Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Idée de séjour pour un week-end : Trouville

trouville1.jpg

Comme souvent, je vous embarque aujourd’hui pour une nouvelle destination week-end en France. J’ai choisi pour vous une de mes destinations balnéaires préférées. J’ai pourtant mis du temps à la découvrir et à l’apprécier à sa juste valeur. En effet, fréquentant et couvrant le Festival du Cinéma Américain de Deauville depuis 25 ans, en ayant même fait le cadre de deux des nouvelles de mon recueil sur les festivals de cinéma Les illusions parallèles, je ne franchissais que rarement la Touques (j’en connais même qui habitent le fameux 21ème arrondissement et qui ne la franchissent jamais) et à succomber au charme de Trouville, plus authentique que sa célèbre voisine diront certains même si je ne suis pas forcément d’accord, restant une inconditionnelle de Deauville. Je ne suis néanmoins pas insensible au charme indéniable de Trouville, à sa luminosité et à sa douce mélancolie qui ont tant inspiré les auteurs et les peintres. Je ne me lasse d'ailleurs pas de la photographier tant ses lumières et ses couleurs sont magnifiquement versatiles...

trouville5.jpg

 

Deauville et Trouville, situées de part et d’autre de la rivière La Touques ont ainsi longtemps rivalisé de chic et d’élégance, inaugurant leur casino la même année : 1912 (qui est d’ailleurs le nom du restaurant gastronomique de l’hôtel des Cures Marines). Deux univers. Deux lieux au charme singulier, envoûtant, indicible. Deux lieux qui possèdent une âme.

trouville4.jpg

 

Si les planches de Deauville sont les plus célèbres, Trouville possède aussi ses planches qui vous permettent d’agréables promenades sur le front de mer et d’admirer les splendides demeures qui les jalonnent (bien souvent divisées en appartements). La plage est elle aussi magnifique (peut-être encore plus agréable que celle de Deauville). Vous y trouverez aussi de nombreuses activités du poney à la piscine sans oublier le Casino situé face à la mer lui aussi.

trouville3.jpg

Un peu plus loin, vous trouverez une multitude de restaurants sur le port depuis lequel vous pourrez observer les bateaux de pêche : 27 chalutiers qui approvisionnent chaque jour les 10 poissonniers du Marché aux Poissons et la soixantaine de restaurant de la station avec des produits frais de la mer (maquereaux, soles, crevettes, coquilles st Jacques, bulots…).

trouville12.jpg

 

Parmi les nombreux atouts de Trouville, il y a bien entendu aussi sa proximité de Paris puisque de la Gare Saint-Lazare, vous pourrez y accéder en deux heures seulement.

 

peinture.jpg

 

Eugène Boudin, Impératrice Eugénie sur la plage à Trouville, 1863

Trouville vous plonge là aussi dans un décor très cinématographique (même si c’est la voisine, Deauville, qu’immortalisa Claude Lelouch). Elle inspire et inspira d’ailleurs de nombreux artistes en tous genres : des auteurs comme Alexandre Dumas, Flaubert, Marcel Proust, Marguerite Duras ou des peintres impressionnistes comme Charles Mozin, Paul Huet, Corot, Boudin, Courbet, Monet, Bonnard et plus récemment le célèbre affichiste Savignac. Trouville a même désormais son festival de cinéma dédié aux films cultes.

Trouville, séjour, hôtel, séjour France, week-end, luxe, Normandie

 

Pour séjourner, parmi les adresses que je vous recommande à Trouville, il y en a pour tous les goûts. Vous trouverez ainsi de petits établissements particulièrement élégants et charmants comme l’hôtel Le fer à cheval mais aussi un établissement grand luxe Les Cures marines de Trouville qui a ouvert à nouveau ses portes, après d’imposantes rénovations, le 13 avril 2015 (voilà une date qui plairait à l’amoureux de la ville voisine, Claude Lelouch).

trouville20.png

 

L’hôtel jouxte ainsi le Casino de Trouville et se situe au cœur des anciens Thermes de Trouville. Dès l’entrée, deux gigantesques colonnes vous transportent ailleurs… A Tara peut-être ? Une élégance d’autrefois, un je-ne-sais-quoi d’ « Autant en emporte le vent »… Devant l’hôtel, une belle terrasse permet de s’alanguir et de siroter tout en admirant la vue et la mer aux couleurs si joliment versatiles et propres à la Côte Normande tout en regardant le ballet des promeneurs sur la promenade Savignac, des planches créées en 1867.

trouville6.jpg

 

trouville15.png

 La première impression lorsque vous franchissez la porte d’entrée est une sensation de bien-être, de clarté, de luminosité, de douce tranquillité. Les lignes noires et blanches du hall imaginées par Jean-Philippe Nuel procurent au hall une silhouette élancée (à l’image peut-être de celle des clients après ou même avant leur thalasso) tout en finesse et élégance.

trouville17.png

 

A droite se situe le bar. Le lieu, aux allures de salle de bal, grâce aux hauts plafonds, aux fenêtres gigantesques et à la décoration très inspirée, est baigné d’une lumière chaleureuse. Au fond du bar se situe un grand escalier qui mène au restaurant gastronomique. Le temps suspend son vol. Vous avez l’impression d’être transporté dans le temps, ou de voguer sur un somptueux paquebot vers une terre inconnue et enchanteresse.

 

trouville18.jpg

 

Sur les murs des chambres, mais aussi à la piscine et dans les couloirs vous trouverez des photographies anciennes reproduites, belle et judicieuse invitation à l’évasion et à voyager aussi dans le temps mais aussi évocation de l’Histoire de cet établissement érigé en 1912.

trouville7.png

trouville9.jpg

 

Sur les murs, vous trouverez aussi des citations d’auteurs comme Marguerite Duras ou Gustave Flaubert (autre invitation au voyage, littéraire celui-là) dont le destin a croisé et peut-être modifié celui de Trouville tout comme Trouville a influé sur leurs destins et leurs écrits.

trouville8.jpg

 

trouville10.png

Vous pourrez aussi profiter de l’un des deux bassins d’eau de mer chauffée de sa somptueuse thalassothérapie (autre atout incontestable de l’établissement). Et avec son restaurant gastronomique (récemment récompensé d’une étoile Michelin),  je vous garantis que tout en prenant soin de votre santé vous pourrez réjouir vos papilles.

trouville13.jpg

 

Alors, si vous ne savez pas où aller ce week-end, vous savez ce qu’il vous reste à faire : direction la gare Saint-Lazare et deux heures plus tard vous admirerez l’incomparable ciel normand, magnifiquement lunatique, et profiterez de la belle sérénité de Trouville !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article sponsorisé

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel