Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Test du tea time de La Galerie de l’hôtel Four Seasons George V Paris

g15.jpg

g20.jpg

seasons.jpgCela faisait un moment que je n’avais pas testé de tea time parisien. A peine rentrée du Festival de Cannes, et souhaitant rester dans cette atmosphère hors du temps et de la réalité, le George V semblait être l’escale rêvée… Après les décevants tea time du Royal Monceau et du Plaza Athénée, après le réjouissant Shangri-la, direction le George V dont je peux déjà vous dire que je lui décerne la palme d’or des tea time des palaces parisiens... Alors que les palaces, ou du moins les 5 étoiles, (l’appellation palace étant désormais réservée à un nombre restreint d’hôtels) se multiplient, plus que jamais ce qui fait la différence, c’est la qualité du service… Je vous avais parlé de celui, remarquable, du Bristol mais il faut avouer d’emblée que le George V n’a rien à lui envier !

Invitée à visiter l’hôtel par son service communication, il y a deux mois, et (forcément) royalement reçue, je voulais y revenir « incognito » pour m’assurer que cet accueil n’était pas juste une belle vitrine publicitaire et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne fus pas déçue. Lors de ma visite « accompagnée » il y a deux mois, le seul reproche que j’avais eu à faire était un service de sécurité un peu trop visible, un petit bémol bien vite oublié cette fois tant l’accueil a été absolument irréprochable.

Le George V a récemment fait parler de lui pour n’avoir étonnamment pas obtenu la distinction palace (au contraire du Plaza, mais il pourrait bien l’obtenir lors de la prochaine session…ou alors ce serait assez incompréhensible) et parce que son premier barman (depuis  3 ans) Maxime Hoerth vient de décrocher le prestigieux concours de Meilleur Ouvrier de France. Rappelons également que le George V est un des deux hôtels que compte la chaîne Four Seasons en France, l’autre étant le Four Seasons Terre blanche dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises et notamment .

Avant d’en venir au récit du tea time, petite présentation du George V qui se distingue par son luxueux SPA de 744 m2, sa piscine avec ses murs en trompe-l’œil représentant les jardins de Versailles, 244 chambres dont près du ¼ de suites avec du mobilier d’époque mais aussi par son restaurant Le V doté de 2 étoiles au Guide Michelin.  Le Four seasons George V est un havre de luxe et de tranquillité au cœur de l’agitation parisienne dont on ne compte plus les récompenses et notamment celle de meilleur service hôtelier au monde par Condé Nast Traveller en 2009.  On ne compte plus non plus ses clients prestigieux parmi lesquels : Marlene Dietrich, le  Président Gerald Ford,  Greta Garbo, Gary Cooper, les Rolling Stones, Sylvester Stallone…

g19.jpg

g18.jpg

g28.jpg

g30.jpg

g22.jpg

g24.jpg

g31.jpg

g25.jpg

g38.jpg

g37.jpg

g34.jpg

g35.jpg

g42.jpg

g43.jpg

g43.jpg

Quand vous arrivez ce qui vous marque d’abord, c’est la beauté époustouflante et rayonnante des compositions florales de Jeff Leatham (changées tous les 15 jours !), de véritables œuvres d’art qui parfument le hall et la galerie.

g46.jpg

g17.jpg

Puis, après avoir passé la réception, sur la droite, vous arrivez à « La Galerie » où vous pouvez profiter du petit-déjeuner de 8H à 12H, du déjeuner de 12H à 15H, du dîner de 18H à minuit (et jusqu’à 1heure le vendredi et  samedi) et où vous pouvez  profiter  du tea time de 15h à 18H.

g14.jpg

g12.jpg

g10.jpg

g9.jpg

g8.jpg

g5.jpg

g1.jpg

g4.jpgJe suis arrivée sans réservation (la réservation pour le tea time est normalement pour la clientèle de l’hôtel). L’accueil est très affable, sans être exagéré et évidemment encore moins condescendant comme ce fut par exemple le cas au Plaza. A aucun moment, je n’ai été écrasée par le prestige du lieu mais au contraire j’ai constamment eu l’impression que tout était fait pour que je me sente parfaitement à l’aise dès mon arrivée avec un repose-sac délicatement présenté à côté de moi.

 J’ai précisé en arrivant qu’une amie me rejoindrait plus tard et pendant mon heure d’attente, j’ai donc eu tout le loisir d’observer. Plusieurs fois, on est venu me demander si je désirais commander mais jamais avec insistance. J’ai donc remarqué : qu’un  un carnet et un crayon en papier avec le logo de George V étaient disposés sur chaque table, que la clientèle présente ce jour-là était essentiellement américaine, et élégante, et je me suis  laissé bercer par le décor (lustres de Murano, tapis et tapisseries d’Aubusson) et par la musique du violoniste et de la violoncelliste (et de la pianiste, chaque jour à 15H) qui procurent à l’endroit une impression de douce intemporalité et de réjouissante mélancolie.  J’ai observé le ballet des serveurs, parfaitement chorégraphié qui, à peine un client parti, époussetaient  les coussins avec délicatesse.  Et j’avoue que j’ai complètement oublié que j’étais à Paris, ayant l’impression d’être dans un lieu à la fois romantique, luxueux et chargé (et non surchargé) d’Histoire comme Venise ou Versailles la Galerie (qui peut accueillir 45 personnes) étant ornée de tapisseries flamandes, de peintures du XIX ème siècle et de nombreux objets d’art. Le décor est ainsi classique mais surtout pas suranné.

Puis, j’ai découvert la carte, une véritable invitation au voyage avec notamment l’impressionnante carte des thés  (thés verts japonais, thés classiques, aromatisés, blancs, Oolong, tisanes) pour lesquels il faudra compter en moyenne 15 euros. Vous pourrez aussi opter pour le chocolat chaud maison avec sa crème fouettée et ses perles de chocolat (à 18 euros) ou pour la sélection de macarons (à 14 euros).  Vous pourrez également choisir les formules comme  le thé complet George V ou si vous avez envie d’un tea time pantagruélique vous pourrez commander  le thé complet à la française au tarif de 55 euros : coupe de champagne, boisson chaude au choix, sélection de gourmandises salées, présentoir de pâtisseries, scones, cake carotte, cheese-cake, brownie, pain de Gênes, cannelés...  

Les douceurs sont une création de  Lucien Gautier, jeune chef pâtissier de 28 ans. J’ai opté au départ pour un marbré au chocolat puis, découvrant qu’il était aussi possible de choisir des pâtisseries au menu, j’ai changé d’avis au dernier moment pour un fondant au chocolat. Là encore le changement a été effectué avec beaucoup d’affabilité sans aucune réticence. L’amie qui m’accompagnait a, quant à elle, découvert, alors que son thé arrivait, que sur la carte s’en trouvait un dont elle rêvait et qu’elle n’avait pas vu. Elle a exprimé son regret. On lui a alors proposé de goûter celui qui est arrivé et de lui apporter l’autre thé qu’elle désirait. Les thés sont accompagnés de meringues et chocolats.  Inutile de vous dire que mon fondant au chocolat était également délicieux.

Les prix sont à la hauteur du prestige de l’endroit (9 euros le ¼ évian) mais à aucun moment on ne nous a fait ressentir le prestige en question. Une erreur s’était glissée dans l’addition (les deux thés étant comptabilisés) et là encore l’erreur a été reconnue sans la moindre réticence ou question, avec un sourire imperturbable.

Un peu à l’image de ce restaurant, ou de cet hôtel, plus qu’un tea time, ces 4 heures au  George V ont été une vraie expérience. Une expérience qui tantôt suspend le vol du temps, tantôt vous fait voyager dans un ailleurs relaxant, luxueux et presque voluptueux. L’adresse idéale pour se sentir à la fois ailleurs et comme chez soi en plein centre de Paris, avec ce petit plus indicible qui fait la différence.  Une adresse à la hauteur de sa réputation. A recommander sans la moindre restriction. Bref, une vraie adresse « in the mood for luxe » !

Four Seasons hôtel George V, 31, avenue George V 75008 Paris. Tél. : 01 49 52 70 00

Site internet: http://www.fourseasons.com/paris/

Le George V sur Facebook: https://www.facebook.com/#!/FourSeasonsHotelParis

Le George V sur twitter: http://twitter.com/#!/FSParis

 

Commentaires

  • Un passage au George V est toujours un vrai bonheur et je ne doute pas que leur Tea Time le soit aussi.

    Antoun Sehnaoui

Les commentaires sont fermés.