Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La Magic Window by Disneyland Paris au Plaza Athénée

    plaza2.jpg

    plaza.jpgAvec l'arrivée prochaine de quatre nouveaux palaces à Paris l'année prochaine, les "anciens" palaces parisiens rivalisent d'inventivité pour conserver leur clientèle et en attirer une nouvelle.

    La palme de l'inventivité revient au Plaza Athénée qui, parmi ses innovations, à partir de demain dévoilera une fenêtre magique tous les mercredis jusqu'au 22 décembre. Ainsi, chaque mercredi, un nouveau couple princier de Disneyland se matérialisera comme par enchantement.

    Par ailleurs, une patinoire sera accessible à la clientèle dans la Cour Jardin  du mercredi 1er décembre 2010 au dimanche 30 janvier. Les clients extérieurs pourront également y accéder en consommant le menu "Palet" dans la Galerie des Gobelins (3 formules disponibles 28€, 42€ et 54€), sous réserve de disponibilité et sans réservation possible.

    Cliquez ici pour découvrir les autres nouveautés du Plazza Athénée.

  • Centenaire de l'hôtel Lutetia : le palace incontournable de Saint-Germain-des-Prés

    lut6.jpg

    Aussi étrange que cela puisse paraître et alors que Paris comptera bientôt 4 palaces supplémentaires, la rive gauche ne compte toujours qu'un seul palace, qui trône au coeur de Saint-Germain-des-Prés dont il contribue à la légende: l'hôtel Lutetia, situé au 45 Boulevard Raspail, à l'angle de la rue de Sèvres.

    Le Lutetia est un hôtel Art nouveau qui a été construit en 1910 en  à l'initiative de Mme Boucicaut, la  propriétaire du Bon Marché, autre lieu incontournable du quartier, « afin que ses importants clients de province fussent logés dans un établissement tout proche et correspondant à leur train de vie, quand ils venaient faire leurs courses à Paris ».

    assou.jpgLe Lutetia c'est d'abord tout un symbole: d'abord parce qu'il fut un un acteur et un témoin de l'Histoire, de ses heures les plus tragiques.  Ainsi, le 15 juin 1940, le lendemain de l’entrée de  l'armée allemande dans Paris, l'hôtel fut occupé par l'Abwehr, le service de renseignement et de contre-espionnage de l'état-major allemand, qui y installera son QG. Alors, à  la Libération, pour prouver son engagement envers la Résistance, le propriétaire  mettra l’hôtel à sa disposition accueillant ainsi les déportés à leur retour des camps de concentration. S’y retrouvent alors toutes les familles à la recherche d'informations sur d’éventuels proches déportés. Une plaque posée à l'extérieur de l'hôtel en témoigne aujourd’hui. Si ce n’est déjà fait je vous recommande la lecture du magnifique livre de Pierre Assouline intitulé « Lutetia ».(cliquez ici pour lire ma critique du livre)

    seigneur.jpg

     Ensuite, tous ceux qui le fréquentèrent contribuèrent à la légende de ce palace intemporel: un certain général De Gaulle qui y fêta sa nuit de noces à 1920, Coluche qui y habita quelques semaines au moment de son divorce, mais encore Catherine Deneuve,  Sagan, Greco pour qui c'est presque une seconde maison, sans oublier les nombreux peintres et écrivains qui le fréquentèrent pendant l'entre-deux guerres:  Picasso, Matisse, André Gide, James Joyce, Samuel Beckett, Saint-Exupéry et André Malraux, en 1920…). Et puis comment oublier que s'y écrivit un des plus grands chefs d'oeuvre de la littérature, accessoirement un de mes livres préférés: "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen.

    bar.jpg

    Le Lutétia continue à s'inscrire dans cette tradition littéraire et artistique entre ses samedis littéraires et ses ambiances pianos bar jazzy du mercredi au samedi, à partir de 22H15 (un bar rénové en juillet 2010). Ce bar inspira d'ailleurs une chanson à un autre habitué des lieux: Eddy Mitchell.

    Propriété de la famille Taittinger de 1995 à 2005, le groupe auquel il appartient ayant été vendu en 2005 au groupe Americain Starwood Capital Group, en juin 2010, le Lutetia est cédé par Starwood au groupe israélien Alrov ( société du milliardaire Alfred Akirov) pour 150 millions d'euros : là encore tout un symbole !

    L'hôtel possède 230 chambres et 60 suites, et accueille des expositions permanentes de sculptures, et en 1985 il a été redécoré par Sonia Rykiel. Il compte également un restaurant gastronomique étoilé "Le Paris" ou encore la brasserie Lutetia.

    lut7.jpg

    Le Lutétia fête donc cette année son centenaire avec pour point d'orgue un grand dîner caritatif, le 2 décembre 2010 (jeudi prochain donc), en faveur de Care France.  A cette occasion, une soirée exceptionnelle aura donc lieu, présidée par Arielle de Rothschild, Présidente de CARE France. Placé sous le thème des conséquences des changements climatiques sur les populations les plus vulnérables, ce premier rendez-vous qui associe la solidarité, la culture et les entreprises a pour invitée d’honneur Juliette Gréco.  La  participation de Rhoda Scott accompagnera cette soirée rythmée par un savoureux diner élaboré par les Chefs Philippe Renard (Hôtel Lutetia), Christian Sinicropi (Hôtel Martinez) et Christopher Hache (Hôtel de Crillon).

    Souhaitons donc un très beau centenaire à ce palace que j'affectionne tout particulièrement! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel de l'hôtel Lutetia. Enfin, comme je vous le disais hier, je vous rappelle que le jt de 13h de France 2 consacre son feuilleton de la semaine au célèbre palace de la rive gauche (vous pouvez revoir le feuilleton du jt de France 2 "une vie de palace" en cliquant ici).

     

  • Dans les coulisses de l'hôtel Lutétia: le feuilleton de la semaine au jt de 13H de France 2

    lut2.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     L'excellent jt de 13H de France 2 propose chaque semaine, en fin de journal, une série documentaire intitulée "le feuilleton de la semaine", cette semaine (et jusqu'à vendredi) consacrée aux coulisses de l'hôtel Lutétia. A ne pas manquer!

    Cliquez ici pour revoir le feuilleton du jt du 13H de France 2 "Une vie de palace".

  • La mode des brunchs: ce soir dans Capital

    brunch.jpgCe soir, sur M6, le magazine Capital consacrera un reportage aux brunchs. J'en profite pour vous demander vos bonnes adresses de brunchs avant de consacrer prochainement un article aux miennes.

  • Découvrez le blog des hôtels Grecotel

    grecotel2.jpgVoilà une excellente occasion pour moi de vous reparler de cette chaîne d'hôtels que j'affectionne tout particulièrement et dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises: les hôtels Grecotel.

    En effet, le groupe hôtelier a eu l'excellente idée en plus de son site internet de créer un blog  avec de nombreuses informations évidemment sur les hôtels Grecotel mais aussi sur l'actualité grecque. De quoi, je l'espère, inspirer nos chaînes françaises, parfois un peu en retard en la matière...

    A lire aussi sur ce sujet sur inthemoodforluxe.com:

    http://www.inthemoodforluxe.com/in-the-mood-for-greece/

  • Rénovation ambitieuse et élégante de l'hôtel Herminage à Monaco (Société des Bains de Mer)

    hermitage4.jpg

    hermitage1.jpg

    hermitage6.jpg

    hermitage5.jpg

    hermitage3.jpg

    Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de mon lieu de prédilection monégasque, à savoir le Monte-Carlo bay hôtel et resort que je vous recommande d'ailleurs à nouveau au passage. Egalement membre de la Société des Bains de Mer, l'hôtel Hermitage est une autre adresse incontournable de Monaco et depuis beaucoup plus longtemps, le Monte-Carlo Bay venant juste de fêter ses 5 ans d'existence. 

     Si je vous emmène aujourd'hui à nouveau à Monaco c'est que je viens de découvrir la rénovation dont l'Hermitage vient de faire l'objet. Ayant eu le plaisir d'y être invitée à déjeuner lors du Forum International Cinéma et Littérature de Monaco 2009, j'avais déjà trouvé le lieu magnifique mais celui-ci s'est encore visiblement amélioré avec cette rénovation signée Pierre-Yves Rochon.

    Membre de la chaîne Leading hotels of the world, l'Hermitage était déjà une référence avant ces rénovations. Surélévation de deux étages, rénovation successive de toutes les ailes, chambres et espaces de circulation, seconde naissance de son restaurant le Vistamar: bref une rénovation ambitieuse alliant modernité, élégance et sérénité.

     Vous pourrez aussi y trouver les Diamond suites, appartements 5 étoiles réprésentant ce qui se fait de mieux à Monte-Carlo. Par ailleurs, l'Hermitage s'est doté d'un authentique bar de grand hôtel, directement relié au nouveau vistamar, un Crystal Bar, véritable galerie des glaces signées Lalique, Baccarat ou SAint-Louis. Il vous proposera même une formule déjeuner. (Menu affaires: 39€, boissons incluses).

    C'est d'autant plus le bon moment de (re)découvrir l'Hermitage que, du 1er novembre au 28 décembre, l'hôtel propose une offre exceptionnelle: nuit à partir de 250€ avec les petits déjeuners offerts.

    A l'hôtel Hermitage, vous trouverez:

  • 280 chambres dont 20 suites, 22 juniors suites et 8 Exclusive Suites
  • Un restaurant avec terrasse panoramique, Le Vistamar
  • Une salle de réception classée, la Salle Belle Epoque
  • Le hall Jardin d'Hiver avec sa coupole Gustave Eiffel   
  • Un lobby bar, le "Limùn Bar" 
  • Le nouveau bar, le "Crystal Bar"
  • Sa nouvelle Terrasse Midi qui offre une vue unique embrassant la Principauté de Monaco et la Méditerranée
  • Accès direct aux Thermes Marins de Monte-Carlo
  • 9 salons dotés sur demande de service de secrétariat international et d'équipements techniques ou audiovisuels
  • Pour en savoir plus rendez-vous sur le site internet de l'hôtel Hermitage.

  • Tea time au bar Long de l'hôtel Royal Monceau : mes impressions

     

    royalm.jpg

    Invitée à la journée presse précèdant la réouverture de l'hôtel Royal Monceau -mi-octobre- (appartenant désormais à la chaîne Raffles) à laquelle je n'avais pu assister pour cause de Festival du Film Britannique de Dinard, j'ai décidé d'y aller avec des amis, un mélancolique dimanche automnal, instant idéal pour se réfugier dans cet antre chaleureux, ou du moins que j'imaginais comme tel, et pour apprécier le lieu sans être influencée par quiconque.

    P1020962.JPG

    Arrivée la première, une serveuse (avec le sourire en option) me signifie que le bar est complet. J'attends donc bien sagement qu'on vienne me chercher, un quart d'heure plus tard, pour être installée à un espace exigu divisé en deux parties où se trouvent déjà deux personnes que ma présence empêche de parler en toute intimité (et je les comprends) et qui me révèlent attendre qu'on prenne leur commande depuis trente minutes. J'observe que leur table n'a pas été débarrassée, pas plus que celle à laquelle on m'a installée. Après avoir demandé deux fois (sans me départir de mon sourire, je précise, au cas où je serais suspectée d'être une de ces clientes hautaines et constamment mécontentes), on me change finalement de table, cette fois pour une plus grande et, une fois mes amis arrivés, nous permettant de discuter sans que nos voisins profitent de la conversation. Entre-temps la serveuse qui m'avait accueillie (aussi souriante que physionomiste donc) m'a demandée si j'avais réservé et a tenté de placer d'autres convives à l'extrémité de la table. 

    P1020944.JPG

     Il nous aura ensuite fallu attendre à nouveau quarante-cinq minutes pour qu'on prenne notre commande. Heureusement que mes amis sont aussi bavards que sympathiques... et patients! Pas une fois on ne nous a demandé si tout allait bien, ni pendant notre afternoon tea ni au moment de l'addition et la seule fois où un serveur est revenu vers nous c'est pour proposer à l'un de nous trois de lui verser son chocolat, au bout de quarante-cinquantes minutes, lequel était bien évidemment froid.

    P1020946.JPG

     Ajoutez à cela un espace particulièrement peu fonctionnel, les clients et le personnel vous effleurant sans cesse au passage, sans parler des lustres certes esthétiques mais véritables obstacles sur leur passage. Tout aussi étonnantes les toilettes situées au premier étage, et éloignées du bar, là non plus pas très fonctionnelles.

    Heureusement, nous pouvions toujours nous consoler avec des pâtisseries Pierre Hermé (à un prix moyen de 15€), vous pourrez aussi opter pour la formule tea time à 37€ ou siroter un chocolat chaud dans une tasse ludique en forme d'oeil ou de poisson. Dans un souci d'objectivité, précisons qu'à l'entrée de l'hôtel l'accueil est beaucoup plus souriant.

    P1020950.JPG

     Le problème c'est que dans un palace digne de ce nom le service est censé être égal partout et que le client ne doit pas avoir le sentiment d'être un numéro (qui plus est un numéro embarrassant). Evidemment, ayant dîné au Bristol deux jours avant, la comparaison était inévitable et forcément au détriment du Royal Monceau. La force du Royal Monceau, c'est inévitablement son décor. On retrouve le style Philippe Starck, lumineux, chaleureux, inventif mais ce n'est malheureusement pas suffisant pour prétendre appartenir au cercle très fermé (qui s'étendra néanmoins encore l'année prochaine puisque 4 nouveaux palaces vont s'ajouter à la liste) des palaces parisiens. Rien d'irréversible sans doute mais il serait bien de rectifier rapidement car nul n'ignore qu'à Paris les modes se font aussi vite qu'elles se défont... Et un cadre luxueux, aussi ostentatoire soit-il, n'arrivera jamais à faire oublier un service défaillant, signe distinctif des vrais palaces. Sans doute reviendrons-nous prochainement pour tester un des deux restaurants et pour vérifier ce qu'il en est, si l'accueil au bar est toujours aussi glacial que le cadre est chaleureux. Je vous en reparlerai donc.

    P1020955.JPG

    J'y suis retournée depuis... Retrouvez mon nouvel article sur le tea time et la visite du Royal Monceau, en cliquant ici.

     

    La première photo est issue du site internet officiel du Royal Monceau, les autres sont d'inthemoodforluxe.com.

  • Au coeur du village: le nouvel hôtel de luxe de La Clusaz

    clusaz.jpg

    Voilà une nouvelle adresse qu'il me tarde de découvrir: l'hôtel "Au coeur du village", le nouvel hôtel de luxe de La Clusaz (en cours de classement 5 étoiles) qui ouvrira ses portes le 13 décembre 2010.

    Décor contemporain et ambiance feutrée au programme de cette nouvelle adresse à taille humaine avec: un Cristal spa 5 mondes (avec notamment une piscine ludique), restaurant gastronomique et snack, 50 suites...

     Je vous reparlerai bien entendu de cette nouvelle adresse.

    Cliquez ici pour accéder au site officiel de l'hôtel.

  • La collection Lanvin pour H&M : le clip, les prix ou comment ressembler à un (beau) paquet cadeau

    lanvin1.jpg

    lanvin2.jpg

    Après Stella McCartney, Karl Lagerfeld, et Sonia Rykiel, c’est au tour de Lanvin de proposer sa collection exclusive dans les magasins H&M, une collection signée du célèbre directeur artistique de Lanvin Alber Elbaz. Alors, si vous avez envie de ressembler à un paquet cadeau , à une bourgeoise de la rue du Faubourg Saint-Honoré, à toutes les modeuses qui vont s’empresser d’acheter leur robe et de se regarder ensuite en chiens de faïence aux soirées où elles porteront exactement la même robe (ce qui est quand même le contraire même de la haute couture qui est censée être à l’opposé de la standardisation), à une élégante habillée en haute couture pour le prix du prêt-à-porter, rendez-vous dans les  magasins H&M à partir du 23 novembre 2010.  En tout cas bravo pour le clip chic et loufoque, c'est déjà ça...

     De 39,95€ le tshirt à 249€ la robe (pour la plus chère, certaines à 199€ sans oublier les accessoires à partir de 9,95€).
    Renseignements: www.hm.com

  • Offre spéciale à l'Afternoon tea de l'hôtel Meurice

    dali.jpg

    meurice.jpg

    Avant de vous parler de l'afternoon tea du Royal Monceau que j'ai testé la semaine dernière, un bon plan qui vous a peut-être échappé: l'hôtel Meurice convie actuellement les fans de sa page Facebook au tea time au Dali. En ce mois de novembre, vous pourrez ainsi découvrir mini sandwiches, scone maison, et les gourmandises du chef pâtissier ( macarons, cakes, tartes aux fruits, pâtisseries). Le tout accompagné de thé, café, chocolat et d'une coupe de champagne brut. Cette offre est à 30 € au lieu de 45€. Pour en profiter il faut que vous vous inscriviez à la page Facebook de l'hôtel Meurice et que vous imprimiez le coupon y figurant en n'oubliant pas de le présenter lors de votre venue.

    Cliquez ici pour accéder à la page Facebook du Meurice et pour imprimer le coupon vous permettant de bénéficier de l'offre.

  • Découvrez la nouvelle publicité Hermès réalisée par Alexis Milant

  • Ouverture du Schangri-la hôtel, à Paris, le 17 décembre

    shangrila.jpg

    En 2011, et alors que le Royal Monceau a récemment réouvert (je vous parlerai bientôt de ma visite des lieux), Paris comptera 4 palaces supplémentaires parmi lesquels le Shangri-la qui ouvrira ses portes le 17 décembre.

    "Situé au 10 avenue d’Iéna, sur la colline de Chaillot dans le 16ème arrondissement, le premier hôtel en Europe du groupe Shangri-La Hotels & Resorts ouvrira ses portes le vendredi 17 décembre 2010. Après quatre ans de travaux de restauration, l’hôtel particulier du Prince Roland Bonaparte, construit en 1896, retrouve toute sa splendeur en 2010. Inscrit aux Monuments Historiques en 2009, le Shangri-La Hotel, Paris vient compléter l’offre hôtelière de la capitale avec 81 chambres dont 27 suites, ayant pour la majorité (60% des suites et 40% des chambres) une vue inédite sur la Tour Eiffel, la Seine et les plus beaux monuments de Paris. Le décorateur Pierre-Yves Rochon s’est inspiré des périodes Directoire et Empire tout en illustrant le raffinement et l’esthétisme des cultures française et asiatique, comme une belle synergie entre l’Orient et l’Occident.

    Le Chef Philippe Labbé sera en charge de toute la restauration composée à terme de trois restaurants, un Bar et ses lounges, quatre salons de réception et du service en chambre. Situé au coeur de l’hôtel, sous une magnifique coupole d’inspiration Eiffel, le restaurant La Bauhinia - du nom de la fleur du drapeau de Hong Kong - sera le rendez-vous incontournable des parisiens cosmopolites pour le petit-déjeuner, le déjeuner, l’heure du thé et le diner, et ce tous les jours de la semaine. Le chef proposera des plats français et asiatiques, toujours authentiques dans le respect des saveurs traditionnelles. Le Bar, inspiré des retours de campagnes napoléoniennes, sera le théâtre de l’ambiance contemporaine et glamour des initiés en quête de nouveauté et de saveurs exotiques. Le restaurant gastronomique français L’Abeille ouvrira ses portes début 2011 et sera suivi du restaurant gastronomique cantonais le Shang Palace.

     Les quatre salons de réception accueilleront les plus beaux événements de la capitale dans le charme d’une ancienne demeure privée désormais accessible.

    Au Shangri-La Hotel, Paris, tout rappelle la finesse et l’élégance des cultures française et asiatique, dans la décoration, le service et la gastronomie. Le Shangri-La Hotel, Paris s’inscrit comme la nouvelle adresse de référence dans la vie parisienne."

    Réservations hébergement : 01 53 67 19 64 ou reservations.slpr@shangri-la.com

    Informations générales : 01 53 67 19 98 ou www.shangri-la.com

  • Une soirée à l’hôtel Bristol : le luxe à la française dans son intemporelle splendeur

    bristol89.jpg

    Mercredi dernier, j’ai eu le privilège et le plaisir d’être invitée à visiter l’hôtel Bristol et à tester sa nouvelle brasserie, le 114 Faubourg. Un hôtel que je fréquente régulièrement pour des conférences de presse ou interviews comme celle-ci, celle-là (et là pour l'interview) ou encore celle-là et dont j’étais donc d’autant plus curieuse de découvrir les luxueux dédales. Impossible de ne pas remarquer le Bristol, non pas qu’il soit clinquant ou que son luxe soit ostentatoirement affiché à l’extérieur mais sa place de choix tout près de l’Elysée et des Champs Elysées, sur la prestigieuse rue du Faubourg Saint-Honoré, en a fait une adresse incontournable des politiques, des hommes d’affaires et stars en escale à Paris et puis parce qu’avec sa nouvelle aile achevée en septembre 2009, l’imposante bâtisse offre maintenant deux magnifiques façades, sur la rue du Faubourg Saint-Honoré, et sur l’Avenue Matignon.

    bristol18.jpg

     Parmi de très nombreuses récompenses, l’hôtel Bristol a été élu « meilleur hôtel au monde » par l’Institutional investor magazine et  « Hôtel Romantique de Luxe 2010 » lors de la cérémonie des World Luxury Hotel Awards et surtout il s’honore d’être le seul vrai palace à la Française appartenant à un propriétaire européen. Le Bristol appartient ainsi à la famille Oetker depuis 1978, laquelle détient également d’autres établissements de renommée mondiale :  le Brenner’s Park-Hotel & Spa à Baden-Baden,  l’Hôtel du Cap Eden-Roc au Cap d’Antibes, le Château Saint-Martin & Spa à Vence.

    bristol14.jpg

    C’est Didier Le Calvez qui a repris la tête de l’établissement depuis mars 2010 (directeur général puis président directeur général depuis juillet) à qui (notamment) le Four Seasons avait confié la réouverture de l’hôtel George V à Paris en 1999 et qui opère une révolution en douceur permettant à cet établissement mythique de passer de statut de palace à celui d’écrin d’exception…

    bristol12.jpg

    La visite commence par un des éléments phare qui contribue à la renommée mondiale du palace, son restaurant 3 étoiles Michelin. La salle à manger d’hiver a conservé sa forme ovale d’origine, celle du théâtre privé que Jules de Castellane avait fait construire au XIXe siècle dans son hôtel particulier.   Ici tout est fait pour vous transporter dans un luxueux ailleurs : boiseries Régence en chêne de Hongrie, tapisserie de la Manufacture de Lille datant du XVIIIe siècle et lustres en cristal  sans oublier un somptueux plafond travaillé à la feuille d’or, agrémenté des 4 saisons peintes par le peintre Gustave-Louis Jaulmes (qui décora également le Palais de Chaillot).  L’été, la salle à manger d’été prend le relais avec sa vue imprenable sur le plus grand jardin d’hôtel de la capitale (1200 m2)…

    bristol2.jpg

    Mais le Bristol ne se résume évidemment pas à son restaurant et son célèbre chef Eric Fréchon.  Ce magnifique palais de style XVIIIème, riche de meubles d’époque, d’une exceptionnelle collection de tapisseries des Gobelins et de Lille, et de toiles de Maîtres (dont bon nombre proviennent d’une vente aux enchères des réserves du Musée du Louvre, organisée avant la seconde guerre mondial) s’organise autour de son célèbre jardin à la Française.

    bristol6.jpg

     Déjà enrichi d’une nouvelle aile en 2009, Le Brsitol sous la direction dynamique de Didier Le Calvez ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisque la superficie du Spa à la française sera doublée dès le premier trimestre 2011 et trois nouvelles marques viendront compléter son offre.  Une nouvelle suite panoramique sera également créée au 8ème étage, se rajoutant aux 85 suites du Bristol et positionnant le palace comme celui ayant le plus grand nombre de suites de la place parisienne. Parmi celles qui existent déjà : la Suite Panoramique (de plus de 200 m2 avec fitness privé, cuisine équipée, terrasse fleurie, et vue sur tout Paris), la Suite Penthouse (de 350 m² avec deux ou quatre chambres sur deux niveaux, et un grand salon de style Empire), la Suite Paris (de 150 m², authentique appartement parisien avec un vaste salon, une salle à manger, une merveilleuse chambre, un hammam, et une cuisine entièrement équipée), les deux Suites Terrasses (de 110 m², avec chacune un véritable jardin suspendu de 160 m² pour d’inoubliables petits déjeuners au soleil. )  Les tissus sont signés des créateurs les plus prestigieux :  Frey, Rubelli, Nobilis etc. Gravures, tableaux : tout est d’époque et contribue à faire du Bristol une luxueuse demeure au parfum d’authentique. Dans les salles de bain, en marbre blanc de Carrare, ce sont des  produits de toilettes Hermès et Anne Sémonin.

    bristol1.jpg

    bristol3.jpg

    bristol5.jpg

    bristol4.jpg

    bristol7.jpg

    Et puis, il y a tout ce qui fait la différence, tout ce qui fait que lorsque l’on franchit les portes de la rue du Faubourg Saint-Honoré le client soit considéré ici comme unique qu’il soit puissant ou ne le soit pas, et qu’il se sente à la fois dans un délicieux ailleurs et comme chez lui. Le Bristol marie harmonieusement les paradoxes : tenant à s’inscrire dans une Histoire et une tradition d’hôtellerie française (et s’en orgueillissant), s’en dégage une impression à la fois d’intemporalité et de modernité avec notamment ces fenêtres et ces toits répondant à des normes de très hautes performances acoustiques mais aussi thermiques. Un silence appréciable et impressionnant règne  ainsi dans les chambres alors que l’hôtel se situe pourtant à un endroit très bruyant.

    D’autres éléments encore témoignent  de ce souci du détail comme l’identité olfactive qui dans tout le hall exhale des notes fraîches, chaleureuses et pétillantes grâce à Jean-Michel Duriez, parfumeur créateur de la Maison Jean Patou Paris qui a créé cette fragrance.

    bristol13.jpg

    Parmi les lieux incontournables de l’hôtel et du tout Paris (et au-delà), le bar dont la carte du déjeuner et du dîner du Bar a été élaborée par Eric Fréchon. Un rituel de ce lieu est l’heure du thé (15H00 à 18H00). Etablie en collaboration avec le Club des Buveurs de Thé, la Carte offre un choix de 15 saveurs issues des plus célèbres plantations d’Inde, du Sri Lanka, de Chine… L’ambiance musicale a été confiée à Béatrice Ardisson et s’adapte aux différents moments de la journée. Et tous les soirs, à partir de 20H30, jusqu’à 23H30, le pianiste joue des standards de jazz, des refrains de blues, des souvenirs de pop. Tous les dimanches d’été, une harpiste enchante le jardin à la Française du Bristol, de 12H30 à 15H. La musique quelle qu’elle soit est donc très présente au Bristol prouvant que ce n’est pas un lieu figé dans le passé. 

    C’est aussi parce que le Bristol est en accord avec son temps et à un carrefour de la mode qu’il propose ses « Thés à la mode », une fois par mois. Ainsi le samedi après-midi de 15h30 à 17h vous pouvez profiter du tea-time tout en contemplant les mannequins qui déambulent entre les tables. Pour l’occasion, le Chef pâtissier crée un dessert unique et éphémère, inspiré de l’univers du créateur. Les plus grandes maisons s’y sont succédées pour présenter leurs nouvelles collections : Céline, Yves Saint Laurent, Givenchy, Chloé, Christian Lacroix, Versace, Ungaro… mais l’ambition du Bristol, c’est aussi de faire découvrir les créateurs de demain. La participation est de 55 euros, comprenant un thé complet : choix de 15 thés, sélection de sandwiches et pâtisseries, ainsi qu’un dessert spécialement créé par le Chef Pâtissier.

    Il faudrait encore parler des soirées œnologiques au 114 Faubourg, chaque premier lundi du mois (Un vigneron, sélectionné par Marco Pelletier, Chef Sommelier du Bristol, viendra ainsi présenter son vin en personne, vin qui sera associé à un menu spécial le temps de la soirée (120 euros). Ce vin sera ensuite mis à l’honneur à la carte du 114 Faubourg le mois durant aux services du déjeuner et du dîner.)

    bristol22.jpg

    bristol20.jpg

    L’élément incontournable de tout palace c’est désormais le SPA et le Bristol ne déroge pas à la règle, en l’occurrence Anne Sémonin avec ses cabines à l’atmosphère tamisée qui, là encore, vous procurent un doux sentiment d’ailleurs.

    bristol16.jpg

    Après cette promenade dans les couloirs ouatés du Bristol qui s’est achevé par la visite de sa piscine située sur le toit (réservé à la clientèle) qui domine la capitale et donne envie de prononcer un solennel et balzacien « A nous deux Paris », place  au dîner  au 114 Faubourg, la nouvelle brasserie de l’hôtel ouverte en septembre 2009,  élu « Restaurant de l’année » par le magazine anglais « Hotel Management International ». Avant de s’installer on se laisse étourdir par la décoration avec ses dahlias noirs et le majestueux escalier de fer forgé qui permet d’accéder au rez-de-chaussée où la brigade du jeune Chef Eric Desbordes ( 28 ans) supervisé par le Chef triplement étoilé Eric Frechon fait la cuisine sous nos yeux dans une atmosphère romantique. Une cuisine qui allie subtilement inventivité et tradition avec légumes frais et de saison et une cuisson sur-mesure. Les clients peuvent en effet choisir entre une viande (3 sortes en fonction des saisons) ou un poisson (5 variétés en fonction des saisons) cuits au grill, à la plancha, à la vapeur ou pour les grosses pièces (poulet entier ou queue de lotte) à la broche. Une promenade au pays des saveurs, exquise pour les palais les plus exigeants et à un prix raisonnable pour une brasserie de palace (menu à 46 euros). Pour moi le choix s’est arrêté sur des  gaufres de pommes de terre au saumon fumé en entrée, puis sur la suggestion du jour, des filets de sole à la béchamel et aux champignons judicieusement cuits et assaisonnés. Pour ce qui est des desserts c’est Laurent Jeannin qui est aux commandes, le talentueux et créatif Chef Pâtissier du Bristol dont vous pourrez notamment goûter le mille feuilles à la vanille de Bourbon et caramel demi-sel … Le 114 Faubourg est ouvert tous les jours :  Déjeuner : 12h00 – 14h30 (fermé le samedi et le dimanche midi) / Dîner : 19h00 – 22h30 (dernière prise de commande)

    bristol10.jpg

    bristol8.jpg

    Alors, si comme moi, vous habitez à Paris et avez des envies d’ailleurs, dans un lieu à la fois moderne et intemporel où chaque client se sent unique, si vous avez envie  de vous retrouver dans une atmosphère chaleureuse dans un lieu d’exception rendez-vous 114 Faubourg Saint-Honoré , à la brasserie, au restaurant gastronomique ou au bar du Bristol… pour vous arrêter quelques heures hors du temps, de la réalité, pour à la fois vous reposer de l’harassante frénésie parisienne et en même temps  vous retrouver au centre de sa comédie humaine.

    bristol15.jpg

    A suivre : mon test du salon de thé du Royal Monceau

  • Richard Gere: nouveau parrain des hôtels Relais & Châteaux

    relais.jpg

    Après Carole Bouquet, en 2010, c'est donc Richard Gere qui sera le nouveau parrain de la chaîne hôtelière Relais et châteaux, un partenariat qui sied parfaitement à l'image de luxe, de discrétion, de classe et de sérénité des hôtels en question.

    Par ailleurs, l'acteur est lui-même propriétaire d'un hôtel, situé à une heure environ de New York, le Bedford Post Inn. Un hôtel qui fera d'ailleurs partie des nouveaux Relais et Châteaux 2011!

    bedford.jpg

  • La nouvelle publicité Nespresso avec George Clooney et John Malkovich

    Une fois n'est pas coutume, une petite publicité, puisqu'il s'agit presque de cinéma avec mini-scénario et casting de choix et puisque son acteur principal est actuellement à l'affiche de "The American" dont vous pouvez lire ma critique en cliquant ici. Je vous laisse donc découvrir la nouvelle publicité Nespresso avec George Clooney et John Malkovich ci-dessous...

    ...et la version longue de la précèdente publicité: