Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Livre – « Grèce la cuisine authentique » de Dina Nikolaou : le cadeau idéal pour Noël

    Je vous ai souvent parlé ici du restaurant « Evi Evane »  situé dans le 6ème arrondissement de Paris, rue Guisarde, (et je vous ai aussi parlé  de ses déclinaisons : rue Mazarine -« Evi Evane Mézès »-, du traiteur éponyme rue Saint-Placide et aussi à la Fnac Saint-Lazare), mon adresse de prédilection dans mon arrondissement (et au-delà). Je vous le recommande toujours sans réserves. Déjà, la musique (grecque évidemment, pour moi immédiatement synonyme de douce nostalgie), et surtout l’accueil d’une gentillesse non feinte de Maria Nikolaou (ou de ses serveurs et serveuses grecs, tous particulièrement affables chez « Evi Evane » autant que chez « Evi Evane Mézès ») vous transporteront immédiatement ailleurs, à l’image du nom du restaurant qui signifie « A votre santé » en grec ancien et qui est un cri de joie de vivre. Chez « Evi Evane », tout est cuisiné à base de recettes méditerranéennes, traditionnelles, généreuses, authentiques et familiales.


    C’est la sœur de Maria, Dina Nikolaou qui en est le chef (véritable star en Grèce où elle anime des émissions de cuisine depuis 2006 –ce qui ne l’empêche pas de rester simple et d’une constante bonne humeur et de toujours arborer son lumineux sourire communicatif qu’elle a en commun avec sa sœur Maria-.) Elle enseigne aussi la gastronomie et a déjà signé de nombreux livres de cuisine. S’inspirant du serment d’Hippocrate « Que notre nourriture soit notre médecine », Maria et Dina proposent une nourriture saine, équilibrée, et non moins copieuse, conscientes que l’alimentation est la base de notre santé.

    Maria Nikolaou vient par ailleurs d’être auréolée du titre de « Maître restaurateur » et Evi Evane d’être récompensé du prestigieux prix « meilleure table étrangère » au Guide Pudlo 2017.

    C’est cette cuisine sincère, goûteuse, généreuse qui est à l’honneur chez  Evi Evane et dans le formidable livre de Dina Nikolaou « Grèce la cuisine authentique » au lancement duquel j’ai eu le plaisir d’être invitée à la résidence de l’Ambassadeur de Grèce, le mois dernier. Ce livre est publié par Hachette Cuisine. Les photographies sont réalisées par Emanuela Cino et Mélanie Martin en a été responsable du stylisme. La préface est signée Gilles Pudlowski.


    Ce livre vous fera voyager avec Dina au cœur de la Grèce de Syros jusqu’à Zagora (deux endroits de la Grèce que je ne connais pas encore et que ce livre m’a donné envie de découvrir), cette Grèce que j’aime passionnément et à laquelle par leur générosité (j’emploie ce mot à nouveau à dessein, il leur convient si bien), leur talent et leur bienveillance, les deux sœurs Nikolaou font si bien honneur…ainsi qu’à Paris où elles sont arrivées il y a vingt-cinq ans.

    C’est aussi un livre qui met à l’honneur les produits grecs (que vous pourrez retrouver chez Evi Evane Mézès, à la Fnac ou rue Saint-Placide). Pour ma part, je n’utilise plus que leur huile d’olive et leur origan qui apportent de savoureux goûts méditerranéens a tous mes plats.


    Dans ce livre que je ne me lasse pas de feuilleter (et avec ses 270 pages, il y a de quoi faire !), vous trouverez une partie consacrée aux « recettes de la mer » et une autre consacrée aux « recettes des terres ». Ces deux grandes parties sont elles-mêmes divisées : pain pita, huile d’olive, miel, olives… Chaque recette est expliquée de manière didactique, précise, et très claire (même pour les novices comme moi cela semble devenir très simple !) avec à chaque fois de précieux conseils. Le Tzatziki, le Tarama, le yaourt grec au miel, le souvlakis (celui de « Evi Evane » est le meilleur qu’il me soit arrivé de déguster !)… Toutes ces recettes sont illustrées de splendides photos des différents produits nécessaires à leur réalisation et le livre est jalonné de photos de la Grèce, sans image d’Epinal mais reflétant cette Grèce authentique, conviviale, accueillante, bienveillante…à l’image de la cuisine de Dina, cette Grèce pour laquelle j’ai eu un véritable coup de foudre lors de mon premier séjour (d’une longue série) il y a une dizaine d’années.

    Ci-dessus photo personnelle du souvlakis de chez Evi Evane.


    Dans ce livre, vous retrouverez toutes les saveurs et les couleurs généreuses et chatoyantes de la Grèce et vous n’aurez qu’une envie : cuisiner à votre tour ces spécialités grecques (pas moins de 90 recettes constituent le livre !), partir pour la Grèce ou plus simplement aller manger chez Evi Evane qui la représente et la symbolise si bien, et surtout où vous trouverez un accueil et une qualité de produits si rares à Paris. Ce livre est le cadeau idéal pour les fêtes de fin d’année, non ?


    Pour en savoir plus : dinanikolaou.gr et evievane.com. Je vous encourage aussi à suivre Dina sur ses réseaux sociaux notamment sur instagram. Je vous le garantis, à votre tour vous serez conquis !

    Où trouver les produits grecs dont vous aurez besoin pour les recettes :

    Traiteur EVI EVANE
    20, rue Saint-Placide
    75006 Paris
    0171706059

    Mézès EVI EVANE
    66, rue Mazarine
    75006 Paris
    0177187976

    Et pour un succulent repas rue Guisarde :
    Evi Evane
    10 rue Guisarde
    75006 Paris

  • Idée de séjour pour un week-end : Trouville

    trouville1.jpg

    Comme souvent, je vous embarque aujourd’hui pour une nouvelle destination week-end en France. J’ai choisi pour vous une de mes destinations balnéaires préférées. J’ai pourtant mis du temps à la découvrir et à l’apprécier à sa juste valeur. En effet, fréquentant et couvrant le Festival du Cinéma Américain de Deauville depuis 25 ans, en ayant même fait le cadre de deux des nouvelles de mon recueil sur les festivals de cinéma Les illusions parallèles, je ne franchissais que rarement la Touques (j’en connais même qui habitent le fameux 21ème arrondissement et qui ne la franchissent jamais) et à succomber au charme de Trouville, plus authentique que sa célèbre voisine diront certains même si je ne suis pas forcément d’accord, restant une inconditionnelle de Deauville. Je ne suis néanmoins pas insensible au charme indéniable de Trouville, à sa luminosité et à sa douce mélancolie qui ont tant inspiré les auteurs et les peintres. Je ne me lasse d'ailleurs pas de la photographier tant ses lumières et ses couleurs sont magnifiquement versatiles...

    trouville5.jpg

     

    Deauville et Trouville, situées de part et d’autre de la rivière La Touques ont ainsi longtemps rivalisé de chic et d’élégance, inaugurant leur casino la même année : 1912 (qui est d’ailleurs le nom du restaurant gastronomique de l’hôtel des Cures Marines). Deux univers. Deux lieux au charme singulier, envoûtant, indicible. Deux lieux qui possèdent une âme.

    trouville4.jpg

     

    Si les planches de Deauville sont les plus célèbres, Trouville possède aussi ses planches qui vous permettent d’agréables promenades sur le front de mer et d’admirer les splendides demeures qui les jalonnent (bien souvent divisées en appartements). La plage est elle aussi magnifique (peut-être encore plus agréable que celle de Deauville). Vous y trouverez aussi de nombreuses activités du poney à la piscine sans oublier le Casino situé face à la mer lui aussi.

    trouville3.jpg

    Un peu plus loin, vous trouverez une multitude de restaurants sur le port depuis lequel vous pourrez observer les bateaux de pêche : 27 chalutiers qui approvisionnent chaque jour les 10 poissonniers du Marché aux Poissons et la soixantaine de restaurant de la station avec des produits frais de la mer (maquereaux, soles, crevettes, coquilles st Jacques, bulots…).

    trouville12.jpg

     

    Parmi les nombreux atouts de Trouville, il y a bien entendu aussi sa proximité de Paris puisque de la Gare Saint-Lazare, vous pourrez y accéder en deux heures seulement.

     

    peinture.jpg

     

    Eugène Boudin, Impératrice Eugénie sur la plage à Trouville, 1863

    Trouville vous plonge là aussi dans un décor très cinématographique (même si c’est la voisine, Deauville, qu’immortalisa Claude Lelouch). Elle inspire et inspira d’ailleurs de nombreux artistes en tous genres : des auteurs comme Alexandre Dumas, Flaubert, Marcel Proust, Marguerite Duras ou des peintres impressionnistes comme Charles Mozin, Paul Huet, Corot, Boudin, Courbet, Monet, Bonnard et plus récemment le célèbre affichiste Savignac. Trouville a même désormais son festival de cinéma dédié aux films cultes.

    Trouville, séjour, hôtel, séjour France, week-end, luxe, Normandie

     

    Pour séjourner, parmi les adresses que je vous recommande à Trouville, il y en a pour tous les goûts. Vous trouverez ainsi de petits établissements particulièrement élégants et charmants comme l’hôtel Le fer à cheval mais aussi un établissement grand luxe Les Cures marines de Trouville qui a ouvert à nouveau ses portes, après d’imposantes rénovations, le 13 avril 2015 (voilà une date qui plairait à l’amoureux de la ville voisine, Claude Lelouch).

    trouville20.png

     

    L’hôtel jouxte ainsi le Casino de Trouville et se situe au cœur des anciens Thermes de Trouville. Dès l’entrée, deux gigantesques colonnes vous transportent ailleurs… A Tara peut-être ? Une élégance d’autrefois, un je-ne-sais-quoi d’ « Autant en emporte le vent »… Devant l’hôtel, une belle terrasse permet de s’alanguir et de siroter tout en admirant la vue et la mer aux couleurs si joliment versatiles et propres à la Côte Normande tout en regardant le ballet des promeneurs sur la promenade Savignac, des planches créées en 1867.

    trouville6.jpg

     

    trouville15.png

     La première impression lorsque vous franchissez la porte d’entrée est une sensation de bien-être, de clarté, de luminosité, de douce tranquillité. Les lignes noires et blanches du hall imaginées par Jean-Philippe Nuel procurent au hall une silhouette élancée (à l’image peut-être de celle des clients après ou même avant leur thalasso) tout en finesse et élégance.

    trouville17.png

     

    A droite se situe le bar. Le lieu, aux allures de salle de bal, grâce aux hauts plafonds, aux fenêtres gigantesques et à la décoration très inspirée, est baigné d’une lumière chaleureuse. Au fond du bar se situe un grand escalier qui mène au restaurant gastronomique. Le temps suspend son vol. Vous avez l’impression d’être transporté dans le temps, ou de voguer sur un somptueux paquebot vers une terre inconnue et enchanteresse.

     

    trouville18.jpg

     

    Sur les murs des chambres, mais aussi à la piscine et dans les couloirs vous trouverez des photographies anciennes reproduites, belle et judicieuse invitation à l’évasion et à voyager aussi dans le temps mais aussi évocation de l’Histoire de cet établissement érigé en 1912.

    trouville7.png

    trouville9.jpg

     

    Sur les murs, vous trouverez aussi des citations d’auteurs comme Marguerite Duras ou Gustave Flaubert (autre invitation au voyage, littéraire celui-là) dont le destin a croisé et peut-être modifié celui de Trouville tout comme Trouville a influé sur leurs destins et leurs écrits.

    trouville8.jpg

     

    trouville10.png

    Vous pourrez aussi profiter de l’un des deux bassins d’eau de mer chauffée de sa somptueuse thalassothérapie (autre atout incontestable de l’établissement). Et avec son restaurant gastronomique (récemment récompensé d’une étoile Michelin),  je vous garantis que tout en prenant soin de votre santé vous pourrez réjouir vos papilles.

    trouville13.jpg

     

    Alors, si vous ne savez pas où aller ce week-end, vous savez ce qu’il vous reste à faire : direction la gare Saint-Lazare et deux heures plus tard vous admirerez l’incomparable ciel normand, magnifiquement lunatique, et profiterez de la belle sérénité de Trouville !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Article sponsorisé

  • Mon avis sur l'hôtel Barrière L'Hermitage de La Baule (5*)

     

     

    Je vous parle souvent ici des hôtels Barrière que j’affectionne tout particulièrement. Il en est un dans lequel je n’avais pas encore eu le plaisir de séjourner, c’est l’Hermitage de La Baule, un établissement que j’étais d’autant plus impatiente de découvrir qu’il a été récemment rénové. Ce somptueux et imposant édifice qui trône magnifiquement au bord de la plus grande plage d’Europe possède tout ce qui fait le charme et la singularité des hôtels Barrière : ce mélange d’élégance, de tradition et de modernité. Bref, l’incarnation du chic et du luxe à la Française.

     

    A l’occasion du Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule (mon compte rendu à suivre dans les jours prochains sur mon blog Inthemoodforcinema.com), j’ai donc pu découvrir ce nouvel Hermitage magnifié.

     

    Si ses 200 chambres et suites constituent pour vous une trop grande structure (je vous rassure, cela ne nuit en rien au caractère chaleureux des lieux), vous pourrez aussi opter pour le Royal Barrière non loin de là, mon adresse coup de cœur de La Baule dont je vous parle ici et qui est d’ailleurs notamment le cadre d’une des nouvelles de mon recueil  Les illusions parallèles.

    Photo ci-dessus prise depuis ma chambre de l’hôtel voisin, le Royal Barrière.

    Vous pourrez également séjourner au Castel Marie-Louise, situé juste à côté de l’Hermitage, dont je vous parle également ici.

    Ci-dessus, photo de l’hôtel Royal Barrière.

                                                                                                               Ci-dessus, photo du Castel Marie-Louise.

    Ce lieu mythique qu’est l’hôtel Barrière L’Hermitage sans lequel la station balnéaire de La Baule ne serait plus ce qu’elle est a été construit en 1926 par François André et devint alors très vite le lieu de villégiature du « Tout Paris ». François André co-finança même la liaison aérienne Londres-Deauville-La Baule pour y faire parvenir la clientèle britannique passionnée de golf. Y séjournèrent ainsi de grands noms comme Winston Churchill, l’Agha Khan, Aristote Onassis…

    Avec Simone et Yves, sublime décoration de Chantal Peyrat. Je porte une robe Polo Ralph Lauren (nouvelle collection automne/hiver    2017/2018)            

    Comme son voisin le Royal de La Baule en 2014 ou comme l’Hôtel du Golf de Deauville, c’est l’architecte décoratrice Chantal Peyrat qui était aux commandes des rénovations (particulièrement réussies) avec pour fil conducteur « l’art de vivre à la Française » et une signature « cosmopolite, conviviale et élégante. » Les volumes, dorures, marbres, lustres à pampilles ont ainsi été conservés mais « magnifiés et bousculés par un mobilier aux lignes sombres et épurées ». Des lieux « parés des codes balnéaires : blanc, sable, bleu » se dégage ainsi une impression de bien-être et de luminosité. La décoration est ainsi particulièrement raffinée et un soin particulier est apporté à chaque détail si bien que vous oubliez les 200 chambres et suites, cela vous procurant la sensation de séjourner dans une magnifique et chaleureuse demeure de prestige.

     

    L’Hermitage a indéniablement retrouvé toute sa splendeur et, dès l’extérieur, avec son entrée imposante et monumentale qui rappelle ses palaces d’antan, invitation au rêve et au voyage, vous serez saisis par l’élégance et le raffinement des lieux.

    A chaque étage, la décoration est un petit bijou de raffinement…

    Les chambres et suites bénéficient de vues exceptionnelles sur l’océan et les villas bauloises. Avec leurs couleurs  (blanc, sable et bleu) elles sont là aussi une véritable ode au voyage et au bien-être. La vue mer est à couper le souffle (109 chambres bénéficient de la vue mer) et ce fut un bonheur que d’ouvrir chaque matin mes volets (électriques bien sûr) face à cette vue lénifiante et envoûtante.

    Ci-dessus, photos de et depuis ma chambre.

    Vous trouverez même un appartement de 198m2 mais aussi de nombreuses catégories de chambres…toutes décorées avec le même soin et le même raffinement.

    Vous pourrez également profiter des espaces communs là aussi magnifiquement rénovés, que ce soit le bar ouvert sur le lobby ou la terrasse à laquelle le jeu de graphisme en noir et blanc au sol apporte une joyeuse et judicieuse modernité.

    Enfin, un autre atout indéniable de cet hôtel est son espace bien-être (même si, comme je vous le disais, tout l’établissement est une véritable ode au bien-être). Vous pourrez ainsi profiter d’une piscine intérieure, de la splendide piscine extérieure mais aussi du Spa Diane Barrière. De quoi satisfaire les plus exigeants et de quoi apporter de la sérénité aux plus stressés… Vous y trouverez ainsi 3 cabines simple, 1 cabine double, 1 sauna, 1 hammam, 1 salle de repos avec Tisanerie, 1 salle de yoga vue mer avec barre de danse, 1 salle de fitness vue Mer avec appareils de musculation et sport dernières technologies.

    Pour vous restaurer, vous pourrez opter pour le restaurant La Terrasse, pour le bar Les Evens, ou encore pour une autre institution bauloise l’Eden Beach situé directement sur la plage, juste face à l’hôtel. Vous pourrez aussi choisir Le Ponton (je vous en parle ici), ou encore le Fouquet’s du Royal Barrière voisin, que je vous recommande vivement ici (photo ci-dessous).

    Un immense merci à Lilia pour son accueil particulièrement chaleureux et pour sa présence bienveillante lors de ce séjour.

    MA NOTATION DE L’HÔTEL :

    Situation de l’hôtel: La Baule – Loire-Atlantique – Pays de la Loire – France

    Classification officielle de l’hôtel: 5 étoiles

    Classification de l’hôtel par Inthemoodforhotelsdeluxe.com :  Label in the mood for luxe (classification maximale)

    Nombre de chambres : 200 chambres dont 16 suites sur 6 étages

    Equipements/services de l’hôtel:

    – une piscine extérieure

    -une piscine intérieure

    -un Spa Diane Barrière

    -2 restaurants : la Terrasse et l’Eden Beach

    -Un Bar : les Evens

    -Un Studio By Petit Vip

    -14 salles de réunion

    -un casino, un golf et un tennis à proximité

    Chaînes hôtelières auxquelles appartient l’hôtel: Groupe Barrière

    Adresse de l’hôtel:

    5, esplanade Lucien Barrière, 44504 La Baule, France
    Tél : +33 (0)2 40 11 46 46
    Réservation : +33 (0)970 809 444 (appel non surtaxé)

    Site internet de l’hôtel: https://www.hotelsbarriere.com/fr/la-baule/l-hermitage.html

    Page Facebook de l’hôtel: https://www.facebook.com/hotelbarrierelhermitagelabaule/

    NOTATION DE L’HÔTEL  PAR INTHEMOODFORHOTELSDELUXE.COM :

    -Service (1M à 5M):

    5M. Irréprochable, particulièrement personnalisé et attentionné.

    -Amabilité (1M à 5M):

    5M. Grand atout du groupe Barrière.

    -Propreté (1M à 5M):

    5M. Rien à redire

    -Loisirs/Animations (1M à 5M):

    5M. L’été, vous pourrez profiter de la piscine extérieure (et même l’hiver puisque celle-ci est chauffée). Vous pourrez également profiter du splendide Spa Diane Barrière, de la piscine intérieure, de la salle de fitness, de ses deux restaurants (l’un à l’intérieur, l’autre sur la plage) et de  son bar si cosy.

    Les amoureux des loisirs balnéaires seront ravis et les enfants choyés avec le Studio by Petit Vip qui leur est destiné (Tous les week-ends et pendant les vacances scolaires de la zone C, les enfants de 4 à 12 ans profitent gratuitement d’animations innovantes autour des dix arts majeurs au Studio by Petit VIP, entourés d’une équipe pédagogique spécialement formée.)

    -Gastronomie (1M à 5M):

    Là aussi, il y en a pour tous les goûts dans les différents établissements du resort, notamment sur place le restaurant La Terrasse, en face de l’hôtel, sur la plage, le restaurant, l’Eden Beach, le Ponton sur la plage devant l’hôtel Royal et mon coup de cœur Le Fouquet’s.

    Cliquez ici pour lire mon article complet sur le Fouquet’s de La Baule et retrouvez-le également ci-dessous.

    Situation (1M à 5M):

    5M. Loin du luxe souvent plus tapageur de la Côte d’Azur, à La Baule, la bien nommée Côte d’Amour, la discrétion est de mise. Immortalisée par le film de Diane Kurys « La Baule-Les Pins », la célèbre cité balnéaire s’enorgueillit de son élégance décontractée . Situé face à la célèbre plage de 8 kilomètres de La Baule, entre Pornichet et Le Pouliguen, l’hôtel Barrière L’Hermitage, trône sur le front de mer à la fois avec le charme intemporel des palaces d’antan et tout le confort moderne et élégant des hôtels récents. Juste à côté, se situe la galerie marchande et le casino. Le Centre de La Baule est facilement accessible à pieds, de même que Le Pouliguen et les autres restaurants et hôtels du Groupe Barrière.  Vous pourrez aussi bien aller faire du shopping  que de longues promenades sur la plage ou même jusqu’au Pouliguen par le petit chemin en front de mer.

    -Décoration (1M à 5M):

    5M. C’est un des nombreux indéniables atouts de l’hôtel. La nouvelle décoration est particulièrement raffinée, élégante et moderne tout en respectant le caractère mythique de l’hôtel,  elle est pour beaucoup dans le caractère relaxant des lieux.

    Confort de la chambre (1M à 5M):

    5M. Rien  ne manque…

    -Equipements de l’hôtel (1M à 5M):

    5M. Rien ne manque là non plus…

    Originalité- Le(s) plus qui fait/font de cet hôtel un établissement   « in the mood for luxe » (1M à 5M):

    5M. Les très agréables piscines intérieures et extérieure. La proximité de La Baule. L’accueil, chaleureux, avec l’impression d’être chez soi.  L’impression de quiétude qui se dégage du lieu, le restaurant de plage l’Eden Beach,  les vélos gratuits en libre service, le Spa Diane Barrière, le Studio by Petit Vip.

    Enfin, une spécificité du Groupe Barrière, le pass Evasion qui, lors d’un séjour dans l’un des hôtels Barrière, en l’espèce à La Baule, vous permet de bénéficier de nombreux avantages dans les établissements Barrière et chez leurs partenaires.

    -Rapport qualité/prix (1M à 5M) :

    4M.

    -Inconvénient(s) de cet hôtel :

    Je n’en ai pas trouvé…si ce n’est peut-être la salle de petit déjeuner plus impersonnel que celle du Royal…

    -Recommanderiez-vous cet hôtel (Oui ou Non):

    Oui, sans aucune réserve.

    -Conseil(s)  aux futurs clients  :

    Demandez une chambre vue mer. Ce serait dommage de se priver de cette vue idyllique, en revanche quelle que soit la catégorie de chambre que vous choisirez, le confort et la décoration seront remarquables. Attention : l’hôtel n’est pas ouvert toute l’année.

    – Bilan et appréciation globale  (1M à Label intemoodforluxe):

    Grâce à une rénovation particulièrement réussie, une décoration délicate et raffinée, un confort indéniable, de nombreuses activités, un accueil chaleureux, son offre de restauration, l’Hermitage Barrière est plus que jamais une des plus belles adresses françaises…un endroit mythique à découvrir absolument !!

     

     

  • Hôtel Barrière Le Royal de La Baule : mon avis (enthousiaste)

     

    luxe, La Baule, hôtel, France

    Après plus de trois années sans être revenue dans cet hôtel qui m’est cher et dont chaque recoin suscite tant de réminiscences, j’étais simplement venue le visiter il y a deux ans. J’avais déjà consacré un article aux lieux à cette occasion. Cette fois, notamment à l’occasion du Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule mais aussi de la publication de mon recueil de nouvelles « Les illusions parallèles » (qui comprend une nouvelle qui se déroule en partie dans le cadre du Royal Barrière de La Baule), j’y suis revenue pour deux nuits et ce séjour fut un tel enchantement que je ne résiste pas à l’envie de vous en parler à nouveau.

    L’hôtel a subi une rénovation et un embellissement impressionnants (décoration signée Chantal Peyrat comme à l’hôtel du Golf Barrière de Deauville dont je vous ai dit, ici, tout le bien que j’en pense et comme au Gray d’Albion Barrière de Cannes) et particulièrement réussis sans que l’hôtel (toujours 5 étoiles qu’il mérite amplement) ne perde ce supplément d’âme qui le caractérise. Pas moins de cinq mois de travaux ont ainsi été nécessaires pour donner une nouvelle jeunesse à l’Hôtel Barrière Le Royal (le si bien nommé!) et à la Thalasso & Spa Barrière Le Royal by Thalgo. La réouverture a en effet eu lieu le 3 avril 2015.

    Loin du luxe souvent plus tapageur de la Côte d’Azur, à La Baule, la (elle aussi) bien nommée Côte d’Amour, la discrétion est de mise. Immortalisée par le film de Diane Kurys (qui cette année présidait d’ailleurs le jury du festival du film) La Baule-Les Pins, la célèbre cité balnéaire s’enorgueillit de son élégance décontractée que symbolise si bien le Royal Barrière. Situé face à la célèbre plage de 8 kilomètres de La Baule, entre Pornichet et Le Pouliguen, l’hôtel Royal Thalasso Barrière, trône sur le front de mer à la fois avec le charme intemporel des palaces d’antan et tout le confort moderne et élégant des hôtels récents. Juste à côté, se situe la galerie marchande et le casino. Le Centre de La Baule est facilement accessible à pied.

    Après son voisin l’Hermitage Barrière (dont je vous parlerai dans mon prochain article), c’était ainsi au tour de l’hôtel Royal-Thalasso Barrière de La Baule de fermer pour une remise en beauté. C’est sans nul doute l’hôtel dont je vous ai le plus souvent parlé, celui aussi où je suis le plus souvent allée, en appréciant tout particulièrement le cadre et le service dont cette rénovation a encore exacerbé les atouts. Dirigé par Franck Marie qui a succédé à Emmanuel Bequet, l’établissement s’est modernisé, paré de nouveaux atouts, de nouvelles couleurs, de nouvelles prestations, sans perdre l’atmosphère chaleureuse et le service irréprochable qui le distinguent.

    Dès la conciergerie (entièrement rénovée, avec beaucoup de goût), c’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé le bienveillant Stéphane, le concierge  clefs d’or ( là aussi amplement méritées) qui contribue tellement à la belle âme du lieu, avec cette douce impression que, malgré les vicissitudes de l’existence, tout a changé et que, en même temps, rien de ce qui contribue à la magie et à la singularité du lieu n’a réellement changé.

    Là, le luxe, pourtant omniprésent, n’est pas clinquant ou ostentatoire mais se dégage du lieu une élégante quiétude. Construit en 1896, l’Hôtel Barrière Le Royal La Baule, avec son architecture néo-romane, évocatrice de la Belle Epoque, plus qu’un hôtel, est un splendide édifice sur lequel votre regard d’esthète s’arrêtera forcément si vous vous promenez sur le front de mer. Devant la grande et imposante bâtisse, vous ne pourrez qu’admirer le somptueux parc où sont disséminés les pins caractéristiques de La Baule et au centre duquel, à l’abri des regards indiscrets, se trouve la splendide piscine extérieure. Depuis les chambres côté mer, vous pourrez ainsi profiter d’une vue à couper le souffle sur le parc et sur l’impressionnante baie de La Baule.

     

    Les beaux jours, vous pourrez aussi y déjeuner ou y dîner dans ce qui est une autre grande nouveauté de l’établissement : le Fouquet’s Barrière qui, après Paris et Cannes, s’est donc aussi désormais installé à La Baule  remplaçant le restaurant « La Rotonde ». L’installation est ici définitive et les habitués de l’établissement cannois et parisien y retrouveront le décor « brasserie chic » chaleureux et élégant, caractéristique des établissements Fouquet’s, à l’atmosphère si cinématographique. Vous y retrouverez l’accueil affable et les produits de qualité et une carte élaborée en collaboration Pierre Gagnaire qui vaut vraiment le détour,  de quoi satisfaire les papilles les plus versatiles et exigeantes dans un cadre particulièrement propice à la dégustation et à la détente avec vue sur le parc et sur la mer que les grandes baies vitrées vous permettront d’admirer allègrement. Cliquez ici pour retrouver mon article complet consacré au restaurant Le Fouquet’s, mon adresse gastronomique incontournable de La Baule. Retrouvez également mon article sur le Fouquet’s en bas de cet article sur Le Royal.

    La piscine extérieure n’est pas la seule puisque l’hôtel bénéficie de 3 piscines (d’eau de mer chauffée !) dont 1 intérieure (particulièrement agréable et chaleureuse) et un parcours Aquaminceur®. Vous y trouverez aussi un jacuzzi, des saunas, hammams et une salle de fitness. Egalement à votre disposition : 10 cabines de massage avec douche , 6 cabines beauté avec douche , 2 cabines VIP de 35 m2 équipées de 2 tables de soins, d’une baignoire balnéo et d’une douche offrant la liberté de créer différents rituels Visage et Corps, à vivre en duo ou en solo, des services sur mesure au centre Thalgo, et la mise à disposition de vélos pour arpenter la baie à loisir.

    piscine2

    Après avoir gravi quelques marches depuis l’extérieur, vous vous retrouverez dans le lobby, véritable puits de lumière qui ouvre sur le parc, de même que le bar « so british » propice à une pause détente que vous soyez de l’hôtel ou clients de l’extérieur.

     

    L’hôtel dispose aujourd’hui de 72 chambres et 15 suites.

     

    Aux couleurs rouges de la décoration autrefois signée Jacques Garcia succèdent aujourd’hui des tonalités plus douces, véritable invitation au repos et à l’évasion, en harmonie avec la nature, à l’image de la nouvelle décoration très inspirée des espaces communs. La chambre dans laquelle j’ai eu le plaisir de séjourner était particulièrement chaleureuse avec un soin remarquable apporté à chaque détail.

    Désormais, les plus exigeants y trouveront aussi une somptueuse suite royale de 75m2   avec son impressionnante terrasse plein sud de 140 m2 face à la mer qui n’ont rien à envier aux plus beaux palaces de la Côte d’Azur.

    royale2

    Que vous preniez le petit déjeuner en chambre ou au restaurant le Fouquet’s,  vous pourrez commencer la journée avec un repas digne de ce nom. Je vous les recommande l’un comme l’autre. Le choix est pantagruélique au Fouquet’s où vous trouverez aussi bien des crêpes que des produits bio (un vrai buffet bien-être se situe dans la deuxième salle) que du champagne pour les plus audacieux.

    Comme dans tous les établissements du Groupe Barrière, l’hôtel vous propose un Pass Evasion pour parfaire votre séjour. Celui-ci vous permet de bénéficier de réductions et/ou d’accès gratuits à de nombreux loisirs chez les partenaires de l’hôtel (tennis, planche à voile, golf, discothèque…).

    leroyal41

    leroyal40

    Je vous le garantis, là-bas, vous prendrez le temps de vivre tout en ne voyant pas le temps passer entre promenades le long du front de mer ou dans le centre La Baule (tout proche), la galerie du Casino et la casino (qui jouxtent l’hôtel), les baignades dans les splendides piscines de l’hôtel ou dans l’océan juste en face, la thalasso,  les déjeuners au Ponton (sans aucun doute le meilleur restaurant de plage de La Baie de La Baule, retrouvez mon avis sur le Ponton dans mon précédent article sur le Royal, ici) ou dîners au Fouquet’s ou à l’Eden Beach (restaurant de l’Hermitage situé tout près).

    Avec ses rénovations, son nouveau restaurant, l’hôtel est à mon sens désormais ce qui se fait de mieux sur la Côte Atlantique. Que ce soit pour un séjour entre amis, en famille, en amoureux ou même en solo, c’est l’endroit idéal où vous serez comme chez vous notamment grâce à un service particulièrement personnalisé. Cet hôtel est une véritable ode au bien-être dont il est la quintessence. Croyez-moi. Allez-y les yeux fermés. Vous y passerez un séjour hors du temps et du stress du quotidien dans un cadre idyllique.

    fouquets

    Retrouvez, ci-dessous, ma notation détaillée de l’établissement avec de nombreux conseils.

    Nom de l’hôtel: Hôtel Le Royal Barrière

    Situation de l’hôtel: La Baule – Loire-Atlantique – Pays de la Loire – France

    Classification officielle de l’hôtel: 5 étoiles

    Classification de l’hôtel par Inthemoodforhotelsdeluxe.com :  Label in the mood for luxe (classification maximale)

    Nombre de chambres : 72 chambres et 15 suites

    Equipements/services de l’hôtel:

    -3 piscines d’eau de mer chauffée dont 1 intérieure et un parcours Aquaminceur®

    – Jacuzzi,  saunas,  hammams et une salle de fitness.

    – Accès direct au Centre de Thalassothérapie Thalgo.

    -Deux restaurants dont un sur la plage

    -Un bar

    -Conciergerie Clefs d’or…

    Chaînes hôtelières auxquelles appartient l’hôtel: Groupe Lucien Barrière

    Adresse de l’hôtel:

    Royal-Thalasso Barrière 6, avenue Pierre Loti 44504 La Baule France

    Pour contacter l’hôtel:

    Tél: +33 (0)2 40 11 48 48

    Service Réservation: +33(0)970 824 344

    Réservation e-mail. resa-labaule@lucienbarriere.com

    Site internet de l’hôtel: Cliquez ici pour y accéder.

    Page Facebook de l’hôtel: https://www.facebook.com/RoyalThalasso

    NOTATION DE L’HÔTEL  PAR INTHEMOODFORHOTELSDELUXE.COM :

    -Service (1M à 5M):

    5M. Irréprochable, particulièrement personnalisé, des femmes de chambre à la direction.

    -Amabilité (1M à 5M):

    5M. Grand atout du groupe Barrière et de cet hôtel en particulier.

    -Propreté (1M à 5M):

    5M

    -Loisirs/Animations (1M à 5M):

    5M. L’été, vous pourrez profiter du magnifique parc et de la piscine extérieure. L’hiver, l’hôtel se transforme en cocon douillet entre ses piscines intérieures dont celle de la Thalasso également accessible sans sortir de l’hôtel, ses deux restaurants (l’un à l’intérieur, l’autre sur la plage) et son bar avec ses animations musicales en week-end ou en périodes de vacances scolaires.

    Les amoureux des loisirs balnéaires seront ravis et les enfants choyés.

    -Gastronomie (1M à 5M):

    5M. Situé directement sur la plage, en face de l’hôtel, le restaurant Le Ponton propose des produits de la mer et autres spécialités dans une ambiance décontractée où se mêlent des acteurs qui  ont bien souvent leurs résidences secondaires à La Baule, bourgeoisie locale, Parisiens, et familles en vacances. L’accueil est toujours extrêmement chaleureux, la cuisine fraîche et si vous souhaitez une modification à la carte, à moins que votre demande soit vraiment extravagante, il est peu probable qu’on vous opposera un refus. Renseignez-vous avant d’y aller. Il arrive que, en basse saison, le restaurant soit fermé le soir, même le week-end. Et préférez Le Ponton à certains établissements à la mode du centre de La Baule  dont l’accueil et la qualité de la nourriture sont, pour certains, inqualifiables… . Les beaux jours, vous pourrez également profiter de la terrasse face à un cadre idyllique. Le Ponton réussit la subtile alliance de la gastronomie et du panorama donc, auxquels il faut ajouter un accueil aussi chaleureux, professionnel que décontracté (sans -et heureusement- jamais être flagorneur) . La carte est très abordable avec tous les jours un menu du jour ou des semaines thématiques « coquilles saint-jacques », « bar » etc… Je vous recommande évidemment les poissons et crustacés et les desserts, un régal. Je vous garantis que, même si vous séjournez une semaine à La Baule, et y allez tous les jours, vous ne vous en lasserez pas. Les enfants sont également les bienvenus avec un menu enfant bien garni. La carte change également régulièrement même si certains mets sont souvent à l’honneur comme la coquille saint-jacques.

     

     

     

    baulart35.jpg

    baulart87.jpg

    baulart90.jpg

    baulart39.jpg

    baulart18.jpg

    Au Fouquet’s, que vous soyez amateurs de viandes ou de poissons, vous trouverez votre bonheur parmi une carte de produits de qualité dont les plats ont été élaborés en collaboration avec  Pierre Gagnaire.
    Cliquez ici pour lire mon article complet sur le Fouquet’s de La Baule et retrouvez-le également ci-dessous.

    Situation (1M à 5M):

    5M. Loin du luxe souvent plus tapageur de la Côte d’Azur, à La Baule, la bien nommée Côte d’Amour, la discrétion est de mise. Immortalisée par le film de Diane Kurys « La Baule-Les Pins », la célèbre cité balnéaire s’enorgueillit de son élégance décontractée que symbolise si bien le Royal Barrière. Situé face à la célèbre plage de 8 kilomètres de La Baule, entre Pornichet et Le Pouliguen, l’hôtel Royal Thalasso Barrière, trône sur le front de mer à la fois avec le charme intemporel des palaces d’antan et tout le confort moderne et élégant des hôtels récents. Juste à côté, se situe la galerie marchande et le casino. Le Centre de La Baule est facilement accessible à pieds, de même que Le Pouliguen et les autres restaurants et hôtels du Groupe Barrière.  Vous pourrez aussi bien aller faire du shopping  que de longues promenades sur la plage ou même jusqu’au Pouliguen par le petit chemin en front de mer.

    -Décoration (1M à 5M):

    5M. L’hôtel a été magnifiquement rénové par Chantal Peyrat. Elégance, sobriété, harmonie avec la nature sont de mise dans un cadre particulièrement propice à la détente.

    Confort de la chambre (1M à 5M):

    5M. Les 72 chambres et 15 suites de l’hôtel ont été décorées par Chantal Peyrat avec beaucoup de goût et possèdent une vue sur la baie de La Baule, sur le parc arboré de l’hôtel, ou sur l’intérieur de La Baule.

    -Equipements de l’hôtel (1M à 5M):

    5M. Rien ne manque !

    Originalité- Le(s) plus qui fait/font de cet hôtel un établissement   « in the mood for luxe » (1M à 5M):

    5M. Les très agréables piscines intérieures et extérieure. La proximité de La Baule. L’accueil, chaleureux, avec l’impression d’être chez soi. Le magnifique parc arboré avec sa piscine extérieure, la très belle piscine intérieure pour ceux qui ne font pas la thalasso, l’impression de quiétude qui se dégage du lieu, le restaurant de plage le Ponton,  les vélos gratuits en libre service, l’emplacement et désormais Le Fouquet’s, nouvelle adresse incontournable des gastronomes.

    Enfin, une spécificité du Groupe Barrière, le pass Evasion qui, lors d’un séjour dans l’un des hôtels Barrière, en l’espèce à La Baule, vous permet de bénéficier de nombreux avantages dans les établissements Barrière et chez leurs partenaires.

    -Rapport qualité/prix (1M à 5M) :

    4M. A certaines périodes, vous pourrez obtenir des tarifs très avantageux, en particulier si vous êtes membres Infiniment Barrière.

    -Inconvénient(s) de cet hôtel :

    Avec la rénovation récente, le seul bémol (qui concernait la vétusté de certaines chambres et de certains espaces communs), je n’en vois plus…

    -Recommanderiez-vous cet hôtel (Oui ou Non):

    Oui.

    -Conseil(s)  aux futurs clients  :

    -Le week end ou en période de vacances scolaires, il est indispensable de réserver au restaurant Le Ponton.

    -Si vous n’avez pas d’impératifs de dates, le groupe Lucien Barrière propose des ventes flash qui vous permettront d’y séjourner à des tarifs très attractifs.

    -Evitez, si vous le pouvez, les chambres côté rue (parfois bruyantes le week-end à cause de la proximité d’une discothèque)

    – Bilan et appréciation globale  (1M à Label intemoodforluxe):

    Label In the mood for luxe.  Le Royal Barrière de La Baule possède à la fois le charme intemporel des palaces d’antan et tout le confort moderne et l’élégance des hôtels récents, a fortiori depuis sa rénovation qui lui procure un cadre plus moderne sans que rien ne soit renié de l’Histoire et de ce qui fait l’âme singulière de l’établissement. L’endroit est nimbé d’une luminosité chaleureuse qui dégage une sorte de mélancolie rassurante, le lieu vraiment idéal pour se ressourcer et pour avoir l’impression d’être ailleurs à moins de 400 kms de Paris. Un hôtel chaleureux, élégant, qui est un véritable hymne au bien-être, idéalement situé, avec de nombreuses activités dans l’hôtel ou à proximité et des restaurants de qualité (notamment un Fouquet’s et un restaurant de plage que je vous recommande vivement), aussi beaux que les produits qui y sont proposés sont bons. L’endroit idéal, aussi bien pour les familles avec enfants que pour les couples ou pour les personnes seules,  pour se ressourcer en plein hiver ou pour profiter des plaisirs balnéaires l’été. Le Royal, grâce à ses multiples atouts, et notamment son cadre exceptionnel et son accueil personnalisés et exemplaire, fait partie de ces rares hôtels où vous pouvez retourner 50 fois sans jamais être déçu avec une seule envie: y revenir.

     

    Restaurant Le Fouquet’s La Baule : l’adresse incontournable pour les gourmets et gourmands

     

    Avant de vous parler de l’hôtel Barrière L’Hermitage (magnifiquement) rénové, un hôtel où j’ai eu le plaisir de séjourner à l’occasion du Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule et avant de vous parler à nouveau du Royal Barrière (mon hôtel de prédilection dont j’ai également testé les nouveautés et dont je suis repartie une fois de plus et même plus que jamais enchantée), je tenais à vous emmener au restaurant Fouquet’s de La Baule, ce qui est désormais pour moi l’adresse gastronomique incontournable de La Baule qui devrait satisfaire les gourmets autant que les gourmands (comme moi…).

     

    C’était d’autant plus émouvant d’y revenir pour moi que j’y ai retrouvé des figures bien connues et tellement appréciées dont le si affable Stéphane, concierge clefs d’or irremplaçable, fidèle au poste depuis bientôt 15 ans (en photo ci-dessus) mais aussi parce que, en plus des multiples souvenirs engrangés en ces lieux, l’hôtel est aussi le cadre d’une des nouvelles de mon recueil Les illusions parallèles (publié par Les Editions du 38).
    J’avais eu le plaisir de tester les lieux lors d’un déjeuner peu de temps après son ouverture il y a deux ans. Cette fois, j’ai tellement apprécié le restaurant que j’y ai déjeuné et dîné à plusieurs reprises…Même en étant particulièrement pointilleuse, je dois avouer qu’il n’y a pas eu la moindre fausse note que ce soit pour le  service ou le contenu des assiettes.

    Plantons tout d’abord le décor. Le Fouquet’s se trouve en lieu et place de l’ancien restaurant La Rotonde de l’hôtel Royal avec une vue à couper le souffle sur le jardin de l’hôtel, sa belle piscine extérieure, les Pins de La Baule éponyme, et la plus longue plage d’Europe.  Même si l’accueil y était toujours remarquable et la cuisine goûteuse, il est vrai que la Rotonde commençait à devenir un peu surannée.  Dès l’entrée du restaurant, les couleurs rouge et or qui rappellent son célèbre parent parisien de l’avenue des Champs-Elysées (retrouvez ici mon dernier article sur le Fouquet’s de Paris), le Fouquet’s de La Baule vous enveloppe dans son décor chaleureux et luxueux (mais pas ostentatoire). Les lumières tamisées, les tables astucieusement espacées, les 140 photos Harcourt des grands noms du cinéma (parmi lesquels certains prestigieux habitués des lieux que j’ai même eu le plaisir de croiser dans les couloirs de l’hôtel mais chut nous respecterons la tranquillité qu’ils viennent à juste titre y chercher) vous plongent dans une atmosphère cinématographique, ouatée, délicieusement intemporelle comme aux Fouquet’s de Paris et de Cannes (j’avais également eu le plaisir de tester ce dernier lors de mon dernier Festival de Cannes et même pendant la période particulièrement stressante du festival le service y avait été parfait).

    Au passage merci à l’équipe du Majestic de Cannes grâce à laquelle a notamment été réalisée la photo ci-dessous avec mon roman « L’amor dans l’âme », un roman  qui a pour cadre le Festival de Cannes et les lieux en question…

    Les habitués des établissements cannois et parisien  retrouveront à La Baule le décor « brasserie chic » chaleureux et élégant, caractéristique des établissements Fouquet’s. Ils retrouveront également l’accueil  et les produits de qualité et une carte élaborée en collaboration avec Pierre Gagnaire (à ce propos, retrouvez ici le récit de mon déjeuner et de ma rencontre avec le si sympathique et généreux Pierre Gagnaire lors du dernier Festival de Cannes et  le récit du dîner Nespresso signé par celui-ci), une carte qui vaut vraiment le détour. Les prix ont baissé depuis les débuts du restaurant baulois et sont vraiment raisonnables pour le cadre, l’accueil et la qualité des produits proposés. La carte s’est adaptée à la clientèle et s’est à mon goût encore améliorée. Vous y trouverez de quoi satisfaire les papilles les plus versatiles et exigeantes dans un cadre particulièrement propice à la dégustation et à la détente avec vue sur le parc et sur la mer que les grandes baies vitrées vous permettront d’admirer allègrement.

    En plus des grands classiques du Fouquet’s, tels le tartare de bœuf ou la salade caesar ou encore la sole meunière (un délice !), vous pourrez également trouver des spécialités bretonnes et des plats bien-être ou sans gluten. Ainsi, même le menu bien-être à 55 euros est particulièrement alléchant. Les menus Bien-Être pensés par le Chef, en collaboration avec les diététiciennes de la Thalasso & Spa Diane Barrière Le Royal La Baule, sont ainsi élaborés pour optimiser les saveurs tout en minimisant l’apport calorique.

    Chaque jour, le chef vous proposera sa « suggestion », comme ici un succulent filet de bar grillé. Vous pourrez également opter pour différentes formules, là aussi à des prix raisonnables pour des assiettes gouteuses et copieuses.

    Je ne saurais trop vous recommander le filet de saumon grillé, fondue d’oseille et radicchio. quinoa vert. Un plat léger, onctueux, copieux…à déguster sans modération et à seulement 22 euros. A la carte, vous aurez également le choix entre différentes sauces dont le délicieux beurre nantais et entre différentes garnitures comme les pommes coin de rue lesquelles, si vous ne connaissez pas encore, sont à se damner…

    Les desserts vous régaleront également: le traditionnel mille-feuille connaît un vrai succès amplement mérité (là aussi, le dessert est particulièrement copieux) et rivalise avec le Choco-Fouquet’s (Biscuit moelleux et ganache au chocolat amer, cassis éclatés au kirsh , glace à la fève de tonka). Malgré des tentatives acharnées, je n’ai pas encore réussi à trancher entre les deux. Je vous les recommande…

    Si vous voulez déguster les plats Signature réinventés par Pierre Gagnaire et mis en scène par le chef Mikael Amisse, vous savez ce qu’il vous reste à faire… En prime, le service est souriant, empressé, discret et très efficace. Bref, tout est fait pour vous permettre de laisser vos soucis à l’entrée et d’entrer dans une véritable bulle de bien-être et de relaxation.

    Les 4 repas ont été des sans fautes et des moments particulièrement agréables autant grâce à l’atmosphère et au bien-être que procure le lieu qu’à l’accueil et aux plats dégustés. Allez-y de ma part et sans hésiter.

    6, avenue Pierre Loti
    44500 La Baule-Escoublac

    +33 (0)2 40 11 48 48

    De 12h30 à 14h00 pour le déjeuner. De 19h30 à 21h30 pour le diner et jusqu’à 22h00 le vendredi et le samedi.

    Nombre de couverts: 130

  • Mon avis sur le restaurant Le Fouquet's La Baule

    Avant de vous parler de l’hôtel Barrière L’Hermitage (magnifiquement) rénové, un hôtel où j’ai eu le plaisir de séjourner à l’occasion du Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule et après mon nouvel article sur le Royal Barrière (mon hôtel de prédilection dont j’ai également testé les nouveautés et dont je suis repartie une fois de plus et même plus que jamais enchantée), je tenais à vous emmener au restaurant Fouquet’s de La Baule, ce qui est désormais pour moi l’adresse gastronomique incontournable de La Baule qui devrait satisfaire les gourmets autant que les gourmands (comme moi…).

     

    C’était d’autant plus émouvant d’y revenir pour moi que j’y ai retrouvé des figures bien connues et tellement appréciées dont le si affable Stéphane, concierge clefs d’or irremplaçable, fidèle au poste depuis bientôt 15 ans (en photo ci-dessus) mais aussi parce que, en plus des multiples souvenirs engrangés en ces lieux, l’hôtel est aussi le cadre d’une des nouvelles de mon recueil Les illusions parallèles (publié par Les Editions du 38).
    J’avais eu le plaisir de tester les lieux lors d’un déjeuner peu de temps après son ouverture il y a deux ans. Cette fois, j’ai tellement apprécié le restaurant que j’y ai déjeuné et dîné à plusieurs reprises…Même en étant particulièrement pointilleuse, je dois avouer qu’il n’y a pas eu la moindre fausse note que ce soit pour le  service ou le contenu des assiettes.

    Plantons tout d’abord le décor. Le Fouquet’s se trouve en lieu et place de l’ancien restaurant La Rotonde de l’hôtel Royal avec une vue à couper le souffle sur le jardin de l’hôtel, sa belle piscine extérieure, les Pins de La Baule éponyme, et la plus longue plage d’Europe.  Même si l’accueil y était toujours remarquable et la cuisine goûteuse, il est vrai que la Rotonde commençait à devenir un peu surannée.  Dès l’entrée du restaurant, les couleurs rouge et or qui rappellent son célèbre parent parisien de l’avenue des Champs-Elysées (retrouvez ici mon dernier article sur le Fouquet’s de Paris), le Fouquet’s de La Baule vous enveloppe dans son décor chaleureux et luxueux (mais pas ostentatoire). Les lumières tamisées, les tables astucieusement espacées, les 140 photos Harcourt des grands noms du cinéma (parmi lesquels certains prestigieux habitués des lieux que j’ai même eu le plaisir de croiser dans les couloirs de l’hôtel mais chut nous respecterons la tranquillité qu’ils viennent à juste titre y chercher) vous plongent dans une atmosphère cinématographique, ouatée, délicieusement intemporelle comme aux Fouquet’s de Paris et de Cannes (j’avais également eu le plaisir de tester ce dernier lors de mon dernier Festival de Cannes et même pendant la période particulièrement stressante du festival le service y avait été parfait).

    Au passage merci à l’équipe du Majestic de Cannes grâce à laquelle a notamment été réalisée la photo ci-dessous avec mon roman « L’amor dans l’âme », un roman  qui a pour cadre le Festival de Cannes et les lieux en question…

    Les habitués des établissements cannois et parisien  retrouveront à La Baule le décor « brasserie chic » chaleureux et élégant, caractéristique des établissements Fouquet’s. Ils retrouveront également l’accueil  et les produits de qualité et une carte élaborée en collaboration avec Pierre Gagnaire (à ce propos, retrouvez ici le récit de mon déjeuner et de ma rencontre avec le si sympathique et généreux Pierre Gagnaire lors du dernier Festival de Cannes et  le récit du dîner Nespresso signé par celui-ci), une carte qui vaut vraiment le détour. Les prix ont baissé depuis les débuts du restaurant baulois et sont vraiment raisonnables pour le cadre, l’accueil et la qualité des produits proposés. La carte s’est adaptée à la clientèle et s’est à mon goût encore améliorée. Vous y trouverez de quoi satisfaire les papilles les plus versatiles et exigeantes dans un cadre particulièrement propice à la dégustation et à la détente avec vue sur le parc et sur la mer que les grandes baies vitrées vous permettront d’admirer allègrement.

    En plus des grands classiques du Fouquet’s, tels le tartare de bœuf ou la salade caesar ou encore la sole meunière (un délice !), vous pourrez également trouver des spécialités bretonnes et des plats bien-être ou sans gluten. Ainsi, même le menu bien-être à 55 euros est particulièrement alléchant. Les menus Bien-Être pensés par le Chef, en collaboration avec les diététiciennes de la Thalasso & Spa Diane Barrière Le Royal La Baule, sont ainsi élaborés pour optimiser les saveurs tout en minimisant l’apport calorique.

    Chaque jour, le chef vous proposera sa « suggestion », comme ici un succulent filet de bar grillé. Vous pourrez également opter pour différentes formules, là aussi à des prix raisonnables pour des assiettes gouteuses et copieuses.

    Je ne saurais trop vous recommander le filet de saumon grillé, fondue d’oseille et radicchio. quinoa vert. Un plat léger, onctueux, copieux…à déguster sans modération et à seulement 22 euros. A la carte, vous aurez également le choix entre différentes sauces dont le délicieux beurre nantais et entre différentes garnitures comme les pommes coin de rue lesquelles, si vous ne connaissez pas encore, sont à se damner…

    Les desserts vous régaleront également: le traditionnel mille-feuille connaît un vrai succès amplement mérité (là aussi, le dessert est particulièrement copieux) et rivalise avec le Choco-Fouquet’s (Biscuit moelleux et ganache au chocolat amer, cassis éclatés au kirsh , glace à la fève de tonka). Malgré des tentatives acharnées, je n’ai pas encore réussi à trancher entre les deux. Je vous les recommande…

    Si vous voulez déguster les plats Signature réinventés par Pierre Gagnaire et mis en scène par le chef Mikael Amisse, vous savez ce qu’il vous reste à faire… En prime, le service est souriant, empressé, discret et très efficace. Bref, tout est fait pour vous permettre de laisser vos soucis à l’entrée et d’entrer dans une véritable bulle de bien-être et de relaxation.

    Les 4 repas ont été des sans fautes et des moments particulièrement agréables autant grâce à l’atmosphère et au bien-être que procure le lieu qu’à l’accueil et aux plats dégustés. Allez-y de ma part et sans hésiter. Les petits déjeuners du Royal (là aussi remarquables) ont également lieu dans le restaurant. Je vous en parlerai dans mon prochain article.

    6, avenue Pierre Loti
    44500 La Baule-Escoublac

    +33 (0)2 40 11 48 48

    De 12h30 à 14h00 pour le déjeuner. De 19h30 à 21h30 pour le diner et jusqu’à 22h00 le vendredi et le samedi.

    Nombre de couverts: 130