant un décor d’aujourd’hui, authentique. » La décoration du lobby, d’un rouge chaleureux et étincelant, vous donne envie de ne plus le quitter, surtout que la luminosité et l’atmosphère varient au gré des heures, entre cocooning et ambiance lounge, élégante et romantique le soir avec, en plus, une excellente bande sonore.

    royal56

    royal2 - Copie

    royal11

    Le  Royal est un lieu de villégiature idéal, ce qui saute aux yeux d’emblée dès que vous arrivez devant le prestigieux hall et que les voituriers vous accueillent avec le sourire et  à la vue de l’immense, majestueuse et chaleureuse bâtisse qui porte si bien son nom. L’hôtel 5 étoiles a tout du palace qu’il incarne et qu’il avait vocation à être dès sa construction, la preuve: il fait aussi partie de la chaîne Leading Hotels of the World qui compte ce qu’il y a de mieux dans l’hôtellerie mondiale.

    royal91

    L’hôtel compte 220 chambres et 30 suites et dispose d’un restaurant, le Coté Royal qui devient le Fouquet’s jusqu’au 13 septembre 2015 (voire plus bas à propos de mes adresses de restaurants). Vous pourrez donc allègrement en profiter pendant le Festival du Cinéma Américain de Deauville, jusqu’à la clôture.

    ​ Bâti il y a plus de cent ans, le Royal a ainsi su s’adapter au fil du temps, se moderniser tout en conservant son luxe et son charme d’antan, bien loin des hôtels standardisés sans âme qui fleurissent un peu partout.
     
    royal21
     
     Rien n'y manque: hammam, sauna, solarium, piscine privée (extérieure mais chauffée à 28 degrés et très agréable) et centre de fitness… Vous pouvez même y louer gratuitement des vélos et profiter du magnifique salon Jacques Dessange situé au deuxième étage ! Les beaux jours, vous pourrez aussi profiter des buffets autour de la piscine.
    royal5 (2)
     
    Les chambres rénovées vue mer sont splendides ( comme la mienne, chambre prestige vue mer, située au 5ème étage) avec une vue à couper le souffle sur Deauville et un décor princier. Pour agrémenter le séjour, vous profiterez de toutes les petites attentions qui distinguent un bel hôtel d’un hôtel de luxe et, pour couronner le tout, une splendide salle de bain, véritable havre de bien-être, avec WC séparés disposant d’un lavabo.
     
    royal57
    royal48
    royal45
    royal47
    Les nouveaux produits Barrière, plus design et modernes.
    royal44
    royal55
    royal15
     
    Lors de mon séjour, l'accueil et le service ont été irréprochables de l’arrivée au départ avec une mention spéciale pour les réceptionnistes et un grand merci à M.Cyril Casabo , le nouveau directeur de l’établissement, pour son accueil particulièrement enthousiaste et affable.
     
    Que vous soyez clients ou non de l’hôtel, vous pourrez bien sûr aussi profiter du bar et de sa carte, riche en produits de qualité et qui vous permettra de vous restaurer dans un cadre agréable (voire plus bas, mes bonnes adresses gastronomiques).  
     
    Le petit déjeuner est copieux (saumon fumé, crêpes, pancakes, plusieurs variétés de fromages...).
     
    A noter: les amis à quatre pattes des clients sont particulièrement bien reçus et choyés avec, là aussi, de délicates attentions.
     
    royal92
     
     
     
    royal58
     
    Sachez également que, à l’occasion du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2015, le groupe Barrière vous propose un séjour exceptionnel, vous pourrez ainsi réserver un séjour « Nuit Américaine » qui vous permettra de profiter pleinement de la vie de luxe et de vous immerger au cœur du festival. « Soyez star parmi les stars », un slogan qui ne semble pas usurpé au regard du programme que je vous laisse découvrir ci-dessous.
     
     
    royal49
     
     
    2. L'hôtel Du Golf
     
     
    C'est mon hôtel préféré, plus loin du centre que le Royal (mieux vaut disposer d'un véhicule) mais le cadre idyllique, l'amabilité exemplaire, l'espace (intérieur et extérieur) vous feront faire abstraction de cet éloignement (très relatif).

    deauville1.jpg

     

    deauville8

    deauville7

     

    deauville44

    deauville3

    D’emblée, le lieu environné de verdure (et pour cause puisque l’hôtel se situe au centre du golf), avec une vue vertigineuse sur Deauville et Trouville et la mer, au loin, procure une sensation d’apaisement, d’évasion et de bien-être. Ses larges colonnades donnent à la somptueuse bâtisse des airs de Nouvelle-Orléans, un décor propice à la rêverie et idéal pour larguer les amarres le temps d’un week-end ou plus.

    deauville4

    deauville10

    deauville1

    Lors de mon arrivée, un dimanche de vacances, il y avait forte affluence à la réception mais la souriante Stéphanie venait à la rencontre de chacun des clients pour les faire patienter, de quoi oublier bien vite ce petit désagrément d’autant plus que l’accueil est tout aussi agréable à la réception et que le hall, rénové l’an passé (une décoration signée Chantal Peyrat) comme la moitié des chambres de l’établissement, fait la part belle aux larges espaces et à une décoration très inspirée par les sports équestres indissociables de la région. Là encore, les très larges espaces vous donnent la sensation de respirer et d’être apaisé d’autant plus que, au-delà du hall, se situe le restaurant « Le Lassay » (également magnifiquement rénové, voire plus bas dans mes bonnes adresses gastronomiques) dont les grandes baies vitrées ouvrent sur Trouville, Deauville, l’hippodrome et la mer.

    P1140084

    La première nuit, j’ai dormi dans une des anciennes chambres de l’hôtel –chambre supérieure vue mer- (qui seront également rénovées cette année) dont les meubles  ne sont plus au goût du jour mais la salle de bain joliment rénovée, l’accueil fort chaleureux, la propreté et l’équipement de la chambre et surtout la vue à couper le souffle me l'ont bien vite fait oublier.

    golf

    La deuxième nuit, j’ai été surclassée dans une des nouvelles magnifiques chambres de l’hôtel dont la décoration sobre, raffinée (avec au mur, de magnifiques photos de Deauville signées Patrick Braoudé) décontenancera les habitués de la décoration Garcia mais qui m’a personnellement enchantée.

    deauville6

    En ce mois d’avril ensoleillé, le beau temps me permet de tester la piscine, là aussi en pleine verdure, très spacieuse et agréable, l’endroit idéal pour se relaxer et faire des longueurs. Vous pourrez aussi prendre des consommations au bord de la piscine ou profiter de la salle de sport.

    P1140096

    Je vous parlerai plus bas de l'excellent dîner dans le restaurant gastronomique « Le Lassay », là encore, une belle surprise.

    Le petit déjeuner fut aussi un enchantement comme c’est souvent le cas chez Lucien Barrière : très beau buffet avec un large choix de confitures, viennoiseries, pancakes, œufs cuits à la demande et sous vos yeux, là encore dans la très belle salle de restaurant ouvrant sur un paysage idyllique. De quoi commencer la journée de bonne humeur.

    deauville14

    A souligner : l’extrême amabilité, des femmes de ménage au concierge en passant par les serveurs et les réceptionnistes.

    P1140103

     

    3. L'hôtel Normandy

    Même si cela reste une institution deauvillaise, je lui préfère désormais le Golf et le Royal au service plus personnalisé. A choisir néanmoins pour son emplacement en plein cœur de Deauville, pour sa charmante piscine intérieure et pour son atmosphère très cinématographique (Lelouch y tourna plusieurs scènes du mythique Un homme et une femme) mais aussi pour son bar très cosy et son pianiste le week end, pour ses petits déjeuners impériaux (ah, les gauffres, les crêpes et les macarons au petit déjeuner!), pour son brunch du dimanche (toujours ou presque complet, réservez longtemps à l’avance, a fortiori pendant le festival), pour ses « afternoon tea » (deux pâtisseries et une boisson, dehors sur la terrasse ou dans les salons), pour sa nouvelle terrasse côté mer etc.

    Deauvilledernierjour 009.JPG
    Deauvilledernierjour 010.JPG
    Deauvilledernierjour 024.JPG

     

    garcia1.jpg

    garcia2.jpg

     

    normandy3

    -Des chambres ont également été récemment (magnifiquement) rénovées:

    normandy.jpg

    4. L'hôtel Les Cures marines de Trouville

    Cliquez ici pour lire mon article complet sur Les Cures marines de Trouville

    Je poursuivrai ensuite avec des adresses plus abordables mais je termine avec les adresses 5 étoiles avec le nouvel établissement de Trouville, le M Gallery les Cures marines, moins chaleureux peut-être que les hôtels Barrière mais également avec de nombreux atouts, à commencer par son emplacement face à la mer, en plein cœur de Trouville.

    P1140119

    C’est le lundi 13 avril 2015, après deux années de travaux, que le nouvel établissement de prestige du Groupe Accor a ouvert ses portes à Trouville. Claude Lelouch vous dirait que le 13 est un excellent présage. Les Cures marines n’ont de toute façon pas besoin de signes et de superstition pour renaître dans les meilleures conditions tant elles possèdent de multiples atouts.

    Happée par la frénésie festivalière, il m’aura (ignominieusement) fallu plusieurs années avant de prendre le temps de franchir la Touques qui sépare les deux villes. Deauville et Trouville, situées de part et d’autre de la rivière La Touques ont ainsi longtemps rivalisé de chic et d’élégance, inaugurant leur casino la même année : 1912 (d’où le nom du restaurant gastronomique des Cures Marines). Deux univers. Deux lieux au charme singulier, envoûtant.

     

    Deux lieux qui possèdent une âme à l’image de ce nouvel établissement qui renoue avec les grands hôtels d’antan tout en étant doté des prestations les plus modernes et luxueuses. A l’époque, une partie était consacrée aux « Bains chauds», le terme d’usage pour évoquer les prémices de la thalassothérapie. Le Tout-Paris y avait alors ses habitudes mais le bâtiment somptueux (et il l’est à nouveau) devint le musée de la ville de l’été 1937 à 1956. La société des Cures Marines de Trouville-sur-Mer finit par s’y installer en 1959. L’institution changea de propriétaire en 1998 mais devant l’ampleur des travaux pour mise en conformité, les Cures Marines fermèrent leurs portes un an plus tard avant de renaître plus majestueuses encore, en avril 2015, le 13 donc.

    P1140132

    L’hôtel jouxte ainsi le Casino de Trouville et se situe au cœur des anciens Thermes de Trouville. Dès l’entrée, deux gigantesques colonnes vous transportent ailleurs… A Tara peut-être ? Une élégance d’autrefois, un je-ne-sais-quoi d’ « Autant en emporte le vent »… Devant l’hôtel, une belle terrasse permet de s’alanguir et de siroter tout en admirant la vue et la mer aux couleurs si joliment versatiles et propres à la Côte Normande tout en regardant le ballet des promeneurs sur la promenade Savignac, des planches créées en 1867.

    cures22

     

    cures26

    cures17

    En face se situe le hall. A peine arrivé, un voiturier affable (comme l’est d’ailleurs tout le personnel, pas une seule fausse note durant mes trois jours sur place, de la femme de ménage aux réceptionnistes en passant par les serveurs, l’accueil est personnalisé et souriant sans être flagorneur, un sans fautes) s’occupera de votre véhicule qui sera garé dans le parking couvert situé sous l’hôtel.

    P1140146

    La première impression lorsque vous franchissez la porte d’entrée est une sensation de bien-être, de clarté, de luminosité, de douce tranquillité. Les lignes noires et blanches du hall imaginées par Jean-Philippe Nuel procurent au hall une silhouette élancée (à l’image peut-être de celle des clients après ou même avant leur thalasso) tout en finesse et élégance. A droite se situe le bar (où vous pourrez aussi vous restaurer –excellent fish and chips à la sole-, boire un verre bien sûr, prendre votre petit déjeuner après 10h, ou déguster un exquis tea time et les pâtisseries d’Aymeric Pinard). Le lieu, aux allures de salle de bal, grâce aux hauts plafonds, aux fenêtres gigantesques et à la décoration très inspirée, est baigné d’une lumière chaleureuse. Au fond du bar se situe un grand escalier qui mène au restaurant gastronomique. Le temps suspend son vol. Vous avez l’impression d’être transporté dans le temps, ou de voguer sur un somptueux paquebot vers une terre inconnue et enchanteresse.

     

    P1140109

    P1140151

    Sur les murs des chambres, mais aussi à la piscine et dans les couloirs vous trouverez des photographies anciennes reproduites, belle et judicieuse invitation à l’évasion et à voyager aussi dans le temps mais aussi évocation de l’Histoire de cet établissement érigé en 1912. Sur les murs vous trouverez aussi des citations d’auteurs comme Marguerite Duras ou Gustave Flaubert (autre invitation au voyage, littéraire celui-là) dont le destin a croisé et peut-être modifié celui de Trouville tout comme Trouville a influé sur leurs destins et leurs écrits.

    cures32

    cures25

    cures4

    P1140159

    P1140145

    P1140137

    Cet hôtel 5 étoiles possède 103 chambres dont 6 suites presque toutes tournées vers la mer. L’hôtel bénéficie par ailleurs d’une double expertise: celle de MGallery (collection d’hôtels uniques du Groupe Accor), mais aussi de la référence de la thalassothérapie et du bien-être: Thalassa sea & spa (qui compte aujourd’hui 15 destinations d’exception et qui a pour principe notamment: « prendre soin de soi et prendre soin de la nature », ce qui est pour moi aujourd’hui pour tout nouvel hôtel un critère indispensable), de quoi avoir enfin une véritable alternative au Groupe Lucien Barrière omniprésent à Deauville. En accord avec la ville de Trouville-sur-Mer, le groupe Cofinance SAS, actionnaire majoritaire de l’établissement, a en effet privilégié le groupe Accor pour redonner vie à ce lieu mythique.

    cures1

    cures19

    Le décor a ainsi été restauré par l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel qui a notamment réhabilité le Radisson Blu de Nantes construit dans l’ancien palais de justice ou encore la célèbre piscine Molitor à Paris. Ici vous ne pourrez pas ne pas remarquer les fauteuils Louis XVI et lustres grandiloquents réalisés en fil de fer, les miroirs dans les rosaces du plafond pour refléter la lumière des luminaires, les rayures noires et blanches, les photographies… L’hôtel est un ravissement perpétuel pour le regard des esthètes.

    P1140158

    cures8

    P1140157

    cures3cures2

    Les chambres respectent l’environnement marin auquel elles font joliment écho, des fresques aux lustres en nacre. La mienne était particulièrement spacieuse avec une vue sur mer (certaines bénéficient d’une magnifique vue sur le port) et il m’était chaque jour difficile de la quitter. Dans les salles de bain, vous trouverez des produits Gemology sans parabène, là encore un délicieux rituel qui agrémentera votre séjour. Certaines chambres possèdent des salles de bain ouvrant directement sur la chambre.

    cures9

    Le dernier jour de mon séjour, après un dernier passage dans l’un des deux bassins d’eau de mer chauffée, véritable antre de sérénité dont j’aurais aimé profité davantage (et ce sera mon vrai bémol sur l’établissement,  les heures un peu contraignantes de la piscine pour les non curistes), s’est achevé  par un dîner au restaurant gastronomique, le 1912 sous l’égide de David Drans, un jeune chef formé à l’école Ducasse pendant 5 ans, un amoureux de son métier (nous l’aurions écouté des heures tant il est passionnément enthousiaste) et des bons produits qu’il sait indéniablement sublimer  et qui a à cœur de travailler avec les producteurs locaux. Le menu est par ailleurs concocté en concertation avec une diététicienne. Je vous garantis que tout en prenant soin de votre santé vous pourrez réjouir vos papilles. . Comptez environ 100 euros pour un dîner. (voir  plus bas mon avis)

     

    cures10

    Les petits déjeuners sont là aussi originaux avec une formule unique chez Accor, des assiettes au choix, une belle alternative au traditionnel buffet ou petit déjeuner continental. Ici vous ne vous déplacez pas pour aller au buffet mais le buffet vient à vous. Vous pourrez choisir trois assiettes disposées comme pour un tea time avec élégance et délicatesse. Je vous recommande les viennoiseries et les crêpes, délicieuses.

    cures16

    cures43

    Un autre grand atout de cet établissement au luxe feutré et élégant est bien sûr sa thalassothérapie, un institut de pointe dédié à la santé globale du corps et de l’esprit avec pas moins de 45 experts et spécialistes du bien-être (coach sportif, masseur-kinésithérapeute, ostéopathe…), ses trente-deux cabines et sa suite de soins composée de quatre cabines.

    P1140122

    5. Hôtel Le Trophée

    Côté institutions Deauvillaises 3 étoiles, vous trouverez  l'hôtel  Le Trophée, le premier où j’ai séjourné.  Certaines salles de bain ont été joliment refaites. L’accueil est cordial, avec clientèle d’habitués et l’endroit, en style normand, ne manque pas de charme. L’hôtel est idéalement situé et dispose d’une petite piscine extérieure. L’établissement propose désormais un room service avec une belle carte 24H/24H.

     L’hôtel se situe en plein centre face au Normandy (emplacement idéal) et possède aussi des studios et appartements situés juste en face, tout neufs (résidence La Loggia).

    trophée.jpg
     
     
    6. L'hôtel Hélios

    Pour être en plein centre et pour un moindre coût, vous avez également l’hôtel Hélios , les aménagements sont  spartiates et démodés, et les petits déjeuners là aussi rudimentaires, mais le personnel est aimable et l’hôtel très bien situé. L’hôtel  a récemment remplacé sa piscine extérieure par une petite terrasse où vous sera proposée une petite carte pour vous restaurer.

    helios.jpg

    7. Les hôtels Ibis et Mercure

    Outre les hôtels du Groupe Lucien Barrière, vous pourrez choisir d’autres hôtels de chaîne comme un Mercure (le Yacht Club, décoration sympathique mais la classification 4 étoiles est largement surévaluée) et un Ibis aux portes de Trouville,  mais encore à Deauville.

    mercuredeauville.jpg

    ibis.jpg

    8. Résidence Le Castel Normand

    Vous pourrez  également opter pour la résidence Maeva Le Castel Normand en plein centre de Deauville.  L’emplacement est là aussi idéal, en plein centre et les studios et appartements sont plutôt joliment décorés. Excellent rapport qualité/ prix.

    castel1.jpg

    castel2.jpg

    Les restaurants

    Là, vous n'aurez que l'embarras du choix. Vous trouverez ci-dessous ma sélection de brasseries, restaurants gastronomiques, crêperies, pizzerias bref, il y en a pour tous les goûts!

    1. La Cantine de Deauville

    Mon restaurant de prédilection est désormais « La Cantine » qui a ouvert il y a trois ans en lieu et place du café « Up and down ».

    cantine

    cantine2

    Cabourgdeauville2014 078

     « La Cantine » est devenue la mienne depuis ce mois de septembre 2014 où j'y ai déjeuné pour la première fois. J’ignore pourquoi je n’y suis pas allée plus tôt, pensant sans doute qu’il s’agirait d’un énième endroit à la mode, comme il en fleurit tant, où tout serait axé sur le décor (moderne et chic, tel un loft new yorkais) au détriment du contenu de l’assiette et de la qualité des produits. La surprise fut d’autant plus agréable. La carte est constituée de produits frais à des prix plus que raisonnables pour Deauville. L’amabilité est aussi constamment au rendez-vous, des serveurs à la direction avec un accueil constamment chaleureux, affable sans être flagorneur.

    royal9.JPG

    Je vous recommande le fish and chips (17, 90 euros seulement), les burgers (aussi copieux que goûteux), les salades pantagruéliques, les profiteroles géantes qui le sont réellement -framboise chocolat blanc-, le cœur coulant au chocolat.  Vous pourrez aussi opter pour un menu, notamment celui à 27 euros qui vaut largement son prix ou encore la formule du midi à 16, 90 euros. En 10 repas pendant le Festival du Cinéma Américain de Deauville 2014 (oui, quand on aime, on ne compte pas), pas une déception.

    Allez-y de ma part…vous ne le regretterez pas. 

    Pour en savoir plus, découvrez le site internet du restaurant également présent sur Facebook (page mise à jour quotidiennement, allez y faire un tour, je vous garantis que les photos des plats du jour mis quotidiennement en ligne vous mettront l’eau à la bouche).

    Un  restaurant comme il en existe trop rarement. LA brasserie de Deauville.

    Cabourgdeauville2014 138

    Cabourgdeauville2014 137

    Cabourgdeauville2014 080

    2. La Flambée

    flambee.jpg

     

    Un séjour deauvillais ne serait pas pour moi un séjour digne de ce nom sans un passage au restaurant « La Flambée », pour de délicieuses grillades dans un cadre agréable et une salle spacieuse récemment rénovée. L’accueil, pour ne rien gâcher, est particulièrement affable, là aussi.

    Deauville, restaurants, luxe, hôtels, hôtel, cafés, terrasses, shopping, boutiques, Normandie, cinéma, festival, été, tourisme, vacances

    3. Le Fouquet's

    Ce qu’il ne faut absolument pas manquer, en raison de son caractère éphémère, c’est le Fouquet’s (en lieu et place du restaurant Côté Royal, du 1er juillet au 13 septembre 2015), vous y retrouverez les plats « brasserie », copieux, les produits de qualité qui en sont la marque distinctive et la carte élaborée en collaboration avec l’inénarrable et si talentueux Pierre Gagnaire (retrouvez bientôt mon article sur la mémorable visite des cuisines de son restaurant parisien).
     
    royal43
    royal81
    royal65
    royal67
    royal68
    royal59
    royal69
     
    royal61
    royal60
    royal83
     
    Je vous recommande tout particulièrement « la volaille de Mondrainville en deux cuissons » (un régal!) et « la ronde des passions », dessert lauréat du Cook master Barrière que vous pourrez d’ailleurs retrouver dans d’autres établissements Barrière et pour lequel les mots me manquent tant il est onctueux, croquant, craquant, rafraîchissant, une alliance subtile et explosive de saveurs qui vous fera terminer votre repas en beauté.
     
    royal82
     
     
    4. Restaurant Le Lassay (de l'hôtel du Golf)
     
     

    P1140096

     Le service y est particulièrement personnalisé, stylé dans une salle aérée et majestueuse aux hauts plafonds donnant sur le golf, Deauville, Trouville, la mer avec une belle terrasse où vous pourrez également vous restaurer l’été. J’ai opté pour le menu du marché, un délice, de l’amuse-bouche au dessert. Si vous séjournez au Golf, vraiment, ne passez pas à côté du restaurant sans vous y arrêter.

    P1140091

    P1140092

    deauville42

    deauville41

    deauville43

     

    5.Le 1912, restaurant de l’hôtel MGallery à Trouville

    Le restaurant gastronomique, le 1912 est placé sous l’égide de David Drans, un jeune chef formé à l’école Ducasse pendant 5 ans, un amoureux de son métier (nous l’aurions écouté des heures tant il est passionnément enthousiaste) et des bons produits qu’il sait indéniablement sublimer (ah ce poisson !) et qui a à cœur de travailler avec les producteurs locaux. Le menu est par ailleurs concocté en concertation avec une diététicienne. Je vous garantis que tout en prenant soin de votre santé vous pourrez réjouir vos papilles.

    cures23

    cures33

    cures15

    cures14

    cures12

    cures13

    cures10

    6.  La Pizzeria Barbara

    Si vous avez envie d’un repas plus économique, il y a également l’incontournable pizzeria Barbara (même si beaucoup lui préfèrent la pizzeria Santa Lucia) de l’étage de laquelle vous surplomberez le centre de Deauville…et où vous trouverez les meilleures pizzas de Deauville.

    7.Chez Miocque

    deauville2011dernier 093.JPGinfos19.jpg

     

    Bien entendu, partout on vous conseillera l’incontournable brasserie Miocque (qui semble cependant être beaucoup moins à la mode qu'auparavant, si j’en crois la terrasse souvent vide, contrairement à celles de ses voisins)  pour ses délicieuses entrecôtes, ses tagliatelles au saumon, son ambiance qui est un mélange entre un dessin de Kiraz et un film d’Audiard a longtemps fait la renommée de l'établissement. Les murs sont ornés des photos du patron avec tous ses célèbres habitués, mais ne soyez pas impressionnés ou découragés par cette décoration ostentatoire…ni par les inscriptions « réservé » sur toutes les tables. La clientèle y est choisie avec parcimonie, alors pour éviter d’être refoulé (c’est- c’était- TOUJOURS complet le week end, surtout pendant le festival), si vous ne faites pas partie des habitués, je vous conseille de réserver.

    8. Le Drakkar

    La nourriture de Chez Miocque est réellement bonne et fraîche…mais je lui préfère son voisin Le Drakkar qui me fait davantage penser aux brasseries plus conviviales des films de Claude Sautet. Ici pas de plaisanteries salaces (dont le partron de chez Miocque abuse parfois) mais un accueil chaleureux et de bons plats taditionnels abordables.

    drakkar.jpg

    Photo ci-dessus, extraite du site officiel du restaurant Le Drakkar

     9. Café de la Mairie

     

    infos18.jpg

     

    J’aime aussi beaucoup « La Brasserie de la Mairie » (face à la mairie justement), accueil chaleureux et très bon rapport qualité prix. Service rapide. Excellentes moules/frites.

     

    10.  Restaurant Le Brummel

    brummel.jpg

     

    Si vous voulez savourer un déjeuner ou un dîner copieux avec un bon rapport qualité/prix, vous pouvez aussi choisir cette excellente brasserie du Groupe Lucien Barrière située dans le casino (mais à laquelle vous pouvez aussi accéder de l’extérieur). Les plats sont copieux. L’été, vous pourrez aussi profiter de sa belle terrasse.

     

    11.  Restaurant La Coupole (Trouville)

     

    coupole.jpg

     

    Si vous voulez déguster des produits frais sur le port de Trouville avec l’assurance d’être bien accueillis, ne cherchez plus, choisissez la Coupole et évitez les attrape-touristes qui fleurissent sur le port.

    12. Crêperie La Licorne

    licorne.jpg

    Emplacement idéal pour cette nouvelle crêperie  très agréable située face à l’Hôtel Normandy. Dommage que les glaces Martine Lambert (voir plus bas) aient été rayées de la carte…et que l’amabilité ne soit pas toujours au rendez-vous.

    C’est là une sélection non exhaustive, il y a encore Le Ciro’s  (restaurant gastronomique)et quantité d’autres petits restaurants.

     

    Bars et terrasses

     

    1. La Terrasse de l’hôtel du Golf

    deauville14

     

    Cf ci-dessus mes quelques lignes consacrées à son restaurant Le Lassay. La plus belle vue plongeante sur Deauville, Trouville, l’hippodrome, la mer et un accueil remarquable vous permettront d’y passer un excellent moment dans un cadre splendide.

     

    2. Le Bar du soleil ou le bar de la mer

    guiguette.jpg

     

    Adresses incontournables pour faire une pause sur les planches pour profiter du panorama. Désormais, vous pouvez également dîner le soir sur les planches au bar du soleil…et profiter de la guinguette…avec l’inénarrable Régine! Je vous recommande les gaufres.

     

    Deauville, restaurants, luxe, hôtels, hôtel, cafés, terrasses, shopping, boutiques, Normandie, cinéma, festival, été, tourisme, vacances

    Deauville, restaurants, luxe, hôtels, hôtel, cafés, terrasses, shopping, boutiques, Normandie, cinéma, festival, été, tourisme, vacances

    soleil.jpg

    3. Le Sofa Bar

    sofa.jpg

    Le  Sofa bar pour sa vue  sur Deauville depuis la terrasse du Casino (DJs le week-end).

     

    4. Le  Brok Café

     

     Le Brok café, pour son atmosphère intimiste, sa musique salsa.

     

    5. Le bar de l'hôtel Royal

    Pour une pause dans un cadre feutré, chaleureux, romantique, pour boire un verre ou même déjeuner ou dîner.

    Que vous soyez clients ou non de l’hôtel, vous pourrez bien sûr aussi profiter du bar et de sa carte, riche en produits de qualité et qui vous permettra de vous restaurer dans un cadre agréable. J’ai ainsi testé les exquises tagliatelles au saumon et je reviendrai sans aucun doute y déjeuner en septembre rien que pour récidiver cette dégustation pendant le Festival du Cinéma Américain tout en profitant de la quiétude de ce lieu rassérénant.
    royal50
    royal52

     

    6. Le bar de l'hôtel Normandy

    En hiver, je choisirais plutôt le tea time de l’hôtel Normandy, a fortiori lorsque le pianiste y officie et vous transporte dans un ailleurs délicieux. Je vous recommande l’ « afternoon tea » (deux pâtisseries et une boisson, dehors sur la terrasse ou dans les salons). Un régal dans un cadre enchanteur et hors du temps.

    normandy2.jpg

     

    7. Le bar de l’hôtel MGallery « Les Cures Marines de Trouville »

    P1140119

    Cf mon article ci-dessus. Les hauts plafonds et les vitres qui ouvrent sur la mer vous donneront une impression de lumière et d’espace très agréables. Les beaux jours, vous pourrez aussi siroter une boisson sur la terrasse devant l’hôtel, face à la mer.

    8. Le Morny’s Café

     

    morny.jpg

    La place Morny (équivalent deauvillais de la place Saint-Germain et de la place Victor Hugo à Paris…) est aussi un lieu incontournable pour le célèbre café de Paris ou le Morny’s Café.

     

    Glaces et salons de thé

     

    1. Dupont avec un thé (celui de Deauville,  Trouville ou Cabourg)

    dupont2.jpg

    Vous pourrez choisir de prendre le petit déjeuner ou une pâtisserie chez Dupont « avec un thé » l’incontournable salon de thé du centre de Deauville, avec son intérieur chic et doucement suranné, et sa terrasse face à la statue du Duc de Morny. Vous trouverez aussi Dupont « avec un thé » à Trouville, Cabourg et Dives, où vous pourrez aussi déguster de délicieuses pâtisseries ou encore acheter les très bonnes confitures maison. Les cartes diffèrent selon les 4 salons de thé. A Cabourg, vous pourrez même profiter de la musique du pianiste qui interprétera les airs que vous désirez entendre.

    dupont3.jpg

     

    dupont4.jpg

    cab28.jpg

    2. La Potinière

    potiniere2.jpg

    Désormais les gourmands ont une nouvelle adresse avec la Potinière, place du Casino, qui existait autrefois et vient d’être à nouveau installée par le Groupe Lucien Barrière, agrémentée d’un manège. Lieu très agréable également qui devrait rapidement devenir une des nouvelles adresses incontournables de Deauville. Vous pourrez y déguster de délicieuses crêpes !

    potiniere.jpg

    3. Les glaces Martine Lambert

    Encore une institution deauvillaise ! Il n’est pas rare d’y voir une longue file d’attente de gourmands/gourmets, des glaces artisanales comme vous en trouverez rarement.

     

    Shopping

    shopping1.jpg

    Ce n’est pas pour rien que Deauville est surnommé le 21ème arrondissement de Paris. Dans quelques mètres carrés, vous retrouverez toutes les marques les plus prestigieuses présentes avenue Montaigne ou à Saint-Germain-des-Prés. Même si vos moyens ne vous permettent pas d’y faire des achats, vous ne pourrez pas ne pas admirer les splendides vitrines de Chez Ralph Lauren ou de chez Hermès ou des autres boutiques de l’impeccable et resplendissante rue du Casino, aussi impeccable que les allers d’un célèbre parc d’attraction auquel l’aspect irréel et réconfortant de Deauville me fait souvent songer. Un peu plus loin, vers la place Morny, vous trouverez aussi des marques plus économiques comme « Petit Bateau ». Vous y trouverez aussi de belles boutiques de décoration avec des articles à tous les prix.

     

    deauville,restaurants,luxe,hôtels,hôtel,cafés,terrasses,shopping,boutiques,normandie,cinéma,festival,été,tourisme,vacances

    1. Le Printemps

     

    printemps.jpg

    Un petit tour au Printemps (qui n’a rien d’un grand magasin impersonnel mais qui s’apparente plutôt à une grande et belle boutique en style normand avec, là aussi, de nombreuses marques de luxe) est incontournable. La boutique propose des articles que vous ne trouverez pas toujours ailleurs comme les parfums Caron ou les vernis Kure Bazaar ou encore, en ce moment, des chaussures et sacs Louboutin. De nombreuses autres marques de luxe y sont présentes.

    royal203.jpg

     

    2. Boutique Longchamp

    Ne passez pas à côté de la Boutique Longchamp sans y faire un tour, chaque année, vous y trouverez le nouveau modèle en édition limitée créé spécifiquement pour Deauville.

     

    champ1.jpg

    Librairie

    librairie.jpg

    Le petit tour à la librairie du 88 rue Eugène Colas, ouverte 7 jours sur 7, est aussi un des rituels des Deauvillais et des vacanciers.  Vous y trouverez aussi bien les derniers romans que de nombreux livres de poche ou une multitude de magazines (sur lesquelles vous constaterez d’ailleurs que Deauville est souvent à l’honneur). Il n’est pas rare que je passe beaucoup de temps à y flâner.  Je craque en général pour un nouveau roman, un livre de poche et ne manque jamais d’y acheter Ouest-France et le Pays d’Auge pour me tenir informée des actualités locales.

     

    Biblio’tech et Lire à la plage

     

    Deauville, restaurants, luxe, hôtels, hôtel, cafés, terrasses, shopping, boutiques, Normandie, cinéma, festival, été, tourisme, vacances

    Du 14 juillet au 31 août de 12h30 à 19h30 sur les Planches de Deauville (place Claude Lelouch) dans le kiosque "Lire à la plage", vous y trouverez, pour chaque âge : des romans, des documentaires, des BD, des revues thématiques. En échange de votre pièce d'identité, vous pourrez emprunter gratuitement un livre et une revue pour la journée.

     

    Peintre

     

    Passez faire un tour à la galerie de peinture de Corinne Raynal (qui donne aussi des cours à Paris), vous y trouverez de très beaux tableaux dont certains représentent Deauville. Plus d’infos, ici :

     http://www.atelier-batignolles-paris.fr/member/corinne-raynal/

     

    Piscine -  Thalasso

    piscine1.jpg

    Vous pourrez aussi profiter de la piscine de la Thalasso, piscine olympique (50 mètres) s’il vous plait ! Piscine d’eau de mer chauffée à 28°C qui plus est. Entièrement rénovée en 2006, cette piscine est un havre de paix qui permet de faire de longues brasses sans être dérangée tout en profitant de la belle lumière normande qui perce à travers les baies vitrées. Des cours d’aquagym y sont également proposés. Le centre de Thalassothérapie Algotherm vient également d’être rénové et vous propose également un restaurant.

     

    Tennis

    Royal97.JPG

     Vous pouvez aussi vous laisser tenter par un tennis sur un des nombreux courts de Deauville.  Cette année a d’ailleurs eu lieu la première édition du Henri Leconte Tennis Tour.

     

    Evènements

    Affiche Deauville 1.jpg

    Tout dépend de la date du séjour, mais rares sont les périodes auxquelles il n’y aura pas d’évènements à Deauville.  Deauville bénéficie ainsi d’une salle somptueuse (et moi qui ai parcouru beaucoup de festivals je peux vous garantir n’en avoir jamais vu de semblable) : le CID ( Centre International de Deauville qui vient par ailleurs de modifier ses équipements sonores pour un son unique et exceptionnel).

    cid.jpg

    Bien sûr, vous connaissez tous les deux évènements majeurs deauvillais que sont le Festival du Cinéma Américain de Deauville qui célèbrera cette année ses 41 ans et son Festival du Film Asiatique (qui vient de faire une pause mais qui, je l’espère, reprendra en 2016).

    planches.jpg

    Il en existe pourtant beaucoup d’autres que je vous recommande tout autant : Planche(s) contact, un très bel évènement consacré à la photographie, le festival Livres et Musiques, le Festival de Pâques, l’Août musical, les Deauville Green Awards  et bien sûr les ventes de Yearlings et courses hippiques sans oublier le célèbre golf (et le moins célèbre mini-golf dans le centre de Deauville). De nombreux spectacles sont aussi donnés au casino. De quoi agrémenter vos journées et soirées.

     

    Sans compter le plaisir inestimable (et gratuit) d’une promenade sur les planches au coucher du soleil.

     

    coucher.jpg

    Je complèterai régulièrement cet article au fur et à mesure de mes découvertes. N’hésitez pas à revenir faire un tour ici de temps à autre…et je compte sur vous pour me recommander aussi de bonnes adresses. Toutes les adresses citées ici ont été testées (et  approuvées) par mes soins...

     

    festival2.jpg

    Et enfin, pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site internet de la ville de Deauville, son compte twitter, son compte instagram et sa page Facebook.

    dupont10.jpg

    Je vous donne rendez-vous le 1er septembre en direct de Deauville, en amont du festival pour vous donner de nouvelles bonnes adresses puis vous faire vivre le festival en direct sur mes sites http://inthemoodfordeauville.com, http://inthemoodforfilmfestivals.com et http://inthemoodforcinema.com.

     

    festival7.jpg

     

    Retrouvez de nombreuses autres informations et photos sur :

     

    deauville,restaurants,luxe,hôtels,hôtel,cafés,terrasses,shopping,boutiques,normandie,cinéma,festival,été,tourisme,vacances

    Mon blog http://inthemoodfordeauville.com

    Ma page Facebook dédiée à Deauville http://facebook.com/inthemoodfordeauville

    Mon compte twitter consacré à Deauville : @moodfdeauville

    Mon compte instagram : @sandra_meziere

     

    deauville,restaurants,luxe,hôtels,hôtel,cafés,terrasses,shopping,boutiques,normandie,cinéma,festival,été,tourisme,vacances

     

  • Les villes de Cannes et Deauville s'unissent pour créer une marque commune

    Cannesdeauville.jpg

    Cliquez sur l'affiche ci-dessus pour en savoir plus et pour lire l'article sur mon site Inthemoodforhotelsdeluxe.com ou cliquez sur "Lire la suite".

    Lire la suite

  • Mon 68ème Festival de Cannes

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire mon compte rendu de 12 jours au 68ème Festival de Cannes: sélection officielle, soirées, palmarès complet commenté etc.

    cannes20156.jpg

  • "Ambassadrice" Nespresso au 68ème Festival de Cannes, dîner "les chefs font leur cinéma" avec Florent Ladeyn

    nespresso21

    Nespresso_3227©NguyenNgocEmmanuelBD

    Photo  de Florent Ladeyn ci-dessus: ©Emmanuel Nguyen Ngoc

    Pour une meilleure lisibilité, retrouvez également cet article sur mon site Inthemoodforhotelsdeluxe.com, ici: http://inthemoodforhotelsdeluxe.com/2015/05/28/ma-journee-in-the-mood-for-nespresso-au-68eme-festival-de-cannes-et-mon-diner-signe-florent-ladeyn/

    Ce 68ème Festival de Cannes, dont j’ai du mal à réaliser qu’il s’agit déjà de mon quinzième vécu en intégralité, fut cette année aussi cinématographique (tout de même pas moins de 22 films vus et de 10 conférences de presse, cliquez ici pour lire mon bilan de 12 jours de festival sur Inthemoodforfilmfestivals.com) que gastronomique. Après un mémorable déjeuner du chef Cyril Lignac que je vous raconte,ici, j’ai eu le grand plaisir, à l’invitation de Nespresso (pour être le temps d’une journée son « ambassadrice »), de déjeuner sur la plage éponyme et, le soir, de faire partie des heureux privilégiés qui ont dégusté la cuisine d’un des trois grands chefs qui s’y sont succédés au cours du festival, dans un cadre idyllique, sans aucun doute le lieu le plus agréable, à la fois chic et convivial, de ce 68ème Festival de Cannes, dont la transparence et la situation en hauteur, comme suspendu au-dessus des flots et de l’agitation de la Croisette, permettaient aux convives de déguster les mets les plus délicieux tout en admirant une vue à couper le souffle sur la Croisette.

    Cliquez ici pour lire mon interview sur le site de Nespresso au sujet,notamment, de mon lien avec le Festival de Cannes.

    nespresso15

    nespresso17

    nespresso24

    Nespresso est ainsi partenaire du Festival de Cannes depuis 8 ans et de la Semaine de la Critique depuis 5 ans. Mais surtout, l’an passé, la marque a initié une opération aussi originale que réjouissante intitulée « Les chefs font leur cinéma », un concept  singulier qui allie gastronomie et cinéma au plus grand plaisir de mes papilles et de mon regard de gourmet cinéphile. Cette opération semblait en effet faite pour moi puisqu’elle concilie mes deux passions pour le cinéma et la gastronomie.

    Nespresso invitait ainsi trois grands chefs à être les réalisateurs de dîners d’exception, cette année : Yves Camdeborde, Christophe Dufau et Florent Ladeyn. Pour mon plus grand plaisir, c’est la cuisine du troisième que j’ai eu l’opportunité de déguster, Florent Ladeyn dont j’avais assidument suivi le parcours dans l’émission « Top chef » (il fut finaliste en 2013) dans laquelle chacun de ses plats me  mettait l’eau à la bouche et qui, aujourd’hui, avec   « L’Auberge du Vert Mont, Boeschepe » possède son étoile Michelin.

    truffaut

    J’ai eu d’autant plus de chance que Florent Ladeyn a « fait son cinéma » inspiré par un film d’un de mes cinéastes préférés, François Truffaut, avec « Les 400 coups »  (Prix de la mise en scène Festival de Cannes 1959). Comment oublier cette course effrénée à laquelle succède ce regard par lequel s’achève brusquement le film et qui nous achève nous aussi par sa force, sa soudaineté? Et puis cette scène où il se prend de passion pour « La Recherche de l’Absolu » de Balzac (qui lui coûtera bien cher). Et, plus largement, je retiens la vitalité extraordinaire qui se dégage de tout le film, grâce à la force novatrice de l’écriture et de la réalisation mais aussi grâce à un jeune acteur qui faisait ici ses débuts et qui allait devenir indissociable de son célèbre personnage Antoine Doinel et de la « Nouvelle Vague »  : Jean-Pierre Léaud.

    nespresso16

    « Comment ne pas se retrouver dans le portrait de cet adolescent un peu turbulent, un peu rebelle, qui se sent différent et n’est pas très à l’aise dans le moule où on veut l’enfermer ? Ce que j’ai cherché dans ce menu, c’est retrouver ce rapport à l’enfance et aux souvenirs qu’on peut avoir en cuisine. Créer des émotions en se remémorant des souvenirs, en les remaniant, en les réinventant, en revisitant par exemple des plats de cantine, comme autant de clins d’œil à notre enfance… » a ainsi expliqué Florent Ladeyn. Lorsque nous l’avons rencontré , la charmante et talentueuse Emilie du blog « Griottes » et moi-même (chaque jour étaient invitées une blogueuse cinéma et une blogueuse cuisine),  ce dernier nous a expliqué que pour lui existait aussi aujourd’hui une « nouvelle vague » dans la gastronomie française comparable à celle que Truffaut et ses camarades avaient initiée dans le cinéma.

    nespresso7

    Le Vendredi 22 Mai, un peu grisée par 9 journées joyeusement étourdissantes de grand cinéma, ma journée « Nespresso » a donc commencé par un déjeuner sur la plage Nespresso (qui n’était pas orchestré par Florent Ladeyn, au contraire du dîner) mais par le chef qui y officie habituellement. Ce fut un tel régal que je ne peux m’empêcher de vous en livrer ici quelques clichés (le tout, les pieds dans l’eau ou presque, avec une mer aux reflets d’une beauté éblouissante, une pause salutaire après 9 jours à courir d’une projection à l’autre). Du foie gras parfumé de grand cru Nespresso, en passant par le filet de bœuf rôti avec de la purée à la truffe jusqu’à l’ivresse de chocolat -tout un programme-, ce fut un délice.

    nespresso2

    nespresso3

    Après un passage dans les coulisses du Grand Journal de Canal plus, pour la dernière de l’émission, je suis donc retournée sur la plage Nespresso pour le dîner tant attendu.

    grandjournal

    Le lieu, pour l’occasion, a été magnifiquement décoré autour de la thématique du film et nous a fait retomber joyeusement en enfance, (je ne donnerai pas de noms mais j’en ai même surpris certains à s’amuser avec les billes disposées sur la table).

    nespresso9

    nespresso4

    nespresso35

    Photo ci-dessus: ©Emmanuel Nguyen Ngoc

    nespresso36

    Le chef en plein travail dans les cuisines de la plage Nespresso…

    nespresso18

    L’inventivité était au rendez-vous dès l’entrée avec ce plumier en guise d’assiette. Tous les plats résultaient de la libre inspiration du chef, avec pour seul impératif, la thématique du film de Truffaut, « Les 400 coups ».

    Florent Ladeyn a malicieusement donné à ses plats des noms de plats de notre enfance et de cantine: « Betteraves vinaigrette, carottes râpées, céleri rémoulade », puis « Tortellinis de jambon blanc et fromage râpé », « poisson pané et sa macédoine de légumes », « canard champignons à la crème et Grand Cru Indriya from India. », « Yaourt aux fruits rouges » avec une indéniable préférence pour ma part pour le poisson et surtout le dessert bien plus élaboré que sa dénomination et réellement exquis. Je vous laisse déguster le menu des yeux ci-dessous.

    nespresso19

    nespresso20

    nespresso6

     Merci à l’agence 14 septembre pour le chaleureux accueil, à l’équipe de Nespresso, à Emilie du blog « Griottes » pour sa charmante compagnie tout au long de cette journée, et au chef Florent Ladeyn pour le temps qu’il nous a accordé malgré le stress.

    nespresso8

    Et puis, parce que je ne m’en lasse pas et parce que c’est pour moi LA campagne irrésistible:

  • La Cucina S.Pellegrino au 68ème Festival de Cannes: récit de mon exquis déjeuner orchestré par le chef Cyril Lignac

     pel7

    Pour une meilleure lisibilité, retrouvez également cet article sur mon site Inthemoodforhotelsdeluxe.com, ici: http://inthemoodforhotelsdeluxe.com/2015/05/26/mon-dejeuner-a-la-cucina-s-pellegrino-du-68eme-festival-de-cannes-orchestre-par-cyril-lignac/

     

    pel31

    C’était un dimanche ensoleillé comme le furent tous les jours (à quelques gouttes d’eau égarées -non pétillantes- près) de ce 68ème Festival de Cannes, mon Quinzième (Une prémonition? C’est le nom d’un des restaurants du chef dont je vais vous parler aujourd’hui…). Un soleil qui étourdit joyeusement et rend doucement velléitaire. Une terrasse située en haut d’un immeuble de la rue d’Antibes dans lequel on entre comme dans un antre secret, à l’abri des rumeurs, des regards et de la folie intransigeante du festival. Une table d’hôtes dont le décor à la fois au cœur et à l’écart du festival exhale un parfum d’évasion. Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette escale gastronomique un enchantement et une pause exquise au milieu de 12 jours de festival (cliquez ici pour lire mon bilan cinématographique du festival sur Inthemoodforfilmfestivals.com).

    pel2

    pel1

    J’étais déjà passée quelques jours plus tôt pour découvrir les lieux, le premier jour du festival, l’occasion d’échanger quelques mots avec le très affable chef Michel Roth.

    pel30

    S’y succédèrent ainsi les chefs suivants: JACQUES CHIBOIS , MAURO COLAGRECO , RONAN KERVARREC, STÉPHANIE LE QUELLEC,  NICOLAS NAVARRO, MICHEL ROTH, CYRIL LIGNAC. Pour ma part, c’est la cuisine de ce dernier que je souhaitais déguster, étant une habituée de son restaurant « Le Chardenoux des Prés » (je vous ai déjà dit tout le bien que j’en pensais, cliquez ici pour lire mon article détaillé à ce sujet) et c’est pour un de ses déjeuners que, par chance, j’ai eu le grand plaisir d’être invitée à la table d’hôtes de la Cucina S.Pellegrino.

    dej4

    Pensé comme une table d’hôtes éphémère, ce lieu aspirait à être l’écrin de moments exclusifs et intimistes avec  sa cuisine ouverte et sa terrasse avec vue panoramique sur les hauteurs de Cannes, bref un îlot de sérénité au milieu de l’agitation du festival. Chaque jour du Festival,  des chefs français étoilés et de renom se relayaient et revisitaient, chacun à leur manière, la cuisine italienne, une expérience gustative qu’on promettait comme originale et hors du temps aux heureux privilégiés qui avaient la chance de vivre cette expérience. Mettons tout de suite fin au suspense: la promesse fut entièrement tenue!

    dej2

    Le lieu servait aussi pour les press junkets, l’occasion de croiser le talentueux John C.Reilly, un des interprètes du singulier « The Lobster » de Yorgos Lanthimos, en compétition officielle du festival, un film dont je vous parlerai bientôt sur Inthemoodforfilmfestivals.com, avant l’arrivée des convives et du chef sollicité pour diverses photos et interviews et…pour un rituel étrange pour le Grand Journal de Canal + (photo ci-dessous).

    dej3

    Aux commandes officiait donc le chef Cyril Lignac pour ce déjeuner auquel se sont attablés, entre autres, Jean-Benoît Dunckel du groupe Air et le DJ producteur Para One mais aussi  la réalisatrice Céline Sciamma, le compositeur-musicien Bertrand Burgalat… (cf photo ci-dessous, je suis au fond, un peu dissimulée, en pleine conversation -passionnante- avec le Directeur de l’Action Culturelle de la SACEM…)

    dejeuner.

    Quant au déjeuner en lui-même, cela se passe presque de commentaires tant ce fut un régal et un sans fautes pour l’exigeant gourmet que je suis. Je vous laisse déguster le programme ci-dessous.

    pel4

    Onctueux, savoureux, délicieux…, les qualificatifs (et pas seulement ceux qui riment) me manquent pour définir ce moment de jubilation gustative avec l’apothéose, le dessert dont le nom déjà était une invitation au voyage: « Fraise des bois de Vélez Malaga au naturel, coque croustillante ivoire, sorbet et meringue noix de coco » , un dessert qui fut largement à la hauteur de la promesse que recelait ce nom exotique. Le chef est venu nous présenter chaque plat, avec bonne humeur et servant les convives quant une sauce devait y être ajoutée.

    pel3

    pel20

    pel5

    pel6

     

    pel10

    pel8

    A la fin de ce déjeuner hors du temps, tout en me promettant de retourner dès que possible au Chardenoux des Prés pour tester sa nouvelle carte et de tester le restaurant étoilé de Cyril Lignac, Le Quinzième, j’en avais presque oublié que 2h plus tôt, je regardais sans cesse ma montre, redoutant de manquer les 120 ans du cinématographe Lumière, une séance spéciale qui avait lieu dans le Grand Théâtre Lumière à 15H. Partie de la Cucina à 14H50, après un sprint ubuesque pour parcourir les centaines de mètres qui me séparaient du palais, me frayant un passage au milieu de la foule obstinément statique (comme dans un dénouement de comédie romantique, vous savez, quand les deux protagonistes veulent se retrouver et qu’une foule d’obstacles se dresse sur leur chemin), j’ai gravi les marches à 14H59, la dernière, me suis retrouvée au milieu d’un prestigieux parterre en orchestre, essoufflée, vaguement gênée de mon arrivée tardive, mais satisfaite de ma course utile et victorieuse, et j’ai assisté à un des plus beaux et savoureux (oui, je dégaine aussi les rimes en -eux pour le cinéma, autre délice sensoriel)  moments du Festival de Cannes 2015 mais c’est là une autre histoire que je vous raconterai bientôt sur Inthemoodforfilmfestivals.com. Et comme ce festival fut pour moi aussi cinéphilique que gastronomique, à suivre également bientôt le récit de mon dîner autour du film « Les 400 coups » de Truffaut avec le chef Florent Ladeyn, à l’invitation de Nespresso.

  • Suivez-moi "In the mood for Cannes" pour le 68ème Festival du Film...

    cannes15.jpg

    Plus que jamais, cette année, pour mon 15ème Festival de Cannes, je serai "in the mood for Cannes", pour vous faire vivre cette 68ème édition du Festival de Cannes en direct, dès ce lundi 11 Mai et jusqu'à la clôture.

    Je serai en effet plus que jamais cette année au cœur de l'événement et au cœur de nombreuses opérations exceptionnelles, cinématographiques et pas seulement avec, notamment, des dîners avec de grands chefs auxquels je suis conviée mais je vous en dirai plus prochainement à ce sujet.

    Pour me suivre en direct, ce sera donc sur http://inthemoodforfilmfestivals.com rubrique "Cannes 2015".

    Sur mon blog http://inthemoodforcannes.com, vous retrouverez aussi tous mes articles sur le Festival de Cannes.

    Vous pourrez aussi me suivre sur les réseaux sociaux:

    -sur mon compte twitter principal @moodforcinema

    -sur mon compte entièrement consacré au Festival de Cannes @moodforcannes

    -sur ma page Facebook entièrement consacrée au Festival de Cannes http://facebook.com/inthemoodforcannes

    -sur mon compte instagram: @sandra_meziere

    Retrouvez également mon article complet, en cliquant ici ou sur la photo ci-dessus, avec:

    -le programme complet détaillé: de la compétition, de Cannes Classics etc

    -mon édito

    -mes attentes pour cette 68ème édition

    -le compte rendu de la conférence de presse du festival

    -de nombreuses informations sur ce Festival de Cannes 2015

    Vous pouvez aussi toujours lire les 13 nouvelles de mon recueil sur le cinéma « Ombres parallèles » dont 4 se déroulent au Festival de Cannes, disponible dans toutes les librairies numériques (fnac, relay, Amazon etc) ou, ici, directement chez mon éditeur.

    Et, en bonus, très bientôt sur Inthemoodforluxe.com et Inthemoodforhotelsdeluxe.com, ma rubrique "mode" avec des tenues pour arpenter le tapis rouge.

    tenues.jpg

    Ci-dessus, robe Max Mara Studio, collection printemps/été 2015.

    tenues2.jpg

  • La PLAGE MAJESTIC 68 by ADR PROD au 68ème Festival de Cannes

    adr2.jpg

    Pendant le Festival de Cannes, toutes les plages sont privatisées avec plus ou moins de goût mais il est un lieu que j'apprécie tout particulièrement et plus que tout autre depuis des années, celui où il est le plus agréable de se relaxer entre deux séances ou de donner des rendez-vous professionnels, celui où ont lieu de nombreux press junkets et TV sets, où se trouvent un magnifique business lounge, un restaurant et où se déroulent les plus prestigieuses soirées du festival: la plage Majestic 68 (68 donc puisque celle-ci est chaque année baptisée en fonction de l'édition, l'édition 2015 étant le 68ème Festival de Cannes).

    adr3.jpg

    Vous pourrez y profiter aussi bien d'un plateau de 1200 m2 que du ponton depuis lequel vous aurez la plus belle vue sur la Croisette, à couper le souffle, à la fois au cœur de l'agitation cannoise et à l'écart de la frénésie et du bruit.

    Pour les professionnels et les plus grandes stars, la plage Majestic 68 est LE lieu incontournable.

    Elle sera donc comme chaque année située sur la plage de l'hôtel Majestic Barrière et gérée par l'enthousiaste équipe d'ADR prod qui s'occupera aussi cette année de la plage de l'hôtel Barrière Gray d'Albion et de l'espace "Madame Monsieur Carlton Cannes". Des lieux qui, à n'en pas douter, cette année encore seront les plus élégants, agréables et prisées.

    adr1.png

     

                                                           

  • La Cucina S.PELLEGRINO au Festival de Cannes : une prestigieuse table d'hôtes étoilée sur la Croisette

    La Cucina S.Pellegrino Rooftop Cannes 2015.jpg

    Depuis quelques années, les marques rivalisent d'imagination pour profiter de l'énorme visibilité médiatique du Festival de Cannes (l'événement le plus médiatisé au monde avec les Jeux Olympiques, dit-on). S.Pellegrino, partenaire du Festival de Cannes depuis 2010,  pourrait bien remporter cette palme du prestige, du glamour et de l'événement avec sa prestigieuse table d'hôtes étoilée, une manière pour la marque de cultiver  une nouvelle fois l’amour de la table, le glamour et l’art de vivre à l’italienne.  En 2010, la marque créait déjà la surprise avec « La Trattoria S.Pellegrino® », restaurant  éphémère raffiné, mettant en lumière le talent de chefs renommés. En 2014, « La Trattoria Al Mare S.Pellegrino® » investissait la baie de Cannes pour des repas gastronomiques à bord de bateaux. Un travail d’orfèvre réalisé à quatre mains par un duo de chefs franco-italien Marco Stabile et Alain Llorca, gage d’une expérience culinaire inédite.

    Glamourissime et intimiste à la fois, La Cucina S.Pellegrino® a été imaginée par la plus italienne des eaux pétillantes pour vivre des instants gastronomiques rares et privilégiés. Du 13 au 22 mai 2015, cette table d’hôtes d’exception réunira autour de ses déjeuners des chefs étoilés et de renom, ainsi que des stars du cinéma, puis accueillera le public cannois le soir, lors de dîners prestigieux.

    La Cucina S.Pellegrino Cannes 2015.jpg


    Un lieu à part, une évocation de la douceur de vivre à l’italienne A deux pas du Palais des Festivals, personnalités du cinéma et influenceurs se donneront rendez-vous à La Cucina S.Pellegrino® pour apprécier tout le raffinement d’une cuisine élégante d’inspiration italienne. Pensé comme une table d’hôtes éphémère, ce lieu hors du commun sera l’écrin de moments exclusifs et intimistes. Au sein d’un espace résolument contemporain, sa cuisine ouverte et sa terrasse avec vue panoramique sur les hauteurs de Cannes en feront un îlot de sérénité.


     Chaque jour du Festival, à l’abri de la frénésie cannoise, des chefs français étoilés et de renom se relayeront et revisiteront, chacun à leur manière, la cuisine italienne pour proposer  à une personnalité en vue et à ses convives un menu gastronomique sur-mesure. Partageant leur savoir-faire et leur amour de la cuisine avec ces invités de prestige, ces chefs d’orchestre de la haute gastronomie leur feront vivre une expérience gustative originale et hors du temps. La Cucina S.Pellegrino proposera un équilibre parfait entre art de vivre à l’italienne et cuisine raffinée. L’après-midi, la Cucina S.Pellegrino accueillera les équipes de films en compétition pour des press junkets, des shootings ou des interviews. Enfin, en soirée, elle recevra  le public cannois pour des dîners de prestige.

    Chacun des chefs donnera son interprétation personnelle de la cuisine italienne. De quoi vivre des expériences culinaires inédites avec  JACQUES CHIBOIS , MAURO COLAGRECO , RONAN KERVARREC,
    STÉPHANIE LE QUELLEC,  NICOLAS NAVARRO, MICHEL ROTH, CYRIL LIGNAC (cliquez ici pour retrouver mon article sur "Le Chardenoux des Prés", le restaurant du 6ème de Cyril Lignac).

    Marque ancrée dans la sphère de la haute gastronomie, S.Pellegrino® reflète cet art de vivre à l’italienne, apprécié dans le monde entier. Quant à son histoire d’amour avec le 7e art, elle démarre en 1960, lorsque la marque se fait remarquer dans le chef d’œuvre de Federico Fellini : La Dolce Vita. En véritable icône, elle a depuis séduit des réalisateurs aussi mythiques que Woody Allen ou Billy Wilder, qui lui ont fait une place de choix sur leurs plateaux.


    Une véritable saga, qui dure depuis 2010… Depuis 5 ans, S.Pellegrino® fait pétiller de plaisir les lieux les plus incontournables de Cannes, accompagnant déjeuners et dîners officiels. Chaque année, ce sont ainsi 30 millions de bouteilles S.Pellegrino® édition spéciale Cannes qui portent fièrement les couleurs du Festival.

     

  • Conférence de presse Accor aux studios Harcourt

    Hier, dans les mythiques Studio Harcourt, j'ai eu le plaisir d'assister à une conférence de presse du groupe Accor au sujet du positionnement luxe et haut de gamme de ses hôtels MGallery, Sofitel et Pullman, des hôtels dont je vous parle régulièrement ici. Il m’intéressait donc tout particulièrement de connaître les nouveautés et projets du groupe en la matière, présentés par Julie Grégoire, Directrice Générale Sofitel, Pullman, MGallery France et par Christophe Alaux, Directeur Général HotelServices France,…et ces projets sont pour le moins enthousiasmants. Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder à mon article.

    faubourg.jpg

  • Ouverture de l'hôtel des Cures Marines à Trouville en Avril 2015

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire ma présentation détaillée de l'hôtel sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com et les premières informations sur l'ouverture.

    trou1.jpg

  • Castelbrac : nouvel hôtel de luxe 5 étoiles à Dinard

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour en savoir plus et pour lire mon article publié sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com.

    castelbrac3.jpg

  • Réouverture de l'hôtel Royal Thalasso Barrière de La Baule

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour en savoir plus sur la date de réouverture et les travaux de l'hôtel dans l'article que je lui ai consacré sur mon blog http://inthemoodforhotelsdeluxe.com .

    barriere.jpg

  • Jean Imbert Cinéma Club

    Gastronomes et cinéphiles: cliquez sur la photo ci-dessous pour en savoir plus et pour lire mon article au sujet du Jean Imbert Cinéma Club sur mon blog http://inthemoodforhotelsdeluxe.com .

    imbert.jpg

  • La boutique éphémère de Jeff Leatham à l’hôtel George V pour la Saint-Valentin

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire mon article à ce sujet sur Inthemoodforhotelsdeluxe.com.

    jeff.gif

    Lire la suite