Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Visite de l’hôtel Mandarin Oriental Paris : présentation et avis

    canalsatetmandarin 013.JPG

    Je vous avais parlé à plusieurs reprises du Mandarin Oriental Paris, dernier né des nouveaux palaces parisiens. Après le Shangri-la et le Royal Monceau Raffles, et avant le Peninsula, c’est donc le Mandarin Oriental qui a ouvert ses portes, le 28 juin dernier, en plein cœur de Paris,  rue Saint-Honoré. Je l’ai visité cette semaine. Je vous propose de le découvrir et de retrouver mon avis, ci-dessous.

    Ce qui marque d’abord en entrant dans ce palace de 8 étages situé dans un bâtiment classé années 30, c’est le grand jardin paysager (plus de 455m2), véritable havre de Paix en plein centre de Paris, et première implantation du groupe Mandarin Oriental en France.

    canalsatetmandarin 059.JPG

    canalsatetmandarin 060.JPG

    canalsatetmandarin 061.JPG

    Une impression de luxe discret et de sérénité se dégage du hall : cristaux Swarovski sur les murs, plafond à la feuille d’or et une impressionnante et judicieuse sculpture signée Nathalie Decoster qui évoque la liberté et la fragilité.  Jusque là un sans fautes.

    canalsatetmandarin 014.JPG

    canalsatetmandarin 022.JPG

    canalsatetmandarin 023.JPG

    La visite se poursuit ensuite par le Bar 8 et par le « Sur Mesure »,  le restaurant gastronomique supervisé par Thierry Marx, restaurant feutré aux plafonds et murs de tissus blancs drapés, un restaurant de 40 couverts qui propose une « cuisine techno-émotionnelle empreinte d’émotion et d’innovation ». Là, j’avoue être plus dubitative quant au décor épuré, délibérément inachevé, d’une froideur plutôt clinique. Question de goût sans doute… Je vous laisse apprécier.

    canalsatetmandarin 020.JPG

    canalsatetmandarin 016.JPG

    canalsatetmandarin 017.JPG

    canalsatetmandarin 018.JPG

    canalsatetmandarin 019.JPG

    surmesure.jpg

    Le « Sur Mesure » n’est pas le seul restaurant du Mandarin Oriental Paris : il comprend le Camélia, avec son comptoir pour des plats en « live cooking ». Ce restaurant est ouvert de 7h à 23H. Vous pourrez également prendre un verre ou déjeuner dans le jardin, notamment à La Table du Jardin qui peut abriter 6 à 8 convives pour un moment d’exception. A l’entrée du Camélia se trouve également un comptoir de pâtisseries à déguster sur place ou à emporter.

    canalsatetmandarin 024.JPG

    canalsatetmandarin 029.JPG

    canalsatetmandarin 030.JPG

    canalsatetmandarin 031.JPG

    canalsatetmandarin 027.JPG

    canalsatetmandarin 028.JPG

    canalsatetmandarin 026.JPG

    Place ensuite à la découverte des chambres : 138 chambres entre 38 m2 et 350 m2 et 39 suites dont 7 suites duplex couvrant le 7ème et 8ème étage dont la suite Royale de 350m2 (que j’ai eu le plaisir de découvrir, pas encore ouverte à la réservation le jour de ma visite.) Les chambres sont grandes et bien équipées avec de belles terrasses donnant sur le jardin et avec un certain souci du détail: produits Diptyque dans les salles de bain, télévisions dans toutes les salles de bain, détecteur de présence dans les chambres (l’ensemble de la vie de l’hôtel est orienté vers un objectif d’économie d’énergie)…

    canalsatetmandarin 039.JPG

    canalsatetmandarin 040.JPG

    canalsatetmandarin 042.JPG

    canalsatetmandarin 045.JPG

    canalsatetmandarin 046.JPG

    La suite Royale est indéniablement spectaculaire avec sa vue circulaire à 360°c, sa salle de bain aussi majestueuse que sa vue, son décor pur et intemporel.

    L’aspiration couture de l’hôtel est plutôt séduisante mais aussi son architecture d’inspiration art déco très influencée par les années 30  et sa volonté de mettre en avant l’artisanat d’art : reproduction de la photo du Baiser de Man Ray dans les couloirs, broderies créées par la Maison Lesage, créations du photographe Ali Madhavi…

    canalsatetmandarin 037.JPG

    La visite s’est achevée par le Spa (Guerlain) et la piscine  de 14 mètres.

    canalsatetmandarin 051.JPG

    canalsatetmandarin 052.JPG

    canalsatetmandarin 054.JPG

    canalsatetmandarin 055.JPG

    canalsatetmandarin 057.JPG

    Mon avis - Le Mandarin Oriental Paris a d’incontestables atouts : son emplacement à la fois en plein centre de Paris et au calme, son jardin paysager, ses grandes chambres bien équipées, sa piscine…mais ce qui pour moi caractérise un palace se situe ailleurs, dans le service, l’impression qu’il vous donne d’être à la fois chez soi et ailleurs. Et à vouloir être trop « mode », Mandarin Oriental a fait de son hôtel en France un magnifique hôtel mais qui reste très conceptuel, privilégiant le côté esthétique au côté pratique ou chaleureux, au décor parfois froid et inégal, et auquel manque ce supplément d’âme et ces services d’exception qui différencient un grand hôtel international d’un palace (mais y aspire-t-il d’ailleurs ?). Peut-être est-ce dû au fait que trois architectes se soient penchés sur le sujet : Jean-Michel Wilmotte, Sybille de Margerie, Patrick Jouin ( et Sanjit Manku) donnant un résultat hétérogène et manquant parfois de chaleur ? Que l’hôtel (et on ne peut l’en blâmer) n’ait pas l’Histoire de ses concurrents ?  J’y retournerai prochainement tester son restaurant et vous en reparlerai à cette occasion…mais je vous recommande plutôt d’aller , ou

     

    canalsatetmandarin 015.JPG

    canalsatetmandarin 058.JPG

     

  • Découvrez le parfum Voyage d’Hermès et partagez vos rêves de voyages avec Hermès

    hermes16.jpg

    hermes18.jpg

    voyageshermes.jpg

    C’est en avril 2010 que Jean-Claude Ellena parfumeur exclusif de la Maison Hermès a créé Voyage d’Hermès, un parfum au nom évocateur incitant à l'évasion, et hommage au nom de la marque inspiré de celui du Dieu du voyage qu'elle symbolise avec élégance.

    A l’occasion de son lancement, la marque avait eu l’initiative d’un jeu concours original sur le site « Voyage d’Hermès » qui invitait alors les internautes du monde entier à décrire leur rêve de voyage le plus extraordinaire.  Une belle incitation à l’imaginaire et au voyage.

    Après plusieurs semaines de votes, cinq rêves ont été sélectionnés pour être réalisés : voyager dans une caravane tibétaine en Chine, survoler la Tanzanie en ballon dirigeable, voir les derniers gorilles en Ouganda, voyager en Orient Express (celui vers lequel va ma préférence…)  et visiter un atelier de fabrication d’un sac Hermès.  Et vous, quel serait votre rêve de voyage ?

    Ces carnets poétiques sont à découvrir sur un site dédié.

    Découvrez ce site qui vous invite avec lyrisme et poésie au voyage et à l’imaginaire…

    http://www.carnetsdevoyages.voyagedhermes.com/

    hermes1.jpg

    hermes2.jpg

     

    hermes4.jpg

    hermes5.jpg

     

  • Le Four Seasons Hotel George V reçoit la distinction Palace

    four9.jpg

    Voilà une "erreur" réparée puisque le George V (qui aurait d'ailleurs dû être le premier à la recevoir) vient de recevoir la distinction palace.

    Le Four Seasons George V est sans aucun doute un hôtel avec un service rare et exemplaire et est régulièrement classé parmi les meilleurs hôtels au monde: meilleur hôtel de ville au monde depuis 8 ans, meilleur hôtel en France par Condé Nast Traveler, Meilleur hôtel en Europe par le Sunday times travel magazine.

    Huit hôtels avaient ainsi été initialement retenus pour accéder au rang de palace et à l'étonnement général le Four Seasons George V n'en faisait pas partie.  Parmi ces hôtels figurait un autre hôtel dont je vous avais longuement parlé : « Le Bristol », à Paris (retrouvez mon article ici) mais également :

    « Les Airelles » et « Le Cheval Blanc » (Courchevel), l’Hôtel du Palais (Biarritz), le Grand Hôtel du Cap Ferrat (à Saint Jean Cap Ferrat).

    Les autres hôtels sont parisiens : (outre le Bristol donc), le Plaza Athénée, le Park Hyatt Paris Vendôme, le Meurice.

    Aujourd’hui la France compte 127 établissements 5 étoiles et il devra, à terme, ne pas y avoir plus d’une vingtaine de palaces.

    Cliquez ici pour retrouver mon article détaillé sur le Four Seasons George V et mon test de son tea time.