Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Compagnie de Bretagne, crêperie gastronomique au 9, rue de l’Ecole de Médecine à Paris 6ème : le renouveau de la crêperie entre tradition et modernité

 

crêperie 006.JPG

Cela faisait un moment que j’avais envie de tester cette crêperie d’un nouveau genre ouverte l’été dernier. La première tentative fut un échec (la crêperie était complète, comme c’est presque tout le temps le cas, je vous conseille donc vivement de réserver). La seconde tentative fut donc la bonne. Etant originaire d’une région dans laquelle les crêperies fleurissent, aux frontières de la Bretagne où je vais par ailleurs depuis l’enfance très souvent et m’y adonne à cette petite drogue inoffensive que sont les crêpes et les galettes, je suis donc intraitable sur ces plats traditionnels typiquement bretons.

C’est dans l’étroite et non moins charmante rue de l’Ecole de médecine, à deux pas du Boulevard Saint-Germain et du Boulevard Saint-Michel, en plein Quartier Latin que se situe cette « crêperie gastronomique ». En face se trouve le cinéma le Nouvel Odéon dont je vous recommande par ailleurs la belle programmation.

crêperie 010.JPG

Dès l’extérieur, le drapeau breton qui flotte allègrement et la façade chic, dans une ancienne maison de ville sur 3 niveaux, attirent l’œil.   A l’intérieur, ne vous attendez pas à découvrir des filets de pêche et un décor suranné. Le décor est résolument moderne, soigné, élégant, aux couleurs du drapeau breton. La salle du rez-de-chaussée ouvre sur la cuisine donnant au lieu l’allure d’un établissement tendance qui ne perd pas pour autant l’aspect chaleureux propre à la Bretagne (vous aurez remarqué mon objectivité pour évoquer cette région...).

 

crêperie 019.JPG

crêperie 022.JPG

A l’étage, c’est une autre salle très agréable et magnifiquement décorée (sans ostentation mais avec beaucoup de goût) avec sa magnifique verrière baignée de la lumière du jour et donnant sur le Cloître des Cordeliers.

crêperie 012.JPG

Le décor est signé Pierre-Yves Rochon, un architecte renommé notamment du Shangri-la à Paris (dont j’apprécie d’ailleurs beaucoup la décoration, un lieu dont je vous ai parlé ici: http://www.inthemoodforluxe.com/archive/2011/01/28/tea-time-a-l-hotel-shangri-la-paris-mes-impressions.html ) ou encore des Ateliers Robuchon et de bien d’autres établissements de luxe. Il a de surcroît l’avantage et la qualité d’être Breton (oui, être Breton est une qualité ET un avantage), et d’être visiblement un vrai amoureux de la Bretagne.

A la cave que nous a gentiment fait visiter ce dernier, une cave du 13ème siècle, les cidres sont conservés à 12°C et vendus de 3,50 euros (au verre) à 27 euros, provenant de 18 producteurs différents.

crêperie 025.JPG

crêperie 026.JPG

crêperie 027.JPG

crêperie 029.JPG

Les bonnes surprises continuent sur la table avec les assiettes chics représentant chacune un des 5 départements de la Bretagne sans oublier l’ambiance sonore (uniquement de la musique celtique) et des verres y compris pour le cidre en rupture avec l’habituelle bolée caractéristique des crêperies.

crêperie 030.JPG

crêperie 020.JPG

crêperie 018.JPG

Place ensuite à la découverte de la carte pas très fournie (ce qui est plutôt une qualité d’ailleurs, je me méfie toujours des cartes trop riches) avec 10 crêpes et 10 galettes, une carte qui a bénéficié des conseils bienveillants du célèbre chef breton Olivier Roellinger (rien que ça !) et composée uniquement de produits frais issus le plus souvent de l’agriculture biologique ou de modes de cultures durables et raisonnées.

Vous pourrez ensuite choisir entre 5 galettes classiques et 5 galettes saisonnières. J’opte pour ma part pour une galette classique « au beurre d’algues du Jardin Marin » petit format (3,50 euros). Vous pourrez choisir également le grand format (4,50 euros).  Pour chaque type de galette existent les deux formats.

crêperie 014.JPG

Vous pourrez aussi opter pour des galettes saisonnières, plus originales comme la galette « coquilles St Jacques, crème de choux fleur et émulsion de corail à la vanille Papouasie sur une galette » (15, 50 euros pour la petite portion)

J’ai ensuite choisi une crêpe au chocolat de Sao Tomé 67% de cacao « Villa Gracinda » et une saisonnière  « avec des pommes compotées Tatin et une crème double fouettée et vanillée Raïatea ». Vous pourrez également choisir entre les crêpes classiques et saisonnières.

crêperie 024.JPG

crêperie 013.JPG

Les galettes sont réellement délicieuses, tendres et parfaitement assaisonnées de même que les crêpes. Je vous recommande la crêpe précitée avec les pommes même si (mais il s’agit d’une question de goût) j’aurais davantage apprécié de plus petits morceaux de pommes, plus esthétiques à mon sens et plus agréables en bouche.

Seuls regrets : la fermeture des cuisines à 14H30 (mais provisoirement puisque l’établissement ambitionne d’ouvrir toute la journée, dès que le personnel adéquat aura été recruté) et l’empiètement de la modernité sur la tradition avec l’impossibilité d’ajouter une boule de glace à une crêpe ( glaces présentes à la carte mais servies uniquement pour le goûter), attention donc de ne pas tomber dans le travers des restaurants gastronomiques qui, par snobisme et sous prétexte qu’ils le sont, bannissent certains plats de leurs cartes…mais l’endroit n’est pas snob mais convivial… donc nul doute que cela sera rapidement changé.

Cette carte changera bientôt puisqu’elle varie en fonction des saisons. Celle que vous voyez ci-dessus est la carte d’automne. Dépêchez-vous si vous voulez en profiter car elle sera bientôt remplacée par la carte d’hiver.

Je vous recommande cet établissement élégant dans lequel on se sent bien, qui a judicieusement su allier tradition et modernité pour valoriser la Bretagne et les meilleurs produits bretons et pour redonner ses lettres de noblesse à la crêpe, produit habituellement et à tort considéré comme bas de gamme qui devient ici gastronomique, loin de l’image désuète et d’ailleurs caricaturale des crêperies bretonnes. Une petite parcelle de Bretagne en plein 6ème arrondissement et pour moi une très agréable madeleine de Proust dont je ferai une de mes adresses récurrentes pour le cadre élégant, l’accueil cordial et chaleureux (concernant les maîtres des lieux, un peu plus timide en ce qui concerne les serveuses), ses crêpes et galettes qui sortent de l’ordinaire, et sa musique celtique...et pour sa situation juste en face d'un de mes cinémas favoris. Un concept original de crêperie gastronomique qui devrait d’ailleurs se développer dans d’autres grandes villes en dehors de nos frontières. A suivre…

Retrouvez également cet article sur mon nouveau magazine en ligne : http://inthemoodlemag.com (rubrique tourisme http://inthemoodlemag.com/?p=274  ).

 Restaurant de 12H à 14H30 et de 19H à 23H

 Bouteilles de 18 producteurs dans la bibliothèque

Restaurant La Compagnie de Bretagne

9, rue de l’Ecole de Médecine

75006 Paris

MÉTRO : Odéon, Saint-Michel et Cluny - La Sorbonne

TÉL : +33 1 43 29 39 00

http://www.compagnie-de-bretagne.com

Commentaires

  • that is a great post! thank you for sharing this information! appreciate it! really)

Les commentaires sont fermés.